Jeudi 17 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Education : les propositions du nouveau think-tank de gauche "Cartes sur tables" passées au crible

Le nouveau think-tank proche du Parti socialiste, « Cartes sur tables », vient de publier cent propositions de politique publique, dont un certain nombre se concentre sur l’éducation. Sont-elles souhaitables ? Réalisables en pratique ? Retour sur ces 11 propositions.

Audit

Publié le 19 août 2012 - Mis à jour le 20 août 2012
 

 1) Une formation continue obligatoire des enseignants, 5 jours par an, prises sur le temps de vacances.

C'est une excellente idée et qui est tout à fait réalisable si les syndicats l’acceptent. La mesure avait d’ailleurs déjà été proposée par Claude Allègre en son temps – sans succès, du fait du refus des syndicats, justement. Il faudrait même aller au-delà, et considérer que toute la formation continue des enseignants, ainsi que leurs réunions, se font sur du temps de congé. Car les professeurs sont rarement remplacés durant les jours de réunion, et ce sont les élèves qui en pâtissent. Aussi, les enseignants devraient, par sens de déontologie, se réunir soit après les cours, soit pendant leurs congés.

Dans cette optique, la réunion de pré-rentrée pourrait être étendue à une semaine, et ce sur le temps libre des professeurs. Préparer sérieusement toute une année scolaire, faciliter l'intégration des jeunes enseignants et des nouveaux profs, favoriser avec le travail d'équipe, transmettre et bien comprendre les caractéristiques de l'établissement, s'approprier son projet : tout cela est indispensable et ne peut décemment pas être fait en seulement deux jours. C’est une question de management basique et même de bon sens : plusieurs dizaines de profs qui vont travailler ensemble ont besoin de se connaître, d'échanger, de partager. S'ils prennent le temps de le faire, des solidarités se créeront, des expériences se partageront, des idées se développeront. Les profs seront plus à l'aise dans leur métier et chacun s'en portera mieux : eux-mêmes, l'équipe de direction, les élèves et les parents.

2) Des ordinateurs portables  pour les élèves les plus défavorisés et des espaces WiFi publics, indépendants des établissements scolaires et proches des lieux d'habitation.

Cette mesure ne servirait à rien si les ordinateurs n'étaient pas intégrés dans le projet pédagogique de l’établissement. Or la majorité des enseignants ne souhaite pas travailler vraiment avec les outils numériques. C'est compréhensible car cela bouleverserait radicalement la manière d’enseigner. Mais c'est dommage : le fossé entre profs campant sur les anciennes modalités de transmission et d'un côté des élèves défavorisés ne comprenant pas ces modalités, et de l'autres des élèves ultra connectés ne les acceptant pas non plus, va continuer à se creuser, au détriment des élèves, et des enseignants.

Qui plus est, il est peu évident de déterminer des critères pour identifier les élèves qui pourraient bénéficier de cette mesure. Cela amènerait à désigner dans une classe qui est pauvre et qui est riche… On voit bien l'effet désastreux d'une telle mesure. Sans oublier la question du financement : qui va payer des ordinateurs portables à des élèves défavorisés, qui vont servir à tout sauf à étudier ?

Quant au Wifi public, très bien, mais qui va payer ? Cette mesure telle qu'elle est ici exprimée mériterait d’être précisée.

3) Le droit et la psychologie obligatoires en section L, les sciences économiques renforcées en section ES.

Les deux idées sont bonnes. La section ES gagnerait à se renforcer l’économie qui doit être au cœur des enseignements. Le droit et la psycho sont des débouchés courants après un bac L, autant y initier les élèves dès que possible.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ヒナゲシ - 23/08/2012 - 10:46 - Signaler un abus On observera que…

    l'équipe des « 100 propositions » ne compte — de près ou de loin — aucun enseignant (à quelque niveau), mais des doctorants, économistes, politiste, urbaniste, ingénieur, chef de projets et un « consultant ».
    Est-ce bien sérieux ?
     
    On observera encore que la délicate question des rythmes, et de l'éventuelle remise en cause des « zones » scolaires, dont l'unique fonction est de servir les intérêts de l'industrie du tourisme, ne sont pas abordés par l'équipe.
    Et pas davantage par Célestin…
    Quel dommage.

