Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ecole maternelle : à quand un numéro vert pour dénoncer les mots déviants ?

La députée socialiste Sandrine Mazetier veut rebaptiser l'école maternelle, expression qu'elle juge sexiste. Elle propose à la place "petite école" ou "première école".

Qui a eu cette idée folle...

Publié le

Après la proposition de débaptiser les écoles maternelles sous le prétexte que le mot maternel est suspect de sexisme l'Académie Française va t-elle enfin prendre parti ? On peut toujours l'espérer, mais comme elle ne l'a pas fait lorsque François Hollande a prétendu extirper le mot race de la Constitution, autant devancer son indignation sans attendre, au nom de ceux pour qui la langue est un outil de travail. Ils méritent le même respect que les ouvriers du textile quand ils s'opposent au démontage de leurs machines, et à la mise à l'encan de leurs procédés de fabrication par des gens qui n'y connaissent rien.

Eh bien, pour un écrivain, ceux qui n'y connaissent rien sont incontestablement les politiques, droite et gauche confondues, à ceci près que les élus de gauche ne se contentent pas d'écrire et de parler un français qui ferait honte à leurs pères, ils prétendent sans cesse en réformer les règles.

Naguère c'était l'orthographe, désormais ils essaient d'y déceler on ne sait quelle philosophie cachée comme le faisaient les agents de la Guépéou face aux auteurs qui manquaient de chaleur à l'égard de Staline. Ils dérivent, insensiblement, dans notre dos, au nom du bien commun, vers la tentation de légiférer sur l'usage des mots, ce qui nous promet un paradis orwellien où les élus, les parents d'élèves et la mercière du coin auront le pouvoir de réclamer l'épuration du langage, la désinfection de l'histoire et la sanction des dérapages, absolument quand ça leur chante. Il suffira d'appeler un numéro vert pour lancer des campagnes de type maoiste contre le vocabulaire à tendance petite-bourgeoise, les adjectifs offensants ou les connotations suspectes, comme ce fut le cas récemment lorsqu'un sénateur a demandé à son voisin en séance c'est qui cette nana ? et que l'intéressée a paru prête à le faire plaquer au sol par la Sécurité.

Qu'on me pardonne l'association d'idées, mais la députée Mazetier, auteur de la mise à l'index du mot maternelle dans Ecole Maternelle ne se doutait sans doute pas qu'on pouvait entrer, en moins de 24 heures, au Panthéon de la sottise législative : eh bien, c'est fait. Elle se doutait encore moins que le moindre étudiant de terminale pouvait convoquer, contre son initiative, la moitié de la littérature française, eh bien, c'est facile à faire. Déjà, quand l'inénarrable François Hollande a examiné à la loupe le texte de la Constitution, un peu comme Louis XVI se penchait sur les horloges de Versailles, il n'imaginait pas qu'un ressort pouvait lui sauter à la figure. Pourtant le mot race figure dans le titre de 4800 ouvrages disponibles à la Bibliothèque Nationale, lesquels en bonne logique devraient passer en lecture restreinte, pour convenir à son sens de l'orthodoxie linguistique et morale. Si l'on traque, à présent, les références au caractère principalement maternel de la première éducation, c'est tout un décor mental qu'il s'agit de remettre en cause, et donc tous les essais, recueils de poèmes, et romans où la distribution des rôles entre hommes et femmes est établie selon des règles à la fois naturelles et immémoriales, comme dans ce passage de Mme Bovary:

A l'encontre des tendances maternelles, il avait en tête un certain idéal viril de l'enfance, d'après lequel il tâchait de former son fils.

Que doit faire un professeur de français devant un passage comme celui-ci ? Caviarder le texte pour obéir aux adeptes américanolâtres de la théorie du genre ? Envoyer au diable les députés qui cherchent la petite bête pour se faire mousser au Parlement ?

Ou  faire plancher ses élèves sur le sujet suivant ?

A l'aide d'exemples précis, vous montrerez que les tentatives pour contrôler l'usage de la langue et réformer l'Histoire au nom des exigences du présent correspondent à un certain type de régime politique, à une certaine vision de la société humaine, et vous direz lesquels.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par arlynet - 02/02/2013 - 09:23 - Signaler un abus Pas mal le sujet de bac

    Je propose qu'on organise une manif "le français pour tous". L'état n'est pas propriétaire du langage et la caste au pouvoir ne décide pas du sens des mots.

