Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Envie de comprendre ce qui nous arrive ? Ces 5 sondages Atlantico qui ont éclairé l’année politique 2016

Alors que l'année 2016 s'achève, Atlantico propose un condensé de 5 sondages qui permettent de comprendre les mécanismes à l'oeuvre l'année passée. Un coup d’œil dans le rétroviseur utile pour appréhender l'avenir.

Bougie utile

Publié le - Mis à jour le 6 Janvier 2017
Envie de comprendre ce qui nous arrive ? Ces 5 sondages Atlantico qui ont éclairé l’année politique 2016

Atlantico : Dans quelle mesure les principaux résultats de ces sondages éclairent-ils sur l'année politique qui vient de s'écouler en France ? Quel bilan de cette année politique en France peut-on dresser au regard des principaux résultats de ces sondages ?

Christophe Bouillaud : La première conclusion que l'on peut tirer de ces sondages porte sur François Fillon. A la lumière de ces études, on peut dire que la victoire de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy correspond précisément aux attentes de l'électorat de droite. Ces sondages reflètent une volonté, à droite, de renverser la table. L'électorat de droite prend d'ailleurs plusieurs positions très favorables aux réformes. Certaines de ces positions sont mêmes favorables à un gouvernement technocratique voire autoritaire.

En revanche, l'électorat général représente un panorama assez différent. On constate effectivement que les Français veulent et attendent des réformes, mais il s'agit d'une volonté plus abstraite. Quand on rentre dans le détail de ces mesures, réforme par réforme, il se dessine clairement un clivage entre l'électorat de gauche, de droite, et même d'extrême droite. Pour reprendre des exemples concrets tirés de ces sondages, on voit bien que des sujets comme le temps de travail ou l'âge du départ en retraite constituent encore des marqueurs de clivages. Il est intéressant de noter, aussi, que la réforme est acceptée en priorité quand elle touche les autres. Les retraités semblent, d'après les sondages pour Atlantico, très favorables à ce que les jeunes actifs travaillent plus longtemps. Pourtant, la plupart d'entre eux ont disposé d'une retraite à un âge moins élevé.

Sondage 1: Ce qu'attendent les Français de la droite


(Cliquer pour agrandir)

>>> A lire aussi  en détail : Sondage : les Français face aux programmes des candidats de la primaire de droite (attention problèmes en vue...)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par toupoilu - 31/12/2016 - 09:36 - Signaler un abus Le début de l'article est vraiment du miel.

    On voit vraiment une division entre retraités et actifs, et si elle se traduit dans les urnes et outrepasse le tabou du vote FN, ça risque d’être un peu plus difficile pour Fillon qu'il le croit. Le système français de retraite est déjà l'un des plus dur du monde (pour ceux qui entre dans le monde du travail), avec ses 42 annuités et sa décote insurmontable, et j'ai bien apprécié la position de Le Pen la dessus, elle ne fera pas souffrir les français plus qu'il n'est nécessaire, et il y aura bien d'autres endroits ou chercher des économies avant de transformer les français en fin de carrière en chômeur de longue durée.

  • Par lasenorita - 31/12/2016 - 14:28 - Signaler un abus ''Ce qu'attendent les Français'' de la ''droite''

    Nos ''policards'' doivent respecter les vœux des Français: c'est pour cela qu'ils sont élus...mais ''le peuple'' est sacrifié pour les privilèges des soi-disant ''représentants'' populaires'' qui ne pensent qu'à être ''élus'' et réélus'', à se remplir leurs poches et celles de leurs copains dans cette ''république royale'' et à dépenser, sans compter, les sous des contribuables français qu'ils accablent d'impôts.. Les ''Français'' espèrent que ''la droite'' tiendra ses promesses, elle...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Bouillaud

Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble depuis 1999. Il est spécialiste à la fois de la vie politique italienne, et de la vie politique européenne, en particulier sous l’angle des partis.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€