Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le duo infernal laïcité radicale/ communautarisme islamiste est-il en voie de faire voler en éclat l’équilibre fragile trouvé sur la place de la religion et du christianisme en France depuis 1905 ?

Le Conseil d’État a décidé de faire retirer la croix surmontant une statue de Jean-Paul II en Bretagne provoquant de nombreuses réactions sur Twitter sous le hashtag #MontreTaCroix.

#MontreTaCroix

Publié le
Le duo infernal laïcité radicale/ communautarisme islamiste est-il en voie de faire voler en éclat l’équilibre fragile trouvé sur la place de la religion et du christianisme en France depuis 1905 ?

L’envol du hashtag #MontreTaCroix sur Twitter est-il le signe que le duo laïcité militante/athée et communautarisme islamiste est en voie de faire voler en éclats l’équilibre fragile trouvé sur la place de la religion et du christianisme depuis 1905 ? 

Guylain Chevrier : La question mérite d'être posée. Rappelons préalablement que "laïques militants" ne signifie pas nécessairement être athées. Le communautarisme islamique a en fait ravivé un fond de "guerre des deux France". Les excès de ce dernier ont provoqué une réaction des laïques d'autant plus forte, que les pouvoirs publics et toute une série d'acteurs de la société civile, voire des partis politiques, n'ont cessé de jouer avec, dans leurs calculs d'influence. Résultat, il y a une tension entre République et religion qui n'existait pas, ou était très à la marge, avant cette situation, qui a connu sa mise à feu avec "l'affaire du foulard" à Creil en 1989.
On peut mettre aussi, au compte de cette situation, l'incapacité ou l'absence de volonté des pouvoirs publics de réagir face à cela, avec un ministre de l'Education nationale, pour ne pas le nommer, Lionel Jospin, que cela ne dérangeait pas. 

Au moment de cette manifestation de la volonté, au nom d'une religion, de remettre en cause la laïcité de l'école, l'Eglise catholique elle, bon gré mal gré, la respectait. C'était même un acquis de taille, que l'on croyait définitif dans les rapports entre Etat et religions. Preuve en est, le cinquantième anniversaire de la loi de 1905 n'a donné lieu à aucune manifestation particulière et nous étions toujours dans cette dynamique, malgré les concessions de la loi Debré à l'école privée. Le Conseil d'Etat s'est défaussé lamentablement face au voile à l'école. Le torchon a brûlé, on s'est renvoyé cette patate chaude, et on a laissé quinze ans s'écouler avant de réaffirmer la laïcité de l'école par la loi, en 2004. Les esprits ont eu tout le temps de s'échauffer, l'Eglise catholique elle-même, croyant voir la nécessité de prendre la défense de ce courant de l'islam s'en prenant à la République, alors que la confusion régnait, et qu'elle a pu se croire elle-même et les catholiques attaqués, dans ce climat d'affrontement qui montait. 

La question est loin d'être tranchée, au point que, de certains bureaux parisiens, on en vient même à nier la montée du communautarisme musulman, en exposant les musulmans eux-mêmes à ce risque. La dernière enquête de l'institut Montaigne sur le sujet, a pourtant bien montré à travers un large panel inégalé par d'autres enquêtes, que près de 30% des musulmans considéraient la charia comme au-dessus des lois de la République, et l'islam comme un instrument de révolte contre elle. Faut-il que ceux-là aient je ne sais quoi dans les yeux pour ne pas voir la multiplication des voiles dans certains quartiers, symbole du refus du mélange au-delà de la communauté de croyance, et spécialement sur les têtes de fillettes ce qui fait un peu froid dans le dos. Une dérive qui jette la honte sur la République qui ne réagit pas. 

Bertrand Vergely : Cet envoi est maladroit et nourrit le jeu pervers pratiqué par le laïcisme et l’Islamisme. Dans l’espace démocratique qui est le nôtre le laïcisme et l’islamisme utilisent tous les moyens pour faire parler d’eux, attirer l’attention et  recruter des militants. Tandis que le  laïcisme voit dans les crèches exposées dans les mairies une insulte à la laïcité entendue comme neutralité de la part de l’État l’islamisme voit dans l’interdit du port du voile une insulte également à la laïcité entendue comme liberté de religion. Pour faire des scandales, crier et ameuter l’opinion publique tout est bon notamment le fait de voir une insulte là où il n’y en a pas. L’affaire de Ploërmel en est une illustration.
 
      Que l’on sache, Jean-Paul II était chrétien. Associer une croix à sa statue est normal. Quand sa statue a été mise en place, celle-ci n’a pas fait l’objet d’un interdit. Une mairie a le droit de célébrer un grand homme dont le rayonnement est universel. Jean-Paul II a été une grande figure de l’émancipation des peuples face au totalitarisme. On ne va quand même pas s’en plaindre. Or, voilà que, quand il est rappelé que ce grand homme apparaît comme chrétien, soudain rien ne va plus. Grand homme oui. Grand homme chrétien non. Si ce n’est pas de la discrimination et un délit de faciès qu’est-ce donc ? 
     Face à cela montrer sa croix est-il une bonne réponse ? Non. L’islamisme a inauguré la mode malsaine de l’exhibitionnisme religieux et fait des signes extérieurs de religion une question de religion. En se mettant à exhiber des signes chrétiens on joue son jeu. Aujourd’hui les chrétiens montrent leurs croix. Demain, l’islamisme va faire de la surenchère. De sorte que le laïcisme va trouver de plus en plus de raisons d’être contre le christianisme.
 