  • Par curnonsteen - 02/02/2013 - 09:32 - Signaler un abus Bedout les damnés de la terre !

    Qui donc a écrit : "Les cons nous cernent" ?

  • Par novice90 - 02/02/2013 - 09:50 - Signaler un abus Vous n'avez donc rien compris ?

    Il ne s'agit pas de modifier les livres déjà écrit mais d'alerter sur le contenu pouvant être sexiste du langage que nous utilisons tous les jours. Ensuite si vous n'avez jamais pris le temps de lire quoi que ce soit sur la performativité du langage (et la construction consistant à caricaturer la femme dans un statut subalterne limité à l'intérieur) cela ne m'étonne pas que vous ne soyez pas à l'aise lorsqu'on évoque de changer vos petites habitudes ? Dommage pour vous...

  • Par Vertigo - 02/02/2013 - 09:57 - Signaler un abus Abolissons les genres,

    Abolissons les genres, neutralisons tout les mots du dictionnaire, affranchissons l'humanité de cette structure mentale aliénante, ne laissons plus plus l'univers nous imposer sa tyrannie et confiner nos existences au simple chemin de la vie. Défions Dieu et emparons-nous des trônes du paradis.

  • Par Stephan_Toulousain - 02/02/2013 - 10:01 - Signaler un abus Les lois jetables

    Il fallait y penser, mais le jetable se généralise. Après les chaussettes et les fours électriques, voici la loi jetable. Les députés vont des lois inutiles qu'"on abroge dès le changement de gouvernement. Ainsi la défiscalisation des heures sup, ainsi tous ces textes que l'on fait contre le peuple et pour le compte du lobby LGBT. Manifestement nous avons un parlement incompétent et de plus cinglé qu'il est urgent de démettre.

  • Par Equilibre - 02/02/2013 - 10:03 - Signaler un abus Big brother, novlangue

    Le but des deGauche depuis quelques dizaines d'années n'est pas d'améliorer l'économie. Ils en sont bien incapables, le monde ne marchant pas du tout comme ils le souhaitent. Ils poursuivent un but idéologique. Il faut changer le vocabulaire, le sens des mots. Il faut "éduquer", former des générations de déneuronisés, dégénérés, déracinés à qui l'on fait ingurgiter de la merde en guise de vérité. En absence de contestation sérieuse, il n'y a personne pour les arrêter. Cela marche, il faut bien le dire. Nous en sommes en présence d'un pouvoir totalitaire dont je ne sais pas s'il faut le qualifier de doux. En tout cas, relire 1984. . Bon article, génial votre dernier paragraphe.

  • Par Casa123 - 02/02/2013 - 10:10 - Signaler un abus sacré socialistes...

    plus les jours passent plus je me dis que les socialistes sont de grands malades...

  • Par carredas - 02/02/2013 - 10:27 - Signaler un abus @novice90

    Le contenu sexiste du langage qu'il faudrait donc éradiquer de force par la volonté des socialistes auxquels le mot genre fait l'effet d'un chiffon rouge...? Selon Madame Mazetier, " remplacer ce nom genré par un nom neutre redonnerait symboliquement aux pères la place qui leur revient dans l’éducation de leur enfant, et repositionnerait l’école dans son rôle éducatif différent de celui des parents. " Il y a quelque chose de sidéral dans cette conviction que le changement de mentalité s'impose par le haut, par l'obligation, par l'interdiction, quand il s'agit d'un chemin. De l'égalité des droits, la lutte contre le sexisme glisse vers une égalité des rôles tout à fait contestable. L'Etat n'a pas à s'immiscer dans la fonction parentale à travers l'éducation comme le souhaite avec exaltation M.Peillon. Qu'il s'occupe de l'instruction, qu'il apprenne aux enfants les fondamentaux comme la lecture sans laquelle rien n'est possible, la maîtrise de langue française parlée et écrite et qu'il cesse d'intervenir dans le cadre scolaire avec des campagnes contre ceci et cela. Il y a dans cet interventionnisme imposé quelque chose d'insupportable.

  • Par Fanga - 02/02/2013 - 10:27 - Signaler un abus J'en propose une aussi tarte.