  • Par Tanis - 20/08/2012 - 18:48 - Signaler un abus Combien de candidats ?

    Il n'y a déjà pas assez de candidats aux concours de recrutement d'enseignants pour pourvoir tous les postes. On peut penser que ces mesures feraient fuir les derniers volontaires.

  • Par iznogoud - 20/08/2012 - 14:38 - Signaler un abus Le renforcement de l'économie ne passera jamais :

    ... quand on comprend comment l'économie fonctionne, on ne peut plus jamais voter NPA, PS, LCR, FDG et autres partis de la gauche française !

  • Par pannacotta - 20/08/2012 - 11:46 - Signaler un abus Air de déjà vu?

    ça me semble du copié-collé du programme Allègre pour l'année1999, qui s'est soldé par son eviction au printemps 2000. Avis aux amateurs à la mémoire courte...

  • Par le Gône - 20/08/2012 - 09:12 - Signaler un abus @NEMESIS21

    je veux bien tout ce que vous voulez a propos de cette profession..Mais écoutez donc le discours de leurs responsebles syndicaux..cela vous calmera ..et si je ne me trompe pas c'est bien les enseignants eux même qui élisent ces "marxistes" d'un autre temps..Alors leurs délirs de mal aimés a longueur de postes..me font rigoler.En conclusion ce sont vos enfants qui trinques....

  • Par NEMESIS21 - 20/08/2012 - 08:19 - Signaler un abus révolution attendue

    L'école souffre ,certes.Parents , enseignants,tous sont mécontents du système et pourtant the show goes on.Les modes se succèdent sans apporter de réponse réelle amenant les usagers de notre école à entrer encore plus dans la vision consommatrice de ce qui devrait être une vraie réflexion sur l'avenir de l'Homme.On préfère désigner un bouc émissaire , les enseignants , les taxer de flemmards qui refusent de sacrifier leurs sacro saintes vacances à leur formation personnelle alors que c'est déjà ce que font la plupart d'entre eux mais ils le font seuls sans que leurs dirigeants leur accordent les fonds et les déchargent d'heures de cours....en silence , se sentant honteux d'être des nantis....Ils ont un emploi,beaucoup de vacances...et ça justifie la fange dont on les couvre...Comme vous l'aurez compris ,je fais partie de ses pestiférés ....et je réclame qu'on me limite mon temps de travail à 40 heures semaine,pouvoir rentrer chez moi ,poser mon cartable,débrancher mon cerveau et ne plus penser en préparant une béchamel à comment faire en sorte que mes élèves n'aient pas traversé leurs temps scolaire sans en tirer un grain de sable pour l'éloboration de leur pensée...

  • Par Stef - 20/08/2012 - 08:00 - Signaler un abus ben voyons

    voilà encore un ramassis d' idées à la con, de la part de gens qui se croient obligés de réinventer l' école. Sauf que l' école est un héritage et un savoir faire d' un millénaire...ruiné depuis 40 ans.

  • Par jirem - 20/08/2012 - 04:16 - Signaler un abus honnetement... chapeau aux profs...

    quand on voit les energumenes et les parents qui vont avec ... seulement a 1600 le depart... eh ben je vous tire mon chapeau... comme aux flics d ailleurs... vu la jeunesse montante et la nouvelle faune Francaise dans les rues..

  • Par sheldon - 19/08/2012 - 20:22 - Signaler un abus Et le + important : l'anglais dès là maternelle !

    Si nous voulons l'Europe, et croyons à nos valeurs occidentales, nos enfants doivent être comme beaucoup d'européens quasi bilingues anglais !

  • Par Ravidelacreche - 19/08/2012 - 19:00 - Signaler un abus @jeanpaul

    Un groupe de réflexion y réfléchit :o)

  • Par jean-paul - 19/08/2012 - 18:17 - Signaler un abus @ Gilles

    je dirai plutôt groupe de réflexion...les francais trouvent souvent des manières maladroites de traduire...laboratoire d'idées? groupe de réflexion sort plus facilement de la langue...mais bon, les frenchies aiment trop l'english...dommage pour le french

  • Par Gilles - 19/08/2012 - 17:02 - Signaler un abus Thinh tank

    Depuis que Olivier Ferrand a quitté ce bas monde, on na pas trouvé de terme en français ? Laboratoire d'idées, groupe de réflexion...