      C’est sa pensée et son intelligence qu’il faut montrer et non sa croix Pour cela il n’y a qu’un moyen : expliquer. Ce qu’est une croix. Ce que veut dire porter une croix. En quoi ce n’est pas montrer sa croix. Qui est Jean-Paul II. Pourquoi il mérite d’être honoré. Pourquoi l’associer à une croix n’est pas scandaleux. On se bat autour de la croix comme signe. Personne n’a parlé du symbole magnifique qu’est la croix. Symbole universel présent dans toutes les traditions spirituelles en figurant la rencontre du Ciel et de la Terre, du vertical et de l’horizontal. Symbole respectant l’humanité comme laïös, comme peuple laïque. Symbole respectant la transcendance divine si chère à l’Islam. La croix est un symbole que tout le monde devrait respecter parce qu’il respecte tout le monde. Plus de croix ? Plus de laïcité. Plus d’Islam. Plus de respect du peuple. Plus de respect de la transcendance. Si le laïcisme était intelligent il devrait remercier ceux qui à Ploërmel ont eu l’idée d’ériger cette croix. Mais le laïcisme est-il intelligent ? L’a-t-il jamais été ? 
 

Laurent Wauquiez disait au Grand Jury : « La menace sur la laïcité, ce ne sont pas les croix ou les crèches, c’est le communautarisme islamiste ». Le laïcisme intransigeant de la jurisprudence à propos des croix et des crèches n’est-il pas en train de créer un sentiment d’injustice dans la population qui constate qu’on lui interdit de respecter son héritage alors qu’on ne dit rien contre les prières de rue des musulmans ou que l’on accepte la vision musulmane de la femme qui est en flagrante contradiction avec le principe d’égalité homme-femme que l’on trouve dans la République ? Que penser de la déclaration de Laurent Wauquiez ? 

Guylain Chevrier : Le problème est que, à avoir laissé cette dégradation en venir à l'état de danger que nous connaissons, et il faut bien le dire, laissé aussi l'initiative parfois à des groupuscules qui ne cessent de faire des procès en islamophobie dès que l'on critique l'islam, pendant qu'ils font preuve d'obsession à l'égard du culte catholique, on en arrive au fait que la droite conservatrice crient à l'injustice lorsque le Conseil d'Etat prend la décision de faire respecter la laïcité. Ceci étant, que ce soit concernant les crèches de la nativité dans les bâtiments publics, ou la grande croix surplombant à Ploërmel la statue de Jean-Paul II, au milieu d'une place, sur denier public, on enfreint bien la laïcité et la loi. C'est un fait. Ne parlons pas des réactions offusquées de l'extrême droite qui, malgré sa volonté de passer pour avoir rompu avec l'intégrisme catholique et être devenue laïque (sic!), n'a rien perdu de ses fondamentaux de ce côté. 

On sent bien qu'en ces temps de retour du religieux par l'entremise d'un islam revendicatif, on a créé les conditions d'une surenchère entre les cultes. D'autant plus en disant vouloir traiter les cultes de façon égale, tout en prétendant que nous serions dans une France à la laïcité catholique, ce qui est absolument faux. La preuve d'ailleurs à travers ces réactions de catholiques sur les réseaux sociaux. Précisément, ces catholiques qui y réagissent, le font surtout à une  sorte de sentiment d'injustice, le Conseil d'Etat laissant quasiment tout passer sur la laïcité dès qu'il s'agit de l'islam. Que ce soit concernant les mères voilées accompagnant les sorties scolaires en faisant comme si, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'école, ceux qui entendent encadrer les enfants ne le faisaient pas dans un cadre laïque, ou encore lorsque les provocations de burkinis se multiplient sur nos plages, y amenant la pression communautariste jusqu'à des violences comme en Corse, on dit : "Circulez! Il n'y a rien à voir". On laisse aussi se développer sans rien vouloir faire, un salafisme qui est l'aspect paroxystique d'un islam provocateur et discriminatoire envers les femmes, qui fait des émules et encourage à la radicalisation. Ce que certains experts continuent de nier en parlant dès que vient une critique de ce côté, de "chasse aux musulmans". Cela devient explosif, et crée une fracture de plus au sein de notre société, dont les réactions de nombreux catholiques ici témoignent, en rajoutant encore de l'incompréhension, et peut-être même une certaine remobilisation y compris mal à propos, contre la laïcité. On serait tenté de dire : quelle confusion, quel dommage et quel gâchis!  La déclaration de Laurent Wauquiez est à l'image de cette confusion qui domine, de ce sentiment des catholiques qui en résulte, avec une laïcité qui est toujours ici la perdante.