    Tout ça est une "Gabegie", comme dirait Raimu. J'ai décidé d'aider Mme Sandrine Mazetier à lutter encore plus avant dans son combat : Qu'elle prenne connaissance du sketche de Roland Magdane "Masculin/féminin". Ce sera pour elle une source importante de prétextes à lutter dans la voie qu'elle prend. Pour exemple, Il n'est effectivement pas normal qu'elle possède UN vagin (et pas UNE vagine) et que moi j'ai UNE moustache (et pas UN moustachon). Il va falloir, comme elle est partie, revoir la langue française entièrement. On peut effectivement en parler. Mais pour ma part, je prèfère utiliser ma matière grise pour des soucis plus importants. Pas vous, Mme Mazetier ?

  • Par Vertigo - 02/02/2013 - 10:35 - Signaler un abus Par novice90 - 02/02/2013 - 09:50

    "la performativité du langage" Celle-là même de la novlangue qui investit le langage de son idéologie subversive?

  • Par gabbrielle - 02/02/2013 - 10:41 - Signaler un abus Rappel: Peillon, ministre de la Rééducation nationale

    Interview JDD Sept 2012 Interview JDD http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Actualite/Vincent-Peillon-veut-enseigner-la-morale-a-l-ecole-550018 "Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper, car le point de départ de la laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience. Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix." "arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel", tout est dit

  • Par saturne - 02/02/2013 - 10:50 - Signaler un abus Avec ce gouvernement

    Avant la fin de leur mandat je serais pas étonné de voir apparaître à la place d'école maternelle روضة أطفال

  • Par Harmaggedon - 02/02/2013 - 10:52 - Signaler un abus député : est-ce vrament un travail ?

    A voir cette députée se démener ainsi, pendant qu'il y a près de 5 millions de chômeurs, que notre pays croule sous la dépense publique, en dépit d'un matraquage fiscal grandissant, à la fois de l'Etat central et aussi des collectivités locales, pendant que notre manque de compétitivité engendre constamment une blance commerciale déficitaire, cette députée aurait donc comme principale préoccupation, une vague histoire linguisitique ? Elle montre ainsi, qu'avec nos 577 députés, il y a au moins une bonne moitié, qui pourrait être supprimée !... dire que nous payons pour cette députée ! Au nom des "mêmes droits pour tous", mis en avant par les féministes et par les adeptes du mariage pour tous, pourquoi pas au nom de ces mêmes droits, le même nombre de jours de carence sécu, entre public et privé, pourquoi pas le même calcul des retraites entre public, privé et statuts particuliers (EDF, GDF, SNCF...) ? Mais je suppose que cela ne peut se faire, tant que près de 90% des élus nationaux ou régionaux sont issus de la fonction publique ! Avec un quota, pour les femmes dans les conseils d'administration, de handicapés dans les entreprises, à quand un quota de députés issus du privé ?

  • Par mascarine - 02/02/2013 - 11:05 - Signaler un abus condamnons le français pour sexisme !!

    pourquoi" LE soleil" et seulement " LA lune" pourquoi"LE fauteuil et seulement "LA chaise" pourquoi "UN château et seulement "UNE masure" discriminations inacceptables : vite , vite une réforme qui de ce fait résoudrait pas mal de problèmes chez nos écoliers (fautes d'accord etc ..) en voilà une belle réforme en perspective , on n'a pas fini de réfléchir efficacement au PS ! on n'est pas au bout de nos surprises !

  • Par laurentso - 02/02/2013 - 11:06 - Signaler un abus @gabbrielle

    Quoi, cela vous choque, qu'un ministre rappelle ce qu'est l'école républicaine ? Vous préféreriez qu'on apprenne à l'école l'inégalité des races, que l'on apprenne aux enfants de pauvres juste de quoi lire et écrire pour devenir mécano ou caissière, et aux gosses de riches de quoi reprendre le job à papa ? Pour une fois que l'on a un ministre davantage préoccupé par le devenir de l'école que par son égo, autant le laisser bosser un peu. Ce raisonnement vaut pour les député(e)s qui feraient mieux de se soucier des priorités.

  • Par l'agitateur - 02/02/2013 - 11:31 - Signaler un abus @laurentso

    l'enfant ne peux se construire seul il a bessoin d'etre entoure du milieu familiale, sociale,ethnique....ect ect si vous l'arracher a tout ceci afin qu'il ecoute la bonne et seule parole de la maitresse d'ecole il risque pas de se forger une morale. c'est ce que j'ai cru comprendre avec @gabrielle

  • Par Benvoyons - 02/02/2013 - 11:32 - Signaler un abus Finalement elle avait une envie folle de Caton1° et son

    orgasme s'est propagé dans sa bouche. Il faut que Triweller fasse attention à cette dame maternelle . Finalement notre Président est d'une Race démoniaque.