  • Par Alliance Nationale France - 19/08/2012 - 16:51 - Signaler un abus Du grand bla-bla où on ajoute

    Du grand bla-bla où on ajoute une couche à la discrimination positive, l'aide inégalitaire payée par les Français, toujours s'aligner sur le niveau faible des immigrés.
    L'Alliance Nationale -natallfrance- souhaite une Éducation où le Savoir-Faire, le Savoir-Être et l'Accomplissement en soient les bases au contraire de l'Education actuelle !

  • Par Karamba - 19/08/2012 - 16:10 - Signaler un abus Tank : réservoir à bêtise de gauche...

    En revanche je ne vois vraiment pas à quoi peut correspondre le think...

  • Par langue de pivert - 19/08/2012 - 16:03 - Signaler un abus Belote et rebelote !

    Vous ne savez pas de quoi vous parlez !
    Allez jouer aux cartes !

  • Par Teo1492 - 19/08/2012 - 14:40 - Signaler un abus Le retour de l'enseignement privé !

    L'enseignement public en France a longtemps été l'un des meilleurs au monde.
    Depuis 1968, la qualité de l'enseignement s'effondre.
    Et petit à petit, on propose aux Français le modèle catastrophique de l'enseignement public américain.
    Or, aux États-Unis, seul l'enseignement privé est véritablement de qualité.
    Tout ça est ironique, d'autant plus que ce sont les socialistes qui le proposent...

  • Par Hicos - 19/08/2012 - 14:28 - Signaler un abus Suite

    N'ont ils pas été le fer de lance de la ringardisation de l'autorité dans les années 70-80.

  • Par Hicos - 19/08/2012 - 14:27 - Signaler un abus Autorité

    Les enseignants peuvent se plaindre de leurs rémunération, de leurs considération et de la soit disant pression de la hiérarchie; sur tous ces points je ne me sens pas apte à les contredire (n'ayant pas moi même exercé). Mais il existe un domaine où il serait de bon ton qu'ils ferment leurs gueules: c'est celui de l'autorité. N'ont ils pas été le fer de la

  • Par DEL - 19/08/2012 - 14:23 - Signaler un abus Nuls

    C'est fou le nombre de personnes qui ont des avis sur l'enseignement sans y connaître quoi que ce soit!

  • Par Salvatore Migondis - 19/08/2012 - 13:44 - Signaler un abus @jean-paul

    Char d'assaut pensif..?

  • Par Borghese - 19/08/2012 - 13:01 - Signaler un abus Délire sur l'équité

    @ Bacal
    Travailler à Quick, en guise de travail étudiant, donc de l'alimentaire au propre comme au figuré. Je ne suis pas favorable à la défiscalisation des heures supplémentaires d'autant plus que j'en prend 5 par semaine cette année, et je ne suis pas pour faire payer les "riches" à plus de 4000 par mois, non. Évitez de prendre tous les profs pour des gauchistes (même si beaucoup sont de gauche), évitez les clichés, ça me paraît être ça votre très gros problème. Les impôts on en a suffisamment en France, il faut réduire les dépenses on est d'accord, et y compris dans l'éducation. Maintenant si c'est ça le problème, si vous ne me voyez que comme une "dépense", je vous répond que j'ai eu un concours, à une époque où les postes offerts étaient en diminution. Pour l'avoir j'ai dû éliminer près de 6000 personnes, et je l'ai fais en bossant à côté. J'ai l'esprit de compétition, je n'ai pas l'impression d'avoir volé mon poste. Quand vous avez tort sur quelque chose, n'extrapolez pas en faisant des suppositions se basant sur vos a priori, en particulier lorsqu'ils sont erronés.
    Je retourne à la préparation de mes cours, reposez vous bien cet après midi.
    Cordialement.

