Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et bing, Benoît Hamon de nouveau face à la question de son retrait et le PS face au dilemme entre deux mauvaises solutions

Entre un retrait au profit de Jean-Luc Mélenchon et le risque d'un score historiquement bas, Benoît Hamon va devoir trancher. Mais il n'est pas certain que le problème qui se pose à lui soit nécessairement solvable.

Charybde et Scylla

Publié le - Mis à jour le 14 Avril 2017
Et bing, Benoît Hamon de nouveau face à la question de son retrait et le PS face au dilemme entre deux mauvaises solutions

Atlantico :  Les rumeurs faisant étant de la préparation d'un désistement voire d'un ralliement du Parti socialiste (à Jean-Luc Mélenchon) met fortement en danger l'assise politique déjà fébrile du parti de la rue de Solférino. Mais qu'est-ce qui serait le pire pour le PS ? Un score de Benoît Hamon très bas à l'élection présidentielle ou un retrait de sa candidature ?

Jean Petaux : En pratiquant l’humour vache à l’égard du PS on pourrait surtout vous répondre en disant que la pire des situations pour le PS se serait une candidature de Benoit Hamon à la présidentielle…Plus que jamais le livre de Bon et Burnier, « Que le meilleur perde » pourtant écrit et publié chez Plon en 1986 et ironiquement sous-titré : « Eloge de la défaite en politique », prend tout son sens ici. On pourrait d’ailleurs totalement appliquer ce commentaire au candidat LR, François Fillon, qui met un génie certain à tout faire pour vraiment foncer droit dans le mur… plombant lourdement les candidatures aux législatives des femmes et des hommes de son parti qui, en privé, n’espère qu’une chose, être déjà au 24 avril au matin, refermer la séquence Fillon-sur-Sarthe et passer, enfin, aux choses sérieuses, la campagne des législatives.

Dans le cas de Hamon, trois au moins des titres des chapitres du livre de Bon et Burnier s’appliquent à la situation : « De l’incurie », « De l’isolement », « De la division ». On va pouvoir, sans aucun doute, au soir du 23 avril 2017 finir ce « carré magique » avec le chapitre intitulé : « De la débâcle ». Hamon et ses « petits camarades » du MJS auront réussi au-delà de leurs espérances à faire passer un PS sous la barre des 10%. Généralement une formation politique qui a vocation à gouverner ne se remet pas d’une telle déconfiture et doit, au moins, changer de « devanture », de « raison sociale » et, plus profondément, de ligne politique quand elle a atteint de telles profondeurs électorales.

Pour répondre à votre question : un retrait de la candidature Hamon serait non seulement une hérésie politique mais ce serait aussi le signe d’une terrible irresponsabilité à l’égard des électeurs. Qu’on imagine un peu ! Le parti de François Mitterrand, qui a gouverné la France en alternance avec la droite républicaine depuis 1981, qui a géré les principales villes de France (et en gère encore de très nombreuses), qui a présidé aux destinées des plus grandes institutions de l’Etat en 2012 (Présidence de la République, Assemblée nationale et Sénat), ce parti, cinq ans plus tard, ne présenterait même pas de candidat à la présidentielle ? Les adhérents de ce parti (il en reste), les élus de ce parti (il en reste), les électeurs de ce parti (il y en a de moins en moins, c’est un fait), seraient vraiment en droit de crier au scandale. Quant à l’irresponsabilité politique à l’égard du corps électoral tout entier elle reviendrait à réduire la présidentielle à un misérable petit jeu de congrès… Une telle décision aurait un effet dévastateur sur l’électorat, provoquerait une abstention massive et supplémentaire et son but à peine caché (« feu sur le quartier général de Macron » pour parler comme la maoïstes de la grande époque) n’aurait qu’un effet : donner un coup de pouce supplémentaire à Mélenchon pour qu’il soit qualifié au second tour. Une telle manœuvre pourrait aussi offrir à Marine Le Pen une fenêtre d’opportunité inespérée pour le 7 mai au soir.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 12/04/2017 - 08:57 - Signaler un abus Enfin quelqu'un le remarque.

    La droite est effectivement la seule a avoir une deuxième chance dans le cas où Fillon perdrait les présidentielles, ce sont les législatives. Aucun candidat ne dispose d'un parti et d'élus derrière lui. Pour certains le vide est sidéral: Clémentine Autain et les oripeaux du PC pour Mélenchon, un PS explosé façon puzzle pour Hamon, actuellement deux députés pour le FN qui a toujours des problèmes de casting. Seul Macron peut créer une dynamique en recutant des gogos et des renifleurs de nouvelles gamelles. Avec dans le cas où il serait élu, un formidable argument pour mobiliser les électeurs de droite: "Comme Macron se prétend de droite et de gauche, pesez par votre vote du bon cotè de la balance".

