Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Doux amer : les victoires paradoxales du FN

Depuis le départ de Marion Maréchal Le Pen, et les débats autour de la question de l’euro, beaucoup considèrent que le Front National devrait adopter une ligne plus à droite pour obtenir de meilleurs scores. Mais cette élection législative montre que les victoires du FN ce sont justement faites sur des terres de gauche.

Paradoxe

Publié le
Doux amer : les victoires paradoxales du FN

Atlantico : Lors du second tour de la présidentielle 2017, le FN a obtenu une majorité absolue dans deux départements : le Pas-de-Calais et l'Aisne. Ce sont deux départements historiquement à gauche. Comment expliquer ce phénomène ?

Éric Verhaeghe : Je ne suis pas sûr qu'il existe une réponse univoque à cette question. Plusieurs phénomènes me semblent devoir jouer pour que cette particularité prenne sens. En particulier, il ne faut pas sous-estimer la dimension identitaire du bassin minier, et son rapport particulier à l'intégration. Historiquement le bassin minier où le Front National a constitué un terreau est une terre d'immigration. Le charbon a attiré plusieurs strates de migrants dans l'histoire: des Flamands, des Polonais, des Italiens, puis des Nord-Africains.

Décennies après décennies, les immigrés du Pas-de-Calais ont suivi la même voie: celle de l'adhésion aux valeurs républicaines et de l'acceptation de l'ordre établi. L'immigration nord-africaine et africaine qui arrive n'accepte pas cette règle et le manifeste. Quand vous vous promenez dans les rues de Roubaix, par exemple, à 30 minutes de Lens, vous découvrez des rues où les tenues prônées par les islamistes sont largement majoritaires. Il faut être aveugle pour ne pas comprendre que ceux qui ont fait le Nord depuis un siècle n'admettent pas que les nouveaux arrivants ne fournissent pas les mêmes efforts qu'eux pour s'intégrer à la société française. Il ne faut pas chercher ailleurs les racines du Front National dans le Nord, sinon dans cet attachement à un modèle historique d'intégration.

Est-ce que ce n’est pas un trompe-l’œil ? Un cadeau empoisonnée qui pourrait pousser le FN à penser qu’il a plus de chances en allant à gauche (en raison de ces victoires dans le bassin minier) alors qu’un niveau national, il a en fait plus intérêt à aller à droite ?

La seule fois où le Front National a dû s'expliquer sur son projet économique en étant réellement mis sur le grill, c'était au débat d'entre-deux-tours. Marine Le Pen y a été mauvaise et a permis à beaucoup de Français de mesurer que le programme économique du Front National n'était pas prêt. Au-delà des questions d'intégration, le programme du FN n'est donc pas enraciné, c'est-à-dire qu'aucun Français n'a une compréhension claire de ce qui fera l'économie française au quotidien dans l'hypothèse d'une victoire du FN. Par exemple, Marine Le Pen fait vivre le mythe selon lequel on pourrait équilibrer les comptes sociaux en se contentant de faire la chasse aux fraudeurs. Mais peu de Français ont compris que cette chasse aux fraudeurs conduira à des mesures inquisitoriales qui empoisonneront la vie de tous les Français et les pousseront à bout. Cette exaspération viendra d'autant plus vite que la chasse à la fraude ne rapportera pas les milliards promis et que sa rentabilité sera faible. Les Français veulent-ils plus de tracasserie administrative? plus de complexité? plus de fonctionnaires de contrôle? je ne le crois pas, et ce débat-là tôt ou tard nuira au FN.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 20/06/2017 - 09:22 - Signaler un abus Le FN n'est pas de droite et ne le sera jamais

    Quand les analystes laisseront-ils tomber la qualification d'extrême-droite du FN inventée par les marxistes, pour comprendre que ce parti appartient à la gauche non-communiste, autrement appelée fasciste ou national-socialiste? Ils ne s'étonneraient plus que son programme économique et social soit proche de celui de Mélenchon, et que des "terres de gauche" virent de son côté. Communistes et fascistes se haïssent, mais sont tous deux de gauche: des frères ennemis, en quelque sorte. "Adopter une ligne plus à droite" est une imbécillité: c'est comme demander aux trotskistes d'être plus à droite...

  • Par vangog - 20/06/2017 - 09:56 - Signaler un abus Dans le sud aussi, la Vallée rouge vote patriote!

