Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Il est fou ce Blanquer : il veut qu'on apprenne à lire et à écrire à l'école ! Il est normal que les syndicats enseignants s'indignent…

Comme avant lui Claude Allègre, le ministre de l'Éducation nationale s'attaque frontalement au mammouth. Sait-il comment Allègre a fini ?

Le b.a-ba

Publié le - Mis à jour le 4 Mai 2018
Il est fou ce Blanquer : il veut qu'on apprenne à lire et à écrire à l'école ! Il est normal que les syndicats enseignants s'indignent…

 Crédit AFP

Jean-Michel Blanquer a fait rédiger un guide à destination des enseignants du primaire. Pour l'essentiel, il veut, s'agissant de l'orthographe, qu'on abandonne les méthodes mixtes (semi-globales) pour revenir à celle explicite des lettres (syllabique). Il aggrave encore son cas en préconisant pour les mathématiques le calcul mental.

Mais le pire, c'est que son guide compte 130 pages. 130 pages ! Il est inhumain de demander aux profs de lire un tel pensum. Ils ont déjà beaucoup à faire. Et leur capacité de lecture n'excède guère quelques pages.

Il faut donc voir dans les 130 pages de Blanquer une forme scandaleuse de mépris aristocratique et élitiste.

Les syndicats enseignants, eux, l'ont lu. Ils en avaient le temps. Des centaines de ces syndicalistes sont détachés au ministère de l'Éducation nationale. Ils sont de ce fait dispensés de la tache fastidieuse de donner des cours.

Les syndicats enseignants ont donc lu ces fameuses 130 pages. Et ils protestent. C'est Francette Poppineau, co-secrétaire générale du SNU ipp, le syndicat majoritaire, qui a le mieux exprimé cette révolte. "On jette les enseignants en pâture" s'est-elle écriée bouillante d'indignation.

"Ce guide a été diffusé par voie médiatique" a-t-elle ajouté. Ça, c'est bien vrai. Car sinon, nous autres qui ne sommes pas enseignants, nous n'en aurions jamais eu connaissance. Elle y voit le signe que Blanquer "s'adresse d'avantage à l'opinion publique" qu'aux profs. Les enseignants en effet n'en ont rien à f… de l'opinion publique.

Forte de son expérience Francette Poppineau, aborde avec franchise le fond de la réforme voulue par Blanquer. Et elle défend mordicus les méthodes semi-globales avec un argument aussi pertinent que celui-ci. "Nous, par exemple, pour écrire le mot "adossé" on conseille aux élèves de regarder l'unité de sens qu'il y a, c’est-à-dire le mot "dos" qu'il inclut, comme ça, ils comprennent que ce mot porte un "s" pour pouvoir écrire "adossé"."

Élémentaire ma chère Poppineau ! Ce mot porte un "s". Certes. Mais que devient le deuxième "s" ? Les élèves écriront donc "adosé". Et à leur façon, ou plutôt à celle que vous leur aurez apprise, ils pourront écrire "les ansaignants sont adosé à leur inconpétanse"…

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 30/04/2018 - 08:55 - Signaler un abus Preuve supplémentaire, s'il en était besoin,

    du pouvoir de destruction massive des syndicats corporatistes et politisés. Ces syndiqués, planqués dans des bureaux invisibles, parfois même tellement bien planqués que personne ne sait où ils sont, refont surface pour crier au scandale quand on les remet en cause. Et je n'ose même pas aborder le sujet de leur incompétence professionnelle.

  • Par vangog - 30/04/2018 - 09:18 - Signaler un abus Francette Poppineau, c’est pas Marie Poppins!...

    Je ne sais pas si vous avez vu le sourire niais de cette Francette Poppineau, mais il corrobore ses déclarations tout aussi niaises « on jette en pâture les enseignants »....elle doit avoir une parenté avec Arlette Laguillier : mêmes slogans désuets, même look de gauchiste d’avant-mur, même prénom bébêtte...

