Mercredi 16 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emeutes à Amiens : pourquoi parle-t-on de “jeunes” plutôt que de “voyous” ?

Des violences urbaines ont eu lieu à Amiens dans la nuit de lundi à mardi. Comme souvent lors de tels évènements, les médias présentent les responsables comme des "jeunes". Le terme "délinquant" a-t-il disparu de leur vocabulaire ?

Amalgame

Publié le 15 août 2012
 

Atlantico : Des violences urbaines ont eu lieu à Amiens dans la nuit de lundi à mardi. Pourquoi parle-t-on de "jeunes" pour qualifier les personnes à l'origine de ces violences ?

Anne Petiau : Il s'agit de quelque chose d'assez récurent, puisque dès le début du 21e siècle, un discours inquiet au sujet de la jeunesse populaire se développe. L'historien et le démographe Louis Chevalier qualifiait pour sa part les jeunes issus des classes populaires de "classe dangereuse".

On suspectait les jeunes de pouvoir incarner un danger moral pour la société. Il y a un discours assez homogène sur les jeunes.

La jeunesse a acquise une certaine réalité et les jeunes partagent un certains nombre de caractères communs, au même titre que les membres des autres classes d'âges. Mais il ne faut pas parler de la jeunesse comme une entité homogène.

De quand date cette stigmatisation de la jeunesse ?

Cela commence avec les premiers phénomènes de jeunesse avec les "bandes de jeunes" précurseurs au 19e siècle, qui s’appelaient les Apaches. L'inquiétude se cristallisait dans le risque que ces classes populaires et ouvrières pouvaient incarner pour la classe bourgeoise.

Ce phénomène réapparaît lorsque la jeunesse s'affirme, notamment avec mai 68 en France. Mais le problème est bien plus global.

S'agit-il d'un discours essentiellement politique ?

Tout à fait, puisque le terme "les jeunes" est souvent utilisé pour parler de la jeunesse issue des milieux populaires.

C'est quelque chose de très réducteur puisque seule une petite minorité de la jeunesse populaire est engagée dans des comportements délinquants.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ercole - 16/08/2012 - 18:33 - Signaler un abus Pauvre Allah !

    Oui je sais, c'est dur d'être aimé par des cons, racistes, violents, qui se croient supérieurs aux autres, qui vendent de la drogue, tirent des bagnoles, tabassent les pas-de-la-même-couleur-qu'eux... Ah c'est dur ! c'est dur !
    Alors fais quelque chose merde !!!

  • Par elrousa - 16/08/2012 - 15:39 - Signaler un abus Inspirons nous du passé !

    Je préconise de s'inspirer du vocabulaire des années 1955/1962
    On parlait alors de FSNA ( Français de souche Nord-Africaine) et de FSE ( Français de Souche Européenne)
    Adoptons donc l'expression suivante : FSNE ( Français de Souche Non Européenne) et FSE ( Français de Souche Européenne)
    Il n'y a rien en cela de vexatoire et la clarté du langage s'y retrouve !
    l'expression "des jeunes" ne veut rien dire; des jeunes FSNE est en revanche parlant
    Is'n it ?

  • Par honduras - 16/08/2012 - 11:33 - Signaler un abus c'est vrai

    c'est vrai que ces personnes c'est un peu monsieur tout le monde, vous tirez à la carabine sur les flics jusque trois heures du matin et à 6 heures vous partez travailler....non ils ne travaillent pas ? ah bon et ils ont tous en commun une origine et une religion ? ah bon oui mais c'est interdit d'en parler par la loi et cette loi là croyez moi elle est respectée. en réalité il y a une loi pour les gens qui travaillent et paient des impôts et des droits pour le reste de la société. oui c'est cela la france, si vous avez un peu d'épargne et que vous pouvez fuyez !

  • Par Alliance Nationale France - 16/08/2012 - 10:56 - Signaler un abus Tabou du XXIe siècle...