Bertrand Vergely : Que l’islamisme soit un danger pour la laïcité, c’est une évidence, son but étant d’instaurer en France ainsi qu’en Europe une république islamique. Laurent Wauquiez a raison de le rappeler. Cela dit, l’islamisme n’est pas le seul à être une menace pour la laïcité. La laïcité telle qu’elle est pratiquée est elle-même une menace pour la laïcité. Et ce pour quatre raisons. 
 
     1) Il y a d’abord l’erreur que l’on fait à propos de la laïcité. Conduite aujourd’hui par l’athéisme elle est la vitrine légale de cet athéisme dont le but est d’éliminer Dieu ainsi que le christianisme de la culture française. Ainsi, quand Jean-Luc Mélenchon  dit qu’il est athée il ne prononce pas le mot athéisme. Il dit qu’il est laïc. Ce qui sème la confusion. Un chrétien qui n’est pas un clerc de l’Église est un laïc. On l’oublie : la laïcité consiste à séparer l’Église de l’État mais nullement la société de l’Église. Que le Président de la République ne soit pas un cardinal, c’est cela la laïcité. Cela n’interdit pas au Président de la République, s’il est chrétien, de se rendre à la messe. La laïcité c’est aussi cela. Qu’il y ait des signes chrétiens dans l’espace publique est parfaitement conforme à la laïcité. En revanche, vouloir les interdire comme le veut le laïcisme lui est contraire. En confondant laïcité et athéisme et en voulant éradiquer les signes chrétiens de l’espace publique le laïcisme est contraire à la laïcité. Il est en train de la détruire. Nous sommes dans un pays qui a séparé l’Église et l’État. Nous sommes cependant également dans un pays qui n’a pas séparé l’athéisme de l’État. Si l’on veut sauver la laïcité il serait temps que l’on fasse une loi sur la séparation de l’athéisme et de l’État. 
 
     2) Le laïcisme n’est pas simplement inculte. Il est fou. Aucun être humain ne peut se penser sans une histoire et, derrière elle sans un rapport à son passé et à ses origines. Venant de la vie, il vient d’une vie qui s’exprime par son origine, son passé et son histoire. Supprimons ce lien. On coupe le lien qui relie un être humain à la vie. On le mutile. On le rend fou. Nos origines ne sont pas que chrétiennes, mais elles sont aussi chrétiennes. Nions ces origines. On rend les français fous. Or, c’est ce qu’ont fait les Lumières et c’est ce que fait le laïcisme à leur suite. Écoutons son discours. Que dit-il ? Que le passé chrétien n’existe pas. Qu’il est contraire à la laïcité de le mentionner. Que l’homme vient uniquement de la raison, du droit, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Les Français sont aujourd’hui malheureux. Alors qu’ils vivent dans un pays sublime ils souffrent. Rien de plus normal. On leur vole leur âme et leur histoire en leur interdisant d’avoir accès à leur mémoire chrétienne. 
 
     3) Cette folie se traduit par ce qui se passe. Sous prétexte d’égalité et de laïcité, le laïcisme considère qu’il faut que l’islam soit traité comme le christianisme. Résultat : cela donne un régime inégalitaire. Tandis que les chrétiens sont invités à ne pas exprimer leur religion, les musulmans sont vivement encouragés à exprimer la leur. Tandis que les chrétiens sont considérés comme des arrivants alors qu’ils sont là depuis longtemps, les musulmans sont considérés comme étant là depuis longtemps alors que ce sont des arrivants. Tandis  qu’être contre le christianisme est une preuve active de laïcité, être pour l’islam est également une preuve active de laïcité. Alors que quand un chrétien porte une croix il apparaît comme un danger pour la laïcité, quand une jeune musulmane porte un voile elle exprime une coutume culturelle. 
 
     4) Résultat : un chrétien exprime sa foi. Le laïcisme voit là un danger de restauration monarchique et une régression. On assiste à une contagion du port du port du voile pour les femmes musulmanes  dans la société ? Le laïcisme trouve indigne que l’on puisse penser qu’il y a là un phénomène politique et pas simplement religieux. On s’interroge sur ce qui menace la laïcité en France aujourd’hui. Les manipulations et la mauvaise foi du laïcisme en sont la cause. Alors que le christianisme est fondamentalement respectueux du peuple et de la séparation entre le religieux et le politique en faisant la différence entre Dieu et César, le laïcisme préfère défendre  l’Islam qui  n’a jamais été et qui n’est pas laïque. 
 

N’y a-t-il pas quelque chose d’abusif à considérer que l’islam doit avoir le même traitement que le christianisme comme si l’héritage historique, politique et culturel de la France n’était pas construit en profondeur sur le judéo-christianisme ? L’argument selon lequel il faut effacer les traces du christianisme  de l’espace public afin de lutter contre la visibilité de l’islam est-il recevable ? 

