Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 16 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Entre islamistes, obsédés de la victimisation des musulmans et intégristes de la laïcité, comment construire un islam de France ?

Entretien avec Hakim El Karoui, consultant et auteur de "L'Islam, une religion française", publié chez Gallimard.

Entretien

Publié le
Entre islamistes, obsédés de la victimisation des musulmans et intégristes de la laïcité, comment construire un islam de France ?

Atlantico : Le Président a annoncé dans le JDD qu'il travaillait à un plan de réorganisation de l'Islam de France. Ses équipes disent s'inspirer des recommandations dans votre livre, L'Islam, une religion française, en terme notamment d'indépendance financière des pays musulmans et d'abandon des marqueurs "islamistes".  Quels sont les autres conseils que vous donneriez au président pour réussir là où tant ont échoué en tentant de structurer l'Islam en France ?

Hakim El Karoui : Je ne donne pas de conseil au Président, il n’a pas besoin de moi, je mets des idées dans le débat. Le plus important, c’est d’arrêter sur ce sujet de parler théoriquement et de passer à l’action.

Le plus essentiel, c’est de ne pas oublier que rien ne se fera sans la mobilisation d’une partie de la communauté musulmane : sur ce sujet, l’Etat ne peut pas tout. 

Votre livre défend l'émergence d'un Islam français, débarrassé des influences étrangères et de tous les "marqueurs islamistes", et en particulier des influences des pays du Maghreb. Comment faire en sorte que des pays étrangers ne soient plus ceux qui influent sur l'Islam français ?

 

C'est compliqué parce qu'il s'agit de toute la stratégie à mettre en place face à la vision du monde que l'on voit trop souvent représentée aujourd'hui où on montre d'un côté des gens qui sont très militants, et de l'autre personne. Dans la réalité il y a des conflits au sein de l'Islam en France.  Il y a des gens qui sont pour ou contre telle ou telle idée. Le problème qu'on a, en France comme partout dans le monde, c'est que s'opposent des islamistes qui considèrent que leur vision de l'Islam – qui est déjà assez particulière – peut servir de cadre pour comprendre le monde et vivre dans ce monde (c'est leur idéologie au sens stricte du terme) et en face des musulmans qui ne sont pas nécessairement éloignés de la religion (en France ils sont très pratiquants, plus que les catholiques par exemple) mais qui ont laissé tout le discours sur les questions de normes, de représentations et d'interprétation aux islamistes. L'idée fondamentale que je défends, c'est que l'Islam de France est important parce que certes, il faut une organisation pour lui donner forme, mais au-delà de cette organisation parce qu'il faut lui donner une vision de la religion, une interprétation, une théologie qui ne peut être conçue qu'en France ou en Europe. Cet Islam que j'appelle de mes vœux ne peut être pensé et fondé que dans un pays où il y a une liberté de pensée sur ces sujets, ce qui n'est plus le cas par exemple dans le monde musulman et particulièrement dans le monde arabe.

L'affaire Ibtissem a provoqué un grand débat dans la sphère médiatique et politique pendant toute la semaine dernière. Ce type d'épisode ne montre-t-il pas qu'il risque d'être très compliqué d'avancer dans la mise en place d'un Islam de France dans ce contexte d'exacerbation de l'opposition des arguments identitaires ?

Je crois au contraire que plus on attend, plus les tensions vont monter. La réorganisation est importante mais elle ne règlera pas tout, notamment parce qu’aucun musulman fondamentaliste ne trouvera jamais légitime les institutions nées de cette réorganisation. Elle est néanmoins essentiel pour des raisons symboliques (marquer la rupture avec les pays d’origine et la francité des musulmans) et opérationnelles (trouver des sources de financement pérennes pour assurer un exercice du culte serein tout en luttant contre le fondamentalisme qui monte).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gregoire25 - 12/02/2018 - 09:03 - Signaler un abus Religion d'Etat

    Macron fera tout pour imposer "l'islam de France " comme religion d'Etat. En même temps il renforcera la loi de 1905 contre les religions déjà établies.