    Dans les années 60, le sexe était tabou
    Dans les années 90-00, le patriotisme, le nationalisme et le protectionnisme sont devenus tabous.
    Des mots comme immigrations, couleurs, races sont devenus si interdits qu'oser les prononcer est synonyme de raciste sectaire et fasciste...
    Sans surprise, nos politiques jouent donc avec les mots pour satisfaire encore et toujours les mêmes = obtenir leur grand nombre de voix au risque de conduire un pays dans une crise économique, sociale, territoriale où être Français De Souche est honteux...
    L'Alliance Nationale - natallfrance - est sans langue de bois et dit tout haut ce que les Citoyens pensent tout bas

  • Par piombu - 16/08/2012 - 09:22 - Signaler un abus @ mr gentoo, professeur

    @ mr gentoo, professeur d'histoire:
    Un être humain normalement constitué et pourvu d'une intelligence, je dirais, euh....moyenne, à la capacité de s'adapter et d'évoluer en fonction de la modification de l'environnement dans lequel il vit. Même les animaux savent faire ça car c'est une question de survie pour leur espèce. Si vous pensez que rien n'a changé depuis le début du vingtième siècle en ce qui concerne l'immigration et surtout le comportement d'une certaine catégorie d'immigrés dans ce pays, c'est que vous avez un sérieux problème et ce ne sont pas vos "connaissances" en histoire qui vont le régler. Votre point de vue complètement erroné sur ce qui est en train de se passer peut être dû à trois causes: ou vous êtes atteint de cécité, ou vous êtes d'une mauvaise foi hors du commun, ou vous ne possédez pas les outils intellectuels vous permettant de comprendre le situation, ou alors, les trois réunis.
    Ceci dit, ce n'est pas en traitant les gens de racistes que vous effacerez le sentiment d'injustice croissant que ressentent les français honnêtes, qui travaillent et payent leurs impôts pour financer les allocs et réparer les dégâts causés par toute cette racaille.

  • Par Kakou - 16/08/2012 - 09:20 - Signaler un abus Et si..!

    il n'y avait pas de djeunes il n'y aurait pas le FN ....donc pour cultiver le FN...il faut que djeunesse casse..!

  • Par piombu - 16/08/2012 - 08:41 - Signaler un abus @ gentoo 15/08/2012 -

    @ gentoo 15/08/2012 - 13:03:
    Excusez moi mr gentoo, en fait il y a longtemps que je dois me rendre chez mon ophtalmo mais je repousse toujours le rendez-vous, mes lunettes ne sont plus adaptées à ma vue, c'est pour cela que depuis des années j'ai tendance à voir des maghrébins alors qu'en réalité ce sont de grands blonds aux yeux bleus qui commettent ces actes. Je ne suis plus tout jeune et ma vue me trahit, à tel point que même dans les faits divers criminels des journaux j'ai l'impression de voir des noms arabes à la place de noms norvégiens suédois, ou danois. P....n! il faut vraiment que je consulte!
    Merci de m'avoir fait prendre conscience de mon état.

  • Par Rhytton - 16/08/2012 - 07:12 - Signaler un abus Hommage a Desproges: mort aux jeunes!

    "Et vous, qu'est-ce que vous avez fait pour les jeunes ?" lançait l'autre soir Jack Lang, cette frétillante endive frisée de la culture en cave, à l'intention de je ne sais plus quelle poire blette de la sénilité parlementaire.
    "Qu'est-ce que vous avez fait pour les jeunes ?" Depuis trente ans, la jeunesse, c'est-à-dire la frange la plus totalement parasitaire de la population, bénéficie sous nos climats d'une dévotion frileuse qui confine à la bigoterie...
    .
    http://www.dailymotion.com/video/xnu1z4_desproges-les-jeunes_news

  • Par Satan - 16/08/2012 - 00:12 - Signaler un abus Kärcher totalement inefficace, place au savon de Marseille!

    Et que ça frotte! Même si ça pique les yeux!

  • Par Saturne92 - 16/08/2012 - 00:03 - Signaler un abus @-gentoo--

    Quel rapport entre les soldats maghrébins (volontaires lors de la 2ème guerre) et la délinquance actuelle ? Sous prétexte que ces hommes se sont battus de notre côté (rien en échange ?), on devrait taire l'origine de la racaille qui pourrit notre société ?
    On les aurait mal intégrés selon vous mais les Asiatiques ne posent pas de problèmes de délinquance contrairement à ce qu'il en est du Maghreb. Pourquoi ? Alors cessez de parler de racisme ou de xénophobie parce que l'on dénonce de sinistres réalités.
    Et oui nous avons raison d'avoir peur lorsque l'on constate que les naissances en Ile-de-France sont actuellement à plus de 50% originaires d'Afrique. Malheur aux futures générations qui devront assumer les décisions criminelles de nos politiciens que vous cautionnez.