Guylain Chevrier : L'islam ne pose pas les mêmes problèmes que l'Eglise catholique, ces cultes n'ont pas la même histoire et le même ancrage dans notre société, pas les mêmes revendications. Les jours fériés dits catholiques sont entrés dans le calendrier civil et se sont laïcisés, au point d'être défendus par tous les syndicats y compris la CGT comme acquis sociaux. Ce qui témoigne très bien d'une histoire qui mêle catholicisme et pouvoir politique en France, et l'esprit d'un certain compromis, jusqu'à une séparation des Eglises et de l'Etat, acquise dans la douleur mais qui aurait été impossible sans, tout du moins, qu'une partie des catholiques n'ait aspiré, à travers les avancées républicaines, à plus de liberté. Ici, la revendications de jours fériés pour les autres cultes serait un retour du religieux dans le calendrier civil, à contresens de l'histoire. 

Il reste que, l'héritage gréco-romain des institutions démocratiques et de la justice, celle des hommes, ainsi que la conquête de la République et son affirmation depuis 1792 dans le prolongement du souffle de liberté de 1789, constituent le cadre de l'évolution de notre société et de la place qu'y tient le progrès de la condition de l'Homme. Saint-Vincent de Paul a créé l'oeuvre des "Enfants Trouvés" au XVIIe siècle sur fond de charité chrétienne, la République a donné pour mission à l'Etat de protéger tous les enfants en leur donnant un statut reconnu, dans le respect de leurs convictions et croyance, en en faisant un service public. Les racines judéo-chrétiennes existent mais l'histoire s'est résolument tournée vers la liberté en se dégageant de tout encadrement officiel des consciences par voie de religion. On ne doit pas oublier qu'il y a toujours à craindre des excès des religions, et à s'en protéger.

Ceci étant, la République a porté au-dessus des cultes et des différences les droits et libertés, l'intérêt général, protégeant aussi l'ensemble de ceux-ci contre le risque qu'une Eglise ne cherche à prendre le pouvoir sur les autres, sur la société, sur une partie des citoyens en les amenant à la sécession. C'est malheureusement ce qui s'opère avec le communautarisme, considéré par le dernier rapport du Sénat sur la radicalisation, comme le terreau principal de ce phénomène gravissime. C'est là que l'on sent commencer à être pointée du doigt une situation qui laisse les coudées franches à un islam communautariste, avec l'islam politique dans son sillage, qui cherche les conditions du chaos et de la prise du pouvoir politique, créant une situation de crise profonde et de risque d'éclatement de tous les équilibres qui faisaient cet air paisible d'avant cet état de fait, avec tous les dangers des divisions que cela entraîne. Les réactions actuelles des catholiques, qu'on le veuille ou non, en sont une sorte de reflet et d'alerte. C'en est une pour les laïques aussi, et même particulièrement pour eux.

 
Bertrand Vergely : C’est bien évidemment abusif. Nous venons du christianisme. On est fou de ne pas le reconnaître. Parce qu’on rend le monde malade en niant la vérité, en faisant comme si le christianisme n’existait pas, en tuant notre mémoire alors que l’on se réclame du devoir de mémoire. Mais surtout parce que l’on se coupe de trésors. La vie humaine s’ouvre sur une dimension inimaginable. Jamais on n’a parlé de la vie comme cela. Jamais on ne lui a donné autant de sens. Quand on perd nos racines chrétiennes, c’est ce sens que l’on perd. La preuve : notre monde n’a jamais réussi à redonner du sens à la vie depuis qu’il a perdu sa mémoire chrétienne. On veut, pour lutter contre la visibilité islamiste, lutter contre la visibilité chrétienne. Cet argument est un mensonge, la réalité résidant dans le fait de prendre la visibilité islamiste comme prétexte afin de s’attaquer à la visibilité chrétienne. En outre, c’est une idée stupide. Comment voulez-vous effacer deux mille ans de christianisme ? Lors de sa révolution puis de la révolution culturelle la Chine a essayé de se débarrasser de son passé religieux. Cela s’est soldé par des millions de morts et un régime de terreur. Sans transformer la France en un vaste camp de concentration je vois mal comment il sera possible de supprimer son passé chrétien. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gilbert perrin - 30/10/2017 - 07:43 - Signaler un abus laicité radicale et islamisme radical : égalité parfaite....

    la croix du pape à PLOERMEL, remet à l'ordre du jour le "vivre ensemble" Après avoir assisté, m'être battu contre la suppression d'un monument de la république centenaire sur la place de PLESCOP (sans aide ni soutien des édiles départementaux)... les laicards de ploermel n'ont pas fait mieux dans leur attitude contre la statue du pape... Bien que la comparaison ne soit pas évidente... c'est simplement dans les 2 cas une volonté "ANTI" irrespectueuse de la loi de 1905... mais attention, car c'est vrai aujourd'hui, laïcité radicale et islamisme radicale NE FONT QU'UN et TOUJOURS nos édiles SE TAISENT et laissent faire Gilbert Perrin DANGER !

  • Par Deudeuche - 30/10/2017 - 08:43 - Signaler un abus Pas de poisson a l’ecole vendredi pour

    Cause de laïcité et pas de porc pour cause de diversité, ...le laïcisme de deconstruction se porte bien.

