Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et dans la nouvelle ruée vers l’or de l’intelligence artificielle, le leader issu des géants de la tech est...

Dans cette très ambitieuse course à l’IA, un mastodonte se démarque de quelques autres. Encore largement à la traîne, la France possède, quant à elle, des atouts pour se faire une place de choix dans la compétition.

Tous derrière et lui devant

Publié le
Et dans la nouvelle ruée vers l’or de l’intelligence artificielle, le leader issu des géants de la tech est...

Atlantico : La course à l'intelligence artificielle apparaît comme étant la nouvelle ruée vers l'or pour les entreprises de la tech. Aujourd'hui Alphabet (Google) semble dominer cette course. Comment expliquer cette position dominante (entre les investissements de la firme et l'écosystème favorable au deep learning) ?

Le sujet n’est pas nouveau, on a déjà beaucoup parlé sur l’intelligence artificielle durant les dernières décennies. Tout d’abord par des philosophes comme Leibniz avec son calculus ratiocinator, ils essaient de décrire le processus de la pensée humaine comme la manipulation mécanique de symboles, sans pour autant vouloir fabriquer des spécimens.

Puis on parle d’ordinateur programmable dans les années 1940. Mais ce n’est qu’en 1956 que la recherche en Intelligence Artificielle a vraiment commencé après une conférence tenue sur le campus de Dartmouth.

Depuis tout le monde connait ou a entendu l’histoire de Garry Kasparov en Mai 1997. Ce dernier a battu Deep Blue, un superordinateur construit par IBM spécialisé dans le jeu d’échecs. Mais la revanche doit avoir lieu. Dans le premier match, Deep Blue fait un mouvement qui perturbe Kasparov, qui pense alors que la machine a une stratégie qu'il ne parvient pas à comprendre. Dans la deuxième, le Russe perd ses moyens et, alors qu'il peut faire match nul, concède la partie.

Il fallut attendre quelques années pour apprendre que le mouvement qui a tant perturbé le meilleur joueur mondial était en fait dû à un bug et non à une stratégie élaborée de l'ordinateur. Au bout des six parties, Kasparov s’est finalement incliné. Pour la première fois, le meilleur joueur du monde perdait face à une intelligence artificielle.

Aujourd’hui nous vivons une période d’accélération technologique et scientifique sans précédent et un nouveau sursaut a eu lieu.

Le Deep Learning ou système d’apprentissage et de classification basé sur des réseaux de neurones artificiels numériques permettant à un ordinateur d’acquérir certaines capacités du cerveau humain a basculé en 2012.

Depuis ce temps l’actualité foisonne autour du sujet avec les écrans tactiles, la voiture sans chauffeur, le programme Watson d’IBM (Jeopardy), l’application Siri d’Apple, le programme AlphaGO de Google, Agilus (Ping-pong), Jeu de GO, etc.

Bref les robots à qui le Parlement Européen songe à donner un statut de personne morale, le fait que  le sujet devait même être au cœur de la présidentielle nous invite à croire qu’est venue la véritable heure de l’Intelligence Artificielle et que les machines pourraient enfin devenir  intelligentes même si on s’accorde encore à croire que l’on ne peut vraiment parler à ce jour d’une Intelligence Artificielle Forte.

Les entreprises et les start-up sont ainsi sur le pont  dans des secteurs comme la reconnaissance faciale, les assistants intelligents, la voiture autonome, la médecine et la justice prédictive, la traduction automatisée, l’anticipation de nos désirs pour ne pas tous les citer.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lazydoc - 14/12/2017 - 08:16 - Signaler un abus « Développer absolument la recherche et éviter la fuite « 

    Diminuer les taxes et impôts et permettre aux « gens » de s’enrichir! Facile. Je vais avoir une mission??

  • Par Atlante13 - 14/12/2017 - 09:26 - Signaler un abus Développer absolument....

    tout ce que vous voudrez, mais avant tout : supprimer l'ENA, fermer Bercy, interdir au gouvernement de créer de nouveaux impôts et taxes et commencer à diminuer les existants.

  • Par J'accuse - 14/12/2017 - 19:01 - Signaler un abus La plus grande IA actuelle est moins intelligente qu'un insecte

    Un programme d’Échecs est un calculateur, pas une intelligence: il ne sait même pas qu'il joue ! Ma voiture est super-intelligente: elle comprend (!) que je veux aller plus vite quand j'appuie sur l'accélérateur. Il existe des machines plus perfectionnées qu'avant, mais le terme IA est inapproprié, et sa définition plus que contestable. On veut nous faire croire que nos robots ressembleront bientôt à ceux des fictions, avec conscience d'eux-mêmes et sensibilités: c'est faux et absurde.

  • Par Anouman - 14/12/2017 - 22:43 - Signaler un abus Spéculation

    " Aura-t-on envie d’être solidaires avec des gens dont on se dira qu’ils sont responsables de leur pathologie?" Pour ça pas de problème, il suffit de supprimer l'obligation de cotisation sécu et chacun prend ses risques et les assume. Sinon pas besoin d'avoir envie ou pas c'est une obligation de solidarité.

  • Par jurgio - 14/12/2017 - 23:00 - Signaler un abus Vivement les robots !

    C'est si fatigant de réfléchir et de ne pas suivre l'idéologie dominante.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Paul Pinte

Jean-Paul Pinte est docteur en information scientifique et technique.

Maître de conférences à l'Université Catholique de Lille, il est expert en cybercriminalité.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€