    La Vallée de la Roya, qui voit débarquer toutes les forces vives africaines, attirées par les immigrationnistes collabos genre Cedric Herrou, qui vont chercher les migrants en minibus à Vintimille pour les parquer dans des hangars d'une minorité d'activistes collabos (lorsque les hangars sont pleins, ces anti-Francais appellent la préfecture afin de prendre en charge le résultat de leur pêche, comme si les forces de l'ordre n'avaient que ça à faire...). La Vallée de la Roya résiste en masse contre ces collabos du mondialisme immigrationniste et vote en très grande majorite patriote FN! Car ces descendants d'Italiens, qui ont acquis l'identité francaise, par leur seule volonté, par la force de leur travail et par beaucoup de sacrifices, ont compris que les envahisseurs aidés par le collabo Cedric Herrou n'étaient pas de la même trempe que les immigrants polonais, italiens, espagnols, portugais du début du siècle. Cette immigration de valeurs chrétiennes vote patriote, et parfois plus que les Français-de-souche au cerveau ramolli par la gauche immigrationniste...Tant mieux! Et cette immigration de cœur n'a rien de comparable avec l'immigration gauchiste-de fric et de conquête...

  • Par Bardinet - 20/06/2017 - 12:10 - Signaler un abus Bonne analyse

    L'avenir du FN se situe entre Colbert et Vauban.

  • Par Deneziere - 20/06/2017 - 12:56 - Signaler un abus @Bardinet

    Bonna analyse, mais mauvaise conclusion. Le FN a décollé en nombre de voix quand Le tandem Philippot -Marine a imposé ses thèses. Simple coïncidence ? En tout cas, aujourd'hui, le FN est un parti socialo-étatiste lambda.

  • Par Leucate - 20/06/2017 - 16:08 - Signaler un abus @j'accuse - bonapartisme

    Tout comme le gaullisme, le FN est un parti bonapartiste. L'expression s'applique depuis Napoléon III. A l'origine, le bonapartisme était difficilement discernable des "républicains" de l'époque (ils se scinderont après le coup d'Etat de 1851) et était différent bien évidemment de la droite "légitimiste" (royaliste) et de la droite d'argent louis-philipparde.

  • Par Leucate - 20/06/2017 - 17:11 - Signaler un abus @Denezière - la politique pour quoi faire ?

    L'objectif d'un bon politique est d'assurer la sécurité intérieure et extérieure et en même temps de faire en sorte qu'un maximum de français jouisse d'un revenu correct pour que chacun à sa manière, recherche son bonheur. L'économisme tel qu'on le conçoit actuellement chez les privilégiés (ceux qui sont du bon côté du manche) consiste à avoir une bonne économie qui satisfasse les plus riches en apauvrissant la majorité par les impots et l'amoindrissement de ses droits.

  • Par Leucate - 20/06/2017 - 17:28 - Signaler un abus @Denezière - la politique pour quoi faire ? (suite)

    assurer la sécurité intérieur et extérieure, c'est garantir le "droit à la vie" des citoyens, qui est le premier des droits naturels. La sécurité intérieure est assurée par le couple Police/Justice, la Police qui recherche les transgresseurs et les violents, les identifie et les arrête pour les présenter au juge, la Justice punit les coupables selon le système dit de "la justice tarifée" (différente de "la vindicte" ou de "la loi du talion") et en assure l'exécution. La sécurité extérieure est assurée par l'Armée. Pour que la sécurité de tous soit assurée, il faut que les institutions en charge de la préserver fonctionnent correctement et donc qu'elles aient un budget suffisant. C'est parce que les politiques depuis plus de trente ans n'ont pas budgété suffisamment la Police et surtout la Justice que la sécurité des citoyens s'est considérablement dégradée jusqu'à la situation intolérable que l'on connaît aujourd'hui. C'est parce que les politiques ont rogné continuellement sur le budget militaire depuis le même laps de temps que notre sécurité extérieure n'est plus correctement assurée, mais ça on ne le saura vraiment qu'en cas de conflit

  • Par Anguerrand - 21/06/2017 - 02:57 - Signaler un abus Pour redresser la du FN barre c'est très simple ;

    Recaser le FN a droite et non copier Melanchon du point de vue de l'économie, donc virer Philippot et son folklorique franc. Retrouver une politique anti immigration claire et s'inspirer de la politique de MMLP . Ne pas virer un adhérent dès qu'il n'est pas d'accord avec la politique du FN. Dans ces conditions le FN aurait été élu, au lieu de prendre une énorme gamelle. Ou sont les intervenants qui juraient que MLP était déjà presidente ? De plus sont programme économique faisait exploser la dette.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€