Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Il est vrai qu'il est dur d'être arabe en France ! Surtout si on est socialiste, laïque et anti islamiste…

Et ça c'est très mal vu. Les insultes pleuvent accompagnées de menaces de mort.

"Facho!", "bouffon!"

Publié le

Il va être question ici de deux Arabes. Nous les qualifions ainsi  parce qu'ils se revendiquent comme tels. Le premier, Yassine Belattar, est très connu : humoriste il a son rond de serviette dans toutes les radios et il est régulièrement invité sur les plateaux de télévision.

Le second, Amine El-Khatmi, est un élu socialiste d'Avignon. Il dit ce qu'il faut penser de l'islamisme et de la lâcheté communautariste des partis politiques y compris le sien. On l'entend peu.

Tous deux sont nés et ont grandi dans des "quartiers difficiles"! Souvent sur le même terreau poussent de belles plantes et aussi des mauvaises herbes… Amine El-Khatmi a été quand même un peu invité ces derniers jours à la télévision : il a écrit un livre "Non je ne me tairai plus".

Et Yassine Belattar a été convié pour lui porter la contradiction.

Car  la télé on aime que ça saigne et que ça gueule. Un match de boxe ça fait de l'audience. Et là, entre les deux, ça tournait carrément au match de catch. Une discipline dans laquelle Belattar, habitué des planches, des micros, et des caméras excelle.

Il a donc hurlé pour faire taire celui qui ne veut plus se taire. Et il a hurlé deux fois plus fort que d'habitude car Amine El-Khatmi est arabe. Et quand on est arabe et qu'on dit la vérité c'est toujours double peine! On est défini comme un traitre (traitre à quoi?), comme un vendu aux sionistes et aux Juifs.

Comme Belattar avait encore de la haine à revendre il a, après l'émission, envoyé une série de messages à Amine El-Khatmi. En voici la teneur. "Baise ta mère", "ta gueule", "tu vas en chier grave", "baltringue", "facho", "bouffon".

Eh oui il parle comme ça M. Belattar ! Amine El-Khatmi, lui, parle français ! Sur les plateaux où il est invité Yassine Belattar est présenté comme le "porte-parole des musulmans". Nous ne voulons pas croire que les musulmans parlent comme lui…

PS : Günter Grass a écrit un roman célèbre Le Tambour. On y voit le petit Oscar taper inlassablement sur son tambour pour alerter l'Allemagne sur la montée du nazisme. Mais personne ne l'écoute. Espérons que le tambour d' Amine El-Khatmi sera assez fort.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Raymond75 - 22/11/2017 - 09:18 - Signaler un abus Les médias font du cirque et peu d'information

    Je gère des examens du supérieur, et suis le plus souvent affecté dans le 93 à Villepinte. J'y vois des centaines d'étudiants et d'étudiantes qui passent des examens ou des concours très difficiles, et qui sont pour la plupart, pour des raisons géographiques, issus de l'immigration (Maghreb et Afrique noire). Je ne connais pas les résultats bien sur, mais ils sont sérieux, disciplinés et travailleurs. Compte tenu de leurs milieu social, plus pauvre et moins instruit que les autres, avec peut être un plus faible niveau de pratique du français, ils ont dû travailler davantage que les autres.Il n'y a jamais d'incident ou de tentatives généralisées de triche. --- Mais de ces jeunes on ne parle jamais ; on ne montre que les voyous (qui sont bien une réalité aussi) qui trafiquent la drogue et se sont installé dans la délinquance, celles et ceux qui pourrissent la vie de tout le monde. Ils sont très nuisibles, mais ne représentent qu'un faible pourcentage de la population. --- Celles et ceux qui représentent la majorité de la population sont ignorés, jamais cités, et de plus on sait que plus tard ils se heurteront au 'plafond de verre' de la ségrégation : ils seront assimilés aux autres !

  • Par Citoyen-libre - 22/11/2017 - 09:20 - Signaler un abus Une réalité

    Nous avons mis des siècles pour atteindre notre niveau de culture, nos enfants sont souvent bien éduqués, font des études, nous avons des valeurs humaines, nous sommes réfléchis, notre pays est sans doute le moins raciste du monde. Mais voilà. La violence, la grande violence a déjà gagné dans notre pays. Et ce qui ont fait la force et l'excellence de notre pays, sont en train de devenir nos plus grandes faiblesses. Culturellement nous ne savons pas, nous ne pouvons pas nous projeter 200 ans en arrière. Face à cette violence,verbale et physique, nous ne savons même plus nous battre, ni réagir. Nous ne savons même plus nous défendre. Nous sommes désarmés. C'est pour ces raisons que nous sommes un pays qui est en train de tout perdre : son identité, son histoire et ses origines. C'est unique en Europe.

  • Par assougoudrel - 22/11/2017 - 09:41 - Signaler un abus La culture

    Il faut des semaines pour labourer, semer planter, sarcler. Il faut une journée pour récolter. Il a fallu des siècles pour obtenir notre culture et moins d'un demi siècle pour que tout soit ravagé comme un vignoble après une pluie de grêle. Merci Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande (Macron continu le travail).

  • Par ISABLEUE - 22/11/2017 - 10:28 - Signaler un abus Tout à fait

    c'est pourquoi je préfère aller ricaner au Spectacle de Gaspard Proust. Un régal.....

  • Par kelenborn - 22/11/2017 - 10:46 - Signaler un abus Tu sais mon Bruno...

    Je ne sais pas si tu y as pensé ( mais si Adie Plenel nous lit , il doit penser qu'étant juif tu ne peux qu'y avoir pensé) mais...t'as quand même un truc pour t'en coller plein les fouilles et vivre ensuite la belle vie avec des loulouttes qui te ferons de papouilles loin du regard castrateur de Gestiapette : je l'explique pour 2bouts qui comprend pas tout: Obono et son préjudice Belattar et son "Baise ta mere " (le CSA doit entendre embrasse ta mère) ils auraient bien besoin d'un "nègre", enfin...un porte-plume!!! Moi je suis sûr que Jacquet peut te faire une étude de marché! T'as un pont en or mon Bruno!

  • Par 2bout - 22/11/2017 - 12:29 - Signaler un abus Le vocabulaire de ce Bellatar me rappelle ...

    le vocabulaire de quelqu'un. Mais qui précisément ?

  • Par MIMINE 95 - 22/11/2017 - 14:11 - Signaler un abus CA ME RAPPELLE MEHDI MEKLAT !!!!!

    ....." Yassine Belattar, est très connu : humoriste il a son rond de serviette dans toutes les radios et il est régulièrement invité sur les plateaux de télévision ".....Et la vraie nature qui se dévoile : "Baise ta mère", "ta gueule", "tu vas en chier grave", "baltringue", "facho", "bouffon"....

  • Par JLH - 22/11/2017 - 18:27 - Signaler un abus @isableue

    on ne ricane pas avec G Proust, on rit franchement, énormément de ses énormités, c'est intelligent, très vrai et outré.

  • Par DANIEL74000 - 23/11/2017 - 07:43 - Signaler un abus Comble !

    Le comble de la victimisation !! Et si les Arabes restaient dans leurs pays ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€