Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Écoutes Sarkozy : le top 3 des hypocrisies des juges

L'affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy a au moins la vertu de mettre sur le devant de la scène les excès et les fautes inavouées de certains juges. Voici les trois principales hypocrisies des magistrats.

Les trois péchés capitaux

Publié le
Écoutes Sarkozy : le top 3 des hypocrisies des juges

Les écoutes téléphoniques sont aujourd’hui devenues un moyen d’écoute ordinaire dans les enquêtes judiciaires, alors qu’auparavant elles constituaient un moyen d’investigation exceptionnel. Crédit Reuters

››› La partialité ‹‹‹

Atlantico : Le parquet financier s’est expliqué sur la procédure suivie et le déroulé des écoutes de Nicolas Sarkozy et de son avocat, sans pour autant aborder la question de la fuite des sources. Que révèle cette omission ?

Alain Marsaud : Cette affaire ne remet pas en cause l’indépendance des magistrats, qui est aujourd’hui totalement garantie, mais soulève le problème de leur impartialité. Celle-ci peut aujourd’hui être suspectée après le « Mur des cons » et le communiqué des magistrats ayant d’une certaine manière pris à partie Nicolas Sarkozy. Notre magistrature s’est politisée pour diverses raisons, et est aujourd’hui devenue une ennemie de l’opposition.

Je fréquente suffisamment ses membres pour en prendre la mesure.

 

››› La banalisation des écoutes, à n'utiliser que de manière "exceptionnelle" ‹‹‹

Qu’en est-il des écoutes téléphoniques systématiques ? Les magistrats, sans se l’avouer, y ont-ils trouvé une solution de facilité ?

Les écoutes téléphoniques sont aujourd’hui devenues un moyen d’écoute ordinaire dans les enquêtes judiciaires, alors qu’auparavant elles constituaient un moyen d’investigation exceptionnel. C’est un système qui permet d’éviter des investigations longues et fastidieuses qui autrefois consistaient à mener des filatures, des auditions… Le téléphone est désormais un instrument extrêmement dangereux pour la quasi-totalité des citoyens, même s’ils n’ont rien à se reprocher. C’est une toile d’araignée qui s’est mise en place, des centaines de personnes sans rapport avec l’enquête peuvent être écoutées. Cette évolution technologique a poussé des juges qui recouraient à des moyens d’investigation ordinaires à ne plus le faire, sans se soucier des dangers que cela pose du point de vue de la violation de la vie privée. Il appartiendrait au législateur de prendre ses responsabilités, mais pour le moment ce n’est pas le cas. Et l’opposition n’est pas à même de le faire.

 

››› La violation de l'instruction ‹‹‹

Le secret de l’instruction, quant à lui n’a pas été respecté dans cette affaire. Est-ce une exception ?

Je me permets de rappeler qu’en 1994 j’avais déposé un amendement à l’Assemblé nationale, de nature à renforcer le secret de l’instruction. La campagne médiatico-politique qui a suivi a été d’une très grande violence, ce qui me permet de dire que le secret de l’instruction est mort "de sa belle mort". Depuis cette époque il n’existe plus dans les faits, il est violé quotidiennement : dès qu’une déclaration est formulée dans le cadre d’une enquête, que ce soit auprès de la police ou d’un magistrat, l’information est révélée à la presse dès le lendemain. Le secret n’existe plus, l’article 11 est mort. Plus personne n’a intérêt à le respecter, si ce n’est la personne à qui cela nuit. La justice ne protège plus la vie privée.

Pour conclure, je dirais que la justice française est une institution en danger, car quel que soit le gouvernement, elle est soit instrumentalisée, soit déstabilisée par les politiques.

Propos recueillis par Gilles Boutin

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par issartier - 14/03/2014 - 09:02 - Signaler un abus La multiplication des affaires

    La multiplication des affaires a rendu l’analyse politique paradoxale. Hollande a lui aussi des raisons de se méfier de l’horrible Buisson, au point d’être devenu son allié objectif. Il est probable que les « écoutes Buisson » contiennent des confidences désagréables sur Hollande découvertes par les limiers de Sarkosy qui n’ont pas dû chômer. Mais seul Sarkosy le sait et Hollande se retrouverait ainsi l’allié de Sarkosy pour faire interdire leur publication. Je te tiens, tu me tiens par la barbichette. Dans ce duel au sommet il est évident que Hollande perd sa qualité de « Président de la République garant de l’impartialité de l’Etat » pour retomber à celle de simple chef de parti politique. Avec l’obligation de maintenir en fonction Taubira à titre de punching-ball le protégeant, plutôt que de jeter ce fusible fondu, et de se retrouver en première ligne. Il lui a demandé si elle se sentait d’attaque pour tenir ce rôle qui enchante cette arrogante.

