Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les entrepreneurs, grands orphelins de la présidentielle 2017 (surtout chez Les Républicains)

Pour les entrepreneurs, l'élection présidentielle va constituer un dilemme coriace. Pour qui voter, alors qu'aucun candidat ne semble avoir compris les préoccupations des 2,5 millions de Français qui dirigent une entreprise ?

Rien à l'horizon

Publié le
Les entrepreneurs, grands orphelins de la présidentielle 2017 (surtout chez Les Républicains)

Quelles sont les préoccupations majeures des entrepreneurs?

Contrairement à d'autres groupes sociaux où les attentes sont plus diffuses, les entrepreneurs ont globalement une conscience assez homogène de leur vision politique. Le dernier baromètre Fiducial l'a montré : les entrepreneurs considèrent à 81% que la fiscalité est inéquitable, et à plus de 90% que les prélèvements sociaux sont trop élevés.

Les "indépendants", comme on dit, sont donc unis par une vision structurée de la situation politique. Ils plaident globalement pour une réforme fiscale profonde, et à une très écrasante majorité, pour une remise à plat radicale du financement de la protection sociale.

Ce point mérite d'être marqué, car il prouve que l'attente des entrepreneurs est grande sur les questions liées au bien-être commun, et pas seulement sur les problèmes patronaux immédiats.

Un point exclu des programmes politiques

Sur la question du financement de la protection sociale, qui est la plus importante et la plus unanime pour les entrepreneurs, la déception vis-à-vis des programmes politiques avancés jusqu'ici est immense. En particulier du côté des Républicains où aucun candidat ne semble décidé à prendre le taureau par les cornes. Tout se passe comme si la droite française, face au fameux "modèle social" français, était prise des mêmes tremblements que la poule face au couteau.

Cet immobilisme ou ce manque d'imagination sont d'autant plus consternants que la sécurité sociale apporte de moins en moins de services pour un coût de plus en plus élevé. Après les absurdes réformes portées par Marisol Touraine, qui ont beaucoup dégradé des bienfaits déjà contestables du système, on aurait pu s'attendre à plus d'audace.

Le dommageable silence sur le RSI

Dans ces questions de protection sociale, on ne peut évidemment pas ignorer qu'un point fondamental porte sur l'avenir du RSI. Pour tous les entrepreneurs, le RSI est devenu le synonyme du désamour que la France leur porte et de cette insane obsession de faire entrer un monde rond - celui de l'économie française - dans le carré étroit d'un système de protection sociale complètement dépassé. Par un populisme imbécile, Jean-Pierre Raffarin, aidé de deux funestes accolytes, Jean-Pierre Bas et Renaud Dutreil, avait décidé de créer une caisse unique là où existait une diversité approximative. Cette opération s'est traduite par un désastre financier (plusieurs centaines de millions d'euros engloutis dans des erreurs administratives) et sociétal (des dizaines de milliers d'entrepreneurs déclarés "libérés de la Sécu" après de folles tracasseries administratives). Que propose la droite, aujourd'hui, pour réparer le mal commis à cette époque?

Rien.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 12/09/2016 - 09:21 - Signaler un abus Syndicat

    Le principal problème des Ripoublicains, c'est que c'est un syndicat ! Je dis bien, ce n'est pas un parti, mais c'est le syndicat représentatif des intérêts des entreprises du CAC 40. Ce qui préoccupe les petits entrepreneurs, ils n'en ont rien à foutre ! Et quant au bonheur du peuple français, vous voulez rigoler ! Écoutez ce petit bonimenteur de Sarko nous vendre sa salade !

  • Par chamouton - 12/09/2016 - 10:01 - Signaler un abus Et Fillon ?

    L'auteur de cet article met tout le monde dans le même sac. Manifestement il n'a pas lu le programme de François Fillon en matière économique et sociale, avec des propositions fortes pour redonner confiance et liberté aux entrepreneurs. Même si celui qui a le programme le plus abouti est ignoré des média, sur le terrain, il rencontre un soutien qui risque fort d'ébranler la bien pensante socialiste.

  • Par Borgowrio - 12/09/2016 - 11:51 - Signaler un abus Impuissance de la démocratie

    C'est simple , le candidat qui " prendra le taureau par les cornes " perdra les élections . Trop de français sont dépendants de l'argent public . Trop vivent sur le dos des producteurs de richesses . Il faudra attendre une cessation de paiement , comme en 2008, dans les pays socialistes, pour que les salaires de la sphère de l'état ne soient pas versés pour qu'enfin une vrai réforme s'impose d'elle même

  • Par chamouton - 12/09/2016 - 13:49 - Signaler un abus @ Borgowrio

    Si l'on pouvait éviter le scénario que vous décrivez, ce serait mieux, car ce genre de révolution laisse toujours un goût amer et des dégâts collatéraux profonds. Fillon propose ce changement radical dont le pays a besoin pour ne pas sombrer, pourquoi ne pas lui faire confiance ?

