Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 23 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Enfin une baisse du chômage réalisée sans trucages… qui ne durera pas pour autant

Si les chiffres du chômage du mois de janvier sont satisfaisants, plusieurs prévisions économiques laissent penser qu'ils ne dureront probablement pas.

Une bonne et une mauvaise nouvelle

Publié le

Cette baisse concerne-t-elle des véritables reprises d'emploi ? Comment se décompose cette baisse de 27 900 demandeurs d'emplois ?

Le ministère du Travail (DARES) et Pôle Emploi fournitles motifs des sortiespour les demandeurs d’emploi A/B/C (demandeurs d’emploi sans ou avec activité limitée).

Ces presque500 000 sorties des listescorrespondent pour 20 % à une reprise d’emploi connue par Pôle Emploi, pour 9 % à des entrées en stage, pour 9 % à un arrêt de recherche, pour 43 % (!) à un défaut d’actualisation de la situation de demandeur d’emploiet pour 8 % à des radiations administratives.

Pôle Emploi considère toutefois que 50% des sorties de son fichier correspondent à des reprises d’emploi dont elle ne connaît qu’une partie. On ne constate pas à ce stade une accélération particulièrement nette de la reprise d’emplois mais toutefois une augmentation du volume des sorties (472.000 en janvier 2015) ce qui est un signe plutôt encourageant. On est toutefois à des années-lumière des créations d’emplois privés constatés chez nos voisins allemand et espagnol, la France étant l’un des rares pays européens où le chômage ne montre pas une orientation claire à la baisse.

Le moral des chefs d'entreprise est au plus bas depuis le mois d'octobre. De même, l'indice PMI montre une contraction en février après 12 mois consécutifs en zone de croissance. Peut-on estimer que cette baisse s'inscrira dans la durée ?

Depuis août 2015, un mois de hausse succède à un mois de baisse et vice-versa et donc le chômage jouer au yoyo, mais il y a en même temps une rupture avec l’effroyable séquence de 27 mois consécutifs de hausse et près de 600.000 chômeurs supplémentaires qu’a connu le pays entre mai 2011 et juillet 2013. Les indicateurs que vous indiquez proposent un scénario de reprise économique non seulement lente mais également limitée dans son ampleur. Rajoutons à cela la sortie très récente des prévisions d’emploi de l’UNEDIC qui ne voit aucune amélioration d’ampleur de la situation du chômage avant deux ans.

Tout cela dresse un paysage d’ensemble en très légère améliorationmais sans direction nette et une nouvelle sans aucune comparaison avec certains progrès spectaculaires de nos voisins européens en matière d’emploi. Cette direction ne pourra être tracée qu’avec une séquence beaucoup plus convaincante de plusieurs mois d’amélioration continue : on n’en est pas encore là même si ce n’est pas impossible.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Liberdom - 25/02/2016 - 13:06 - Signaler un abus Science Po se déchaîne

    Existe-t-il des "experts" ailleurs qu'à SciencePo et au CEVIPOF? Leurs commentaires et leur analyses subjectifs et serviles commencent à lasser.

  • Par Orchidee31 - 25/02/2016 - 13:36 - Signaler un abus Sans trucage ??

    Actif peut-être.. Mais un nombre très important de personnes qui n'ayant pas mis Leur dossier à jour, ont été rayées automatiquement ce qui revient au même - alors arrêtez l'enfumage nous ne sommes pas dupes -

  • Par raslacoiffe - 25/02/2016 - 17:39 - Signaler un abus Stop l'intox.

    D'accord avec les 2 commentaires précédents. Il y a peut-être eu un bug informatique tout à fait fortuit dans les stats de Pôle emploi??? On aimerait pourtant que ce soit vrai pour les chômeurs.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre-François Gouiffès

Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Margaret Thatcher face aux mineurs (Privat, 2007), Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010) et L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire française (Documentation française, 2013). Il tient un blog sur pfgouiffes.net.

Vous pouvez également suivre Pierre-François Gouiffès sur Twitter

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€