  • Par issartier - 14/03/2014 - 09:02 - Signaler un abus suite et fin

    On comprend que dans cet imbroglio d’égos les problèmes de la France sont devenus secondaires. Même si l’Europe nous met sous « surveillance renforcée » pour raison d’absence de conduite sérieuse de notre économie. Celle-ci a maintenant toutes les raisons de nous y mettre aussi pour nous imposer de respecter mieux les droits de l’homme, à la demande des défenseurs de la démocratie en France qui, faute de mieux, se retournent vers elle parce qu'elle a déjà taclé Taubira à ce sujet.

  • Par Ory-Nick - 14/03/2014 - 09:05 - Signaler un abus Enfin un article intéréssant !

    Merci !

  • Par EOLE - 14/03/2014 - 09:31 - Signaler un abus Secret de l'instruction et auto-saisine

    Il suffirait de mettre à pied pour un trimestre tout juge dont l'instruction fuiterait pour remettre tout cela en ordre. Le problème de la justice en France est qu'il n'y a pas de sanction pour les juges qui ne respectent pas les formes et les procédures qui sont ses seuls garants pour les justiciables. D'autre part si les juges veulent devenir des affidés politiques, alors il faudra se résoudre à les désigner par élection... Enfin, l'auto-saisine des juges pour toutes les affaires, entre autres politico-médiatiques, pose un grave problème de manipulation (acceptée, voire suscitée ou non par ceux-ci) au détriment de la démocratie. La justice a retiré son bandeau et le fléau déséquilibré de sa balance en est devenu un tout court!

  • Par Imragen - 14/03/2014 - 09:34 - Signaler un abus Quelques principes de base de la Justice Française

    1. Les gens de droite sont forcément des délinquants, il suffit d'enquêter sur eux pour le vérifie. . 2 Les membres du PS sont des saints sur lesquels il est inutile d'enquêter. Au cas, improbable où un de ces saints aurait commis un semblant de délit, il est nécessaire de classer l'affaire, sauf si la presse réactionnaire révèle des faits qu'il est difficile de cacher sous le tapis. . 3 Nicolas Sarkozy est un délinquant de grand chemin, il suffit de le surveiller pendant des années, il serait bien improbable qu'on ne finisse pas par glaner quelques infos qui pourraient donner lieu à une affaire. . 4 De toutes façons, le secret de l'instruction ne vaut que pour les saints de gauche, pour les salauds de droite, le Monde possède une ligne directe avec tous les juges d'instruction soucieux de faire connaître la vérité. . 5 Les justiciables de droite ne méritent qu'une chose : le lynchage médiatique et une condamnation. . 6 Un riche de droite est un salaud, un riche de gauche est un démocrate. . 7 Si tu ne sais pas pourquoi tu poursuis un homme de droite, lui, il le sait. . 8 La justice de la France est totalement indépendante des préjugés grâce au PS

  • Par Ravidelacreche - 14/03/2014 - 09:38 - Signaler un abus « Mur des cons »

    Tire t il son nom de ceux qui y figurent ou de ceux qui l'ont érigé ? That is the pression,?

  • Par lexxis - 14/03/2014 - 09:38 - Signaler un abus UNE IMPARTIALITE QUI N'EST PLUS GARANTIE

    Contrairement à la conclusion de l'article, le plus grand danger pour la magistrature ne provient sans doute pas des politiques, mais de ses propres rangs. Autrefois,il était de bon ton de considérer que le principe d'impartialité imposait au magistrat un certain devoir de réserve, une retenue qui garantissaient dans l'esprit du justiciable une impartialité de principe, même si ce justiciable avait un engagement politique ou d'opinion public ou parfaitement connu. Qu'en reste-t-il aujourd'hui, après le manifeste politique de 2012 signé par plusieurs centaines de magistrats et non des moindres? Qu'en reste-t-il encore après le mur des cons où l'incroyable indifférence disciplinaire du Conseil Supérieur de la Magistrature a obligé 12 citoyens parfaitement honorables à porter plainte contre la Présidente du syndicat de la Magistrature et à obtenir sa récente mise en examen fort étrangement gardée sous le boisseau par une presse qui semble de plus en plus aux ordres? Que reste-t-il enfin du secret de l'instruction? En fait la Magistrature a bien davantage à craindre de ses propres dérives, d'une conception un peu trop lâche de ses propres devoirs que des pressions de l'extérieur