  • Par Ganesha - 12/02/2018 - 09:05 - Signaler un abus Recette miracle

    ''Changer l'Islam'' ! Le ''contrôler'', le maîtriser ! Ce n'est pas une entreprise ''titanesque'', c'est tout simplement absurde ! Ce qu'il nous faut trouver d'urgence, c'est une étude sociologique innovante, qui nous explique enfin la ''recette miracle de Mai 1968''. Comment a-t-on fait cette année là, pour brutalement vider les églises ? Il n'y a plus désormais, disponibles pour les dimanches, que 3 millions de pratiquants catholiques réguliers, qui vont à la messe au moins une fois par mois. Ils ont le choix entre 45.000 églises (66 fidèles mensuels par église)... et seulement 11.000 prêtres, dont la moitié a plus de 70 ans ! Comment donc vider les mosquées ? Abandonner le Hallal, comme nous avons oublié le ''Carême'' et même le poisson du vendredi. Ma suggestion : offrir à l'ensemble des français musulmans d'autres buts pour leur vie, un solide projet d'avenir, un sentiment d'appartenance nationale, en leur accordant véritablement une place dans notre société !

  • Par Raymond75 - 12/02/2018 - 09:06 - Signaler un abus Etablir un concordat

    Il faut s'inspirer de la démarche de Napoléon avec les Juifs (à l'époque il n'y avait pas encore de Musulmans, et les Juifs venaient d'accéder à la nationalité française grâce à la révolution) : --- créer une structure hiérarchique de l'Islam en France, et : --- http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2017N49675

  • Par Citoyen-libre - 12/02/2018 - 09:54 - Signaler un abus Derrière le voile

    Si l'islam était une simple religion, comme les autres existantes, la population finirait sans doute par l'intégrée. Or derrière l'islam, il y a une idéologie de conquête, qui dépasse largement le musulman de base, ce qui rend cette religion beaucoup plus dangereuse qu'elle ne peut apparaître à certain. La preuve, quand des pays comme l'Arabie Saoudite, la Turquie, le Maroc, le Qatar financent en France, la construction des mosquées et des banlieues, ce n'est pas par philanthropie. Arrêter ces financements d'ailleurs ne changeront rien. En fait, nous sommes très loin de la laïcité, qui n'est que la face cachée du problème, et qu'on met en avant pour endormir le bon peuple. Nous sommes face à un choix de civilisation, sur notre propre territoire. Le communautarisme est désormais implanté de manière figé et définitif, des deux côtés. Comment intégrer des gens qui sont des français économiques et qui restent viscéralement attachés à leurs racines de leur pays d'origine, par la langue et leurs coutumes. Le courage de nos gouvernements serait de protéger les racines de notre pays. Toute intellectualisation du problème, est jugée comme une faiblesse par les islamiques.

  • Par vangog - 12/02/2018 - 10:30 - Signaler un abus L'islam doit rester hors de la sphère publique française!

    si on ne veut pas détruire la France, encore un peu plus, l'islam doit rester la compétence seule des imams. Seule la loi française doit être appliquée: non financement de cette politi-religion par des puissances étrangères, expulsion des imams de haine, séparation stricte de l'islam et de l'état...aucune fondation, ni observatoire, ni grosse commission couteuse et inutile!

  • Par philippe de commynes - 12/02/2018 - 12:06 - Signaler un abus Séparer le bon grain de l'ivraie

    Il ne faut pas chercher à organiser l'islam de France. Les islamistes répondraient qu'on veut s'en prendre à leur religion qu'on ne veut pas les laisser libre de vivre leur religion telle qu'ils l'entendent. Il faut créer les conditions pour que les musulmans de France, d'eux mêmes, organisent un islam raisonnable. Ce serait simple s'il n'y aurait que des gens raisonnables et de bonne volonté. Ce que ne sont pas la masse des musulmans à problèmes,ceux qui se réfugient dans un islam agressif et intolérant faute d'avoir d'autres moyens de se justifier à leur propre yeux et de se donner d'eux mêmes une image valorisante : Une pyramide massive , une base (représentant le gros des effectifs de cette pyramide) de gens incapables de s'intégrer, ne serait-ce qu'économiquement ou socialement, et donc absolument dépendants aux allocs, au-dessus une couche, minoritaire mais néanmoins nombreuse de gens vivant aussi de la délinquance, et au-dessus un sommet, des gens dont le pouvoir de nuisance n'a rien à voir avec le petit nombre, les terroristes (où les terroristes en puissance, c'est-à-dire "les radicalisés"). Donc il faut renvoyer chez eux ces gens à problème.