  • Par assougoudrel - 30/04/2018 - 10:33 - Signaler un abus Calcul mental

    J'ai eu la chance de connaitre le franc, comme beaucoup sur ce site. Depuis l'arrivée de l'euro, pour tout achat, de la voiture au kilo de carottes, je convertis l'euro en franc;c'est le meilleur moyen de savoir si cala vaut le coup d'acheter ou pas; je suis devenu balèze en calcul mental. Quand à la méthode globale, même dans l'Armée, il fallait la pratiquer (même les unités de combat sur le terrain) et personne ne comprenait rien comme avant. Pour les cours en salle, lors de stage, il fallait tout recommencer le soir dans les chambres. ce n'est pas étonnant qu'il y ait tant de lacunes dans les écoles françaises. Tout est à revoir. Il faut tout raser et tout reconstruire.

  • Par tubixray - 30/04/2018 - 13:37 - Signaler un abus Le français à quoi bon ?

    L'arabe est la langue la plus employée dans certains quartiers avec un enseignement assuré par les écoles islamiques gratuites .... Mme Poppineau a raison, qu'importe la méthode pour enseigner le français qui grâce à des collabos nuisibles comme deviendra un patois peu répandu !....Cette extrême gauche est un cancer qui se développe depuis 45 ans ....

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 30/04/2018 - 14:19 - Signaler un abus Blanquer arrive trop tard et

    Blanquer arrive trop tard et la Poupinette a raison de se braquer..... Il ferait mieux de proposer des cours d'islam aux enseignants, ce serait plus utile dans le cadre de leur prochaine soumission !

  • Par lili57 - 30/04/2018 - 15:37 - Signaler un abus bravo

    oui, bravo à Mr Blanquer et malheureusement encore des syndicalistes vent debout contre ces réformes oh combien justifiées !

  • Par Papy Geon - 30/04/2018 - 17:56 - Signaler un abus La réaction de certains syndicalistes est à vomir…

    Ce sont des gens qui ne travaillent pas, qui sont incapables de réaliser quoi que ce soit pour faire simplement fonctionner notre civilisation. Des gens qui ne seraient même pas en capacité d’inventer la moindre chose pour développer cette civilisation, et même pas l’eau tiède ou le fil à couper le beurre. Ce sont des ectoplasmes, des profiteurs, des bons à tout et propres à rien, qui font acte de présence (mais ce n’est même pas certain) durant 36 semaines par année. Ils sont tout juste capable d’enseigner à glander si on leur confie une classe. Ils poussent à la création d’une caste de personnes dépendantes durant la totalité de leur vie, des personnes qui vivront sans but, un véritable tiers-état. Ce qui est dramatique, c’est le fait qu’ils se permettent de faire écran devant les véritables enseignants, ceux qui travaillent et font des efforts chaque jour pour ouvrir l’esprit des jeunes, qui aiment leur métier, et qui obtiennent des résultats. Car ces foutus syndicalistes ne sont pas des enseignants.

  • Par Alain Briens - 30/04/2018 - 18:01 - Signaler un abus Il y a contresens me semble t-il.

    La méthode syllabique (b + a = ba) est précisément celle que Blanquer veut promouvoir. Alors que les pédagos promeuvent la méthode globale ou semi-globale. Certes, ils reconnaissent du bout des lèvres qu'elle est moins efficace mais aussi moins élitiste : la méthode syllabique ne conviendrait pas aux élèves "les plus éloignés de la culture scolaire" (dixit Poppineau), autrement dit à ceux dont les parents ne parlent pas français. Traduction : mieux vaut avoir 100% d'illettrés dans une classe d'âge que de permettre aux natifs francophones d'apprendre la langue plus vite que leurs camarades immigrés.

  • Par jurgio - 30/04/2018 - 19:48 - Signaler un abus Mais pourquoi apprendre à lire et à écrire ?

    Les jeunes analphabètes pensent que bientôt il suffira de parler pour voir s'écrire ce qu'on vient de dire. On peut multiplier ainsi toutes sortes de fonctions où le cerveau n'aura plus rien à faire. La langue a tant perdu de terrain aujourd'hui qu'il est trop tard et impossible de le réoccuper avec des idiomes que presque tout le monde pensent obsolètes ou passéistes. L'avenir (qui n'appartient à personne) dira à nos descendants si c'était une très mauvaise idée ou une choses obligée. Enfin, si on a encore la faculté de juger de quoi que ce soit...