  • Par Marcus Graven - 14/03/2014 - 09:43 - Signaler un abus Les juges nous préjugent

    "Cette affaire ne remet pas en cause l’indépendance des magistrats, qui est aujourd’hui totalement garantie, mais soulève le problème de leur impartialité", nous dit M. Alain Marsaud. Très juste. Ceci nous ramène une fois encore au Mur des cons dont l'architecte, Mme Françoise Martres, dirigeante du Syndicat de la Magistrature. Son Mur revenant sans cesse dans les débats sur l'impartialité bien peu crédible de la justice, voilà que Françoise Martres qui, il y a seulement quelques jours, faisait sur une chaîne TV, encore la leçon aux pauvres imbéciles que nous sommes sur l'indépendance totale des juges, est enfin inculpée. 14 plaintes pour avoir pré-jugé de la "connerie" (ici synonyme de "culpabilité" de certains. La défense du SM est risible tant elle est cynique: c'était un mur privé, donc protéger par les lois sur la vie privée. Maintenant il faut savoir ce qu'est devenu Clément Weill Raynal, le révélateur courageux de cette ignominie. Pour cette affaire, Taubira, Garde des sots et des sottes, toujours aussi Mère Ubu, avait estimé impossible de «déterminer des responsabilités personnelles» et donc de demander des sanctions. En France, c'est Rue du Cirque à toute heure!

  • Par Ory-Nick - 14/03/2014 - 09:43 - Signaler un abus @EOLE

    Aujourd'hui, la chose à la place de Dame Justice n'a pris que le Glaive, jugeant le Bandeau et la Balance superflues. Et je me souviens d'une phrase de V (V pour Vendetta), au moment de faire exploser la palais de justice de Londres : "C’est à Madame Justice que je dédie ce concerto, en l’honneur des vacances qu’elle semble avoir prises très loin d’ici et en reconnaissance de l’imposteur qui se dresse à sa place." - Et aussi cette autre partie : "Même si l’on peut substituer la matraque à la conversation, les mots conserveront leur pouvoir. Les mots sont le support de la compréhension et pour ceux qui les écouteront l’énonciation de la vérité. Et la vérité c’est que quelque chose va très mal dans ce pays, n’est ce pas ?" - Il est temps de nettoyer l'institution judiciaire, ou de soumettre les juges au choix des citoyens. Après tout, la justice doit être rendue au nom du peuple !

  • Par Michel. - 14/03/2014 - 10:06 - Signaler un abus @EOLE Attention !

    Avec votre proposition c'est toute la justice d'instruction qui serait en chômage. Ce serait comme mettre le boulanger dans le pétrin!

  • Par Jankroirien - 14/03/2014 - 10:14 - Signaler un abus DANGER MORTEL IMMINENT

    FRANCE TA LIBERTÉ F... LE CAMP - LA DICTATURE AU SENS LARGE est entrain d'être institutionnalisée par une coalition "socialo/communo/écolo indéniablement minoritaire et dénoncée vainement par une très grande majorité de Français. On peut même craindre que les prochains scrutins ne puissent suffire à recréer un semblant de démocratie en France

  • Par sam84 - 14/03/2014 - 10:54 - Signaler un abus Cahuzac

    Bizarre que dans l'affaire des 3.1 millions d'euros caché par Cahuzac (et peut être plus) personne ne s'interroge pour savoir si ces sommes n'ont pas servies au PS Par exemple lors de la campagne de Jospin ou celle de Hollande Ceci expliquerait l'acharnement judiciaire sur Sarkozy ,et l'état fébrile du Gvt

  • Par Pourquoi-pas31 - 14/03/2014 - 11:18 - Signaler un abus Il faisait quoi

    Cahuzac pour amasser une telle cagnote ? je crois que je vais changer de profession et être au PS pour mes clients. comprendre PS veut dire petits soins.