  • Par bidule - 02/02/2013 - 11:49 - Signaler un abus si les cons volaient

    elle serait chef d'escadrille

  • Par mutie - 02/02/2013 - 11:50 - Signaler un abus @Laurentso

    Tâchez de revoir votre petit livre rose du socialisme : il ne peut pas y avoir d'inégalité des races, puisque les races n'existent pas. Un peu de cohérence !

  • Par vspatrick - 02/02/2013 - 11:50 - Signaler un abus Les Français n'ont que ce qu'ils méritent .

    ....

  • Par Vertigo - 02/02/2013 - 11:53 - Signaler un abus A propos du complexe oedipien

    Comment nos enfants feront-ils pour le résoudre demain avec ce genre de connerie incapacitante? Les apprentis sorciers ont-ils évalué la portée de leur alchimie idéologique sur la structures du psychisme et le développement psycho-affectif de l'enfant?

  • Par pemmore - 02/02/2013 - 11:55 - Signaler un abus Ecole ma(pa)ternelle,

    si ça peut leur faire plaisir, lol! Visiblement l'assemblée nationale joue à plus c__! que moi tu meures. C'est vraiement une bande de sales gamins mal élevés. Pourquoi pas CFM, centre de formation des marmailles, ça ferait plus usine ça les habituerait aux sigles qui jalonneront leur éxistence, CES, LEP, RSA, EHPAD. Proposent quoi pour école primaire?

  • Par Benvoyons - 02/02/2013 - 12:02 - Signaler un abus Laurentso le dervirche tourneur de la gauche mais est il dans

    le bon sens? Chaque homme se format avec les éléments qu'il a autour de lui et aussi d'une manière importante avec les éléments du psychisme qui lui même interviendra suivant la chimie intérieure du cerveau( aliments, donc vitamines oligoéléments et de la consommation qu'il en fait) et même l'instit . La déclaration du ministre ne reflète que son formatage marxiste qui consiste donc à dire que les parents non plus le droit d'éduquer leurs enfants suivant leurs sentiments mais laisser l'éducation marxiste faire son action et que d'elle seule est capable de fournir une pensée aux enfants. Pour une véritable connaissance et pour faire un choix il faut connaître toutes les choses nécessaires et très diversifier par soi même et non pas par des synthèses pré mâchées par un pouvoir quelconque.

  • Par novice90 - 02/02/2013 - 12:03 - Signaler un abus @carredas

    Je suis en désaccord avec vous, personnellement je considère que l'État (entre autres à travers l'École) doit se préoccuper de la manière dont les parents élèvent leurs enfants (je n'ai pas dit qu'il devrait leur imposer la manière qu'il juge bon). Je comprends tout à fait qu'on puisse avoir un avis différent mais il me semble que les deux options sont défendables. >En tout les cas, on peut au moins accepter que la majorité conduise un projet global qui lui paraisse pertinent. P.S. : en particulier @vertigo et @Christian Combaz, il n'est pas nécessaire de franchir alertement le point Godwin appliqué à George Orwell, nous sommes d'accord que toute politique si on l'exagère a un risque de dérive.

  • Par Vertigo - 02/02/2013 - 12:05 - Signaler un abus Par laurentso - 02/02/2013 - 11:06

    "Vous préféreriez qu'on apprenne à l'école l'inégalité des races, que l'on apprenne aux enfants de pauvres juste de quoi lire et écrire pour devenir mécano ou caissière, et aux gosses de riches de quoi reprendre le job à papa ?" --- Pendant que d'autres leur inculqueront la culture de la sécurité par l'asservissement déresponsabilisé de ces derniers?

