Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

En lui inspirant une guerre frontale avec Fillon, l'entourage d'Alain Juppé va l'entraîner dans le mur…

En poursuivant une guerre violente avec François Fillon, Alain Juppé prend le risque de se fracasser contre le mur des réalités économiques et politique.

Atlantico Business

Publié le
En lui inspirant une guerre frontale avec Fillon, l'entourage d'Alain Juppé va l'entraîner dans le mur…

L'attitude d'Alain Juppé depuis le soir du premier tour et la façon dont il déroule une campagne d'une violence extrême contre François Fillon surprend et étonne jusqu'à beaucoup de ses amis qui ne voient pas dans cette attitude la meilleure façon d'en sortir pour le bien du pays et de tous.

Cette campagne de deuxième tour menée par Alain Juppé soulève trois séries de questions. 

La première série de questions tourne autour de la décision de se maintenir ou pas dans la course. Alain Juppé, compte tenu des résultats, aurait pu jeter l'éponge. Le scénario a été examiné par Alain Juppé lui-même et son épouse Isabelle qui pensaient tous les deux, plus élégant de prendre acte de ce résultat, de constater que la campagne du premier tour avait été correcte, et de se rallier à François Fillon qui était à deux doigts de la majorité absolu.

C'était sans compter avec les entourages. On savait chez Juppé que sans les voix de gauche dont il a bénéficié, il n'aurait même pas pu être qualifié. Les voix de gauche ont flingué Nicolas Sarkozy et c'est Juppé qui en a profité, mais disons que pour le maire de Bordeaux, cette performance n'était guère glorieuse, d'où l'idée de partir la tête haute, et de reconnaître que Fillon avait gagné. 

Cette hypothèse qui a animé le débat interne toute une partie de la soirée, n'a finalement pas été retenue par A. Juppé.

La deuxième série de questions cherchent à expliquer qui avait intérêt à pousser A. Juppé dans une bagarre qui semblait perdue d'avance.

La réponse est simple, tout son entourage et tous ceux qui gravitent dans son orbite avaient intérêt à le voir poursuivre. Pour plein de raisons pas forcément très nobles.

Question d'argent pour tous ceux dont la politique est le métier, les conseillers et les parlementaires. Question d'avenir, parce qu'avec une locomotive qui se serait mise en retraite définitive, le futur de quelques centaines de personnes n'était plus assuré.

Question d'intérêt politique enfin, liée au soutien de François Bayrou qui veut aller jusqu'au bout de sa logique. Le leader centriste n'aurait pas abandonné l'idée de récupérer le centre, au soir de la défaite d'Alain Juppé, pour se présenter au 1e tour de la présidentielle. Même si la présence d'Emmanuel Macron, lui prendra tout l'espace. Le nombre de voix qu'obtiendra Juppé dimanche soir donnera à Bayrou une idée du nombre de voix qu'il pourrait obtenir lors d'un premier tour de la présidentielle. 

Tous ces petits calculs politiciens font cruellement désordre dans le paysage politique. D'autant que François Fillon s'est donné pour règle de ne pas réagir à tout cela et d'être au-dessus de la mêlée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 23/11/2016 - 09:40 - Signaler un abus JUppé

    Entrainé par son entourage vers la débacle? Tant mieux!

  • Par Brasidas - 23/11/2016 - 10:24 - Signaler un abus Bonne analyse

    Effectivement, Juppé aurait du avoir le courage de ne pas écouter son entourage aux motivations d'autant plus troubles qu'ils pressentent qu'avec Fillon et une équipe comprenant des membres de la société civile, la corruption passive répandue dans le monde politique va passer un très mauvais quinquennat. On espère voir des audits et des condamnations, Monsieur Fillon.

  • Par ZeArno - 23/11/2016 - 10:30 - Signaler un abus Projet contre Projet

    Projet contre Projet disait Juppé, il n'en est absolument rien. Juppé s'attaque à la personne car il sait pertinemment que son programme ne vaut pas tripette face à celui de Fillon qui lui est clair et net depuis de nombreux mois. Déjà Juppé nous ment car il n'est en aucun cas une bataille de projets, ensuite il s'abaisse à des attaques personnelles qui, et je suis d'accord avec M. Sylvestre, pénalise sa famille politique toute entière. Au vu de ce comportement, Juppé ne mérite pas d'être candidat à l'élection présidentielle de 2017 !