  • Par Beredan - 12/04/2017 - 09:54 - Signaler un abus Lou ravi de la chute libre....

    Ce petit guignol friqué qui vibre au son de l'Internationale et du muezzin restera dans les annales...

  • Par bd - 12/04/2017 - 10:46 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (1)

    Parce qu’Emmanuel Macron peut être d'accord avec des gens de droite et de gauche, il n'aurait pas d'idée? Nous souffrons tous depuis des années de voir des lois élaborées sous un gouvernement être détricotées par le suivant. "En Marche!" n'est pas comme les autres. Le rôle d'un Président dans un pays mature est, en effet, de trouver le dénominateur commun entre des personnes et des positions différentes, pour avancer, pour que le pays, en tant que nation, avance. Est-ce que les politiques qui divisent, qui pointent du doigt l'autre, sont plus claires pour l'électorat? Il est temps de comprendre que ceux qui jouent à diviser, à opposer, sont des apprentis sorciers.

  • Par bd - 12/04/2017 - 10:46 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (2)

    Pantin, sans expérience, disant ce que d'autres puissances l'enjoignent à dire?
 Dont acte, il a 39 ans, c'est vrai, et sans doute donc moins d'expérience que des hommes et femmes politiques rompus aux joutes électorales...
 Il suit une ligne cognitiviste, ce qui pour tout pédagogue, est particulièrement parlant.
Il faut des constats, argumentés, intellectualisés, et de ces constats, découlent des solutions. 
Cela s'appelle du pragmatisme. 
Il ne prétend pas que toutes ces solutions seront un succès. 
Il explique le droit à l'échec (pour lui comme pour tout le monde en promettant le droit au chômage pour tous).
Mais on tente, on essaie, parfois cela marchera, parfois non. Mais, bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien justement d'entendre quelqu'un qui peut ne pas être totalement sûr de lui et dire : «on va faire ensemble». Cela permettra à chacun, individuellement, de se sentir meilleur, en ayant le sentiment légitime d'avoir participé à l'élévation de la société dans son ensemble. Là où tous les politiques depuis plus de 40 ans expliquent à longueur de temps sur Les plateaux télé savoir exactement ce qu'il faut faire, et qu'une fois élus, ils semblent d'un coup avoir tout oublié.

  • Par bd - 12/04/2017 - 10:47 - Signaler un abus Attention, dander!

    Jean-Luc Mélenchon veut quitter l'OTAN et l'UE pour fonder une alliance bolivarienne avec le Venezuela, Cuba, l'Iran et la Russie ! ...Et c'est vraiment dans son programme.

  • Par bd - 12/04/2017 - 11:17 - Signaler un abus Les Le Pen Eurasistes?

    Les Le Pen sont soit devenus Eurasistes, soit sont des marionnettes de Poutine. L'Eurasisme est un NAZISME ultra-nationaliste recyclé façon russophile par le second cerveau de Vladimir Poutine qualifié de "philosophe le plus dangereux au monde". https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Douguine#Liens_avec_l.27extr.C3.AAme-droite_fran.C3.A7aise Voyez-y les connections troubles de Jean-Marie Le Pen et de sa nièce Marion-Maréchal Le Pen, la meilleure pompe à voix du FN. Les Le Pen prétendant défendre la France sont en fait soit des PIONS soit des TRAITRES bafouant les valeurs françaises les plus élémentaires: Liberté, Égalité, Fraternité.

  • Par ikaris - 12/04/2017 - 11:35 - Signaler un abus Il envoie du lourd sur Hamon M. Petaux :-)

    ... mais en même temps c'est pas faux. Par contre il manque tout de même un élément d'analyse : le PS n'est plus qu'une structure de défaisance qui permet de se débarrasser des MJS et assimilés ... continuer à raisonner sur le PS en tant que parti de Mitterrand est une erreur ... le nouveau PS c'est chez Micron même si des tas d'idiots utiles sont toujours là pour faire mousser un peu.

  • Par gerint - 12/04/2017 - 11:36 - Signaler un abus @bd

    Vous vous donnez beaucoup de mal pour défendre Macron la marionnette mais en fait vous l'enterrer. En dehors même de sa malhonnêteté du moins â mon avis il faut d'évidence un président solide et expérimenté en ce moment et non un novice aventurier. Pas de bla-bla mais un chef ferme et décidé qui trace la route

  • Par lasenorita - 12/04/2017 - 11:41 - Signaler un abus Le P.S. est foutu!