  • Par mIckael75 - 02/02/2013 - 12:07 - Signaler un abus Encore une mal d'elle même

    qu'elle apprenne à se regarder déjà cette député et comme elle dort dans un coin payée à rien faire fallait bien qu'elle se fasse remarquer, la façon la plus humiliante c'est de l'ignorer à moins qu'elle ne trouve ce mot trop SEX mais elle tombe sur la tête et toute la gauche ramassée dans la rue qui gouverne la FRANCE et qui percoit des salaires, bizarre la gauche n'a que le mot SEX à la bouche affaire DSK et maintenant ce racisme gauchiste qui vient mettre en avant les problèmes de SEX, HOMOSEXUELS, HETEROSEXUELS, la gauche dehors car cette député en mal d'être elle même doit avoir beaucoup de problèmes avec son SEX pour qu'elle en parle autant

  • Par IMA - 02/02/2013 - 12:14 - Signaler un abus école MATERNELLE

    La " francisation " de certains mots, l'anglicisme surgissant, et le " contournement " de certaines définitions sont suffisants sans rajouter les aberrations des uns et des autres. Certains commentaires sont totalement stupides. J'adhère à celui, très juste d'Arlynet. Notre gouvernement n'a t il pas de pB plus urgents à régler ? Heureusement que l'on ne parle pas de sexisme à propos d'une femme mettant son enfant au monde ! Impossible de refaire Adam et Eve.

  • Par Vertigo - 02/02/2013 - 12:24 - Signaler un abus Par mascarine - 02/02/2013 - 11:05

    on n'est pas au bout de nos surprises ! ----------- Je propose une formulation plus imagée: on a pas le cul sorti des roses.

  • Par EOLE - 02/02/2013 - 12:26 - Signaler un abus Bien-pensance illusoire et catastrophore

    Je crois qu'on se prépare une manif pour tous généralisée contre toutes les conneries (c'est le seul mot de la langue française qui convienne) proférées et défendues par nos apprentis fascistes du PS soutenues par l'intelligentsia de bazar politico-médiatique parisianiste à la bien-pensance illusoire et "catastrophore". Une fois déclenchée, vous n'arrêterez pas le mouvement dont personne ne sait jusqu'où et dans quelle direction il pourra conduire.

  • Par carredas - 02/02/2013 - 12:51 - Signaler un abus @novice90

    Nous sommes effectivement en désaccord. Vous dites : " Je considère que l'État (entre autres à travers l'École) doit se préoccuper de la manière dont les parents élèvent leurs enfants (je n'ai pas dit qu'il devrait leur imposer la manière qu'il juge bon). Se préoccuper de...? Si tant est qu'on lui en reconnaisse le droit et la compétence, comment l'Etat pourrait-il se préoccuper de se qui se passe dans les foyers ? Au cas présent, il souhaite intervenir et s'appuyer sur les "jeunes esprits", pour ma part, je considère cela comme intrusif et abusif. Aucun Etat ,même s'il a les meilleures intentions du monde, ne doit avoir ce pouvoir là. Il peut s'adresser aux citoyens, aux adultes, leur proposer un "projet global" mais certainement pas influencer les jeunes esprits.

  • Par Atlanticocoboy - 02/02/2013 - 13:03 - Signaler un abus @saturne

    Erreur: on ne dit pas روضة أطفال mais حضانة

  • Par mascarine - 02/02/2013 - 13:14 - Signaler un abus à mickael

    mais c'est pourtant vrai! c'est curieux ça quand même ! il faudrait, peut être envisager une psychanalyse de la pensée socialiste! , regardez les dans l'Hémicycle en proie à une sorte d' hystérie jouissive: : vous avez raison! il ne parlent que de sexe, finalement et ça les passionne ; , l'homosexualité, le sexisme à l'école , le sexe des anges .. Je ne doute pas un seul instant que cela intéresse les salariés de Good Year ou ceux qui ont la chance d'avoir un travail et qui rentrent le soir épuisés !

  • Par koboldh - 02/02/2013 - 13:23 - Signaler un abus @ curnonsteen Les cons, ça

    @ curnonsteen Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les r'connais! M. Audiard

  • Par jesuismoi - 02/02/2013 - 13:40 - Signaler un abus Serieux, çà fait peur !

    et quand elle dit que son propos met en émoi la "fachosphère" !! Mais il faut l'enfermer, elle ! cette députée est dangereuse. Navré de lui annoncer que la France entière rigole et que , donc, cette France entière est "facho-isée" ? ON voit bien à quel poit ces gens là jouent avec les mots, ils en abusent, les détournent pour cacher leurs propres incohérences. Interdire le mot "race", interdire le mot "maternelle",.... interdire le nom Sarkozy sur le site de l'Elysée.... mais çà s'appelle comment çà ? Faut-il aller chercher des exemples dans les anciens pays de l'Est pour comprendre ce qui nous arrive, ici, en France, en 2013 ??

