Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’entrepreneuriat peut-il être l’espace qui se conjugue le mieux au féminin ?

Loin des donneurs de leçon de texte, préférons les leçons de vie.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le

La terre « bruisse violemment » sur le thème du respect refusé aux femmes. A nos mères, nos femmes, nos filles, nos amies. La terre s’offusque de pratiques millénaires qui reflètent le pouvoir honteux de l’homme, par sa main mise sur l’intimité de la femme, sur son corps, objet de toutes ses convoitises et fantasmes.  La négation de son esprit, la négation de sa spécificité, ou le refus d’en tirer les conséquences. Alors la terre appelle à la dénonciation de « son porc ».

A chaque fois que la terre bruisse, au journal de 20H, la presse et les guides de la bonne conscience, ceux qui pensent devoir donner au monde des leçons éthiques, « sur-bruissent » comme on « sur-joue » pour que la forme compense le manque de fonds, et tentent de masquer à l’aide d’un rugissement médiatique, leur incapacité réelle à donner l’exemple. Le monde du « haut » donne des leçons au monde du « bas ». Oubliant au passage, que l’exemple vient d’en haut et qu’en haut, le monde qui donne des leçon, n’est que bien peu féminin.

Le monde tente la caricature, la culpabilisation, joue l’offusqué, et montre du doigt, tentant la démarche bien connue de l’étoile jaune collée sur le fautif. Politique le premier jour, il est producteur de cinéma le lendemain, et la lumière des projecteurs du 20H finira par se promener de milieu en milieu, de préférence où le sensationnel se promène lui aussi, car la conscience et l’éthique c’est bien, mais bien mieux encore quand cela fait de l’audience. Plus vendeur quand c’est Harvey Weinstein que lorsqu’on parle de parlementaires obscurs, du petit chef du quotidien. Tout ce cirque médiatique, néanmoins utile, car il utilise la force pour tenter de changer ce que la raison est impuissante à faire, trouvera sa limite dans celles de l’actualité, et l’outrage d’un jour sera remplacé par un autre outrage, plus vendeur, le lendemain. Tout cela est utile, mais sans impact à long terme. Il traitera cette sale acné qui nous défigure. Mais il traitera l’apparence de la peau, pas l’organisme en profondeur.

La culture d’un peuple, d’une société, se forge et se défait par ce qui lui est montré en exemple. Chaque jour. Par ce qui est visible et semble être la norme. La culture, et les comportements qu’elle entraîne, restent majoritaires tant que l’exemple « du haut » n’imprègne pas la pratique « du bas ». Tant que la norme et l’habitude des donneurs de leçon sont inverses à ce qu’elles professent, leurs incantations tiennent de l’anecdote.  De l’amusement public. Une culture tient à ce que l’on fait et non à ce que l’on dit. La culture se nourrit d’exemple, et l’exemple donné par les « élites », celles qui nous donnent aujourd’hui des leçons de savoir-être au féminin, n’est pas celui d’un pouvoir donné aux femmes. Celui qu’elles méritent autant, parfois plus, que les hommes, qui en ont souvent fait un usage bien triste, de Gengis Khan à Hitler, de la bombe nucléaire au travail des enfants, de l’esclavage de l’Egypte ancienne à celui de l’Europe Moderne. Rare sont les femmes ayant mené des guerres meurtrières, pour un problème de testostérone débordante. Les peuples regardent les livres, les politiques, les entreprises et ils ne voient pas de femmes. Alors ils en déduisent que la femme est un  objet de droit mais pas un sujet de droit. Et que l’on peut jouer sans souci avec un objet, puisque c’est ainsi que l’homme définit l’inférieur. Au même rang que l’animal ou la machine.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 27/11/2017 - 14:07 - Signaler un abus Qu'est ce qui "bruisse"?

    Mais les abeilles qui ont pris une cuite au glyphosate pardi !!!!!!!!! J'ai arrêté à la page 2 car c'est le grand écart: entre compter les fautes d'orthographe (il y en a une toutes les deux lignes et des fautes d'accord !) et le contenu complètement soulographique des propos, on jette l'éponge! Allez Vangode, il doit bien y avoir des os de gauchiste dans le fond de la gamelle!

  • Par kelenborn - 27/11/2017 - 16:09 - Signaler un abus bad news..

    Bad news for Jacquet...https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/la-commission-europeenne-autorise-le-glyphosate-pour-cinq-ans-de-plus_1964168.html.... Merde...il n'a plus qu'à nous dire que Monsanto a racheté Ricard !!! ou alors qu'il y a du Vangodicide dans les Kindersuprise!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€