Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et si nous étions moins intelligents qu'il y a 2 000 ans ?

D'après une étude américaine, le pic de l'intelligence humaine a été atteint entre 2 000 et 6 000 années auparavant et depuis, nos facultés n'auraient cessé de se réduire.

Déclin

Publié le
Et si nous étions moins intelligents qu'il y a 2 000 ans ?

Sommes-nous plus bêtes que nos ancêtres ? Crédit Reuters

On entend souvent dire que la jeune génération s'abrutit devant la télévision et les heures passées à surfer sur internet. Mais d'après des scientifiques, cela ferait 2 000 ans que notre intelligence s'amenuise. En effet, ce serait environ entre l'an 0 et – 4 000 ans que l'Humanité aurait atteint son pic d'intelligence, d'après une étude de l'Université de Standford. Depuis, les gênes qui régissent nos capacités intellectuelles ont subi de nombreuses mutations qui aurait entraîné une réduction de nos facultés cérébrales.

 

Comme l'expliquent les chercheurs, notre mode de vie actuel favoriserait la mutations des gênes.

"Cette transformation s'est probablement produite dans un monde où chaque individu était exposé aux mécanismes sélectifs bruts de la nature, en fonction des critères", a expliqué le Pr Crabtree. Mais ces pressions ne s'appliqueraient plus aujourd'hui. Le chercheur continue ainsi son argumentaire : "Un chasseur-cueilleur qui ne concevait pas correctement une solution pour fournir de la nature ou un abri mourrait probablement, avec sa progéniture, alors qu'un cadre moderne de Wall Street qui fait une erreur conceptuelle similaire recevra un bonus substantiel et sera un partenaire plus attirant. Clairement, la sélection extrême appartient au passé".

 

D'après cette étude, d'ici 3 000 ans, soit environ 120 générations, nous aurons tous acquis deux voire davantage de mutations supplémentaires et nuisibles à notre stabilité intellectuelle et émotionnelle.  "Je parierais que si un citoyen moyen de l'époque d'Athènes de 1 000 av. J.-C venait à apparaitre soudainement parmi nous, lui ou elle figurerait parmi les plus brillants et les plus vifs intellectuellement de nos collègues et compagnons, avec une bonne mémoire, un large éventail d'idées et une vue perspicace des questions importantes".

Une théorie discutée

 

Mais qu'est-ce qui définit l'intelligence ? D'après les définitions, elle correspond à l'ensemble des facultés mentales qui nous permettent de comprendre les choses qui nous entourent, les faits qui se produisent, et les relations qui peuvent exister entre les deux. On pourrait alors croire que l'Homme ne peut que s'améliorer.

 

D'ailleurs, la théorie du Pr Crabtree est largement discutée. D'après l'un de ses compères, le Pr Robin Dunbar, "cette théorie part du principe que notre intelligence est conçue pour nous permettre de construire des maisons et de jeter des lances vers des cochons dans les buissons, mais ceci n'est pas le véritable conducteur de la taille de notre cerveau. En réalité ce qui a conduit l'évolution du cerveau de l'homme et du primate c'est la complexité de notre monde social [et] ce monde complexe n'est pas sur le point de disparaître". Ainsi, la civilisation actuelle ne ferait pas forcément de l'Homme un être plus bête. La vie aujourd'hui n'est pas si simple, d'autres problèmes sont à régler. Qui plus est, un autre chercheur explique que la science aura suffisamment évolué d'ici à ce que cette mutation génétique ait lieu pour pallier cette hypothétique baisse de capacités.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Kulashaker - 17/11/2012 - 08:50 - Signaler un abus Histoire d'école !

    On n'est surtout moins intelligent parce que l'école est moins exigeante! C'est intéressant de lire comment les grands hommes et penseurs étaient éduqués, c'était souvent très exigeant et dès le plus jeune âge! Malheureusement, avec la massification de l'école, le professeur aujourd'hui, ne peut plus être exigeant avec ces élèves !