  • Par philippe de commynes - 12/02/2018 - 12:08 - Signaler un abus séparer le bon grain de l'ivraie (suite)

    Vous me direz nombre d'entre eux sont déracinés ou leur pays d'origine ne voudraient pas de leur retour : Là encore il doit bien y avoir une solution du genre leur allouer une part de la Guyane où ils pourront survivre au moyen d'une agriculture de subsistance (après tout cela constituerait encore un sort enviable pour les réfugiés syriens des camps en Turquie ou rohingyas des camps au bangladesh).

  • Par Stargate53 - 12/02/2018 - 13:05 - Signaler un abus L'islam en France : une croyance de la sphère privée !

    Il ne faut donc pas demander à l'état français d'agir pour régler le poison de l'islamisme dans cette religion. Pensée qui sert de colonne vertébrale à cette croyance de conquête qu'est l'islam, d'ailleurs ! C'est la seule croyance qui pose problème aujourd'hui avec notre république laïque et démocratique par refus d'accepter le type de société qu'est la France. Paciifier l'islam révèle de la seule volonté de ses croyants qui doivent se voir français avant d'être musulman, comme notre cheminement (intellectuel et historique) nous a façonné en peuple français. Aucune autre considération ne peut changer cette évolution moderne de notre pays. Ceux qui ne peuvent pas ou plutôt ne veulent pas accepter cette réalité positive, n'ont pas à imposer leur opinion mais aller la vivre dans un pays qui reflète leur vision politique de la primauté de l'islam sur la république. La France n'a pas à se soumettre à un dictat contraire à son art de vivre, à sa liberté de conscience, de penser, de s'exprimer ! Et les autorités doivent s'employer, non pas à assimiler l'islam, mais lui donner la même symbolique et place que les autres religions : un choix personnel à vivre dans sa sphère privée

  • Par Stargate53 - 12/02/2018 - 13:14 - Signaler un abus Pour être très complet !

    Il suffit d'appliquer la loi de 1905 avec la fermeté légitime des textes adoptés. Il convient aussi de cesser cette complaisance et repentance que les "idiots utiles", bobos et prétendus intellectuels de gauche distillent dans notre société. Etre français laïcs, démocrates et républicains est un plus dans ce monde d'intolérance et cela doit rester notre guide de vie dans la vie publique. Chacun complété s'il le souhaite par la spiritualité qu'il souhaite mais dans son domaine privé, comme notre histoire l'a voulu, avec réalisme et lucidité ! C'est le prix à payer pour un vivre ensemble axé sur le bien commun !

  • Par Ganesha - 12/02/2018 - 16:25 - Signaler un abus Philippe de Commynes

    Ce qui est ''fatiguant'' sur Atlantico, ce sont les octogénaires comme vous, qui retombent en enfance, et qui en oublient les bases de la République française, et les principes du droit constitutionnel. Les étrangers en séjour irrégulier peuvent effectivement se voir offrir le choix entre l'emprisonnement et l'expulsion. Mais si vous souhaitez ''déporter'' des citoyens français, qui n'ont commis aucun délit, d'une partie à l'autre du territoire, c'est une ''toute autre paire de manches'' ! Cependant, je ne suis pas rémunéré pour vous fournir des ''cours particuliers''. Renseignez-vous !

  • Par ajm - 12/02/2018 - 17:04 - Signaler un abus Une chute qui ne s'arrête pas.

    La triste réalité c'est qu'il n'y a pas grand chose à faire à part essayer de réduire au maximum le flot des nouveaux arrivants , de remettre en classe l'histoire de notre pays ( qui n'est pas né à la révolution et qui ne se confond pas nécessairement â la République et ses valeurs "républicaines ") et de rétablir un véritable Etat qui ne se réduit pas â ce pathétique pantin médiatique que l'on nomme état de droit et qui n'est qu'un dérisoire état d'impuissance et d'abandon généralisé. Pour ma part, je n'y crois guère, sauf miracle, cet état d'impuissance ayant été voulu depuis trop longtemps par une majorité du peuple Français. En réalité, la débâcle de mai 1940 n' a jamais cessé , malgré l'éphémère redressement gaulliste, qui, d'ailleurs, n'a pas été exempt lui-même de complicité partielle dans cette chute. L'immigration massive , en particulier l'immigration musulmane, aggrave fortement notre chute mais elle n'en est pas la cause première qui est en nous.

