Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 09 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Einstein intouchable ? Cette nouvelle théorie de la vitesse de la lumière qui pourrait révolutionner la science

La constance de la vitesse de la lumière pourrait bientôt faire l'objet d'une réévaluation. Joao Magueijo, chercheur de l'Imperial College de Londres, a proposé une nouvelle théorie pour vérifier si la théorie émise par Albert Einstein peut être validée ou remise en cause. Toutefois, rien de nouveau : cela fait 100 ans que cette loi est remise en cause sans succès.

Eurêka ?

Publié le
Einstein intouchable ? Cette nouvelle théorie de la vitesse de la lumière qui pourrait révolutionner la science

La théorie de la relativité d'Albert Einstein a 100 ans. Et beaucoup essayent de la prendre en défaut... Crédit AFP

Atlantico : Joao Magueijo, un scientifique de l'Imperial College de Londres cherche à remettre en cause la théorie de la vitesse de la lumière énoncée par Albert Einstein il y a plus de 100 ans. Quel est le sens de sa démarche ? Quel "mystère" de la science cherche-t-il à résoudre ?  

Olivier S​anguy : Pour être plus précis, Joao Magueijo ne remet pas en cause la vitesse de la lumière dans l’Univers actuel. Son travail concerne une phase très particulière du Big Bang appelée inflation. Le Big Bang est l'une des conséquences des équations d’Einstein sur la cosmologie. Il est à noter que le grand savant lui-même n’est pas à l’origine de la théorie du Big Bang : il avait même introduit la constante cosmologique dans ses équations afin qu’il n’y ait pas d'expansion de l’Univers et donc pas de Big Bang car il pensait que le Cosmos était statique !

Il a ensuite reconnu son erreur. Cependant, même le modèle du Big Bang garde des zones d’ombre. Ainsi, pour que l’édifice théorique tienne debout, on fait appel à ce qu’on appelle l’inflation qui veut que juste après le Big Bang (10 puissance -35 secondes après), l’Univers se soit étendu d’une façon considérable, inimaginable (d’un facteur 10 suivi de 26 zéros ! voire bien plus). Donc une expansion plus rapide que la vitesse de la lumière. Joao Magueijo a lui construit un modèle (et il travaille sur ce sujet depuis plusieurs années) où la vitesse de la lumière n’était pas la même au début de l’Univers. C’est une autre façon de résoudre certains des problèmes théoriques.

En quoi se démarque-t-elle des précédentes tentatives visant à vérifier la validité on non de la théorie d'Albert Einstein ? 

La théorie de la relativité a 100 ans. Et depuis un siècle, beaucoup ont essayé de la prendre en défaut. Cette démarche est tout à fait normale. Si la communauté scientifique suivait la théorie d’Einstein et le Big Bang comme s’ils s’agissaient de dogmes, ce ne serait plus une communauté scientifique ! Mais jusqu’à maintenant, l’édifice de la relativité reste confirmé. On notera que remettre en cause la relativité ne veut pas forcément dire tout balayer. Les équations de la gravitation de Newton restent par exemple parfaitement pertinentes, mais dès qu’on atteint certaines vitesses, il faut passer à la relativité. En revanche, il est vrai qu’une remise en cause profonde de la relativité pourrait avoir un effet domino et obliger à refondre de nombreux modèles tant les équations d’Einstein sont "fondatrices" pour ainsi dire. C’est ainsi que la science avance, en ne prenant jamais rien pour acquis définitivement. La démarche de Magueijo se distingue par son angle très précis et qui concerne l’inflation avec son idée de vitesse de la lumière qui n’est pas constante et qui fut plus rapide lors du Big Bang.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 30/11/2016 - 10:23 - Signaler un abus Aller plus vite que la lumière ?

    On devient alors la lumière !

  • Par ikaris - 30/11/2016 - 16:35 - Signaler un abus titre racolleur

    mais article sympathique quand on s'intéresse au sujet

  • Par jurgio - 30/11/2016 - 21:09 - Signaler un abus Ces théories chatouillent l'imagination

    On peut, en effet, supposer que la vitesse de la lumière est dans une phase stable (ou que nous voyons telle), pouvant avoir jadis accéléré et capable plus tard de ralentir. Ce sont, de toute façon, des vues « mathématiques ». La relativité d'Einstein qui ne nous concerne pas dans notre vie quotidienne, paraît s'exercer dans des limites et ne concerner qu'une étendue ou un moment de l'univers.

  • Par emem - 01/12/2016 - 06:38 - Signaler un abus Titre racoleur bis (Avec un seul L)

    Révolutionner la cosmologie, pas la science...

  • Par A M A - 01/12/2016 - 15:33 - Signaler un abus Si Einstein l'a dit, alors

    Si Einstein l'a dit, alors tout le monde se couche. Mais l'être humain, pauvre créature, est-il capable de définir les limites de phénomènes naturels tels que la vitesse de la lumière dans un monde dont il ne connaît même pas les limites, s'il y en a? Les conclusions d'Einstein sont faites à partir de connaissances d'aujourd'hui loin d'être parfaites et le résultat d'observations faites avec des moyens déjà d'hier.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Olivier Sanguy

Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€