Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 16 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump est-il en train de se révéler un grand président... malgré lui ?

Nombre de commentaires concernant le président des Etats-Unis se focalisent sur ses déclarations intempestives ou ses emportements. Mais quelles que soient ses bonnes ou ses mauvaises intentions, les résultats obtenus grâce à ses talents de négociateurs lui dessinent une autre présidence que celle d’un agité du bocal incontrôlable.

Génie malgré lui ?

Publié le

Ses outrances, son tempérament bouillant et ses sorties brutales –et souvent incompréhensibles pour beaucoup– ont fini par faire partie de son personnage et les électeurs s’y sont peu à peu habitués, même si beaucoup ne l’ont jamais accepté. En cassant le moule du politiquement correct il a touché aux tabous de la société et à ceux de la politique. Aucun autre personnage public n’a certainement jamais osé aller aussi loin avant lui. Mais, il faut bien comprendre aussi que les électeurs avaient tout cela en tête lorsqu’ils ont voté pour lui.

Or, pour 61 millions de ses compatriotes, cela ne les a pas empêché de cocher son nom sur la liste des candidats.

Cela lui donne aujourd’hui une force que très peu de leaders dans le monde possède : les autres dirigeants restent enfermés dans des codes qui ne leur permet pas d’agir comme bon leur semble, au gré de leurs intuitions ou de leurs humeurs : Donald Trump, lui, peut le faire. L’accord donné en quelques secondes à ce sommet en est un exemple frappant ; Mais la volte-face qui conduit à l’annulation le 24 mai et la décision inverse quelques jours plus tard aurait certainement entrainé une crise sans précédent dans n’importe quel autre pays. 

Rien de tout cela avec Donald Trump : chacun se lance dans de longs discours ou de grandes dissertation sur son caractère ou sa santé mentale mais surtout, au final, finit par accepter son tempo, son calendrier et de regarder dans la même direction. On peut multiplier les exemples, tellement il y en a : on ne trouve pas, en revanche une quelconque opposition sérieuse qui pourrait l'amener à changer cette façon de fonctionner et de faire.

Edouard Husson : Je comprends très bien que l’on déteste Trump. Mais pourquoi le traiter d’imbécile ou juger, comme Hubert Védrine, que le président américain est « pathétique »? Au contraire, plus on déteste le quarante-cinquième président des Etats-Unis plus il faut essayer de le comprendre et reconnaître ses forces. Je ne crois pas du tout qu’il réussisse « malgré lui »; ne lui faisons pas l’insulte de le sous-estimer. Je ne pense pas non plus que Trump soit plus menteur que les autres dirigeants de la planète.  Pardonnez-moi, mais si vous avez plus confiance en Xi Jiping qu’en Donald Trump, c’est que vous n’avez aucune idée de ce qui sépare le président d’une grande démocratie du chef tout puissant d’un régime néo-totalitaire.  Vous n’aimez pas comme Trump tweete? Mais pourquoi ne critiquez-vous jamais la manière dont les grands médias ne laissent aucune place à une présentation équilibrée de son action? Vous pouvez être désolé que Trump fasse tout pour survivre politiquement; mais ne lui reprochez pas de désserrer l’étau des médias traditionnels en utilisant les réseaux sociaux.  Prenons un exemple récent, le débat du G7 sur le commerce. Pourquoi les médias ne sont-ils pas allés regarder le détail des discussions? Pourquoi n’ont-ils pas reproduit l’information selon laquelle Donald Trump, à un moment des discussions, a proposé la suppression de vraiment tous les tarifs douaniers. Le grand jeu des traités de libre-échange, c’est d’obtenir au maximum l’ouverture du marché des autres et de trouver des moyens détournés pour protéger le sien propre. Eh bien ni l’Allemagne ni le Canada n’ont saisi la perche. Ils ne le pourraient pas sans menacer le bien-être d’une partie de leurs électeurs? Pourquoi donc faire comme s’il y avait d’un côté les gentils libre-échangistes et de l’autre le méchant protectionniste? Alors que tous les Etats sont protectionnistes d’une manière ou d’une autre.  Trump propose de revenir à l’un des instruments de mesure les plus objectifs de la vie économique internationale: les droits de douane - toujours comparables entre eux alors qu’il est très difficile d’évaluer par exemple la contribution de l’Etat à la protection de l’économie française ou des normes à la protection de l’économie allemande. Je ne sais pas si c’est génial; c’est du moins frappé au coin du bon sens.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerint - 13/06/2018 - 07:59 - Signaler un abus Je me suis amusé avec "C'est dans l'air" d'hier soir