  • Par François78 - 15/08/2012 - 20:54 - Signaler un abus Pourquoi ?

    Pour ne pas faire d'allahmalgame.

  • Par kettle - 15/08/2012 - 19:27 - Signaler un abus Nov'langue

    "Bel exemple de Nov'langue en effet... Encore une qui pense que populaire = délinquant.."
    -
    En effet "populaire" a peu à peu pris le sens de "délinquant", tout comme "jeunes" veut dire maintenant qui vous savez...
    Une preuve? Si je vous dit "Jeunes de quartiers populaires" vous pensez à quoi ? Il y a encore 40 ans c'est une toute autre image qui vous serez venu à l'esprit.

  • Par HdT - 15/08/2012 - 18:44 - Signaler un abus Le dictionnaire reviendra un jour

    Le terme "jeunes" est une traduction édulcorée de "fils du désert"... Il ne faut pas stigmatiser et tout cela est de la faute des victimes. Ces dernières sont casse-noix, elles les énervent. Il n'est pas rare de lire "voyous" lorsqu'il s'agit d'autochtones. Viendra le temps où la civilisation originelle dans son agacement leur donnera le nom "objectifs". Il ne faudra pas pleurer quand les gens normaux et sans histoire deviendront incontrôlables, il y a toujours un temps ou trop à supporter et subir devient vraiment trop à subir et supporter. Personnellement, ce jour-là, "je n'ai rien vu ni entendu, je ne regardais et n'écoutais pas dans cette direction quand c'est arrivé, j'étais tellement la tête dans mes légumes à préparer pour la soussoupe. Il a fait beau aujourd'hui hein? Encore un p...euh de avec vot...reuh?"

  • Par jeanpierrebrax - 15/08/2012 - 18:29 - Signaler un abus SITUATION EXPLOSIVE

    Alors que la récession menace, de nouveau, la France, ce qui s’ait passé à Amiens risque de se métastaser. Pire, nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle flambée de violence comme en 2005. Aujourd’hui, il n’existe pas une ville, grande, moyenne ou petite, sans sa/ ses « cocottes minute ». http://www.dailymotion.com/video/xkpj3n_francais-pour-quoi-faire_news

  • Par vangog - 15/08/2012 - 18:04 - Signaler un abus Les journalistes français continuent à servir la soupe à ceux

    qu'ils ont contribué à élire, grâce à des commentaires très partiaux et très subjectifs sur des événements qui, sous d'autres présidents, auraient eu la primeur de l'information et des commentaires nettement plus acides.
    Sous Flamby 1er, les délinquants des quartiers, quelque soit leur age, sont devenus des jeunes en recherche d'identité(SIC)
    Et, peut-être, à la recherche des cadeaux électoraux que méritait leur vote...mais cela, vous ne le lirez jamais dans 95% des journaux français inféodés au PS ...

  • Par -gentoo- - 15/08/2012 - 17:43 - Signaler un abus @Salvatore

    Je pense que vous feriez bien aussi de réviser vos cours d'histoire. Ce n'est pas parce que l'immigration au début du 20e en France était majoritairement européenne (polonaise, italienne...) qu'il n'y avait pas d'immigration venant du maghreb.
    De même les 300 000 soldats maghrebins mobilisés sous les couleurs de la France lors de la 1ere guerre, ça n'est probablement qu'un détail pour vous.
    Mais je ne vous en veux pas, l'être humain a une tendance à rapidement oublier :)
    Et désolé mais quand je lis: "zéro immigré maghrebin= zéro délinquance, c'est comme ça et pas autrement.", ça dépasse la peur d'une race (=> racisme), on est de mon point de vu au niveau de la haine (=> xenophobie). Mais bon ce n'est que mon point de vu, et sa valeur est donc totalement subjective.

  • Par Lynette - 15/08/2012 - 16:39 - Signaler un abus Bonjour la langue de bois

    Si nous disions que ce sont des délinquants et non pas des jeunes, il faudrait ensuite nous intéresser à la raison de leur délinquance et nous risquerions de verser dans le racisme. En les qualifiant de jeunes, nous évitons cet écueil puisque leur jeunesse nous donne l'excuse idéale pour justifier leur comportement...

