Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron et Patrick Drahi, les deux hommes qui en 2015 ont beaucoup dérangé le monde politique et celui des affaires

Deux hommes ont marqué l'actualité politique et économique en 2015 : Emmanuel Macron et Patrick Drahi. Le premier s'est illustré en politique par sa capacité à faire ce que les cadres du PS n'ont jamais voulu et su faire : faire rentrer la France dans l'ère de la modernité. Quant au second, sa stratégie de rachats à crédit des principaux groupes médiatiques mondiaux lui a permis de bousculer le monde affaires.

L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le
Emmanuel Macron et Patrick Drahi, les deux hommes qui en 2015 ont beaucoup dérangé le monde politique et celui des affaires

Personne ne peut dire si Macron d’un côté et Drahi de l’autre, laisseront des traces indélébiles dans le fonctionnement du système économique. Personne ne sait si ces traces seront bénéfiques dans l’avenir en termes de performance globale. Mais ce qui est évident, c’est que ce sont les deux hommes qui auront secoué la sphère des affaires.

Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique s’est taillé une place bien à part sur l’échiquier politique. Il appartient plus à la société civile qu’à la tribu des politiciens professionnels. Sorti de l’ENA, passé par la haute administration et par la banque, on l’a découvert au cabinet de François Hollande comme conseiller économique au début du quinquennat. On ne lui connaissait pas d’engagement politique, on le savait même un peu agacé par la supercherie de certains arguments socialistes…Toujours est-il qu’il n’était pas encarté à gauche.

Les amis qui le soutiennent ne sont pas très militants socialistes. On dit que c’est Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l’Elysée, l’ami intime du Président, qui a convaincu François Hollande de le faire renter au gouvernement. Son mentor Jacques Attali, auprès duquel il a beaucoup travaillé quand Attali cherchait à convaincre Nicolas Sarkozy d’engager des réformes libérales, le suit de très près. Entre les trois hommes, la confiance et l’estime sont réciproques. Et ces trois hommes ne vont pas chômer pour essayer de faire bouger la gouvernance française.

Leur ambition est de faire évoluer ce pays vers plus de modernité. Il faut donc s’adapter à la mondialisation inéluctable, à l’Europe et à l’euro incontournables, et au progrès technologique. 

Pour ces trois hommes qui ont le sentiment de porter une ambition partagée par une bonne moitié de l’opinion publique, le problème est que cette moitié n’est ni de droite, ni de gauche. Elle est plus libérale au sens américain du terme que conservatrice… En Europe, cette ambition est donc de droite (mais pas toute la droite) et elle est de gauche (mais pas de toute la gauche), ce qui ne facilite pas la formation d’une majorité quand il s’agit de faire passer des lois.

Emmanuel Macron, qui restera le ministre de l’Economie le plus jeune de la Vème République après Valéry Giscard d’Estaing, qui passe bien à la télévision et qui semble habité par une liberté de parole totale, va, en 2015, briser beaucoup de totems utilisés par la gauche historique. D'autant plus que les mots ne lui font pas peur. Il appelle un chat, un chat : un capitaliste, un marché, une concurrence, une performance, un goût de l’argent... Ce qui a pour effet de mettre en colère une grande partie du Parti socialiste pour qui l’économie n’a pas dû changer beaucoup depuis l’époque de Jeanne D’Arc. Le vocabulaire et les attitudes très pro-business ont pour avantage de plaire aux chefs d’entreprise, mais pas à tous.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 28/12/2015 - 10:41 - Signaler un abus Macron + Drahi

    Voilà qui devrait nous réveiller;;;; quand?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€