  • Par Outre-Vosges - 30/04/2018 - 19:50 - Signaler un abus La meilleure opinion que j’aie lue sur la question…

    reste à mes yeux celle-ci : «Quelle que soit la méthode employée, on n’a jamais réussi à empêcher d’apprendre à lire un enfant qui en avait envie.»

  • Par Liberte5 - 30/04/2018 - 22:05 - Signaler un abus En phase terminale, l'école doit -être rebatie entièrement.

    Remettre en service les écoles normales pour former les instituteurs(trices) et laisser aux parents le choix des écoles.

  • Par Le gorille - 30/04/2018 - 23:48 - Signaler un abus Ben oui !

    L'expérience est concluante ! Impossible de lire un menu, une publicité, et j'en passe, sans faute (s). Quant au calcul, rien que de rendre la monnaie semble du domaine des études dites supérieures... Et j'vous dis pas pour les ml, cl et autres unités : c'est du chinois !

  • Par Poussard Gérard - 01/05/2018 - 07:33 - Signaler un abus Avec ce genre de prof

    Le pays ne va pas rayonner à travers le monde comme il le fit par exemple le fut au siècle des lumières. ..

  • Par kelenborn - 01/05/2018 - 08:45 - Signaler un abus Francette Poppinneau!!!

    Et même Ben a mis 2 p et 2 n... (non non Ah2bouh c'est pas deux pets et deux ânes!) Mais c'est un nom à être instit sur l'île aux enfants ça! Elle a du apprendre à lire et écrire à Casimir alors... respect! Ben! Est-ce que tu sais écrire Gloubigoulba toi ? Alors ne donne pas de leçons à Francette qui est à Françoise ce que l'opérette est à l'Opéra...Et puis franchement, on ne ricane pas quand on écrit à Atlantico car imaginons qu'on ait fait le même tour à Jacquet ! il se serait appelé Jacquette. Et j'imagine les gros beaufs, ici, se demander si elle était flottante!!! Non non Ben une fois de plus tu joues au boutefeu! Ca va te péter au nez! Un de ces jours , un mauvais esprit va ricaner sur Benette et tu l'auras bien cherché! Hein Benette Povebinette, tu auras pas l'air con !

  • Par kelenborn - 01/05/2018 - 08:53 - Signaler un abus Papy J'ai Honte

    "Ils poussent à la création d’une caste de personnes dépendantes durant la totalité de leur vie, des personnes qui vivront sans but, un véritable tiers-état."... Dis donc Papy Géon...quand on donne des leçons on essaie de ne pas dire de conneries.... parce que , autant que je sache, le Tiers Etat c'était ceux qui bossaient....Au train où vont les choses la maison de retraite te guette et entre te donner à manger à la cuillère et te torcher, les aides-soignantes risquent d'avoir du taf ! Tu vois Ben , t'es irresponsable! Tu dis qu'il y a un voleur d'orthographe et Rantanplan aboie

  • Par Borgowrio - 01/05/2018 - 09:25 - Signaler un abus Les mammmouths ont disparu pourtant .

    Aux Etats Unis , syndicat est synonyme de mafia , ce n'est pas par hasard . Malgré des résultats inversement proportionnels au budget de notre éducation nationale, socialiste, se considère comme une noblesse sacrée .

  • Par 2bout - 01/05/2018 - 10:34 - Signaler un abus Dos, adosé, adossé, avec 1 ou 2 s ?

    Il y a les commentateurs qui commentent et d'autres qui donnent des leçons mais le meilleur du meilleur, c'est celui qui commente et qui donne des leçons à la fois sans savoir correctement (avec 1 ou 2 l ?) écrire son nom : http://kelenborn.e-monsite.com/

  • Par kelenborn - 01/05/2018 - 16:03 - Signaler un abus Ah ben tu vois Ah2bouh

    Je m'ennuyais de toi! je te croyais mort, ou malade !!! mais non même avec la chiasse tu viens sur ta mobylette!!!! Sache que Kelenborn est un pseudo, que je l'écris comme je l'entend, et que si tu veux une aile, mon cul c'est du poulet! Tu la veux comment ?