    Le P.S. est coupé en 2...et c'est tant mieux!. .J'espère que cette ''gauche'' qui est anti-France disparaîtra!...Sinon,bientôt les Européens de l'Ouest demanderont le statut de ''réfugiés'' à la Hongrie...On traite de ''nazi'' celui qui veut se protéger de l'invasion musulmane mais les nazis sont ceux qui les accueillent:20% des musulmans français placent la charia au-dessus des lois de la république et 50% approuvent les salafistes.. Nous avons, en France,300 CAO (Centres d'accueil pour clandestins)...les ''réfugiés'' sont imposés aux habitants, ces centres sont financés par nos impôts et ils créent de l'insécurité!.. Entre 2012 et 2017 l'impôt sur le revenu a augmenté de 65,5 milliards à 76,7 milliards.. La France est le pays qui prélève le plus d'impôts(elle vient juste après le Danemark)..

  • Par ocean5 - 12/04/2017 - 14:23 - Signaler un abus C 'est drôle...

    mais @bd me donne envie de vomir !!!

  • Par moneo - 12/04/2017 - 15:17 - Signaler un abus impossible

    clairement aprés l'intrusion du Prez dans la campagne contre Mélanchon au même niveau d danger que le FN on voit mal Hamon fusionner pour faire élire Mélenchon

  • Par bd - 12/04/2017 - 16:27 - Signaler un abus Puisqu'on en redemande...

    Emmanuel Macron propose une réforme à la fois plus efficace, plus réaliste et plus en profondeur. Une vraie réforme "long-termiste" et pas seulement "de crise". Pour comprendre le programme d'Emmanuel Macron, il convient de changer de logiciel d'analyse et de se placer sur un plan plus pragmatique qu'idéologique. Son programme a été créé d'une façon très novatrice et profondément démocratique. Il est le seul à avoir procédé de cette façon. Sa méthode est simple: Écouter avant de parler! C'est la raison pour laquelle en le lisant, les français ont réellement le sentiment d'avoir été écouté. C'est un travail collectif issu d'une large consultation et il le défend remarquablement bien. Au lieu de discuter de son programme sans le connaître ou en n'écoutant que les manipulateurs, lisez-le plutôt et vous serez surpris. Il s'engage et appelle ça son "contrat avec la nation". Sa lecture est facile car il a été conçu pour être accessible à tous. 
https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/Programme-Emmanuel-Macron.p

  • Par bd - 12/04/2017 - 16:30 - Signaler un abus Expérience des candidats...

    Emmanuel Macron est le seul candidat qui cumule de réelles expériences professionnelles dans le secteur privé et dans le secteur public. Ses actes sont conformes à ses engagements : il a ainsi démissionné de la fonction publique pour faire campagne, et c’est le seul candidat qui n’est pas payé par le contribuable durant cette période. De nombreuses tentatives de déstabilisation sont dirigées contre lui : à chaque fois, il n’a pas hésité à exposer, détailler, clarifier, prouvant son intégrité. Emmanuel Macron est un candidat pragmatique qui ne fait pas de promesses qu'il ne tiendra pas.

  • Par toupoilu - 12/04/2017 - 18:22 - Signaler un abus Vas y benoit, dynamite tout :D:D:D

    On le sent un peu fébrile le Petaux, non ? (on le comprend, il a déjà vécu le sombrage bordelais).

  • Par hermet - 12/04/2017 - 18:30 - Signaler un abus Gave le visionnaire

    Mélenchon- Lepen au second tour, c'est charles Gave qui le dit depuis 5 ans, moi je n'y croyais pas, du moins pas avant 2022, mais là y a peut-être une fenêtre de tir, en tous cas si c'est Macron en 2017 le suivant sera un de ces 2 là (MLC ou MLP), encore quelques jours pour voir...au moins y a du sport !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean Petaux

Jean Petaux est docteur habilité à diriger des recherches en science politique, ingénieur de recherche, politologue à Sciences Po Bordeaux, responsable, au sein de cet établissement, du parcours de master « Métiers du politique ».Il dirige aux éditions « Le Bord de l’Eau » la collection « Territoires du politique » et y a publié en avril 2017 un livre d’entretiens avec Michel Sainte-Marie, ancien député-maire de Mérignac : « Paroles politiques ».  Il a co-publié aux Editions Biotop, en 2010,  Figures et institutions de la vie politique française.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€