  • Par Ganesha - 12/02/2018 - 18:10 - Signaler un abus AJM, ne ''bottez pas en touche' !

    Vous ridiculisez la notion ''d'État de Droit'' ! Ce ''pantin médiatique '' ! Vous souhaitez le retour de la ''Barbarie'' ? Le retour à ''l'homme de Cro-Magnon'' ? Vous rejetez 1789 : Vercingétorix ou Louis XIV vous conviendraient ils ? A moins, évidemment, que vous ne rêviez du successeur de Philippe Pétain ? Évidemment, il y a Churchill, mais l'Angleterre est une île ! Surtout, ne ''bottez pas en touche'', ceci n'est pas un ''point Godwin'' : dites moi simplement : quel est votre dirigeant, français ou étranger, modèle pour la France ?

  • Par philippe de commynes - 12/02/2018 - 18:47 - Signaler un abus Ganesha

    I je viens de prendre 40 en un seul coup merci ! II pour les gens dont vous parlez, ils ne sont français qu'à titre administratif, dans la grande majorité du reste du monde le droit du sol n'existe pas (y compris leur pays d'origine) personne ne nous a jamais demandé notre avis quant à leur venue, celle de leurs familles, le fait de leur accorder les allocs ou la nationalité française (alors que quand même en théorie la démocratie c'est le peuple qui décide, mais voilà , pour nos élites ce serait la dictature de nombre, donc plutôt que ce soit la quantité qui l'emporte, ce doit être la qualité , l'opinion des gens éclairés :eux). Dans de telles conditions il est toujours possible de revenir dessus, il y a même un précédent (tiens je vous faire un cours particulier ;-), le précédent balte, ou au moment de l'indépendance de ces pays des millions de russophones se sont retrouvés apatrides et où ils ne peuvent retrouver la nationalité de leur pays de résidence que s'il passe une batterie de tests consistant littéralement a prouver qu'ils sont plus Baltes que les baltes de souche, le tout avec l'agrément de l'Union européenne pour laquelle ca n'a pas poser de problême à leur entrée ...

  • Par philippe de commynes - 12/02/2018 - 18:50 - Signaler un abus Ganesha (suite)

    III quant à 68 qui aurait vidé des églises, dès cette époque elle l'étaient déjà (sauf peut-être des régions excentrées telles que la bretagne ou l'alsace), avant 68 on peut même dire que la société était plus progressiste, par exemple les jeunes filles pouvez porter des minijupes partout, même en banlieue. Et en outre dans les pays européens qui n'ont pas connu de mai 68 la déchristianisation est tout autant avancé. IV quant à votre proposition "miraculeuse" de faire des musulmans de gens tout autant irreligieux que les Français moyens, la c'est vous qui n'êtes pas du tout réaliste, vous voulez quoi, les forcer à devenir irreligieux comme les espagnols ont voulu les forcer à devenir catholiques au 15e siècle ? Où vous vous inspirer de Lénine qui a voulu déchristianiser la Russie au prix de torrents de sang ?

  • Par Danper - 12/02/2018 - 19:53 - Signaler un abus Pourquoi faut-il un Islam "de France" (ou d'Europe)

    L'Islam plus qu'une religion est un credo politique. Vouloir un Islam de France serait comme vouloir un Nazisme de France ou un Communisme de France. Je ne vois p)as pourquoi on doit développer des entreprises totalitaires incompatibles avec la liberté individuelle sous prétexte qu'elle seraient "de France".

  • Par Anouman - 12/02/2018 - 20:44 - Signaler un abus Islam de France

    L'état n'a pas à se mêler de religion que ce soit pour l'islam ou les autres. Par contre l'état doit s'occuper des terroristes et de ceux qui les soutiennent directement ou indirectement. S'il doit réfléchir à quelque chose c'est à ça. Mais on a encore raté l'occasion d'élire des gens qui ont envie de faire un effort de réflexion.

  • Par ajm - 12/02/2018 - 23:32 - Signaler un abus Aventure collective.