  • Par Varennes - 14/03/2014 - 11:27 - Signaler un abus est-ce si étonnant que cela?

    Avec le mur des c... on avait déjà une idée précise de la soi-disante indépendance de la justice. Cette pseudo indépendance on la doit aussi bien à cette gauche nauséabonde qu'à cette pseudo droite inefficace, lâche, influencée aujourd'hui par les idées gauchistes. Eh oui, ou es-tu, droite, ou es-tu? Vous avez confiance, vous en Copé , en Fillon, en Sarko, pour régler les problèmes du monde judiciaire? Moi pas, moi plus. Ils sont tous devenus démagogues, lèche-c.... Peut-être Rachida Dati a t-elle tenté de mettre un peu d'ordre. Elle a été viré, comme une malpropre par son propre camp. Alors, c'est facile de crier au loup quand on tombe dans les filets qu'on a soi même tissé. C'est vrai également du ministère de l'Education Nationale. Le seul ministre qui en avait s'appelait Alègre ministre de gauche viré par ses propres amis. (je précise que je n'ai jamais été socialiste). Même chose à l'Intérieur, ou les différents ministres de la Sarkosy ont laissé entrer sur notre sol un million d'étrangers en 5 ans.

  • Par Varennes - 14/03/2014 - 11:27 - Signaler un abus est-ce si étonnant que cela?

    Avec le mur des c... on avait déjà une idée précise de la soi-disante indépendance de la justice. Cette pseudo indépendance on la doit aussi bien à cette gauche nauséabonde qu'à cette pseudo droite inefficace, lâche, influencée aujourd'hui par les idées gauchistes. Eh oui, ou es-tu, droite, ou es-tu? Vous avez confiance, vous en Copé , en Fillon, en Sarko, pour régler les problèmes du monde judiciaire? Moi pas, moi plus. Ils sont tous devenus démagogues, lèche-c.... Peut-être Rachida Dati a t-elle tenté de mettre un peu d'ordre. Elle a été viré, comme une malpropre par son propre camp. Alors, c'est facile de crier au loup quand on tombe dans les filets qu'on a soi même tissé. C'est vrai également du ministère de l'Education Nationale. Le seul ministre qui en avait s'appelait Alègre ministre de gauche viré par ses propres amis. (je précise que je n'ai jamais été socialiste). Même chose à l'Intérieur, ou les différents ministres de la Sarkosy ont laissé entrer sur notre sol un million d'étrangers en 5 ans.

  • Par ZOEDUBATO - 14/03/2014 - 11:43 - Signaler un abus Magouille FN/PS et compte de campagne Présidentielle

    Pourquoi FH a t’il choisit comme trésorier de campagne (donc au courant de tout) un sympathisant FN (il serait étonnant que FH ne l’ait pas su) ? Quelle a été (est) son rôle dans les connivences FN/PS ? et/ou dans les attaques contre NS et l’UMP et/ou dans les comptes de campagne ?

  • Par myc11 - 14/03/2014 - 12:30 - Signaler un abus @Sam84, la droite est plus aux affaires qu'aux manettes

    De déstabilisation judiciaire du camp adverse. C'est sur que la presse laisse fort tranquille la gauche, car il y a tout lieu de se demander pourquoi on n'a pas plus poussé l'affaire Cahuzac.

  • Par BORUSSIA - 14/03/2014 - 13:21 - Signaler un abus Quitter Atlantico

    Quand j'entends ce Ferjou sur I TELE cracher sur Sarkozy , Bruni et l'UMP , je n'ai qu'une hâte : quitter ce site. Si quelqu'un sait comment on peut se désabonner - ma demande auprés d'Atlantico reste bien sûr sans réponse - merci de me le dire ici....Et qui m'aime me suive , marre de ces merdias anti UMP primaires !

  • Par dav4abe - 14/03/2014 - 14:11 - Signaler un abus Et la marmotte met le chocolat dans....

