Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Un escalier de sable" : Des forces profondes, plus puissantes que drones et missiles

Atlanti-Culture

Publié le
"Un escalier de sable" : Des forces profondes, plus puissantes que drones et missiles

BD

Un escalier de sable
de Defali et Legrand
Ed. Troisième vague Le Lombard
70 p.
14,99 €

RECOMMANDATION

BON

THEME                                                                                                                             

Dans un futur ressemblant furieusement à notre présent. Dans une partie de l’Afrique qui pourrait être le désert du Soudan.

Une unité française de l’OTAN installe son camp retranché à proximité du cimetière de la ville d’Al-Jannah. Leur mission ? Assurer la protection des travailleurs internationaux chargés de reconstruire la cité, autrefois jardin d’Eden posé au milieu du désert, aujourd’hui ville fantôme à l’oued asséché.

Un premier soldat est tué par un tireur isolé. On entend une voix de femme chanter au loin. Malgré les précautions prises et les recherches entamées par les hommes du Colonel Rivelain, un deuxième militaire est tué, puis un troisième, et un quatrième. A chaque mort se fait entendre cette voix de femme qui chante,  belle, triste et glaçante.

POINTS FORTS

Un escalier de sable est bâti sur un scenario d’une jolie robustesse et d’une grande finesse. Il repose une question initiale : qui tue ces soldats de la paix, et pourquoi ? Lorsque l’on pense trouver la réponse, c’est une autre question qui émerge, et ainsi de suite. Qui est ce mystérieux tireur ? Pourquoi cette voix de femme ? Que fait Madame Nicola, anglaise et propriétaire du dernier bar d’Al-Jannah, dans cette ville en ruines ? Quel rôle joue le « voisin du Nord », soi-disant neutre ? Que se passe-t-il dans les mystérieux territoires de l’Ouest…

L’intrigue s’enrichit au fur et à mesure de l’empilement de questions successives, poussant le lecteur à une « fuite en avant », à la recherche des réponses. La chute est superbe. Lorsque la dernière page nous apporte la solution de l’intrigue, nous nous rendons compte que les réponses avaient été savamment distillées tout au long de l’album, et que nous les avions sous les yeux quasiment depuis la première page.

Un escalier de sable nous propose un éventail de personnages qui se télescopent et cohabitent tant bien que mal dans ce décor de fin du monde sans limite mais donnant le sentiment d’un étouffant huis clos. Le Colonel Rivelain, militaire sans âge, tiraillé entre les devoirs de sa mission et les exigences d’un profond humanisme. Le Lieutenant Devarieux, femme officier qui trace sa route avec détermination dans un monde d’hommes. Un vieillard mystérieux détenteur de tous les savoirs et toutes les sagesses de l’Afrique. Un adolescent non moins mystérieux au mutisme magnétique. Le consul d’Afrique du Sud, diplomate trouble et ondulant au double ou triple jeu. Sammy, caporal par hasard, qui découvre le sens de la vie par le biais d’un amour impossible au milieu d’un pays en guerre…

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Autier pour Culture-Tops

Nicolas Autier est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€