  • Par laurentso - 19/08/2012 - 12:47 - Signaler un abus A propos du point III

    Je m'étonnes que l'auteur les approuve... Le Droit, OK, il serait bon que les lycéens aient davantage de notions de Droit (constitutionnel et privé). La psychologie ? Matière sans aucun intérêt au bac ; si les futurs chômeurs, pardon, les étudiants, veulent perdre leur temps dans des études inutiles de psycho, qu'ils en fassent après le bac! Quand à renforcer l'Eco au bac ES, ben c'est déjà fait. Surtout pour ceux qui prennent une option supplémentaire. Et en post-bac, les études d'Eco s'adressent surtout aux matheux, avoir fait le bac ES constitue presque un handicap pour rentrer dans certains facs...

  • Par jean-paul - 19/08/2012 - 12:46 - Signaler un abus think tank?!

    30 years later and still havent found a way to translate this term? PATHETIC!!!

  • Par TADD - 19/08/2012 - 11:33 - Signaler un abus Absolument Irréalisabble

    Je reléve quelques propositions
    Allongement du temps d`école
    Réduction des vacances
    Formation continue obligatoire sur le temps de vacances
    Pré-rentrée de une semaine prise sur le temps de travail....etc...
    Allez-y, appliquez ce progamme et vous déclareriez inévitablement une nouvelle guerre de 100 ans avec les enseignants

  • Par bacal - 19/08/2012 - 11:32 - Signaler un abus ...Egalité...

    @géodith & Borghese
    Ah, j'oubliais: vous êtes favorable à la défiscalisation des heures sup (instaurée par le Président), et vous devez être pour faire payer les autres, c.à.d les riches à plus de 4 000 €/mois. C'est cela votre sens de l'équité ?
    Et pourquoi avez vous quitté Quick au bout de 8 ans pour devenir prof ? Encore une fois, quand on est pas satisfait de sa condition (ce qui a du être votre cas) on change: je suis sûr, par ex, qu'aux USA ou ailleurs on attend que des gens ayant votre expérience multiple pour valoriser vos savoirs et compétences.

  • Par bacal - 19/08/2012 - 11:31 - Signaler un abus ...Egalité...

    @géodith & Borghese
    Ah, j'oubliais: vous êtes favorable à la défiscalisation des heures sup (instaurée par le Président), et vous devez être pour faire payer les autres, c.à.d les riches à plus de 4 000 €/mois. C'est cela votre sens de l'équité ?
    Et pourquoi avez vous quitté Quick au bout de 8 ans pour devenir prof ? Et encore une fois, quand on est pas satisfait de sa condition (ce qui a du être votre cas) on change: je suis sûr, par ex, qu'aux USA ou ailleurs on attend que des gens ayant votre expérience multiple pour valoriser vois savoirs et compétences.

  • Par bigoud26 - 19/08/2012 - 11:24 - Signaler un abus Demain ?

    Demain lundi, mais je suis toujours en vacances et pas payé. Relisez tous : "la fabrique du crétin", le crétin n'étant pas celui que l'on croit, et vous verrez que depuis le début des années 70, notre système éducatif est parti en sucette grace à des énarques des profs, des politiques et syndicalistes de tout bord ...

  • Par Borghese - 19/08/2012 - 11:22 - Signaler un abus Education

    @ Gonflé
    Tout cela pour dire que, je ne me plains pas, comme dans tous les boulots, y'a des avantages, des inconvénients. L'inconvénient majeur étant d'avoir à supporter les démagogies des personnes extérieures à la profession qui sont persuadés que "nous ne foutons rien et somme toujours en grève et en vacances (j'ajoute que, dans ma jeune carrière, des collègues grévistes, à part les délégués syndicaux j'en ai pas vu beaucoup, moi même je n'en ai jamais faite). Travailler plus, oui, mais pour gagner plus, pas pour les beaux yeux du gouvernement. Alors, par pitié, revoyez votre couplet sur les profs.