    Ganesha vous invoquez en permanence des concepts et des références historiques à votre façon, toujours simpliste et bêtement polémique, comme un (gros) petit garçon qui veut choquer pour qu'on ne l'oublie pas. Ce que je voulais dire , finalement, et qui n'est pas original , c'est que l'immigration, musulmane ou assimilée , fait ressortir en creux nos faiblesses et nos manquements collectifs. Une nation fière de son passé, et celui de la France est plutôt intéressant, et forte dans son expression collective , en l"espèce l'Etat et toutes les institutions qui sont censées l'incarner, peut, peut-être, non sans mal, incorporer a son destin des populations très nombreuses et très différentes. Mais, nous avons renoncé à notre culture, nous ne portons au pinacle que des crétins incultes et sans passé, nous n'avons de considérations et de respects que pour des personnages de toute petite envergure et nous ignorons ou meprisons tout ce qui pourraient nous élever. Dans ces conditions , pourquoi des étrangers sortis de leurs "bleds" divers et variés, pourraient désirer nous rejoindre dans notre aventure collective?

  • Par lasenorita - 13/02/2018 - 10:27 - Signaler un abus L'Islam DE France!

    Pourquoi pas un ''Islam d'Allemagne'' ou un ''Islam d'Italie'' ou un ''Islam de Belgique''??..Les musulmans veulent toujours passer pour des ''victimes''!.. Pourtant ce sont bien eux qui ont tué et torturé des milliers de ''civils innocents'' pour obtenir ''l'indépendance'' de ''leur'' pays? qui ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal et qui ont ''nationalisé'' leurs biens? qui ont massacré 150.000 harkis ''musulmans'' et ''désarmés'' après le départ des troupes françaises.. qui ont tué 5.000 habitants de la ville d'Oran le 5 juillet 1962,qui ont enlevé et torturé 3.000 non-musulmans ''innocents'' après avoir obtenu ''l'indépendance de l'Algérie'' et qui ont dit aux ''Français'' non-musulmans ''nés en Algérie'': ''La valise ou le cercueil''.. maintenant ces musulmans arrivent en France, où ils sont mieux reçus que les ''Français'' non-musulmans ''nés en Algérie'', ils achètent des propriétés chez nous avec de ''l'argent sale'' et ils nous imposent les coutumes de leur religion de BARBARES, ils nous agressent, ils nous volent, ils vendent de la drogue à nos enfants,etc..etc..

  • Par Ganesha - 13/02/2018 - 12:06 - Signaler un abus Phillipe de Commynes, et autres extrémistes, admirateurs de Pol

    Vous êtes de ''joyeux farceurs'', des audacieux... et des ''briseurs de tabous'' ! Vous n'hésitez pas, et carrément, vous évoquez ici publiquement la notion crapuleuse de ''déchéance de nationalité'' ! Il aurait donc été naturel de vous pencher sur ces ''grandes figures françaises'' que sont Philippe Pétain, Nicolas Sarkozy et François Hollande, dont on peut se demander laquelle des trois est la plus méprisable ! Fier de son érudition, l'un de vous nous propose le ''modèle balte'', tandis que la dame continue d'éternellement ressasser l'unique souvenir qui surnage de sa longue vie : l'Algérie en 1962. Mais, je pense que vous devriez tout simplement vous référer à ''l'exemple culte'' : Pol Pot et le 17 avril 1975, les Khmers Rouges qui entrent triomphalement à Phnom Penh. === https://fr.m.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ch%C3%A9ance_de_la_nationalit%C3%A9_fran%C3%A7aise

  • Par ISABLEUE - 13/02/2018 - 16:16 - Signaler un abus "Zemmour" salafiste républicain !!

    je rêve !!! Eric Zemmour, qui connait notre histoire mieux que personne se fait traite de salafiste;... QUel con !!!!

  • Par ISABLEUE - 13/02/2018 - 16:22 - Signaler un abus et il faudrait aussi qu'on arrête de casser les pieds

    des Français avec cette religion.. Ras le bol de ces barbares...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hakim El-Karoui

Normalien (Fontenay), agrégé de géographie, Hakim El-Karoui a été conseiller technique de Jean-Pierre Raffarin et chargé des « études et prospectives » auprès de Thierry Breton, alors ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie. De père tunisien et de mère française, il est passionné par les questions d'intégration et préside le « Cercle du XXIe siècle » dont l'un des objectifs est de permettre une meilleure insertion des Français d'origine. Il est l'auteur de l'essai "Réinventer l'Occident".

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€