  • Par boblecler - 17/11/2012 - 09:05 - Signaler un abus Quelle connerie,

    Quelle connerie, biologiquement on a moins de gêne qu'une mouche drosophile. On sait plus de choses qu'il y a 2000 ans car on est plus observateur de la nature et on en tire plus facilement des règles hors de la religion en évitant tout dogmatisme que le Grec qui invente des divinités pour incarner des qualités ou des faits philosophiques! il faut lire BERGSON des deux sources de la religion pour appréhender le sens de la civilisation ou lévy strauss avec les deux tropismes. La superstition n'est pas l'intelligence mais le cartésianisme oui!

  • Par JSPHGE - 17/11/2012 - 09:10 - Signaler un abus Le Principe de Peter National

    L'école d'aujourd'hui produit des individus adaptés. Mais adaptés à quoi ? A une société déclinante, appauvri intellectuellement ou l’on place sur un même niveau d’égalité les aventures de Tintin et Hugo. Ou le mot Fantasme ou Clé ne s’écrit plus Phantasme ou Clef. Une société où l’on parle de tournante comme si le viol était une activité récréative. Une société où l’on demande aux profs de s’effacer devant des élèves « qui ont tellement de chose à nous apprendre », un Pays où l’on donne la légion d’honneur à un acteur qui dès l’alternance venu se casse en Belgique.

  • Par Deckard - 17/11/2012 - 10:37 - Signaler un abus Vu la stupidité de certains

    Vu la stupidité de certains de mes congénères, je pense que cette étude est dans le vrai...

  • Par TADD - 17/11/2012 - 10:49 - Signaler un abus oui, moi je le crois

    Le mariage homo prouve d`une façon éclatante que notre cerveau est en pleine restructuration décadente. Pour croire que c`est un progrés, il faut quand même avoir perdu pas mal de neurônes

  • Par Gambus - 17/11/2012 - 11:10 - Signaler un abus Quelle fumisterie...

    L'intelligence, c'est savoir déchiffrer l'utile derrière le fatras de la réalité. Nos aïeux savaient plein de chose et d'abord se nourrir et se protéger des intempéries et de la sauvagine... mais leur capacité à comprendre le monde était débile. Pour pallier leur insuffisante capacité d'analyse et de compréhension des phénomènes naturels.... ils on t inventé les dieux et les religions et nous ont " bien foutu dans la merde" avec ce fardeau... Merci les vieux... Intelligents ??? C'est à voir.

  • Par freddy - 17/11/2012 - 11:54 - Signaler un abus C'était déjà une question que je m'étais posé

    il y a longtemps.Quand on voit les prouesses architecturales des Romains d' il y a 2000 ans avec 3 bouts de bois et qu'aujourd'hui en dans certains pays du sud, berceau de l'humanité selon les scientifiques, on achemine l'eau avec des seaux et qu'on doit leur faire comprendre l'importance des latrines pour la santé (alors que les Romains avaient des égouts!) , on ne peut que se dire que l'humanité n'a pas vraiment progressé intellectuellement mais seulement technologiquement. Espérons que la mondialisation remettra tout le monde à niveau.

  • Par Lynette - 17/11/2012 - 12:01 - Signaler un abus Faculté de comprendre ou... de trouver ?

    Notre intelligence n'a peut-être pas faibli comme le pensent ces chercheurs mais simplement évolué à l'image des problèmes que nous avons à résoudre. Car il me semble quant à moi que la véritable intelligence n'est pas la simple faculté de comprendre -les données d'un problème- mais la faculté de lui trouver une solution ! Le vrai génie est-il celui qui comprend la théorie de la relativité ou celui qui l'a trouvée ?

  • Par Le gorille - 17/11/2012 - 12:03 - Signaler un abus Internet, c'est quoi ce machin ?

    Oui, c'est quoi ce machin, Internet ? Un truc vachement débile, inventé dans la tranche post-pic d'intelligence ! Tellement débile qu'il a fallu une convergence effarante d'intelligences diverses pour faire en sorte que tout le monde puisse se parler et recevoir des informations où qu'il soit dans le monde (heu ! presque) et en temps quasi réel. Dans cette étude, à la lecture de l'article, j'estime qu'il y a un défaut de perspective. Ce sont les élites qui nous ont transmis leur civilisation au cours des millénaires. Etaient-elles plus intelligentes que les élites actuelles ? Le débat se situe plutôt à ce niveau. Pas au niveau de la masse : l'intelligence moyenne nécessaire aujourd'hui m'apparaît dans les faits supérieure, en raison du nombre effarant de techniques à maîtriser.