  • Par Equilibre - 02/02/2013 - 13:44 - Signaler un abus Tout est lié: GPA, mariage homo, école maternelle

    Derrière tout ceci se cache le changement de paradigme voulu par les totalitaires durs du PS: cassage en règle de la filiation, "évolution des mentalités", remodelage des rôles historiques maternelles et paternelles, marchandisation du corps humain. Sous couvert de bons sentiments, bien sûr. Et il faut donc accompagner ce changement par un nouveau vocabulaire pour que le nouvel homme nouveau, acculturé, déraciné, déneuronisé puisse se sentir chez lui, afin de faire table rase du passé à terme. Il faut arrêter de prendre le PS pour un parti de cons: il est un parti totalitaire, de cons certes, mais surtout totalitaires.

  • Par Catherine32 - 02/02/2013 - 13:47 - Signaler un abus Vocabulaire discutable

    Il faut bien entendu éviter d'exagérer. Cependant, il y a des utilisations de vocabulaire pour le moins... discutables. C'est ainsi que les services ministériels qualifient la mention "Mort en déportation", apposée sur les actes de décès des personnes non rentrées des camps nazis entre 1942 et 1945, de mention "honorifique". On peut supposer que les personnes concernées se seraient bien passé de cet "honneur"...

  • Par chatchat - 02/02/2013 - 13:55 - Signaler un abus Bon article

    Dérives "insensibles" : oui mais le tout commence à faire mal. L'instruction est obligatoire mais pas encore l'école : nul doute que M. Peillon va y remédier. Trop de jeunes esprits échappent au contrôle de l'Etat. Bientôt les khmers roses ?

  • Par vangog - 02/02/2013 - 14:04 - Signaler un abus Encore du dogmatisme sémantique!

    il ne manquait plus que cela! Fort heureusement, le ridicule ne tue pas...

  • Par kettle - 02/02/2013 - 14:30 - Signaler un abus Les socialistes vont aussi

    Les socialistes vont aussi mettre en place des ateliers lesbien transgenre gay dans les maternelles.

  • Par kettle - 02/02/2013 - 14:35 - Signaler un abus L'ecole de Jules Ferry

    @Vertigo "Vous préféreriez qu'on apprenne à l'école l'inégalité des races" ---- Jules Ferry disait: "Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures."

  • Par jesuismoi - 02/02/2013 - 14:47 - Signaler un abus Bravo, Kettle.. il faut effectivement

    rappeler ce que disait le grand Jules Ferry, exemple et icône pour tant d'intellectuels bien-pensants de ce pays qui se Khmerise à grands pas. Je trouve (même si c'est effrayant) que le terme de " Khmers roses " est parfaitement adapté à nos manipulateurs d'esprits de masse qui nous gouvernent désormais. Ce terme est à répéter à qui mieux mieux, j'espère qu'il va devenir célèbre et que nos médias en feront une formule aussi célèbre que "le pain au chocolat" ou "passer au Karcher" ou bien encore "Les amis du Fouquet's"..... voyez ce que je veux dire. Même un nouveau marin héros solitaire se sent obligé de citer ségolène comme égérie et donner son avis sur un sujet politique comme le mariage gay...., montrer sa bien-pensance encore et toujours, afficher ses appartenances pour mieux capter. C'est ainsi..., c'est comme çà en fait depuis cinq ans. Cinq ans de luttes et de pratiques médiatiques pour y arriver. Attention aux Khmers roses ! ne les laissons pas faire....

  • Par novice90 - 02/02/2013 - 14:58 - Signaler un abus @carredas

    "Si tant est qu'on lui en reconnaisse le droit et la compétence, comment l'Etat pourrait-il se préoccuper de se qui se passe dans les foyers ?" À mon sens l'État a ce droit, mais cela dépend de la conception de l'État qu'on se fait, nous sommes d'accord. Pour la compétence, ici avec l'exemple du nom de l'école maternelle (et cela me paraît un épiphénomène), il s'agit de tenter de rectifier les bêtises qui sont présentes dans la société et de dire : "non, l'éducation des jeunes enfants n'est pas réservée ou principalement du ressort des mères, les pères ont leur rôle à jouer" (et on touche bien sûr là à la question du mariage homosexuel). Ce qui me frappe c'est que pour moi c'est quelque chose de symbolique (le changement de nom) et que cela ne me paraît pas nécessiter de s'écharper sur le sujet, c'est juste un signal... Quant aux "jeunes esprits", la langue a prise sur eux, si on ne rectifie qu'un peu l'usage de cette dernière sur ce qu'elle a de machiste cela ne me paraît pas être condamnable.

