Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et Bruxelles envisagea un nouvel élargissement... l'Europe a-t-elle perdu tout sens commun ?

A sept mois des élections européennes, la Commission recommande d'octroyer le statut de pays candidat à l'Albanie et d'ouvrir les négociations d'adhésion avec la Macédoine.

À qui le tour ?

Publié le
Et Bruxelles envisagea un nouvel élargissement... l'Europe a-t-elle perdu tout sens commun ?

L'UE se pose la question d'un nouvel élargissement. Crédit Reuters

Atlantico : Le commissaire chargé de l'élargissement européen a présenté, mercredi 16 octobre, son rapport sur l'avancement des pays candidats à l'Union européenne. Tensions économiques, montée de l'euroscepticisme, institutions européennes décriées : dans son état actuel, est-il raisonnable que l'Union européenne se pose la question d'un nouvel élargissement ?

Gérard Bossuat :  Les Balkans sont une région correspondant à  l'Europe du Sud-Est (Albanie, Bulgarie, l'ex-Yougoslavie, la Grèce, la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie et la Turquie européenne). On isole souvent une région dite des Balkans occidentaux comprenant  l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Macédoine, la Serbie, le Monténégro. Est-il souhaitables qu’ils entrent dans l’UE ? D’abord, c’est un fait,  certains de ces pays y sont entrées, dont le dernier, le numéro 28, la Croatie, le 1er juillet 2013.

Ensuite pourquoi interdire à l’Albanie et à la Macédoine d’y entrer ?

Christophe Bouillaud : Si l'on admet que l'Union européenne veut unir les Européens pour permettre à ces derniers de jouer un rôle dans l'histoire du XXIème siècle - idée que personne ne remet vraiment en cause parmi nos dirigeants actuels -, il me parait très difficile de remettre en cause la logique de l'élargissement, au moins en ce qui concerne les pays issus de l'ex-Yougoslavie et l'Albanie. Il suffit de regarder une carte pour se persuader qu'aucune puissance mondiale ou régionale en devenir ne peut se permettre de laisser perdurer sur son flanc un espace qu'il ne contrôlerait pas complètement, comme celui que constitue pour l'instant le vaste ensemble Serbie, Albanie, Kosovo, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Macédoine. Imagine-t-on les États-Unis n'ayant pas absorbé l'Arizona, l'Utah et le Nouveau-Mexique? Ou l'Union indienne qui aurait laissé persister en son sein les principautés des Maharadjas après 1947? Donc, si l'Union européenne dans sa forme actuelle survit à la crise en cours, elle s'élargira par une logique géopolitique à tous les Balkans. La question de la Turquie est plus compliquée dans la mesure où ce pays possède lui-même une ambition géopolitique de plus en plus affirmée. Il peut tout aussi bien articuler son ambition avec son adhésion au club européen, que s'en détacher en créant autour de lui sa propre centralité, tout en restant un allié de l'Occident. 

Par ailleurs, si j'ose dire du point de vue bureaucratique, la question de l'élargissement est déjà actée, puisque les services de la Commission européenne consacrés à l'élargissement existent toujours et travaillent. Il leur faut en effet justifier de leur existence, en préparant avec les élargissements à venir, fussent-ils d'ailleurs à opérer dans des délais lointains.

Que présagerait le bilan réel des derniers élargissements quant aux effets de potentielles nouvelles entrées au sein de l'Union ?

Gérard Bossuat  : La complexité du système actuel met l’accent sur les décisions prises par le Conseil européen, aréopage souverain en matière d’élargissement. Le cas récent des immigrés de Lampedusa est emblématique de l’impuissance de l’Union à s’attaquer aux vraies difficultés. Quelle politique de l’émigration est-il souhaitable que l’UE fasse ? Comment organiser un débat démocratique qui puisse aboutir à l’expression d’une politique commune reflétant la position majoritaire du peuple européen ? Les institutions actuelles sont dépassées, la preuve en est que la plupart des connaisseurs de la pratique des institutions disent que la salut viendra des coopérations renforcées, ce qui est un moyen de tourner la difficulté de fonctionner à 28 ! Mais où sont-elles ces coopérations renforcées ?

Christophe Bouillaud : Du point de vue du fonctionnement institutionnel général de l'Union, les élargissements de 2004 et de 2007 ont changé peu de choses. Cela a d'ailleurs surpris les observateurs. C'est pour cela que l'élargissement à la Croatie n'a pas amené à reposer des questions institutionnelles d'ordre général. De fait, si l'on est effectivement plus nombreux autour de la table du Conseil européen, ce sont toujours les mêmes grands Etats de l'Ouest qui comptent vraiment (Allemagne, France, Grande-Bretagne, et dans une moindre mesure, Espagne et Italie) : la crise de la zone Euro l'a bien montré depuis 2010, l'attelage européen n'avance alors qu'en fonction des volontés de ses cochers allemands et français. On peut donc imaginer une Union à plus de 30 membres sans trop de problèmes institutionnel. Du point de vue économique, les élargissements de 2004 et de 2007 ont créé une diversité interne de niveau de vie jamais vue auparavant dans l'ancienne Union. La résorption de cette diversité s'avère très lente, même si des régions de la nouvelle Union comme celle de Prague peuvent être considérées comme ayant rattrapé des régions de l'ancienne Union. Dans le fond, élargir à tous les Balkans ne changerait pas grand chose de ce point de vue. Ajoutons qu'en ce qui concerne les valeurs des individus, comme le montre l'Atlas des européens paru en 2013 sous la direction de mes collègues Pierre Bréchon et Frédéric Gonthier, les divergences sont déjà énormes dans l'Union après 2007. Ainsi, l'élargissement a suscité moins de difficultés que prévu, même si l'écart entre les Européens s'est fortement accru à tous points de vue