  • Par Salvatore Migondis - 15/08/2012 - 16:14 - Signaler un abus @gentoo

    Et "ils" poussèrent même l'ignominie jusqu'à contraindre ces innombrables maghrébins à adopter des noms à consonnance italienne, espagnole, polonaise.. etc. Ah.. ces racistes.. pardon xénophobes.. quels salauds..!

  • Par Le Hollandais - 15/08/2012 - 16:03 - Signaler un abus @ Riadetelle - 15/08/2012 - 14:32

    Bel exemple de Nov'langue en effet... Encore une qui pense que populaire = délinquant... faudrait qu'elle passe un peu de temps dans la Creuse...

  • Par kettle - 15/08/2012 - 15:32 - Signaler un abus Allons !

    Tout le monde sait par quoi traduire "jeunes" dans les media depuis 20 ans.
    "Jeune " ne sert pas a qualifier les personnes à l'origine de des violences mais des personnes d'origine extra européenes.

  • Par le Gône - 15/08/2012 - 14:52 - Signaler un abus "jeunes"...et d'ou viennent ils ces jeunes?

    vous avez peur des mots ou des statistiques ethniques qui malheureusement n'existent pas en France..car a ce moment là nous pourions ecrire "des jeunes issues de l'eùmigration clandestines de l'Afrique subsaharienne"...c'est tout de meme plus pres de la verité..vous ne pensez pas?

  • Par Gilles - 15/08/2012 - 14:51 - Signaler un abus Et aussi...

    ...un troisième terme que la pensée unique empêche d’écrire mais qui est sur toutes les lèvres !

  • Par Riadetelle - 15/08/2012 - 14:32 - Signaler un abus Novlangue

    "les jeunes" est souvent utilisé pour parler de la jeunesse issue des milieux populaires".
    Superbe exercice de Novlangue qu'adorent nos chercheurs en sciences sociales rémunérés par nos impôts.
    Encore cet amalgame débile entre "diversité" et "milieux populaires".

  • Par Satan - 15/08/2012 - 13:54 - Signaler un abus déception...

    Moi qui croyait que Nicolas Sarkozy avait rétabli l'ordre en France, on m'aurait menti?

  • Par Roccodu92 - 15/08/2012 - 13:09 - Signaler un abus Arretons de donner de l'importance à des gens qui n'en ont pas

    car "voyous" est à utiliser quand on parle de personnes qui ont des couilles et une cervelle, et "jeunes" quand on parle de demeurés qui agissent en bande et brulent tout ce qui se trouve à moins de 300 m de leur tanière.
    Arretons de donner de l'importance à des gens qui n'en ont pas.
    et rétablissons la grosse claque dans la gueule.

  • Par -gentoo- - 15/08/2012 - 13:03 - Signaler un abus @piombu

    Bel éloge du racisme... euh pardon de la xénophobie :) A vous lire, il n'y avait aucune délinquance avant le début du 20e siecle. Oui, si vous n'aviez pas séché vos cours d'histoire, vous sauriez probablement que les 1ers immigrants kabyles (donc maghrebins) sont arrivés au début du 20e pour construire le métro parisien ou travailler dans les mines du nord et de lorraine... et non il y a 40 ans comme vous le laissez supposer.
    Et la sagesse et les voyages vous apprendront que quand il y a un problème entre 2 personnes, il est très rare que le problème vienne exclusivement de l'une des deux...
    Donc oui il y a un problème d'immigration en France, mais aussi peut être parce que nous n'avons pas su (ou voulu?) intégrer ces immigrants.