  • Par gilbert perrin - 30/10/2017 - 09:40 - Signaler un abus à deudeuche

    OUI, pourquoi ? parcequ'on ne respecte pas nos valeurs ... tout simplement ....

  • Par vangog - 30/10/2017 - 09:51 - Signaler un abus L'identité française est judéo-chrétienne...

    que les détracteurs de la France le veuillent ou non! Car, ne nous leurrons pas: Derrière ces attaques contre la chrétienté, se cachent des opposants à l’identité culturelle française, des neo-trotskystes internationalistes, alliés aux islamistes, qui veulent faire de la France un champ de ruine sur lequel ils pourront construire le « socialisme moderne » à la mode URSS...tous les symboles de notre identité française doivent être préservés, influence chretienne inclue!

  • Par Raymond75 - 30/10/2017 - 10:00 - Signaler un abus Lâcheté des élus

    "30% des musulmans considéraient la charia comme au-dessus des lois de la République, et l'islam comme un instrument de révolte contre elle", mais par opportunisme électoral ou pour 'ne pas faire de vagues' les élus ont fait depuis de nombreuses années preuve d'une incommensurable lâcheté. --- Consultez le rapport Obin, qui date de ... 2004 !!! --- http://www.laicite-republique.org/rapport-obin-les-signes-et-manifestations-d-appartenance-religieuse-dans-les.html

  • Par Raymond75 - 30/10/2017 - 10:07 - Signaler un abus Défense de la laïcité

    Propositions : --- dans tous les lieux de culte, le français est la langue obligatoire. Une traduction en temps réel peut être faite par des traducteurs assermentés. --- Les prêtres qui officient (quelle que soit la religion) doivent avoir reçu une formation agréée sur les valeurs de la République. --- Dans chaque lieu de culte, un texte officiel rappelle la primauté des lois de la République sur toute règle religieuse ou communautaire. --- Ce texte, situé à l'entrée du lieu de culte, est associé à un drapeau français (de petite taille) visible par tous. --- Les programmes de l'Education Nationale ne peuvent être modifiés ou édulcorés pour quelque raison que ce soit ; le refus d'un enseignement sera pénalisé.

  • Par Raymond75 - 30/10/2017 - 10:11 - Signaler un abus Ecrivez massivement à vos élus

    Députés, Sénateurs, Présidents et vices présidents des commissions des lois de l'Assemblée Nationale et du Sénat, Ministres, Président de la République. --- C'est au peuple de défendre la laïcité, c'est à dire la liberté de conscience, et la libre pratique d'un culte ou le choix de l'athéisme.

  • Par cloette - 30/10/2017 - 11:46 - Signaler un abus cet enlèvement de la croix de JPII est grotesque

    car c'est un "pape" dont on a autorisé une statue , un Pape sans sa croix c'est un président sans drapeau, un maire sans écharpe ! De plus on autorise dans la rue les femmes entchadorée, enfourladée, burkanisée, mais pas une statue avec croix d'un pape, à quand l'interdiction de photos ou d'images ? Les associations de ce type sont à l'égal des Talibans . Mais quand on a une Daniele Obono au parlement ,il ne faut plus s'étonner de la bêtise crasse qui envahit le domaine public, et qui n'est pas interdite celle là .

  • Par Atlante13 - 30/10/2017 - 11:49 - Signaler un abus Pourquoi parler de l'Eglise catholique?

    Il me semble qu'elle a depuis longtemps accepté la laïcité, et ne l'a jamais remise en cause. L'Islam est la SEULE religion qui n'acceptera jamais la laïcité, point barre. Tout le reste n'est qu'élucubrations pseudo-intellectuelles, et tarte à la crème de la gauche destructrice, comme l'a si bien montré ce faux-c*ls d'Attila ce matin..

  • Par tapio - 30/10/2017 - 12:28 - Signaler un abus Faudra qu'on m'explique ...

    pourquoi la plupart des élèves issus de ... euh ... des quartiers ... euh ... difficiles, pourquoi persistent-ils à signer ... d'une croix ?

  • Par Marie-E - 30/10/2017 - 12:48 - Signaler un abus Tapio

    j'adore ...mais peut être parce que le croissant c'est plus difficile. Quant à l'étoile .... inaccessible comme chantait Jacques Brel.

  • Par Deneziere - 30/10/2017 - 12:57 - Signaler un abus La laïcité est malade du gauchisme...

    ... et la droite devrait faire attention à ne pas retomber malade de la bigoterie catholique. Le problème est que la droite a laissé le monopole de la laïcité à la gauche, et que la gauche s'est prise les pieds dans la contradiction entre cela et ses lubies de défense des "minoritézoprimées". La droite aurait un boulevard idéologique à restaurer une laïcité sereine et rigoureuse, sauf qu'elle n'en prend pas le chemin. Les positions de Wauquiez à ce propos sont piteuses. Ce n'est pas parce que le catholicisme ne pose pas de problème, et que l’islam en pose, qu'il faudrait tolérer des crèches dans les lieux administratifs. La vraie réponse ne peut résider que dans un statu quo avec le christianisme (protestantisme inclus) en vertu du fait qu'il a bien fonctionné, et une fermeté accrue et constante ciblant l'islam, quoiqu'il en coûte et quitte à crever des abcès.