  • Par Borghese - 19/08/2012 - 11:17 - Signaler un abus Education

    @ Gonflé.
    Perso, j'ai pas toujours été prof. Avant, je me suis tapé 8 ans chez Quick . Les conditions de travail dans le privé, je connais. Elles ne sont pas tellement différente des conditions de travail dans l'éducation nationale: pression pour finir les programmes sinon pas d'avancement, dédain des parents qui critiquent la moindre de vos décisions, la hiérarchie qui n'est là que pour vous foutre la pression, discipline de vos chère têtes blondes à gérer (vous risquez fréquemment les coup de poings dans la gu..... vous au boulot? Moi oui). Alors oui, c'est vrai, on a la sécurité de l'emplois.
    En contrepartie, on est muté n'importe où, et pas moyen de bouger plus vite en se faisant bien voir de sa hiérarchie, en bossant plus. Problème de points. Alors oui c'est vrai, on a 4 mois de congés. En contrepartie on commence à 1600 avec un bac plus 5 (et là, encore, merci Sarko, avant un stagiaire commençait à 1400). Avec BAC +5, qui accepte dans le privé de commencer à 1400? En fait, quand je compte, j'ai moins de congés payés (8 semaines, exclus les deux mois d'été, pas payés) que mon collègue en Banque, CP + RTT.

  • Par GBCKT - 19/08/2012 - 11:08 - Signaler un abus Profs de lycées et collèges bimatières

    Par exemple maths et physique, une langue étrangère et français, géographie et économie,
    Avantages,
    -Sous réserve que le prof enseigne ses 2 matières dans la même classe, meilleure et plus rapide connaissance des élèves, déficit reconnu de notre système.
    - gestion des matières facilitées au cours des 35 ans de métier d'une corporation peu mobile.
    On nous objectera le niveau d'érudition indispensable. Si le niveau en mathématiques de 3 ème est hors de portée d'un CAPES de physique, nous devons nous inquiéter du niveau de nos universités. Il en va de même pour les autres matières. Lettres fançaises et étrangères, économie et géographie,
    Mais refus obstiné des syndicats et échec programmés des réformes y compris celles du toujours plus.

  • Par Anemone - 19/08/2012 - 10:23 - Signaler un abus @Bacal

    Oui, c'est un salaire annuel
    Maintenant, ce n'est pas un argument valable.
    Pourquoi dire que les enseignants sont payés pendant les vacances alors que c'est faux.
    leur salaire annuel est divisé par 12, ce qui fait que, contrairement à ce que pensent les jaloux de tous bords, le salaire mensuel qu'ils touchent sont beaucoup moins élevé que ce qu'on pense.
    de plus, les 18h d'enseignement sont allongés des multiples heures de préparation des cours (les programmes changent tout le temps et leurs classes aussi : ils passent d'un niveau à l'autre en fonction de l'humeur d'on on ne sait qui) et des corrections (lorsqu'on lit les copies, on se rend compte du temps qu('il faut : il faut déjà arriver à lire et comprendre ce que l'élève a voulu dire!)
    Un mot sur la bivalence : lorsqu'on est compétent en électrotechnique, on n'est pas forcément compétent en dessin industriel ou en biologie! Mais ça, à l'ENA, ils ne savent pas : ils sont compétents en rien, sauf en communication manipulatrice.
    Enfin, apprendre les maths en médecine, par exemple, ne va pas permettre de mieux préparer son orientation (sauf à calculer le rapport temps passé/honoraires?)

  • Par bacal - 19/08/2012 - 10:20 - Signaler un abus Mobilité

    @géodith
    Si vous n'êtes pas satisfait de votre statut, emploi, rémunération, considération, etc..., faites comme tous les salariés du privé: changez de patron, d'entreprise, de métier, créez votre "boite", enfin bougez vous, de façon a devenir heureux et ne pas toujours revendiquer et vous plaindre. Allez on commence demain, c'est lundi...

  • Par Ravidelacreche - 19/08/2012 - 10:18 - Signaler un abus Indigeste

    Que des devoirs ! les étudiants dans la rue !
    ps: Je connais un Vichy Celestin ne seriez vous pas parent ?

  • Par géodith - 19/08/2012 - 09:54 - Signaler un abus @ bacal

    Oui nous sommes aussi directeurs de colonies de vacances, nous donnons des cours particuliers l'été... Bref, on essaie de mettre du beurre dans les épinards et pas besoin de lire libé pour vivre nos fins de mois. D'ailleurs tous les enseignants ne sont pas à gôche.
    Nous avions beaucoup apprécié les heures supp' défiscalisées.
    c'est tellement facile de porter un jugement sur ce qu'on ne connait pas.
    Non, notre rémunération, n'étant pas négociable, n'est pas exprimée en valeur annuelle.