  • Par MichelCollin - 15/08/2012 - 12:47 - Signaler un abus @Ishtar

    Pour le Bronx, vous avez raison… Sauf que, rien n'a été résolu pour autant. La délinquance n'y a pas été éradiquée, elle a simplement été repoussée un peu plus loin…

  • Par Ishtar - 15/08/2012 - 12:26 - Signaler un abus Solution

    Zéro tolérance, en commençant par les incivilités ordinaires. C'est ainsi que les Newyorkais ont pu faire du Bronx, qui ressemblait à une ville bombardée livrée aux bandes et aux drogués, un quartier paisible et habitable. Il n'a fallu que quelques années au maire de la ville pour y parvenir.
    Ceux qui ont eu l'occasion de voir des quartiers populaires dans d'autres pays, ont observé qu'ls étaient constitués des mêmes alignements d'immeubles. Et pourtant, ceux-ci sont soignés et non pas dégradés et tagués, les abords sont propres et entretenus. Il suffirait de si peu, principalement de l'éducation et de la fermeté. Au lieu de cette complaisance geignarde dont certains ont fait leur fond de commerce politique. A quel prix pour autrui !

  • Par Atlante13 - 15/08/2012 - 12:07 - Signaler un abus RE-socialistes

    Difficile d'appeler ses propres troues voyous ou délinquants.
    Chez eux, tout n'est que "communication".

  • Par Ravidelacreche - 15/08/2012 - 11:57 - Signaler un abus "délinquant"

    Tirer au fusil de chasse sur des policiers relève du crime et non du délit le "jeune" n'est ni voyou ni délinquant mais criminel .

  • Par CN13 - 15/08/2012 - 11:49 - Signaler un abus Surtout que...

    parmi ces "jeunes", il se trouve des gens qui ont trente/quarante ans mais s'habillent en sweat shirt avec cagoule "pour faire jeune".
    Par ailleurs, et çà se comprends, si ces journalistes emploient le mot "jeune" et non voyous (insultant pour les voyous, eh oui !), c'est parce qu'ils ont peur des représailles sur leur petite personne quand ils sont sur le terrain, à proximité, pour filmer ou autres...

  • Par Cepatoufau - 15/08/2012 - 11:48 - Signaler un abus Jeunes ou délinquants

    Je ne comprends pas l'intérêt de votre article.
    Une bonne partie de la France à compris que nos politiques (de tout bord malheureusement) pensent résoudre les problèmes en n'appelant pas les choses par leur nom.
    Evidemment les jeunes délinquants sont une minorité qu'il faut traiter comme tel : immigrés ou pas.
    L'inversement des valeurs que nous subissons - le délinquant est la victime du système et non l'inverse par exemple, mais les exemples sont multiples - provoque un terrorisme intellectuel poussé en avant par les composantes politiques, éducatives, médiatiques (OK avec slavkov) ET judiciaires : cf les avancées humanistes de Mme Taubira en direction des multi-récidivistes mineurs qui sont considérés comme mineurs avant d'être considérés comme délinquants. A-t-on demandé l'avis de leurs victimes ?
    La vierge Marie dont c'est la fête aujourd'hui doit être bien triste à nous observer.
    Pour revenir à votre article. La réponse à la question du titre est toute simple : pour noyer le poisson.
    Un "éducateur" local interviewé expliquait que les patrouilles de police étaient des provocations et que la colère des "jeunes" était tout à fait normale !!??!!
    Bonne journée

  • Par piombu - 15/08/2012 - 11:30 - Signaler un abus Il y a 2 problèmes dans ce

    Il y a 2 problèmes dans ce pays, 1er: l'immigration massive qui ne cesse d'augmenter, 2eme: le taux de natalité largement au-dessus de la moyenne chez ces populations qui ne pourront jamais et surtout ne voudrons jamais accepter les règles et les lois d'un pays démocratique. Ces individus prennent tout mais ne veulent rien donner.
    La criminalité et la délinquance augmentent proportionnellement avec l'expansion de cette catégorie de population, ce n'est pas une idée reçue, ce n'est pas un cliché, nous avons 40 ans de recul pour nous en rendre compte, n'en déplaise aux gochos bobos caviar bien-pensants. zéro immigré maghrebin= zéro délinquance, c'est comme ça et pas autrement.

  • Par slavkov - 15/08/2012 - 11:02 - Signaler un abus socialistes

    ... cela résulte simplement de la mainmise de l'idéologie marxiste sur la société française dans ses composantes politiques, éducatives et médiatiques, ...

Anne Petiau

Anne Petiau est chargée de recherche et responsable des études à l’Institut de Travail Social et de Recherches Sociales.

Son dernier ouvrage, Technomedia. Jeunes, musique et blogosphère, est paru en 2011 aux éditions Mélanie Séteun.

Voir la bio en entier

Fermer