Que penser des candidats - la Macédoine, l'Albanie, Balkans et Turquie ? Sont-ils crédibles ? Qu'apporteraient-ils à l'Union ?

Gérard Bossuat: Qu’est-ce qu’être au point économiquement et démocratiquement pour entrer dans l’Union européenne ? La Grèce l’était-elle davantage en 1981 au moment de son adhésion à l’Union et en 2001 à l’euro que ces pays-là ? Maîtriser ses finances publiques, lutter contre le clientélisme et la corruption, développer la tolérance entre les populations, éduquer, assurer la justice pour tous en interdisant les réflexes claniques. Voilà quelques une des conditions que tout citoyen européen est en droit de voir respectées par un pays candidat. Il est clair que par rapport à d’autres candidats ou d’autre pays européens, ces pays ne sont guère crédibles quoique des progrès aient été notés par l’Union européenne dans le fonctionnement de la démocratie et la protection des droits individuels.

Par ailleurs, comme on le sait depuis les guerres balkaniques du début du XXe siècle, les Balkans sont une poudrière. Les guerres post communistes de la décennie 90 du XXe siècle dans l’ex-Yougoslavie, le nationalisme ombrageux dans la région, les tensions entre le Kosovo, au nord de l’Albanie, avec la Serbie et les répercussions sur la population albanaise, les affrontements toujours possibles de la Macédoine avec la Grèce qui conteste toujours le nom même de la République de Macédoine, appelée pour cette raison "ancienne République yougoslave de Macédoine" (ARYM), incitent les 28 à faire entrer l’Albanie et la Macédoine dans l’Union européenne pour pouvoir plus facilement maîtriser les tensions entre les peuples de ces Balkans turbulents. La présence de ces petits pays ne modifiera pas grand chose à l’équilibre de l’Union européenne (2,8 millions d’habitants en Albanie et 2 millions en Macédoine) tant en population qu’en économie. Il faut donc les accueillir dans l’Union en espérant que ce sera un facteur de stabilisation de la région !

Christophe Bouillaud : Bien sûr, si on entend par "être crédible", être "riche et démocratique", il faut bien avouer que ce sont de médiocres candidats, bien moins crédibles que le seraient l'Islande, la Norvège ou la Suisse. Cependant, pour les raisons géopolitiques que je viens d'indiquer, il parait difficile, surtout pour les pays des Balkans de ne pas les intégrer à terme. De toute façon, pour adhérer à l'Union européenne, il faut accepter toute une série de conditions drastiques, comme la transposition de l'ensemble de l'acquis communautaire dans son droit interne. Ces pays seront d'autant plus surveillés dans leur processus d'adhésion que certains pays ayant adhéré en 2004 ou en 2007 ont tendu à n'en faire ensuite qu'à leur tête. Les dirigeants de ces pays devront céder aux demandes européennes qui ne manqueront donc pas d'être insistantes et péremptoires, car ils ne disposent pas de stratégie géopolitique et économique de rechange. On le voit bien dans le cas de la Serbie. On  voit mal les pays des Balkans adhérer à la nouvelle union économique que V. Poutine propose aux anciens pays de l'URSS. On les voit mal essayer de se trouver un parrain extra-européen, comme l'Albanie socialiste avec la Chine maoïste dans les années 1970. Bref, ils passeront sous les fourches caudines de la Commission et des pays déjà membres.

Seule la Turquie dispose d'un vrai poids dans les négociations, et son poids s’accroît à mesure que sa puissance économique se renforce, ce qui explique pour partie les difficultés de la négociation en cours. Pour ce qui est de l'apport de ces pays à l'ensemble, il me semble qu'il correspond plus à des impératifs de sécurité et de puissance qu'à autre chose. Il faut préciser aussi qu'un État déjà membre a beaucoup à gagner à l'adhésion des Balkans : la Grèce. Ce pays se trouve relativement isolé à la pointe de l'Union, il le serait moins si tout son arrière-pays était devenue européen. Du point de vue économique et démographique, seule la Turquie compte vraiment : son adhésion serait vraiment un apport significatif au "grand marché" en l'ouvrant sur le Moyen-Orient et l'Asie centrale.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jackturf - 20/10/2013 - 08:26 - Signaler un abus LA COLERE GRONDE...ALORS L'ALBANIE ONT S'EN TAPE...