  • Par A M A - 01/05/2018 - 16:27 - Signaler un abus Face au Mammouth, il nage à

    Face au Mammouth, il nage à contre-courant ce pauvre Blanquer. A moins qu'il soit un excellent comédien et que ce ne soit que pure mise en scène pour convaincre l'électorat modéré qu'en marche veut redresser la situation et fermer l'usine à "crétins". Faire confiance à des gauchistes qui jouent les droitistes semble un peu risqué quand même,

  • Par lasenorita - 02/05/2018 - 14:45 - Signaler un abus Les ''syndicats d'enseignants''..

    Je ne sais pas si les ''syndicats d'enseignants s'indignent''..je pense que les enseignants sont obligés de suivre les ordres de leur supérieur, qui sont ceux-ci: ''Faire passer les élèves dans la classe supérieure même s'ils ne savent pas lire'' ''Tous les élèves de CM2 doivent aller en sixième'' et''90% d'une classe d'âge doivent avoir le Baccalauréat'',etc..Un professeur de collège m'a dit: ''Actuellement nous recevons en sixième des enfants ne sachant pas lire, ni écrire, ni parler ''le français''.. Depuis le gouvernement de François Mitterrand, les ministres successifs de l'Education Nationale font n'importe quoi, leur objectif est de ''faire plaisir aux parents''.. Chevènement voulait que les parents ''conseillent'' les enseignants!.. Est-ce qu'un maçon aimerait qu'un enseignant lui donne des conseils sur sa façon de construire une maison??....

  • Par kelenborn - 02/05/2018 - 14:48 - Signaler un abus ah2bouh

    "Japon : un grand huit se bloque, les passagers coincés la tête à l'envers" Et.... comment ils font les australiens ? Toi qui a le cul à la place de la tête , je comprends pas ton silence!

  • Par kelenborn - 02/05/2018 - 14:52 - Signaler un abus Coluche disait sur Mammouth

    Mamie écrase les prouts! Blanquer écrase les branques et les branleurs

  • Par Deudeuche - 02/05/2018 - 17:46 - Signaler un abus Élucubration Nationale

    Trouver une solution pour ces pédagogue. Démission fin de leur ministère, chèque éducation pour s’en débarrasser?

  • Par alam - 02/05/2018 - 22:37 - Signaler un abus Excellent commentaire de Papy Geon

    Tout est dit sur les syndicats d ' enseignants. Quant à Kelenborn, il y a des limites. Sa vulgarité, ses insultes n ' apportent rien au débat. Atlantico devrait le rappeler à l 'ordre comme pour Ganesha. A moins que ces tristes individus soient des personnages fictifs inventés par Atlantico pour porter la contradiction aux affreux adeptes du libéralisme qui valorisent le goût de l ' effort, le mérite basé sur les résultats et non sur l ' appartenance à une caste et au népotisme, deux gros problèmes que la France devrait affronter pour ne pas sombrer trop vite dans un déclin irréversible

  • Par Lau73 - 03/05/2018 - 08:55 - Signaler un abus Alain Briens a raison :-)

    Et oui... contresens pour M. Rayski: Ce n'est pas la méthode syllabique que le ministre veut reléguer aux oubliettes de l'histoire mais la fameuse méthode globale qui a acculturé des générations de petits français. "Entre quelque chose qui ne marche pas – la méthode globale – et quelque chose qui fonctionne – la syllabique –, il ne peut y avoir de 'compromis' mixte", explique le ministre. Mais ce contresens a eu du bon: je me suis finalement fait violence et ai été regarder un peu plus les fameuses propositions. A toute chose malheur est bon! Il n'en demeure pas moins que cette reforme est bien tardive. Il y a 6 ans j'ai décidé que mon fils, petit français doté d'un champ lexical plutôt acceptable pour ses 7 ans à l'époque, ferait ses études en anglais. Tout plutôt que devoir supporter les "mots" d'une maitresse inculte qui en 3 lignes faisait autant de fautes que le gamin. Adieu système français, bonjour système international. Ca demande des efforts et quelques sacrifices mais je me dis que j'aurais fait en sorte que ma progéniture ait un maximum de chances pour débuter dans la vie. A 12 ans, il est désormais parfaitement bilingue: carton plein!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€