  • Par mbo22 - 02/02/2013 - 16:07 - Signaler un abus Les socialos veulent réécrire la langue française.

    Puisque les termes sexués semblent déranger nos très "chers" (en euros) députés socialistes, je propose qu'ils modifient totalement la langue française en supprimant le genre. Ainsi tous les noms communs seront neutres et il faudra trouver des mots pour remplacer "le ou la" voire "un ou une" puisque ces mots sont désormais connotés sexuellement. Je ne doute pas qu'avec leur imagination débordante dans la connerie, ils ne vont pas nous inventer quelques choses...

  • Par DEL - 02/02/2013 - 16:25 - Signaler un abus Ah,Les cons...

    Les cons sont comme les hélicoptères, ils volent en escadrille, et il y en a partout, dans tous les camps, toutes les couches de la société. On en lit la prose ici, comme ailleurs, et le sujet proposé en est une belle illustration.

  • Par Benvoyons - 02/02/2013 - 16:31 - Signaler un abus novice90 - 02/02/2013 - 14:58 Le Ps a ouvert un Noviciat ? et à

    Belfort? le formatage va bon train. Vous préconisez la situation des enfants dans l'URSS en Chine, au Cambodge, mais bon tout le monde à le droit de dire se qu'il veut, encore, pendant quelques mois en France.

  • Par moa - 02/02/2013 - 16:39 - Signaler un abus Déstabilisation

    Ils n'ont de cesse de tenter de nous déstabiliser jusqu'au vertige, pour nous faire avaler par force leurs décrets et lois. Exaspérons nous! Rebellons nous! Restons lucides face à leur irresponsabilité!

  • Par Thierry.64 - 02/02/2013 - 16:41 - Signaler un abus On ne dit plus...

    On ne dit plus un stylo noir mais un crayon de couleur...

  • Par Thierry.64 - 02/02/2013 - 16:43 - Signaler un abus Une chose est sûre

    Novice90 porte bien son nom.

  • Par lorrain - 02/02/2013 - 17:21 - Signaler un abus système éducatif à venir

    je propose un système éducatif à venir qui fera plaisir aux ébouriffants socialos qui nous gouvernent. à la naissance, le bébé se verra retiré à ses parents pour être élevé dans la bienveillante institution éducative gérée par le parti, les parents pouvant avoir des idées non dans la ligne politique (voir simplement des idées) risqueraient de faire des enfants avec une morale non orthodoxe, pardon en accord avec la bien-pensance à l' issue de son éducation de base, il sera confié à des familles ayant fait preuve d' une fidélité sans faille à l' idéologie infaillible de notre leader bien aimé. je rappelle pour mémoire qu' un tel système a été brièvement mis en place par la chine de mao. ça donne vraiment envie, les paradis socialistes. au fait, pourquoi plus de gens passaient à l' ouest qu'à l' est ? pourquoi les allemand de l' est sont allés vers la RFA en 89 et aucun allemand de l' ouest n' a rejoint la RDA ? quand prendra-t-on conscience que l' idéologie socialiste est obsolète, et que l' histoire du 20° siècle l' a prouvé?

  • Par Moune - 02/02/2013 - 17:31 - Signaler un abus Imaginez l'horreur !!!

    NOEL MAMERE !!! Dieu ! (pour l'embêter)...qu'il doit vivre des moments difficiles cet homme... Déjà Noël, c'était difficile, mais "mamère"... ouille ! On pourrait pas aussi le débaptiser celui-là !!! le concours est ouvert ! qui lui trouvera un nom digne du "bien-pensant" qu'il croit être...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christian Combaz

Christian Combaz est écrivain et polémiste.

Il est notamment l'auteur de Gens de campagnol (Flammarion, 2012)

La France mérite mieux que ça (Editions du Rocher, 2005) et Enfants sans foi ni loi (Editions du Rocher, 2002)

Retrouvez les écrits de Christian Combaz sur son blog : http://christiancombaz.fr/

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€