  • Par alytus - 12/09/2016 - 13:58 - Signaler un abus Et Fillon ? - Réponse à Chamouton

    J'abonde dans le sens exprimé par Chamouton. Fillon est le seul candidat à s'adresser expressément aux entrepreneurs. Du coup, je comprends mal la position d'Eric Verhaeghe, alors que je partage ses opinions d'habitude. Sur les entrepreneurs, notez en effet que Fillon: - propose la libre négo du temps de travail dans les entreprises; - la baisse de 50 Mds de charges pesant sur les entreprises; - la refonte du code du travail autour des normes les + fondamentales; - Contrat de travail dont les modalités de sortie sont pré-établies; - la refonte intégrale du RSI; - la franchise de TVA sur les 50 000 1ers Eur de CA (services) et 120 000 Eur (négoce) pour tous les indépendants, artisans et auto-entrepreneurs. Bref, mon chez Eric Verhaeghe, je ne sais pas ce qu'il vous faudrait de +, mais je serai heureux d'en débattre avec vous - Salutations.

  • Par jurgio - 12/09/2016 - 14:41 - Signaler un abus Qu'ils en parlent ou non, qu'est-ce que cela change ?

    Fillon a un excellent programme mais... inapplicable. Les socialistes (et pseudo...) ont rendu la France à l'état de mendicité. Où peut-on faire des largesses ? On a déjà mangé le budget prochain. La classe moyenne et les entreprises seront les seules à fournir les principaux impôts.

  • Par Fran6 - 12/09/2016 - 15:44 - Signaler un abus très bon sujet

    oui, très bonne lecture, comme certains le souligne, le grand oublié est encore Fillon, alors, les sakozystes convaincus, osez dépenser quelques € pour lire un vrai programme car nous sommes nombreux chez petits entrepreneurs, qui, entre sarko et MLP, au deuxième tour, voterons MLP! et ça, vous l'aurez voulu car nous, on a plus rien à perdre de toutes les façons!

  • Par Fran6 - 12/09/2016 - 15:46 - Signaler un abus @ jurgio

    le programme de Fillon est applicable si il prend Copé comme 1er ministre... et je rigole pas

  • Par py_c - 12/09/2016 - 15:53 - Signaler un abus oui également Dupont Aignan!

    le programme économique de debout le France ( regardez le site internet) est pas mal non plus!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 12/09/2016 - 17:38 - Signaler un abus @chamouton, @alytus, @Fran6

    Fillon se découvre la fibre libérale après 5ans comme premier ministre de Sarko qui n'a rien fait de mieux que les autres....! Alors deux solutions, soit pendant cinq ans il a manqué de courage et n'a pas osé démissionner pour faire valoir ses idées, soit il se fout de nous........ et je pencherais plutôt pour la seconde hypothèse....

  • Par Fran6 - 12/09/2016 - 18:05 - Signaler un abus @Paulquiroulenamassepasmousse

    je suis obligé de rire car c'est la seule réflexion qui reste à ses détracteurs, regardez Valls, il est exactement comme Fillon et qui l'empêche de bosser? si vous écoutiez Macron, vous auriez une réponse, et puis, qui auriez vous mis à sa place? qui aurait tenu contre le Président d'alors? ce dernier a refusé de faire un rapport sur son quinquennat, lisez Fillon, vous serez pourquoi

  • Par alytus - 12/09/2016 - 18:21 - Signaler un abus Bonjour,

    Bonjour, Paulquiroulenamassepasmousse - Juste cette réponse rapide pour vous dire que François Fillon a présenté sa démission à plusieurs reprises à Nicolas Sarkozy. Ce dernier l'a refusée. En atteste le lien web ci-dessous, que je vous invite à consulter: http://www.rtl.fr/actu/politique/nicolas-sarkozy-francois-fillon-lui-a-remis-plusieurs-fois-sa-demission-7761101390 Cordialement - alytus

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 12/09/2016 - 19:21 - Signaler un abus @Fran6 et alytus

    Merci Fran6 de confirmer que comme Valls, personne ne pouvait l'empêcher de bosser et que s'il n'a rien fait c'est qu'il se contentait de percevoir ses indemnités, tout en s'asseyant sur ses idées libérales.... Merci alytus de confirmer qu'il a plusieurs fois présenté sa démission sans que celle-ci soit acceptée...le pauvret...il n'a pas osé s'opposer frontalement à Sarko qui lui "faisait les gros yeux"... Ce type d'argument du style "retenez-moi ou je fais un malheur" ne m'inspire pas confiance ......désolé ! Je préfère un Juppé qui a eu les couilles de trinquer à la place de Chirac (roi des rois fénéants) sans jamais dénoncer ni se plaindre .

  • Par Fran6 - 12/09/2016 - 19:26 - Signaler un abus @ Paulquiroulenamassepasmousse

    merci, car c'est confirmé aussi qu'il faut plus sarko vu qu'on peut rien lui faire entendre sauf la marche simple d'un gouvernement, et puis juppé maintenant, le mec qui voulait vendre un fleuron de l'industrie française pour 1 franc, mdr

  • Par Borgowrio - 12/09/2016 - 19:33 - Signaler un abus @ Chaumouton

    Merci pour la politesse de votre réponse .. ( Ce n'est pas si courant )

  • Par Anouman - 12/09/2016 - 19:46 - Signaler un abus bla-bla

    C'est tout le problème dans ce pays on veut faire des exceptions sur tout. Si on veut passer à des régimes de sécu privés pourquoi pas mais alors cela doit concerner aussi les salariés. Mais le plus logique serait un seul régime avec des cotisations et des prestations identiques (servies par un organisme unique). Ce serait plus simple et moins coûteux. Mais pourquoi faire simple?

  • Par Ganesha - 13/09/2016 - 04:51 - Signaler un abus Croassements

    Que de croassements dans la mare aux grenouilles !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€