  • Par clint - 30/10/2017 - 13:03 - Signaler un abus Wauquiez fait bien de prendre ce sujet à choeur

    C'est le seul à droite qui l'ose, s'il ne le fait pas les seuls qui veilleront à ce que la France reste elle-même sera le FN ! Et en 2022 après 5 ans d'européisme macronien on en aura tellement mare que le FN aura ses chances plus que jamais !!

  • Par vangog - 30/10/2017 - 13:52 - Signaler un abus Ne pas oublier que la religion musulmane...

    est une politi-religion, qui mélange allègrement politique et religieux, est qu’elle ne peut être comparée à la chrétienté ni au bouddhisme ni à la religion juive, qui n’ont pas la conquête du pouvoir politique pour but. La religion musulmane doit donc être traitée à part, et peut-être les règles de financement des partis politiques doivent-ils lui être appliqués partiellement...

  • Par Ganesha - 30/10/2017 - 15:12 - Signaler un abus Averroès, un musulman unanimement respecté !

    Averroès est l'un des plus grands penseurs de l'Al-Andalus (Espagne musulmane), à la fois médecin, théologien et philosophe. Si vous consultez Wikipédia, vous constaterez que sa ville natale de Cordoue, en Espagne, lui a consacré, en 1967, une statue. Mais elle ne porte aucun signe religieux ! En entretenant la polémique sur cette statue bretonne, (si vous la voyez en photo, la croix est effectivement gigantesque !) vous allez poussez, dans un futur proche, une commune du 9-3 à ériger une statue à ce ''musulman unanimement respecté'', en la surmontant d'une grande arche et d'un énorme croissant, symbole de l'Islam. La loi doit s'appliquer de façon égale pour tous les citoyens, sur l'ensemble du territoire ! ==== https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Averro%C3%A8s

  • Par cloette - 30/10/2017 - 16:12 - Signaler un abus grotesque Ganesha

    l'équivalent de ce musulman est par exemple Pascal qui n'a ni statue et s'il en a n'a pas de croix, ou alors st Thomas d'Equin son contemporain avec qui il discutait , et qui n'a qu'une auréole comme tous les saints, de plus la lune et le croissant c'est le drapeau , pas l'Islam, je ne sais pas trop, et m'en fous d'ailleurs , il n'est pas question d'ériger de statue à Averroes qui est le nom d'un hôpital , et c'est beaucoup plus judicieux et suffit .N'oubliez pas Ganesha que nous sommes en France de tradition judéo chrétienne, pas bouddhiste ni hindoue ni musulmane .Ce qui n'empêche pas que le Dalai Lama soit adulé des bobos, et que les chakras n'ont de secrets pour personne., ( tiens c'est bizarre il n'y a que le Coran qui ne fait pas recette .)

  • Par cloette - 30/10/2017 - 16:15 - Signaler un abus J'ai mon chakra numéro 5 qui dysfonctionne

    Il faut excuser mes fautes de ponctuation de'orthographe et de frappe, merci .

  • Par l'enclume - 30/10/2017 - 16:21 - Signaler un abus Tu l'as dit bouffi

    cloette - 30/10/2017 - 11:46 - Si vous le pouvez, lisez sur Causeur, cet article démontrant la stupidité des juges du Conseil d'Etat. https://www.causeur.fr/croix-jean-paul-ii-ploermel-147465 Ganesha - 30/10/2017 - 15:12 - Vous êtes obtus où vous le faites exprès.Une croix n'a de signe religieux, que lorsque Jésus est crucifié sur cette dernière.

  • Par ajm - 30/10/2017 - 16:46 - Signaler un abus Laïcité, faux-nez d'une conquête politique.

    Il ne faut pas se leurrer sur la laïcité à ĺa Française. Historiquement elle a été un combat contre l'Eglise Catholique, vue comme une institution alliée de la Monarchie et comme un obstacle au contrôle politique des masses paysannes, d'où d'ailleurs l'hostilité presque pathologique en france au vote des femmes et à leur participation à la politique, car ces dernières étaient considérées comme à la main des curés. Le combat de la gauche pour la laïcité était surtout et essentiellement un combat politique plus qu 'un désir de séparer religion et état. C'est pour cette raison que les autres religions n'ont jamais été autant attaquées par elle et s'agissant de l'islam, religion d'immigrants qui votent majoritairement à gauche, le clientélisme electoral éclipse sans problème la laïcité qui , du coup, devient alors gênante . Pour la gauche, la laïcité n'a jamais été principalement un choix philosophique réel mais une arme juridique dans un combat politique de conquête du pouvoir.

  • Par Ganesha - 30/10/2017 - 17:36 - Signaler un abus Cloette, reprenez votre calme !