    Un rapport confidentiel des préfets montre les racines d'une exaspération qui peine à s'exprimer sur le terrain social, mais qui menace de tout emporter dans les urnes. C'est une note de quatre pages, classée "confidentiel" et rédigée par le ministère de l'Intérieur. Chaque mois, les services de Manuel Valls, sur la foi des rapports que leur adressent les préfets, rédigent une "synthèse", qui est une manière de plonger dans les méandres de l'opinion publique. Elle dit l'esprit du temps, le moral des élus et l'humeur des Français, ceux que l'on entend peu dans les grands médias et qui représentent ce que certains appellent "le pays profond". Dans ce climat délétère, tout est désormais fléché pour que la colère qui monte se porte sur le seul terrain électoral. Quand Jean-François Copé répète à tout-va que la seule manière de "sanctionner le pouvoir" est de favoriser une "vague bleue" aux prochaines municipales, mesure-t-il qu'il ne se trompe sur rien, sauf sur la couleur exacte d'un vote qui s'annonce essentiellement "bleu Marine" ? http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20131018.OBS1755/pourquoi-les-francais-sont-en-colere-le-rapport-secret-des-prefets.html

  • Par legaulois - 20/10/2013 - 08:47 - Signaler un abus l'europe va imploser

    normale elle a été faite à l'envers contre les peuples évolués comme la france surtout contre les ouvriers artisans paysans petits employés ceux qui y ont gagnés ( financiers politiciens haute fonction publique ) le reste il n'y a rien à voir circulez malgré un référendum alors il ne leur restera que la rue pour s'exprimer ou au mieux MARINE

  • Par Anemone - 20/10/2013 - 08:56 - Signaler un abus Et dire

    ...qu'on est gouvernés par des "zélites" qui résonnent (sans faute d'orthographe) comme ces 2 professeurs "spécialistes"! . Des bisounours qui osent écrire : . --"les Balkans sont une poudrière"--> l'UE pourra "lus facilement maîtriser les tensions entre les peuples de ces Balkans turbulents." (soulignez "turbulent", mot dans la même lignée que "incivilité". Toujours la langue de bois) . -- "Seule la Turquie dispose d'un vrai poids dans les négociations" --> "son adhésion serait vraiment un apport significatif au "grand marché" en l'ouvrant sur le Moyen-Orient et l'Asie centrale" (avec la charia en prime?) . Je regrette chaque jour qui passe mon idéal de jeunesse sur la fraternité qui m'a fait un jour voter pour l'Europe (vous savez : "si tous les gars du monde voulaient se donner la main")...

  • Par td - 20/10/2013 - 08:57 - Signaler un abus propagande

    Quelle plaie, les gens comme ce Bossuat, grassement rémunérés (sur quel fonds ?) via une "chaire ad personam" pour faire la propagande de l'UE. . Un pays, c'est une organisation complexe ne se résumant pas aux parlementaires et aux associations. Les militants européistes incitent notre pays (qui est le seul des trois grands pays de l'UE à s'y laisser prendre) à renoncer à sa propre organisation au profit des idéaux à deux balles de ces faux prophètes. Et cela casse ce qui marchait. Pas étonnant que les Français n'aient pas le moral. . On a été fourvoyé dans cette voie à partir de 1986, les socialistes étant incapable de rien faire d'autre que la fuite en avant. Et depuis, l'inertie du système médiatico-politique est tel que personne n'a voulu faire l'effort de redresser la barre. C'est plutôt comme cela que les choses se sont engagées, que selon les justifications que l'on brandit a posteriori. . Comment font les pays d'Amérique latine, le Japon, la Corée, Israel...? La France est-elle obligée de se laisser dissoudre dans le merdier mou européen, où la Turquie pourrait, pour l'intérêt des bureaucrates de l'UE, entrer à tout moment si un président idéologue le décidait ?

  • Par amike - 20/10/2013 - 09:18 - Signaler un abus @claude-michel : Merkel a dit

    la même chose que TON président aux vœux de 2013: -------- "Il faut tout faire pour lutter contre le chômage .../..." ------------- Hé bien, il y en a une des 2 qui tient ses promesses...

  • Par Gilles - 20/10/2013 - 09:19 - Signaler un abus Et la suite ?

    Il faudra songer ensuite au Maghreb puis à la Somalie et au Soudan. Bien sûr les électeurs des pays de l'UE ne sont jamais consultés. C'est cela démocratie.

  • Par la saucisse intello - 20/10/2013 - 09:30 - Signaler un abus "les balkans..............

    sont chargés de plus d'Histoire qu'ils n'en peuvent porter" Sir Winston Léonard Spencer CHURCHILL. Le plus grand Homme D'Etat du XXème siècle. @ jackturf : N'oubliez pas de nous préciser que les préfets ont INTERET à édulcorer la vérité.

  • Par gliocyte - 20/10/2013 - 09:35 - Signaler un abus A mourir de rire....