    Ca fait maintenant plus de 10ans que ces affaires d'effraient la chronique, certaines apparaissant pdt le mandat de SARKOZY, mais ce serait les juges partiaux qui instrumentaliseraient la justice ? Si il n'y avait vraiment rien, ils n'auraient pas pu aller jusqu’où ils ont été, Sarkozy n'aurait pas été mis sur écoute, il ne suffit pas au juge de demander une écoute pour qu'elle soit accordée, il faut qu'ils se justifient. Et au de là de ça, l'argumentaire ici utilisé ne tient pas, vous prenez vraiment les juges pour des cons (niveau bac+4 minimum) pour ne pas savoir que s'ils persistaient dans cette voie il allaient avoir toute la droite sur le dos, que leurs partialité serait remis en cause, que la France entière épierait leurs moindre faits et gestes ??? Enfin, dire cela, revient à dire que la justice ne fonctionne pas dans notre pays. Donc pourquoi continuer à , la police ou la gendarmerie ?

  • Par dav4abe - 14/03/2014 - 14:13 - Signaler un abus Et la marmotte met le chocolat dans....

    Ca fait maintenant plus de 10ans que ces affaires d'effraient la chronique, certaines apparaissant pdt le mandat de SARKOZY, mais ce serait les juges partiaux qui instrumentaliseraient la justice ? Si il n'y avait vraiment rien, ils n'auraient pas pu aller jusqu’où ils ont été, Sarkozy n'aurait pas été mis sur écoute, il ne suffit pas au juge de demander une écoute pour qu'elle soit accordée, il faut qu'ils se justifient. Et au de là de ça, l'argumentaire ici utilisé ne tient pas, vous prenez vraiment les juges pour des cons (niveau bac+4 minimum) pour ne pas savoir que s'ils persistaient dans cette voie il allaient avoir toute la droite sur le dos, que leurs partialité serait remis en cause, que la France entière épierait leurs moindre faits et gestes ??? Enfin, dire cela, revient à dire que la justice ne fonctionne pas dans notre pays. Donc pourquoi continuer à payer ses impots, respecter la police ou la gendarmerie ?

  • Par Ory-Nick - 14/03/2014 - 14:25 - Signaler un abus @dav4abe - 14/03/2014 - 14:11

    Et pourtant. Il a déjà eu 3 non-lieux. C'est donc bien que les dossiers contre lui étaient parfaitement vierges. Vous en conviendrez. Avez-vous entendu parlé du Mur des Cons, mur sur lequel le défendeur figurait, à une place de choix. Vous souvenez-vous que les magistrats ont appellé à voter Hollande ? Un juge n'a de compte à rendre à personne, en France, car il est fonctionnaire. Au contraire des juges américains, qui sont soumis au suffrage universel. Quand ces mêmes magistrats épinglent sur le Mur des Cons des parents de victimes de viol et assassinats, vous conviendrez que la justice a un problème. Un problème de partialité. Et un problème de niveau intellectuel visiblement déficient, ou occulté par leur idéologie.

  • Par sam84 - 14/03/2014 - 14:36 - Signaler un abus Ils ont mit le paquet

    Quatre policiers à temps plein pour écouter Nicolas Sarkozy 24 heures sur 24. Quarante policiers pour perquisitionner aux domiciles de Me Herzog, l’avocat de Nicolas Sarkozy ainsi que chez un magistrat susceptible d’avoir informé l’ex-chef de l’Etat sur le contenu d’une procédure judiciaire. Pas moins d’une dizaine de juges enquêtant sur des affaires où le nom de Nicolas Sarkozy serait cité. La justice voit les choses en grand pour Nicolas Sarkozy Pas à dire la justice à les moyens pour mener ses combats politique,et évidement en manque pour le citoyen lambda.

  • Par BOF - 14/03/2014 - 15:04 - Signaler un abus et dire que nous entendons en permanence

    que les affaires trainent en justice, car manque de monde, manque de moyens bref manque de tout! sauf pour mettre autant de monde, juges, policiers, sans oublier écoutes, sur un EX Président de la République depuis des mois, pour ne pas dire années, alors qu'ils n'ont toujours rien comme preuves pouvant comprendre leurs agissements C'est de la justice politicienne à gauche bien entendu, Sarko est le seul qui leurs fait peur! et comme celà a marché en 2012, avec l'aide de certains médias, ils recommencent l'opération! mais à voir les résultats, j'espère que les électeurs qui se sont fait avoir une fois, ne recommenceront pas!

  • Par Ory-Nick - 14/03/2014 - 15:06 - Signaler un abus @Sam84

    Et la plus part des gauchistes maintiendront que Nicolas Sarkozy est un justiciable "comme les autres". La bonne blague.