  • Par ZOEDUBATO - 19/08/2012 - 09:49 - Signaler un abus Quand va t-on traiter les vrais problèmes sur le fond ?

    Soit :
    - règle d'or et équilibre budgétaire
    - économies structurelles du traiin de vie de l'Etat, des corps d'Etat, des agents Public , des collectivités régionales et hospitalières, des syndicays, des associations, des dockers, des nantis de l'imprimerie, etc..;;
    - priorité et relance des emplois économiquement rentables
    - salaires au mérite et au résultats dans la fonction publique avec mise en place 'une hiérarchie de compétence et opérationnelle
    - raisonner besoins des citoyens et non moyens du Public
    - instaurer une comptabilité analytique, des audits et la transparence dans les budgets d'Etat
    - remettre les citoyens au coeur de la vie publique
    etc...
    Au lieu de réformettes sans aucn intérêt pour les citoyens et qui ne servent qu'à gonfler l'ego d'intellectuels de salon de thé des beaux quartiers et à justifier des emplois de complaisance

  • Par drzwi - 19/08/2012 - 09:37 - Signaler un abus .

    non seulement l'enseignant reçoit 10 mois de salaire (qui sont étalés sur 12 mois), mais l'horaire hebdomadaire de 18h a été calculé à une époque où la semaine travaillée était de 45 heures : une heure de cours correspond à 2 h 30 de travail, 18 x 2,5 = 45. Les enseignants n'ont bénéficié ni des 40 heures, ni des 35 heures. Ces gens qui proposent ignorent tout de l'enseignement, inutile d'aller plus loin..

  • Par le Gône - 19/08/2012 - 09:37 - Signaler un abus Bravo.....

    Y' a qu'a.....faut qu'on....

  • Par bacal - 19/08/2012 - 09:36 - Signaler un abus Gonflé

    @géodith
    Il faut vraiment être un petit fonctionnaire de l'éducation nationale pour avancer de telles affirmations ! Il y a longtemps que dans presque toutes les entreprises, le salaire est exprime en valeur annuelle. Si les profs qui bénéficient toutes vacances comprises de quatre mois de congés estiment ne pas être assez payés, qu'ils cherchent des petits jobs d'été: cueillette de fruits, vendanges, gardes d'enfants, surveillance des anciens. Ils jugeront ainsi de la réalité du travail dans le secteur privé plutôt que de le voir en lisant Libé.

  • Par géodith - 19/08/2012 - 09:18 - Signaler un abus désolée

    payéS !

  • Par géodith - 19/08/2012 - 09:15 - Signaler un abus Les stages sur temps de "vacances"...

    Je voulais juste rappeler que nous, enseignants, ne sommes pas payer en juillet-août. Notre rémunération calculée sur 10 mois est juste échelonnée sur l'année. Accepteriez vous, vous, de faire des stages dans ces conditions ?

  • Par ヒナゲシ - 19/08/2012 - 09:01 - Signaler un abus Voilà voilà…

    L'auteur énumère les propositions et donne des bons ou mauvais points, sans que l'on sache trop ni comment ni pourquoi.
     
    Exemple :
    « Réformer l’université grâce à des licences bi-disciplinaires et une sélection à l'entrée en master
    Rendre toutes les licences bi-disciplinaires permettrait aux étudiants de mieux choisir et de mieux préparer leur orientation. »
    Je suis peut-être idiot, mais je ne vois absolument pas le rapport. (« La consommation de haricots verts augmente les pannes de scooter. »
    Ah, pourquoi pas ?)
    « […] la bivalence créée par Gilles de Robien, qui permettait aux professeurs d’enseigner deux matières. C'était une excellente initiative de Gilles de Robien »
    En quoi était-elle excellente ?
    Mystère…

Roger Célestin

Roger Célestin est journaliste.

Il écrit pour Atlantico sous pseudonyme.

Voir la bio en entier

Fermer