    "Pour adhérer à l'UE, il faut accepter toute une série de conditions drastiques". A mourir de rire. Bien sûr que les pays acceptent puisqu'après ils peuvent faire ce qu'ils veulent après! Etre tancé par l'UE, une rigolade, les sanctions si elles existent ne sont jamais appliquées. C'est la même chose qu'un enfant à qui on promet un bonbon s'il jure qu'il va être sage. Il le prend puis après il fait "un bras d'honneur" à celui qui lui a donné, avec dans le regard une lueur provocante " Je t'ai bien eu, hein!" Regardez la France, et le nombre de ses rappels à l'ordre, de ses condamnations, elle s'en "tape". Pour rire, rappelez vous l'engagement de ne pas dépasser un déficit de 3%. L'UE est une utopie qui n'a eu de cesse que de fuir en avant. Tout se résume à: Moins ça marche, plus je refais la même chose pour que... ça marche. L'UE a instauré le paradoxe comme mode de communication. "Vade rétro Satanas"

  • Par Djib - 20/10/2013 - 09:55 - Signaler un abus et la Tchétchénie?

    Pourquoi un tel ostracisme envers ce sympathique petit peuple qui regorge de mafias et d'islamistes qui ne demandent qu'à venir conchier encore un peu plus cette pauvre Europe? Il faudra un jour faire payer physiquement ces apparatchiks méprisants qui auront conduit ce continent à sa perte.

  • Par zouk - 20/10/2013 - 10:13 - Signaler un abus Elargissement de l'UE

    De la folie. Quelles que soient les raisons historiques, ajouter 2 voire 3 ou 4 pays de civilisations très différentes du coeur de l'Europe ne pourra qu'ajouter à la cacophonie de l'Union Européenne présente.

  • Par sbgf43 - 20/10/2013 - 10:17 - Signaler un abus Tous ces technocrates

    Tous ces technocrates devraient commencer a préparer leurs valises en attendant les élections européennes

  • Par bgbret - 20/10/2013 - 10:23 - Signaler un abus la haine de l'europe

    Quelle arrogance , à l'abri derrière leur statut de fonctionnaire grassement payé ,ce genre d'individu apporte à de plus en plus de Français la haine de l'Europe actuelle.Nous n'arrivons déjà pas à vivre un projet commun , comment peut on imaginer une Europe avec ces pays. L'Europe a surtout besoin de commencer à bâtir un projet humain , ou les peuples seront consultés , et non cette marche forcée à la baguette d'anonymes fonctionnaires au nom de je ne sais quel fantasme géo politique

  • Par troiscentsalheure - 20/10/2013 - 10:25 - Signaler un abus L'UE explose en septembre prochain

    Les Anglais amorceront le dynamitage de cette construction soviétique par le référendum prévu en septembre 2014, les Français s'ils le souhaitent leur emboîteront le pas en 2018, en votant pour la sortie de l'UE au référendum que Marine Le Pen organisera si elle est élue présidente de la République. L'Albanie a un PIB / habitant 10 fois inférieur à celui de l'Allemagne, l'UE n'a donc rien à offrir à ce pays sinon de l'enchaîner advitam aeternam au chômage. On voit assez mal comment l'Albanie pourrait exporter avec l'euro comme monnaie. L'Albanie qui a connu quatre siècles d'occupation musulmane deviendrait la tête de pont de l'UE pour l'entrée des immigrants musulmans candidats au travail de sape des valeurs traditionnelles européennes.

  • Par Diafoirus - 20/10/2013 - 10:27 - Signaler un abus Stop à l'Europe des Bisounours

    Cet article relève de la provocation ou de la bêtise et les titres de "Professeur" n'exonère en rien de l'incompétence pour rester poli. J'ai l'impression que toute l'actualité est en train d'accélérer l'accession de MME LE PEN au pouvoir car cette Europe est rejetée par les Français qui vivent au quotidien la délinquance issue de tous ces pays et qui non seulement a envahi les villes mais aussi les campagnes avec des bandes organisées de cambrioleurs qui écument nos campagnes sans oublier l'envahissement de ceux qui ne cherchent que l'assistanat qu'on finance avec nos impôts et aussi à crédit. Je commence vraiment à réfléchir pour la première fois à la "préférence nationale " de MME LE PEN et il est fort probable que je franchirai le pas. Ras le bol de payer pour remplir le tonneau des danaïdes.

  • Par troiscentsalheure - 20/10/2013 - 10:32 - Signaler un abus Voici ce qu'écrivait l'Oservatorio Balcani e Caucaso

    à propos de la situation en Albanie le 18 juillet 2013: "Corruption, catastrophe environnementale, éducation et santé à vau-l’eau, services publics en déshérence, économie gangrenée par le crime organisé, etc : les défis qui se posent au nouveau Premier ministre albanais Edi Rama sont immenses." Le seul produit d'exportation de l'Albanie depuis la fin du communisme c'est la mafia.

  • Par Aquoibon - 20/10/2013 - 10:43 - Signaler un abus Souligner le faible poids

    Souligner le faible poids démographique de l'Albanie ou de la Macédoine ne rassure personne car il est inversement proportionnel à la capacité de nuisance de ces non-états. Quand à la Turquie, personne n'en veut pas même la population Turque. Alors pourquoi cette obstination à l'heure ou les opinions souhaitent le retour aux frontières et refusent un mariage forcé, de surcroît avec une femme voilée ?