  • Par Milsen - 23/11/2016 - 10:40 - Signaler un abus Vérité

    Ainsi apparait la véritable personnalité de Mr Juppé: volonté et vision déficients, soumission à son entourage. Et l'avenir de la droite, donc de la France?

  • Par edac44 - 23/11/2016 - 10:55 - Signaler un abus La droite française la plus bête du monde : ça se confirme !...

    La chianlit, c'est lui mais qui ça lui ??? c'est qui !... la carpette qui a servi de paillasson à Sarkosy pendant cinq ans ??? qui a observé en ronronnant de son fauteuil bien douillet de premier ministre, la faillite de la France pendant cinq ans ??? La seule chose qui différencie Fillon des autres protagoniste de droite comme de gauche d'ailleurs, c'est que lui, pour l'instant, n'a pas été menacé de faire de la prison pour malversation. Monsieur Fillon, sachez que le redressement de la France ne passe pas forcément par la guerre civile !...

  • Par gerint - 23/11/2016 - 10:57 - Signaler un abus @Milsen

    et soumission de dhimmi: Philippe de Villiers le démontre je crois très bien dans son dernier livre: "Les Cloches sonneront-elles encore demain".

  • Par vangog - 23/11/2016 - 10:58 - Signaler un abus "Tu es devenu méchant et mauvais, Alain!"

    lui a dit Debré, homme pourtant placide, d'habitude...Juppé s'est Hollandisé à la rapidité d'une maladie honteuse! Quelle maladie? "L'accusasionismeadhitlerum", sale maladie vénérienne qui nous vient de loin, et qui est propagée par les medias gauchistes, à la vitesse d'un coup de canon...Juppé, brutalement infesté par cette maladie épidémique, et non immunisé comme le sont les patriotes, doit être mis d'urgence à l'isolement, et décontaminé...nous recommendons a tous ceux qui ne sont pas vaccinés contre cette épidémie d'aller se procurer le vaccin anti-accusasionismeadhitlerum ( vaccin anti-AAH), remboursé par la SS, dans toutes les bonnes pharmacies françaises...

  • Par l'enclume - 23/11/2016 - 11:47 - Signaler un abus La vérité si je mens

    vangog - 23/11/2016 - 10:58 - A lire impérativement http://www.infos-bordeaux.fr/2016/actualites/mosquee-de-bordeaux-les-mensonges-dalain-juppe-8082

  • Par Ganesha - 23/11/2016 - 11:53 - Signaler un abus Vrais français

    Il est exact que tous ceux qui viennent ici écrire : ''Il faut exterminer tous les fonctionnaires, principaux responsables de toute la misère du monde'', sont les dignes fils et petit-fils de ces ''vrais français'' qui se seraient exprimés dans ''Je suis Partout'' en 1942. Francois Fillon titille les instincts pétainistes qui sommeillent chez beaucoup d'entre vous !

  • Par J'accuse - 23/11/2016 - 12:00 - Signaler un abus La politique de la terre brûlée

    La "primaire" est par nature un règlement de comptes politiciens: les candidats ne sont pas là pour leur programme mais pour accéder au pouvoir en tuant leurs rivaux. Juppé fait ce que font tous les mauvais perdants: ils veulent que les gagnants payent très cher leur victoire, quitte à tout détruire.

  • Par Liberte5 - 23/11/2016 - 12:06 - Signaler un abus A. Juppé s'enfonce sans gloire vers la défaite...

    Il laissera une mauvaise image de sa vie politique. D'autant qu'avec un casier judiciaire qui n'est plus vierge, il n'aurait même pas dû postuler à cette primaire.

  • Par langue de pivert - 23/11/2016 - 12:30 - Signaler un abus Bestialité politique !

    Juppé joue sa dernière carte et envoie des message subliminaux à l'électorat de gauche ! Espérant que des réflexes pavloviens - titillés par des similis adéquates - réactives dans leur cerveau reptilien le gout du sang ! Sa dernière chance d'être enfin roi ! Si la populace de gauche est repue de ses agapes de dimanche il est cuit !

  • Par Deneziere - 23/11/2016 - 14:19 - Signaler un abus Gauchisé

    Ce qui frappe dans les attaques de Juppé, c'est qu'elles pourraient venir de n'importe quel sectaire du PS ou du front de gauche. Il y aurait une manière de droite de critique Fillon, mais ce ńest pas la sienne... C'est révelateur, je trouve.

  • Par kiki08 - 23/11/2016 - 14:41 - Signaler un abus pauvre juppé .

    il se grille tout seul comme un grand .