    Cloette, reprenez votre calme ! La page Wikipédia traitant de St Vincent de Paul montre qu'il existe en France au moins une statue, dans un endroit public, de ce saint homme, à Châtillon-sur-Chalaronne, ville où il fut curé. Il y a une photo, et si on pouvait l'examiner en détail, on trouverait certainement une croix accrochée à son cou. Mais cela n'a rien à voir avec la propagande agressive et grotesque du monument breton ! Il y a une statue de Lénine, place du XXème siècle à Montpellier : je n'ai pas trouvé de photo, mais elle n'arbore certainement pas une énorme faucille et un marteau ! Il y a encore aussi un buste de Robespierre, bvd Carnot à St Denis, mais il n'est pas surmonté par une gigantesque guillotine ! http://www.leparisien.fr/societe/la-pologne-veut-sauver-de-la-censure-la-statue-de-jean-paul-ii-a-ploermel-28-10-2017-7360368.php === http://vanderkrogt.net/statues/object.php?webpage=ST&record=frif030

  • Par cloette - 30/10/2017 - 18:28 - Signaler un abus qui a eu des obsèques planétaires comme jp 2?

    Peut être Kennedy ? Il mérite donc sa croix , mais peu importe, le fait de l'interdire devient inquiétant ,et tant mieux même , encore des détails comme cela qui démontrent que le pays est en train d'être kidnappé, et sa population remplacée même si ce n'est pas politiquement correct que de le dire . Les élections le diront, l'oligarchie ne gagnera pas , le populo est majoritaire .

  • Par Deudeuche - 30/10/2017 - 21:18 - Signaler un abus @Ganesha

    La haine du christianisme est le ressort de votre vie.

  • Par ajm - 30/10/2017 - 22:50 - Signaler un abus Le bannissement d'Averroes.

    Averroes est "unanimement respecté " surtout par les non musulmans des siecles après . En fait, il etait considéré comme quasi hérétique par les autorités politiques et religieuses musulmanes de son temps et a fait l'objet de mesures de bannissement à la fin de sa vie et ses écrits ont été condamnés et mis à l'index.

  • Par Ganesha - 31/10/2017 - 09:45 - Signaler un abus Deudeuche

    Ce que la plupart des lecteurs d'Atlantico se refusent à admettre, c'est que Jésus-Christ et Karl Marx ont été deux êtres humains remarquables. Mais leurs idées ont été mises en application avec des dérives tellement épouvantables que l'Urss et le Christianisme sont responsables de crimes parmi les plus horribles qui aient été commis sur cette planète.

  • Par Ganesha - 31/10/2017 - 09:50 - Signaler un abus Ridicule et extravagant

    Il y a une tradition constante sur Atlantico qui est de commenter des articles que l'on n'a pas lu. Moi-même, je reconnais que le texte ci-dessus est tellement ennuyeux, confus et répétitif que j'en ai abandonné sa lecture à mi-course. Par contre, je vous encourage vivement à regarder à quoi ressemble ce monument, qui est ridicule et extravagant. Pas facile de trouver un média qui le montre de façon complète et objective. Je vous rappelle : http://www.leparisien.fr/societe/la-pologne-veut-sauver-de-la-censure-la-statue-de-jean-paul-ii-a-ploermel-28-10-2017-7360368.php

  • Par cloette - 31/10/2017 - 10:22 - Signaler un abus Ganesha

    ce n'est pas un monument mais une statue , assez laide j'en conviens mais c'est un "cadeau " à une ville bretonne , et on connait la chrétienté de la Bretagne Concernant votre haine du Christianisme, vous dites n'importe quoi, non il n'a pas commis les crimes que vous dites, (autant que le communisme !) preuve en est le Christianisme est le plus fort en Amérique Latine, en Afrique non musulmane, aux Antilles, sans parler de l'Occident ,il prend aussi en Asie , Japon, Chine Corée du Sud, Vietnam, justement toutes ces terres où il aurait "torturé" et tué ! quant à l'inquisition du moyen âge , plongez dans des documents historiques sérieux et évitez les clichés .Il y eu des guerres de religion cependant, c'est vrai, c'est l'Histoire humaine , mais actuellement , ce n'est pas le cas, Je met dans le Christianisme les protestants et les orthodoxes naturellement, surtout les évangéliques qui sont en pleine vitalité aujourd'hui . Vous essayez de provoquer, mais c'est plutôt raté et vos propos sont déphasés et ringards ( 1968 ça date un peu !)

  • Par Ganesha - 31/10/2017 - 11:42 - Signaler un abus Cloette

    Ce qui me désole, c'est la quantité phénoménale d'énergie gaspillée pour les religions ! Toutes ces vies consacrées à des causes injustes ! Apprendre aux africains à lire, écrire et calculer était une excellente initiative, mais nous aurions dû soigneusement éviter de leur imposer notre religion ! Ouvrir des institutions pour accueillir des ''filles-mères'' en détresse était tout à fait charitable, mais, leur arracher leur bébé dès la naissance, pour les confier à des ''familles chrétiennes'', était proprement criminel ! Ce qui est amusant, c'est votre tentation du ''négationnisme'' à propos de l'Inquisition ! Cela n'a jamais existé ? Ou alors, un nombre de cas tellement infime qu'on pourrait l'oublier ? Un humain qui vient en aide à un autre en difficulté, c'est romantique, mais le progrès du siècle des Lumières a été de faire comprendre qu'une société ''juste et équitable'' est indispensable, même si elle doit aussi être ''fraternelle''. Le modèle de la ''famille chrétienne'' est inapproprié à la nature humaine, et n'a perduré qu'avec une immense hypocrisie et d'énormes souffrances. Quant au pape actuel, qui fait la promotion du ''grand remplacement'', nous sommes d'accord !