  • Par vspatrick - 20/10/2013 - 10:48 - Signaler un abus L'Europe n'est nullement un processus....

    démocratique, elle se fera envers et contre tous !! D'ou la peur de tous les pays d'organiser un referendum en ce qui concerne le sujet européen. L'Euro nous plombe, mais peu importe... a qui profite le crime ?

  • Par troiscentsalheure - 20/10/2013 - 10:53 - Signaler un abus A Christophe Bouillaud

    Le Montenegro fait déjà partie de l'UE. Il a été admis dans l'UE suite aux élections truquées lors du vote pour l'inédépendance. Suite à la sécession du Montenegro on l'a récompensé en l'acceptant dans l'UE et on fragilisait sur le plan économique encore un peu plus la Serbie, privé d'un accès à la mer, avec la bénédiction des Américains, qui ont crée deux états musulmans en Europe, pour mieux diviser les européens: la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo. Le complexe d'aluminium au Montenegro qui était le premier employeur du pays a mis la clé sous la porte le 9 octobre: les Français commencent à se lasser de devoir casquer pour tout le monde. Avec ou sans l'UE les pays d'Europe continueront de faire du commerce entre eux et avec le reste du monde.

  • Par jerem - 20/10/2013 - 11:13 - Signaler un abus l'erupe de Barroso ,l'ouverture , les accords et lesarmes

    on devrait demander clairement a Barroso si apres l'integration sans condition d'eradication de la corruption en bulgarie et roumanie , il concoit l'ouverture a l'albanie conjugué a un bon accord de libre echange avec les usa, comme un veritable sommet d'ouverture pour un bon marché des armes en europe , histoire de liberaliser dans la régulation habituelle une nouvelle source de croissance du pib européen. On aimerait savoir une bonne passoire guidée par l'esprit mercantile avant toute chose est donc le seul acte positif d'une décennie de direction de la commission europénne ?

  • Par yavekapa - 20/10/2013 - 11:16 - Signaler un abus Plus l'Europe s'élargit

    et plus l'Europe se divise et se détruit. Comme il n'y a plus aucun espoir avec l'Europe, c'est le seul moyen qu'ils ont trouvé pour en finir avec l'Europe. Raisonnement aux extrêmes: si l'Europe englobe tout le reste du monde, il ne peut plus y avoir d'Europe (tout le monde se taperait dessus). C'est comme l'ONU.

  • Par FATALITAS - 20/10/2013 - 11:17 - Signaler un abus A bruxelles il y a un service

    A bruxelles il y a un service chargé d'étudier les nouvelles adhésions, si ils arrêtent l'élargissement de l'europe ils se retrouvent au chômage, alors ils ne sont pas prêt d'arrêter les adhésions au dépend de certains pays qui subissent de plein fouet la concurrence déloyale des ces pays à bas cout de main d'oeuvre, et ou les entreprises et industries nationales on la fâcheuse tendance à se délocaliser. Un peu l'histoire de la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf tant et si bien qu'a la fin elle éclate.

  • Par jerem - 20/10/2013 - 11:19 - Signaler un abus pourquand un détail de l'accord de libre echange avec le canada

    alors donc l'accord se finalise ..... et en a t on entendu parlé dans le détail de ses composantes..... Ah oui , vendredi chez taddei , on en a appris une bien bonne ; les importations d'aliments en provenance du canada ne subiront aucun controle sanitaire avant leur entrée sur le territoire .... on a hate d'avoir l'accord avec les usa pour pouvoir bouffet du poulet javelisé, du boeuf aux hormones et surtout du boeuf cloné nourri exclusivement aux ogm ..... merci qui ? merci Barroso

  • Par yavekapa - 20/10/2013 - 11:20 - Signaler un abus Le but (inavoué) de l'Europe

    était de créer une nouvelle couche de fonctionnaires: les ponctionnaires européens. Ca c'est parfaitement réussi, au-delà de toute espérance (pas la mienne en tout cas). Donc plus il y a de fous, plus on ponctionne. Mort à l'Europe !

  • Par Equilibre - 20/10/2013 - 11:25 - Signaler un abus Bossuat à l'image de l'UE, (démo?)crature constructiviste

    Constructiviste, malade de sa connerie, complètement indifférente au bordel provoqué par la crise et par le neuro,... L'empire, c'est la guerre et la guerre, c'est l'empire. Un empire européen parti en guerre contre le réel, ses propres populations, nous cassant les burnes avec un fédéralisme qui a autant de chance de marcher que de pisser dans un violon en vue d'y obtenir un son de piano. ARRETONS avec le mot européen. UTILISONS UE. L'UE est de nature totalitaire. L'UE est incompétente. L'UE utilise la novlangue. L'UE ne marche pas. L'UE ne marchera jamais. L'UE viole les lois économiques. L'UE est la nouvelle URSS. L'UE est la nouvelle Rome. L'UE est la fin de toute civilisation. L'UE est la mort de notre futur. Sus à l'UE. Que cette grosse bouse crève avant qu'elle nous fasse crever.