  • Par jurgio - 23/11/2016 - 14:45 - Signaler un abus Le coming out de Juppé

    La nature profonde du Bordelais se fait jour. Viscéralement de gauche puisqu'il s'en approprie les méthodes : le dénigrement systématique comme argument principal. Hypocrisie : une attitude froide et « constipée » qui cache sous cette façade une nature, instable, capable de vilénie, et maîtrisée à grand peine.

  • Par ikaris - 23/11/2016 - 16:27 - Signaler un abus totu arrive je suis presque d'accord avec papy Sylvestre

    Ben que t'arrive t il papy ? Tu te mets à dire des choses intelligentes ? Comme toujours l'immigration tu la vois pas dans ton bureau du 16eme.

  • Par Aghir - 23/11/2016 - 16:35 - Signaler un abus Juppé,

    dans sa façon de réagir et de s'exprimer, ressemble de plus en plus à Srakosy! Cette "nervosité" nous fait voir sa vraie personnalité et le dessert .....pour mon plus grand plaisir!

  • Par Kukenhoff - 23/11/2016 - 18:15 - Signaler un abus Monsieur Juppé

    Avec des amis comme les siens, il n'a pas besoin d'ennemis! Ils l'ont poussé à transformer cette confrontation en un pugilat de voyous, mais le pire c'est encore qu'en suivant les conseils de ces gens il montre à quel point il est indigne d'occuper la fonction à laquelle il aspire. L'actuel occupant du fauteuil était un guignol, il n'aurait plus manqué que le suivant fut l'image dutraitre de comédie !

  • Par Kukenhoff - 23/11/2016 - 18:21 - Signaler un abus Monsieur Juppé

    Bayrou et lui forment un vrais duo de comiques de théâtre : fanfarons et menteurs, prêts à toutes les trahisons,à toutes les compromissions pour continuer à exister. Des gens parfaitement ridicules et méprisables.

  • Par toupoilu - 23/11/2016 - 18:54 - Signaler un abus Il y a une explication beaucoup plus simple,

    Alors je la répète: 8 millions d'euros et une semaine de LR hégémonique dans les medias, ça ne se refuse pas. Et Juppé à mon avis s'est sacrifié et va subir une défaite humiliante sur demande probblement du trésorier de son parti. En même temps, ça permet de souder la grande majorité des LRs derriere Fillon, tout bénéf.

  • Par Beredan - 23/11/2016 - 19:58 - Signaler un abus Plus nocif que La Gauche

    L'ignoble , LE traître de Bordeaux doit être électoralement éliminé ...

  • Par jurgio - 23/11/2016 - 23:30 - Signaler un abus Choisir entre être affilié de Fillon ou dupé par Juppé

    L'alternative est simple.

  • Par GP13 - 24/11/2016 - 10:09 - Signaler un abus Sacrifice de Juppé ??

    Le premier mouvement de Juppé a été de jeter l'éponge. Son entourage ( Modem et UDI avec Bayrou et Lagarde) s'y sont opposés. La solution pour faire gagner son camp est donc, pour Juppé, d'éviter une initiative malheureuse de Bayrou. Et donc il pourrait avoir choisi de couler profond en entrainant avec lui ses soutiens. Au théatre de la politique tout est possible et même les coups les plus tordus pour ruiner les espérances des faux amis. Les excès de Juppé cadrent avec un tel scénario.........

  • Par francisquinze - 24/11/2016 - 20:25 - Signaler un abus Vous avez cru aux sondages, et vous croyez aux programmes !..

    Certes les programmes sont très proches, mais ce qui les différencie est la volonté de les mettre en place... D'ailleurs, la gauche "conservatrice", au sens de la préservation opiniâtre des avantages acquis, ne s'y est pas trompée. On peut tout de même redouter un deuxième tour avec une participation record d'électeurs qui ne partagent pas les valeurs de la droite... Vous verrez: le tout sauf Sarko va faire place au tout sauf Fillon. C'est loin d'être gagné pour les "Réformateurs" ! Si la taupe Juppé réussit le hold-up du siècle, restera plus qu'à reprendre le schisme des Républicains qui avait été initié au niveau de l'Assemblée suite à l'élections bidon de Coppée. Tôt ou tard, ce sera inéluctablement une nécessité car au delà des rivalités et en dépit des similitudes apparentes de programmes, il y a des différences fondamentales de projets réels.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€