Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Espionnage : comment la technologie peut désormais reconstituer une conversation à partir des “souvenirs” d’un paquet de chips

Des étudiants américains ont mis au point un algorithme qui permet de recréer fidèlement une conversation tenue à proximité d’un emballage de chips, ou d’une plante, en décodant les vibrations émises par ces objets.

OSS 117

Publié le
Espionnage : comment la technologie peut désormais reconstituer une conversation à partir des “souvenirs” d’un paquet de chips

Désormais, on pourra espionner vos conversations grâce à un paquet de chips Crédit cc Kevin - idiolector / Flickr

C’est presque de la magie. Des étudiants du très prestigieux MIT, une université américaine, en collaboration avec Adobe et Microsoft, ont mis au point un algorithme qui permet de reproduire fidèlement le contenu d'une conversation tenue, par exemple à proximité d’un paquet de chips, en filmant les vibrations produites par le-dit paquet, rapporte theverge.com.

Plus que de la magie, il s'agit de science. De physique plus particulièrement. Si vous somnoliez en Première, souvenez-vous que le son se déplace sous forme d’une onde. En touchant un objet, il le fait vibrer, en fonction de la puissance de l’onde et de la matière dont est composé l'objet. Ces vibrations sont généralement invisibles à l’œil nu… mais pas pour une caméra haute-fréquence qui peut enregistrer jusqu’à 6.000 images par secondes, soit cent fois plus que la capacité offerte par votre smartphone, détaille, sur son site, Europe 1.

Et c'est sur ces vibrations que se sont penchés les chercheurs du MIT. Des vibrations qu’ils ont analysées et qu'ils ont essayé de décoder, en association une vibration à un son. Une fois ce travail de fourmi fait, ils ont compilé leurs résultats dans un algorithme qui permet ainsi de "traduire" les vibrations d’un objet en son compréhensible par l'oreille humaine.

Comme le souligne Europe1.fr, l'algorithme est suffisamment précis pour pouvoir rapporter une conversation tenue à partir des vibrations enregistrées sur un paquet de chips. Ce dernier permet même de reconnaître le morceau Under Pressure de Queen.

"Nous sommes des scientifiques, et parfois, nous regardons des films comme James Bond et nous nous disons 'C'est de l'exagération hollywoodienne. Il est impossible de faire ce genre de choses, c'est ridicule !' [...] Et tout à coup, voilà. Cela sort tout droit d'un thriller hollywoodien. On pourrait avoir la confession d'un tueur admettant son crime grâce à une vidéo d'un paquet de chips en vibration", s’enthousiasme Alexei Efros, professeur d'ingénierie électrique à université de Berkeley. 

Pour l'instant, ni Adobe ni Microsoft n'ont précisé s'ils avaient été approchés par différents services de renseignements, qui pourraient être les premiers intéressés par cette découverte.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 07/08/2014 - 10:19 - Signaler un abus Espionnage par le paquet de chips

    Pourquoi chercher à affoler les gens. Pour décrypter uen conversation tenue près d'une déchet d'emballage, encore faut-il qu'une caméra haute fréquence (6000 images/seconde, cela ne se trouve pas sur le pavé) soit braquée dessus et que le logiciel nécessaire soit alors actif. Rien de cela n'est menaçant, c'est une information INUTILE.

  • Par Maredesbobos - 08/08/2014 - 04:47 - Signaler un abus titre encore une fois inapproprié

    La caméra permet de reconstituer grâce à un logiciel des sons. Et cela au moment où ils sont émis. Il existe pour cela un micro. Vous utilisez le terme de mémoire dans le titre et pas dans le développement. Soyez précis.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€