  • Par troiscentsalheure - 20/10/2013 - 11:28 - Signaler un abus L'Albanie, un Etat préhistorique sur le plan du droit:

    http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=1381

  • Par vangog - 20/10/2013 - 11:30 - Signaler un abus Et la Suisse? Ils sont au cœur de l'Europe,

    Alors, pourquoi l'Europe ne les contrôle-t-elle pas? Ah non, c'est vrai... Les Helvetes sont un peuple démocratique qui n'a besoin ni de l'Europe, ni de l'Euro... Et surtout, ils ont le référendum! On a l'impression que seuls veulent entrer en Europe les pays dont les infrastructures et le tourisme pourraient bénéficier des subsides et du laxisme Européens, en échange d'une prédation des grands groupes et banques sur l'économie de ces pays? Si l'Europe réfléchissait comme une entité, qu'elle n'est pas, elle se dirait: J'ai raté les institutions Européennes en les laissant fabriquer par des socio-démagogues incompétents. Sous la pression des ultra-gauche et des écolos, je n'ai créé ni armée, ni police fédérale pour défendre mes frontières. Sous l'influence des lobbys bancaires et industriels, j'ai créé une monnaie non concurrentielle par rapport au reste du monde et des droits de douanes insuffisants pour préserver l'industrie Européenne. Donc, j'arrête les frais, je n'accepte plus aucun pays et je déconstruis tout ce qui a été mal fait!

  • Par Satan - 20/10/2013 - 11:31 - Signaler un abus Démocratie pour l'union europpéennneee!!!!!!

    Démocratie totale et réelle pour les pays de l'union européenne! Maintenant!

  • Par webyou71 - 20/10/2013 - 11:31 - Signaler un abus On va tous...

    se retrouver au FN Bleu Marine. Ces beaux messieurs, experts s'il en est, nous expliquent qu'il faut encore élargir la poubelle Europe pour y verser les Balkans. Et bien non, nous sommes de plus en plus nombreux à haïr cette Europe que des technocrates et autres gauchistes ont transformé en tirelire qui sert à payer des pays incapables de subvenir à leurs propres besoins, à commencer par la Grèce. Ce pays est entré dans l'Europe sur la base de comptes truqués avec la bénédiction de certains chef d'État dont Giscard et de l'Allemagne qui vendait ses produits à tour de bras aux élites grecques. L'Europe s'est ensuite élargie comme l'on sait en faisant de cette entité un mollusque qui a phagocyté tous ses pays membres, je parle des pays du départ au profit de pays parasites. De plus, en introduisant des pays musulmans, on introduit le loup dans la bergerie avec cet islam qui ne veut que la mort de la chrétienté dont nous sommes issus que les bobos de gauche le veuille ou non. Aussi je souhaite de l'arrivée au pouvoir de Marine Le Pen qui, avec les partis de la droite européenne, appelés "partis d'extrême droite" par les gauchistes et l'UMPS, fera sauter cette Europe là que j'abhorre.

  • Par White Rabbit - 20/10/2013 - 11:32 - Signaler un abus Ce sont les usa qui insistent

    Ce sont les usa qui insistent lourdement auprès de leur alliés pour que "tout ça" rentre dans l'UE. Posez-vous la question du "pourquoi" et n'ayez pas peur des conclusions. (bloc atlantico-ue + pays islamique vs bloc sino-russe...) C'est encore une histoire de gazoduc en construction dans le maghreb pour alimenter l'UE et la couper de son fournisseur gazier actuel, à savoir la Russie, et ça c'est programmé de longue date...

  • Par JP34 - 20/10/2013 - 11:41 - Signaler un abus Allons y gaiement: KOSOVO,

    Allons y gaiement: KOSOVO, ALBANIE, pays musulmans à 95%, relais islamiste vers l'europe, terreau des mafias balkanes, traite des blanches, blanchiment de l'argent de la drogue, frontières 100% poreuses, bref l'Europe évolue vers le haut de gamme......

  • Par Eric ADAM CVD - 20/10/2013 - 11:45 - Signaler un abus Coup de pouce aux cessessionistes

    Voila encore une GRANDE idée issue des cervaux embués des membres de la Cocomission Europénible... Mais en fait, c'est un coup de pouce à ceux qui voudraient sortir de ce magma Européen... Laissons notre place à ces nouveaux candidats... Marinette va se régaler... ouvrir l'Europe à ceux qui n'en ont ni les moyens ni la carrure... Nous éviterons ainsi d'avoir à cotiser bientôt pour soutenir leurs Banques... comme les Banques Greques ! Arretez de rigoler, c'est sérieux... Tiens j'entends un mur mur de lamentations ??? Y'EN A MARRE... MO-BI-LI-SA-TION !!!! Révoltons nous, ici et maintenant, pour rester DEBOUT et DEVANT, NI à Gauche, NI à Droite ! EN FRANCE ! Théorème - Eric ADAM

  • Par troiscentsalheure - 20/10/2013 - 11:51 - Signaler un abus L'UE c'est tout le contraire de la démocratie,

    voilà pourquoi: http://www.youtube.com/watch?v=ETY86BTksgc

  • Par saint just - 20/10/2013 - 11:59 - Signaler un abus Pourquoi l'Europe est-elle dépassée?

    en matière d'immigration

  • Par saint just - 20/10/2013 - 12:12 - Signaler un abus Pourquoi?