  • Par ignace - 14/03/2014 - 16:41 - Signaler un abus @BORUSSIA - c'est quoi votre probléme

    si vous voulez quitter ATLANTICO, la première chose a faire, c'est de ne plus y revenir Pour ce qui est de vos données personnelles, la NSA les a déjà, il vous suffit d'attendre que deux gars en costume noir, viennent sonner a votre porte...bon courage

  • Par ignace - 14/03/2014 - 17:06 - Signaler un abus Sarko et loi Perben II 2009..... le boomerang imprevu

    C'est en 2009 que sarko, et Perben ont fait voter cette loi..malgré la bronca des pieds nickelés actuellement au pouvoir..;donc sarko, se prend en pleine poire ce qu'il voulait en 2009 et en particulier Autorise les policiers à poser des dispositifs d’écoute (caméras ou micros) dans les véhicules et les domiciles privés à l’insu de leur propriétaire et sans avoir à en justifier le motif ; (valable également pour les "micros" de téléphone portable) pour les curieux : http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Perben_II

  • Par guy.h - 14/03/2014 - 17:46 - Signaler un abus RE:Par lexxis - 14/03/2014 - 09:38 -UNE IMPARTIALITE qui n'est

    Tout à fait d'accord avec votre point de vu " Il est vrai que le principe d'impartialité imposait au magistrat un certain devoir de réserve, une retenue qui garantissaient dans l'esprit du justiciable une impartialité de principe, même si ce justiciable avait un engagement politique ou d'opinion public ou parfaitement connu. ..." Mais cela s'était avant ..., Quant aux écoutes téléphoniques cela n'a rien de bien nouveau et c'est d'une facilité extrême, n'importe quel technicien de maintenance de centraux téléphoniques vous le confirmera ...

  • Par Daniel carton - 15/03/2014 - 09:54 - Signaler un abus Nous avons les moyens de vous faire parler

    La socialie a créé en toute hate un parquet financier pour desamorcer la bombe Cahusac , qui a fait vaciller le pouvoir . Avec une arrière pensée toutefois , s'en servir sans modération pour coincer " le nain"

  • Par Ayachi - 15/03/2014 - 12:03 - Signaler un abus Et ce n'est pas fini......................

    Le livre blanc rédigé par madame Taubira à de quoi nous faire hurler. Certains inculpés seront garantis de ne pas faire de prison et ceux qui seront incarcérés verront leur peine réduite de moitié. Cellule avec télévision et peut être mise à disposion d'internet de d'un mobile

  • Par Epique - 15/03/2014 - 13:20 - Signaler un abus J'AI UN SCOOP !

    A ce jour, aucune communication entre Kadhafi et Sarkozy n'a été interceptée, mais le juge ne désespère pas et l'écoute continue...

  • Par Ali ce - 16/03/2014 - 08:43 - Signaler un abus France

    la France n'est plus en mesure de juger les affaires Sarkozy, un cabinet noir à L'Elysée ce n'est plus un doute mais une certitude, quand on lit que 50 policiers et 10 magistrats sont monopolisés pour faire tomber Sarkozy, il faut se rendre à l'évidence, même un terroriste du type Mérah n'a pas bénéficier de tels moyens. Pour l'histoire des écoutes, 1 an ne peut être justifié, il faudrait saisir la cour européenne des droits de l'homme, banaliser ainsi des écoutes, est une atteinte grave à la dignité d'une personne, toutes ses conversations privées sont écoutées. Comme à l'époque de Mitterand, maitre dans ce domaine, il n'y a pas de doute que Hollande écoute ces conversations, il faudra attendre probablement 2017 pour que le scandale éclate, mais en attendant il a le champ libre, soutenu par les magistrats véreux, salissant ceux qui font honorablement le travail au quotidien.

  • Par rudi11 - 20/03/2014 - 20:48 - Signaler un abus la justice est la base d un pays

    c est dire si la faute est grave quand certains, pour plaire aux politiques, violent le secret de l instructiion et se pavanent dans les débats teles pour distiller ddu fiel par kg on n a pas de preuves,mais on soupçonne ceci, cela, et à force de le repeter, vous allez croire que ce sont des preuves.... il est de sanctionner ces fonctionnaires devoyés.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Marsaud

Alain Marsaud est député de la 10e circonscription des Français de l'étranger. Ancien magistrat, il a aussi occupé le poste de chef du Service central de lutte antiterroriste au Parquet de Paris.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€