  • Par thymthym711 - 31/10/2017 - 18:57 - Signaler un abus La nature a horreur du vide.

    Les années passant je suis sans doute devenu areligieux. Je ne suis pas mécontent que l'église catholique n'exerce plus son pouvoir sur la société dans laquelle je vis. Cependant, lorsque je me déplace en des lieux nouveaux je pousse toujours la porte d'une église lorsqu'elle n'est pas verrouillée et je me sens chez moi dans le silence intemporel que j'y trouve. Je n'ai pas d'explication : je me sens chez moi, sans savoir pourquoi. Quand je roule durant des centaines de km pour me rendre d'un lieu à un autre et que j'aperçois tous ces clochers de nos villages je me sens en France, chez moi. Mais c'est un chez moi d'une autre dimension. "Aimez-vous les uns les autres", "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" sont des conseils que j'aimerais être capable de suivre à tout instant. Si j'y arrivais et que l'on me traite de chrétien, je ne me sentirais pas le moins du monde insulté. En France l'église catholique a peut-être été remise à sa place mais on a plutôt l'impression que cela a laissé un vide. La nature a horreur du vide. Pour comprendre j'ai lu le coran du début à la fin. Je ne crois pas du tout qu'il soit souhaitable que le vide soit comblé par la religion qui en découle.

  • Par vangog - 31/10/2017 - 20:59 - Signaler un abus @thymthym711 vous avez eu le dernier mot...

    et il est très beau!

  • Par Ouligan - 31/10/2017 - 23:39 - Signaler un abus Et la faute a qui?

    Aux laicards ou aux Islamistes?Avions nous ce genre de questionnements il y a la trente ans ?Et pourtant les laicards ont toujours été laicards ,c'est pas nouveau c'était déja le cas en 1905,alors?;...Et puis eux ne tuent pas des enfants.Comment peut on ,aujourd'hui,aprés tout ce qui s'est passé ,oser encore un parraléle.C'est fou

  • Par Ganesha - 01/11/2017 - 04:55 - Signaler un abus Thymthym711

    Vous nous avez écrit un texte magnifique, très poétique ! Mais vous ne nous donnez qu'une vision superficielle de la réalité, en négligeant les conséquences pratiques. En utilisant le même procédé littéraire, on peut écrire : ''Les documents filmés le prouvent, à une certaine époque, en Allemagne, Adolf Hitler a réussi à provoquer des rassemblements populaires grandioses, où régnaient une profonde ferveur et un intense enthousiasme''. C'est incontestable, mais malheureusement, le Nazisme, ce n'est pas ''que'' cela ! Aujourd'hui, heureusement, le Catholicisme en France, ce n'est plus ''que'' de magnifiques églises vides !

  • Par lexxis - 01/11/2017 - 09:57 - Signaler un abus TRISTE CONSTAT...

    Dans notre République, en cette matière comme en d'autres, le poisson pourrit toujours par la tête.

  • Par thymthym711 - 01/11/2017 - 10:24 - Signaler un abus On ne comprend pas toujours...

    Ganesha : Ai-je vraiment compris ce que vous vouliez me dire ? Je n’en suis pas sûr. J’ajouterai que ce qui importe avant tout c’est d’aimer son prochain. Ce qui ne veut pas dire que j’aime tout le monde. Dans mon infinie petitesse j’en suis bien incapable. C’est désolant, je vous le concède, mais je ne suis qu’un humain parmi les humains. Cela veut simplement dire que dans tout ce que nous disons, tout ce que nous faisons, tout ce que nous revendiquons, nous devons penser aux conséquences pour les autres. Il ne faut pas penser qu’à soi. Par exemple, lors d’un scrutin je m’efforce de voter dans le sens de ce qui peut être le mieux pour l’ensemble des citoyens non pour le candidat qui aurait fait une promesse pour apporter "un plus" à la catégorie sociale à laquelle je suis censé appartenir. Je ne détiens pas la vérité ; je ne connais pas la vérité. En parlant ou en écrivant je ne fais qu’exprimer le point de vue d’une personne, une personne parmi la multitude des autres personnes. Un humain seul n’existe pas ; il existe grâce aux autres humains. Je ne désire imposer mon point de vue à personne. Ce qui importe c’est en quoi nos actes peuvent aider les autres. Bonne journée à vous.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL
 
L’Harmattan, Sous la direction de Guylain Chevrier, Les Ecrits de BUC Ressources SOCIOLOGIE TRAVAIL SOCIAL, juillet 2017, 270 pages.

Voir la bio en entier

Bertrand Vergely

Bertrand Vergely est philosophe et théologien.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€