    L'Europe est dépassée en matière d'immigration tout simplement parce que, à part quelques rares exceptions, L'Europe n' a pas besoin de nouveaux immigrés. La coupe est pleine en Angleterre, en Allemagne, en France et dans tous les pays européens qui font vivre cette Europe, qui n’existerait pas sans eux. Immigration Zéro. Mais en fait, quels sont les immigrants qui vont s'installer en Grèce, en Croatie, et même en Espagne? Alors les intérêts de ces pays ne sont pas les mêmes que les nôtres La Macédoine, le Monténégro, terres d'accueil comme tout le monde le sait.....???? Comment rester dans cette Europe qui a des intérêts si contradictoires? On le voit bien avec le problème des Roms, dont la Roumanie, la Bulgarie et le Kosovo ne souhaitent que de s'en débarrasser au détriment de la France!!! Quelques crétins, au passage, pensent qu'on n'a qu'a les accueillir alors que leur pays d'origine touche des subsides de l'Europe pour les assimiler, subsides qu'ils utilisent pour nous expédier;;;;

  • Par troiscentsalheure - 20/10/2013 - 12:15 - Signaler un abus La Suisse installe des caméras à tous les postes

    frontière pour relever les numéros des plaques d'immatriculation des véhicules entrant et sortant. En effet beaucoup de cambriolages en Suisse sont commis par des étrangers. Au niveau de l'UE on a la passoire Schengen...

  • Par Ravidelacreche - 20/10/2013 - 12:31 - Signaler un abus un nouvel élargissement...

    On l'a de plus en plus profond !

  • Par Satan - 20/10/2013 - 12:32 - Signaler un abus Stop aux lobbies libéraux-marxistes au sein de l'UE !

    Démocratie pour l'union europpéennneee!!!!!! Démocratie totale et réelle pour les pays de l'union européenne! Maintenant!

  • Par lsga - 20/10/2013 - 12:40 - Signaler un abus Il est surtout temps d'enfin établir le marché transatlantique

    Pendant que la Chine développe considérablement son appareil de production à un niveau continental, nous sommes encore embourbés dans des politiques nationales Keynésiennes qui empêchent toute approche matérialiste de l'économie.   Soit l'Europe et les USA sont capables de s'entendre sur une approche concrète, matérielle, rationnelle, de leur production ; soit nous seront envahie par la Russie et la Chine avant que la première moitié de ce siècle ne se soit achevée.

  • Par mx - 20/10/2013 - 13:10 - Signaler un abus souffrance

    l europe souffre avant tout du mal qui frappe toute les organisations moderne type entreprise etc ..... Elle cree des postes de fonctionnaire qui pour ne pas le perdre vont chercher n importe quoi pour justifié leur salaire, ca m'est deja arrivé dans ma carriere j'inventais n'importe quoi pour garder mon poste de cadre et pas me faire virer pour justifier mon salaire et tous cela avec de graphique.... he oui on fait dire ce que l on veut au chiffres

  • Par gliocyte - 20/10/2013 - 13:10 - Signaler un abus Sens commun

    Avant de parler du sens commun perdu par l'UE, il aurait été plus intéressant de s'apercevoir à temps que l'UE n'avait aucun sens au regard des bases sur laquelle elle a été construite. On aurait pu limiter la casse en votant non au traité de Lisbonne. Cela nous a été interdit par Sarko qui a refusé le référendum. Même si sa politique a été moins mauvaise pour la France, ce refus reste ancré dans les esprits. Personne ne lui pardonnera. Sarko ne sera jamais réélu. L'UMPS est morte. Pour dynamiter l'UE comme celle-ci nous a dynamités, il faut suivre la communication paradoxale qui est la sienne et voter en masse aux prochaines élections pour les plus anti U.E qui s'y présenteront.

  • Par mx - 20/10/2013 - 13:18 - Signaler un abus a gliocyte

    Il me semble que c'est faut les français on voté non et Sarko a imposé le traité

  • Par prochain - 20/10/2013 - 13:29 - Signaler un abus Stefan Füle le commissaire est diplomate tchèque

    Rien que le mot commissaire me donne froid dans le dos.

  • Par jc22 - 20/10/2013 - 13:45 - Signaler un abus ras le bol

    L’Europe n'a plus les moyen d'accueillir toutes la misère du vieux continent On cherche quoi , a nous affaiblir,a augmenter le chômage,nous appauvrir UE est la plus belle connerie que l'ont est faites

  • Par prochain - 20/10/2013 - 13:47 - Signaler un abus Le prof. Bossuet place la Hongrie dans les Balkans

    Les Hongrois qui avaient un rois chrétien Etienne (sa couronne offerte par le pape) en l'an 1000 vont apprécier... On aimerait entendre le père de l'euro, son silence est de l'or...