  • Par Vinas Veritas - 17/11/2012 - 12:45 - Signaler un abus et comme toujours

    on trouve les certitudes placardées sur grand écran qui affirment haut et fort que lorsqu'on est transformé en encyclopédie on devient l'être le plus intelligent mais que l'aptitude de trouver une solution devant un problème nouveau jamais étudié ou de trouver une nouvelle astuce à la solution devenue l'usage ne peux s'appeler intelligence parce qu'il n'y a ps de savoir derrière. merci pour la révision du sens des mots français. je suis à cet instant devenu plus intelligent car j'ai appris quelque chose de neuf de la part de notre Laurentso

  • Par Vinas Veritas - 17/11/2012 - 12:46 - Signaler un abus ops ! excuses à Laurentso

    désolé, ce n'est pas du tout vous mais Kulashaker qui et histoire d'école qui sont commentés dans mon précédent post.

  • Par Karamba - 17/11/2012 - 12:57 - Signaler un abus Bidon

    "alors qu'un cadre moderne de Wall Street qui fait une erreur conceptuelle similaire recevra un bonus substantiel et sera un partenaire plus attirant." - Quand on sort un argumentaire aussi vaseux, en tout cas dans son énoncé, on peut raisonnablement se dire que cette étude n'est pas crédible.

  • Par Karamba - 17/11/2012 - 12:57 - Signaler un abus Bidon

    "alors qu'un cadre moderne de Wall Street qui fait une erreur conceptuelle similaire recevra un bonus substantiel et sera un partenaire plus attirant." - Quand on sort un argumentaire aussi vaseux, en tout cas dans son énoncé, on peut raisonnablement se dire que cette étude n'est pas crédible.

  • Par cbrunet - 17/11/2012 - 13:07 - Signaler un abus Technos...

    Voyant le grand nombre de gadgets polluants notre vie quotidienne, nous régressons , c'est vrai . iPad , iPhone et autres "applis" nous appauvrissent dans tous les sens du terme ! L'exemple de notre élite "tweetant "(souvent des platitudes monstrueuses) est édifiant ! Peut-on ensuite tenir rigueur à de pauvres petites têtes réagissant stupidement sur Atlantico ?

  • Par Karamba - 17/11/2012 - 14:09 - Signaler un abus @cbrunet

    Ce n'est pas l'outil qui appauvrit les gens (en considérant qu'ils ont été riches un jour, ce qui reste à démontrer sur l'ensemble de la population et sur son histoire), mais c'est bien l'utilisation qu'on en fait. Y compris Twitter qui n'a pourtant pas il est vrai un format privilégiant le développement de la pensée. Méfiez vous des petites têtes bien pleines, surtout avec des sentences aussi réac..

  • Par walküre - 17/11/2012 - 15:17 - Signaler un abus Il est vrai

    que si l'on observe la marche du mammouth éducatif, institution qui devrait être un vivier de génies, on se dit qu'il y a problème. La machine à fabriquer 25% d'analphabètes chaque année qui passe a fait faillite, comme les chiffres le montrent. L'intelligence a t-elle quelque chose à voir dans l'affaire ? Pas sûr sachant que le concept est délicat à appréhender. Un énarque est-il plus intelligent qu'un paysan qui survit sans rien demander à personne mais qui est capable de subvenir seul à ses besoins ?

  • Par Bara - 17/11/2012 - 17:18 - Signaler un abus Il y a 2000 ans, je ne crois pas avoir été plus intelligent..

    ... que maintenant. Mais il est vrai que je perds la mémoire, avec l'âge.

