Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Enfin une baisse du chômage réalisée sans trucages… qui ne durera pas pour autant

Si les chiffres du chômage du mois de janvier sont satisfaisants, plusieurs prévisions économiques laissent penser qu'ils ne dureront probablement pas.

Une bonne et une mauvaise nouvelle

Publié le
Enfin une baisse du chômage réalisée sans trucages… qui ne durera pas pour autant

Atlantico : Que diriez-vous des résultats sur le nombre de demandeurs d'emploi au mois de janvier ?

Pierre-François Gouiffès : Le rituel républicain de la publication des chiffres du chômage atteint maintenant un niveau probablement inédit d’hystérisation pour plusieurs raisons.

La première tient au fait que la France connait depuis huit ans une hausse ininterrompue de son nombre de demandeurs d’emploi : pour les DEFM A, on est passé de 2,16 millions en janvier 2008 à 3,81 millions huit ans plus tard soit une hausse de 76% !!!

Mais il y a en plus le positionnement de la période dans le cycle électoral avec la perspective des élections présidentielles du printemps 2017 pour lesquelles François Hollande a conditionné sa candidature à une baisse du chômage, propos réitéré vendredi 19 février dernier sur France Inter (« j’ai été candidat pour que nous créions les conditions pour qu’il y ait une baisse du chômage et il doit y avoir baisse du chômage. Et s’il n’y a pas baisse du chômage, vous savez quelle conclusion j’en tirerai. ».

Il y a enfin le contexte du plan d’urgence annoncé par l’exécutif en janvier 2016 avec le doublement à 500.000 des formations des demandeurs d’emplois avec la critique plus ou moins explicited’un risque de pilotage politique de la liste des demandeurs d’emploi. Pour faire bon poids, rajoutons la polémique interne à la majorité concernant la réforme du droit du travail…

C’est dans ce contexte qu’intervient en janvier une importante baisse mensuelle (moins 27 100 DEFM A pour toute la France ou moins 27 900 si on se limite à la seule métropole), soittout simplement la baisse mensuelle la plus importante depuis 2008, à l’exception d’août 2013 (moins 31.800), une baisse mensuellealors totalement entachée par l’affaire du bug SMS ayant conduit à gonfler les désinscriptions. La dernière publication est d’ailleurs marquée par une nouvelle incertitude statistique certes de moindre importancemais néanmoins fortement signalée par le ministère du travail (rebond inhabituellement élevé de sorties des listes de catégories A, B et C pour cessation d’inscription pour défaut d’actualisation) que tous les analystes ne manquent de signaler dans le lourd contexte évoqué précédemment, ce qui gâche un peu la séquence médiatique d’une ministre de travail bien occupée par ailleurs.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Liberdom - 25/02/2016 - 13:06 - Signaler un abus Science Po se déchaîne

    Existe-t-il des "experts" ailleurs qu'à SciencePo et au CEVIPOF? Leurs commentaires et leur analyses subjectifs et serviles commencent à lasser.

  • Par Orchidee31 - 25/02/2016 - 13:36 - Signaler un abus Sans trucage ??

    Actif peut-être.. Mais un nombre très important de personnes qui n'ayant pas mis Leur dossier à jour, ont été rayées automatiquement ce qui revient au même - alors arrêtez l'enfumage nous ne sommes pas dupes -

  • Par raslacoiffe - 25/02/2016 - 17:39 - Signaler un abus Stop l'intox.

    D'accord avec les 2 commentaires précédents. Il y a peut-être eu un bug informatique tout à fait fortuit dans les stats de Pôle emploi??? On aimerait pourtant que ce soit vrai pour les chômeurs.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre-François Gouiffès

Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié "Margaret Thatcher face aux mineurs" (Privat, 2007), "Réformes: mission impossible ?" (Documentation française, 2010) et "L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire française" (Documentation française, 2013). Il tient un blog sur pfgouiffes.net.

Vous pouvez également suivre Pierre-François Gouiffès sur Twitter

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€