  • Par celasepasseenfrance - 20/10/2013 - 13:54 - Signaler un abus l'Union Européenne correspond

    l'Union Européenne correspond au système auto-bloquant de la "Stratégie des Chaînes" (video extraite de la conférence "Qui dirige réellement la France" de François Asselineau de l'U.P.R.). Le but est de bloquer http://www.youtube.com/watch?v=C3gBHrBNyV4

  • Par macrv - 20/10/2013 - 14:20 - Signaler un abus ILS SONT TOUS FOUS?

    L'UE ne marche pas. L'UE élargie est une catastrophe. L'euro et la BCE une erreur monumentale. Et, on veut augmenter le nombre de pays membres alors que le système est bancal, rejeté par de plus en plus de citoyens. Voilà encore une situation qui va rapporter des suffrages à Mme LE PEN.

  • Par Anguerrand - 20/10/2013 - 14:44 - Signaler un abus Élargissement à l'islam

    Certainement pas avec des pays de religion musulmane qui auront la faculté de circuler librement en Europe. Est il besoin de rappeler que dans TOUS les pays musulmans il y a des guerres,au mieux de graves problèmes. Les musulmans posent assez de problèmes en France et en Europe. Nos prisons regorgent de musulmans 80% des détenus sont musulmans. L'Europe a des racines chrétiennes,se sont nos valeurs communes,partout des clochers et non pas des minarets,encore que depuis qq temps ces derniers commencent à fleurir abondemment . Quand a la Turquie son gouvernement islamiste a gommé une bonne partie de sa laïcité théorique.

  • Par MICH38 - 20/10/2013 - 15:09 - Signaler un abus Augmentez encore le débit de la pompe sociale!

    Comme disait Bacon: "ce qu'un peuple gagne, l'autre le perd nécessairement". Continuez à faire rentrer tous les miséreux de la terre en Europe et surtout en France avec nos systèmes sociaux très généreux payés par la dette faramineuse du pays toujours croissante, permettant ainsi de justifier toujours plus d'impôts, de chômage, et toujours moins de retraites futures. il est temps de modifier le système qui se pérennise grâce à tous ces économistes bien pensants, ces journalistes bien placés auprès du pouvoir exécutif. Le système est rongé par le conflit d'intérêt, et celui là n'est pas général...

  • Par FAUSTO - 20/10/2013 - 15:54 - Signaler un abus le village FRANCE est un confetti à l'échelle du monde

    Sortez de vos villages - Voyagez dans le Monde et alors vous verrez à quel point la FRANCE est minuscule , trop petite pour résister à la mondialisation - J'ai souvent eu de la peine à expliquer où était la FRANCE - Mes interlocuteurs ne savaient même pas où situer PARIS sur un globe terrestre - le seul drapeau, la seule personnalité française reconnue .. c'était Zinedine ZIDANE ! Le veritable problème de l'EUROPE c'est son absence d'audace , de federalisme - elle n'avançe + à cause de sa frilosité...- elle n'est pas assez intégrée politiquement -( chaque responsable national veut conserver jalousement ses prérogatives ...) pour cette raison BRUXELLES n'a pas assez de pouvoir et en fin de compte ne s'occupe que de normes et de broutilles qui exaspèrent les populations.. Si l'Europe était vraiment unie politiquement avec des objectifs économiques ambitieux , elle peserait dans le concert international et pourrait retrouver rapide la prospérité. L'union fait la force, et les français ont actuellement tendance à l'oublier ... Une véritable politique européenne aurait le mérite de rééquilibrer nos petites réflexions franco-françaises et nos poncifs socialo-marxistes

  • Par durnak - 20/10/2013 - 16:53 - Signaler un abus Hors d'atteinte

    Tout ceci montre bien que pour les citoyens des pays membres, les instances dirigeantes de l'Europe sont hors d'atteinte. Les élections européennes sont un hochet que l'on donne aux individus pour avoir la paix, mais le microcosme de Bruxelles, si loin des peuples, fait ce qu'il veut en s'envirant de belles idées généreuses mais malheureusement désastreuses pour les états membres les plus civilisés. Hors d'atteinte, irresponsables, fiscalement protégés... Le seul espoir qui nous reste est qu'un jour les pays les plus riches, lassés de traîner les boulets, quittent l'union. Une fois lancé, le mouvement sera peut-être suivi...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gérard Bossuat et Christophe Bouillaud

Gérard Bossuat est professeur à l'Université de Cergy-Pontoise, titulaire de la chaire Jean Monnet ad personam. Il est l'auteur de Histoire de l'Union européenne : Fondations, élargissements, avenir (Belin, 2009) et co-auteur du Dictionnaire historique de l'Europe unie (André Versaille, 2009).

Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble depuis 1999. Il est spécialiste à la fois de la vie politique italienne, et de la vie politique européenne, en particulier sous l’angle des partis.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€