  • Par Nico Attal - 17/11/2012 - 18:23 - Signaler un abus Intelligence de souris... d'ordinateur

    Les monuments littéraires qui ont émergé, ex nihilo, au cours du 1er millénaire avant J-C attestent d'une vigueur intellectuelle collective sans précédent et depuis lors inégalée. Les textes bibliques hébreux, l’Illiade et l’Odyssée (pour ne citer que ceux-là), hérités de traditions orales antérieures multi-séculaires, révèlent un niveau de langage, et donc de pensée, extraordinairement complexe et largement répandu parmi la population. Cela ne peut manquer d’étonner de nos jours où l'emploi d'un subjonctif passé passe pour une prouesse verbale, Hollande pour un orateur et Onfray pour un philosophe.

  • Par jirem - 17/11/2012 - 19:48 - Signaler un abus moins performant intellectuellement ...

    je ne sais pas... plus faible physiquement, certainement... Je ne juge pas le bien ou le mal des avancees technologiques... mais en voyant plus loin... quand on voit certains parents qui ne devraient pas avoir d enfant... c est ca aussi la faiblesse dont parle le scientifique... Qui n a jamais croise une famille composee d un pere et d une mere, ayant 3 ou 4 enfants, ces memes parents ayant le niveau intellectuel d un ado de 18 ans... (sans parler de mongolisme...) la selection naturelle porte bien son nom...

  • Par Anemone - 17/11/2012 - 20:26 - Signaler un abus "La VARIATION entre deux

    "La VARIATION entre deux génomes humains est d'environ une base pour 1000 au cube, ce qui est environ un tiers de moins que pour les gorilles et dix fois moins que chez la mouche drosophile"(WIKI) Ce qui veut dire que les VARIATIONS sont plus nombreuses chez cette mouche! Mais pas le nombre de gènes! 30 000 chez l'homme, 13600 chez la drosophile! Et en plus, ils sont plus compliqués. C'est un autre détail. Il y aurait, statistiquement plus de différence entre les gènes de deux caucasiens qu'entre les gènes d'un caucasien et un africain! J'ai donc de grandes chances d'avoir de nombreuses différences entre mes gènes et les vôtres, cher Bob. Vous m'en voyez ravie.. ;-)) Un conseil : lisez deux fois Wikipédia avant d'écrire un commentaire. (le conseil est le même pour vos commentaires politiques. relisez vos sources. il y aura moins d'erreurs.) "Où y a" de la gêne, "y a" pas de gènes...Pardon, où "y a" de la gêne "y a" pas de plaisir.. Non je me trompe! Où "y a" des gènes "y a" pas de gêne? Hihihi..

  • Par totor101 - 17/11/2012 - 20:51 - Signaler un abus statistique !

    j'ai réuni un échantillon représentatif de 3000 personnes vivant il y a 3000 ans et je leur ait fait passer un test de QI ! j'ai réuni un échantillon représentatif de 3000 personnes vivant maintenant et je leur ait fait passer un test de QI ! . SURPRISE ! les résultats sont identiques! . Mis à part le fait que les "vieux" sont archi-nuls en comduite automobile et utilisation de l'IPhone....... Je n'ai pas compris pourquoi ! pourtant je suis diplômé d'une des plus grandes université mondiale !

  • Par de Winecki - 18/11/2012 - 10:23 - Signaler un abus Récréations de savant

    « Je parierais volontiers (I would be willing to wager)… » nous dit M. Crabtree. On risque peu à parier quand la vérification est impossible. Et dans le « San Francisco Business Times », Steven E.F. Brown remarque malicieusement que les connaissances historiques de ce grand professeur ne sont pas à la hauteur de ses connaissances médicales car l’an mille avant notre ère est justement une époque sombre pour la Grèce, à ne pas confondre avec le siècle de Périclès qui se situe plus d’un demi-millénaire après lui (j’ajoute que si ce siècle a vu des philosophes échafauder de vastes spéculations, il a vu aussi les cités grecques se déchirer dans des guerres absurdes). Mais je conviens que, si le professeur Crabtree a fait quelques découvertes utiles, il est normal de le laisser divaguer un peu pour se reposer l’esprit.

  • Par Joséphine - 19/11/2012 - 00:05 - Signaler un abus Ecrit = paresse intellectuelle

    Les civilisations de tradition orale (ex celtique) développaient la mémoire, le raisonnement inductif, la concentration. L'écrit et plus encore l'informatique et l'internet permettent au cerveau de se reposer sur des "prothèses" cognitives.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€