    Un bon nombre de commentaires pour ne pas dire presque tous visait à faire de cet accord un succès du seul Coréen et à rabaisser Trump. On sentait la frustration. Bon je ne sais pas non plus quoi penser exactement de Trump à cette heure qui me surprend et du coup m'intéresse, mais ce que je constate c'est qu'il ne fait pas pas bon de se comporter différemment et surtout à l'inverse des autres et encore plus si cela donne des résultats, on se fait beaucoup d'ennemis, encore plus parmi les minables

  • Par gerint - 13/06/2018 - 08:09 - Signaler un abus Husson toujours pertinent

    Il apporte beaucoup à Atlantico

  • Par hermet - 13/06/2018 - 08:11 - Signaler un abus Médias français zéro

    Par antitrumpisme primaire ils passent leur temps à la critique stupide. Idem sur Poutine ces abruptis regrettent le temps ou danse faisait la loi sur la majorité du territoire syrien tout cela parce que c'est les russes qui ont sauvé la situation et pas Obama qui a aggravé les choses, pour la Corée c'est pareil, pour Israël, l iran tous les pseudo experts Français médiatique inlassablement se trompent par aveuglement idéologique même quand les faits sont évidents ils continuent....

  • Par assougoudrel - 13/06/2018 - 08:39 - Signaler un abus J'ai lu cette article avec plaisir

    Nos idiots de dirigeants et toutes la clique n'ont jamais aimé John Wayne (le style), préférant de loin des Pierre Richard et autres soit-disant comiques. Du coup, la rencontre Trump-Kim est passé au dernier plan chez les médias français et si elle avait échouée, on l'aurait eu en boucle pendant des jours. Trump voyage peu, mais quand il quitte son pays, il a des résultats et il ne fait pas de la Com comme Macron. J'envie les américains depuis Trump, ainsi que Poutine, sans oublier les dirigeants israéliens qui mettent tout en oeuvre pour défendre leurs pays. Nous, on a Hollande, Caseneuve, Macron Collomb.

  • Par Citoyen-libre - 13/06/2018 - 09:21 - Signaler un abus Quand ce n'est pas du journalisme, on avance

    Peut-être qu'avec des médias de bon sens, nous n'en serions pas là. Reste que Trump a donné un formidable coup de pied au cul à l'Europe, à son fonctionnement, à ses divisions et au final, à notre léthargie. Ce type est du pain béni pour notre pays. En peu de temps, il nous a démontré nos faiblesses et notre absence de vision du monde. Quand la plus part sont encore dans l'économie, d'autres depuis longtemps ont compris que la priorité était le rapport de force. La Suède, la Chine bien sur, mais maintenant le Japon et l'Allemagne ont compris qu'il fallait rapidement se réarmer. Comment un pays minuscule comme la Corée du Nord a pu amener la première puissance mondiale à une table de négociation. ! Au final, on voit bien que les gens issus de la société civile, sont dans la réalité, alors que notre pays est sous la main mise d'une élite mal formée, hors sol et non préparée à se battre face de hommes d'une amplitude comme Trump. Il y a une règle basique dans le commerce : " les bons clients nous font vivre, les clients difficiles nous font progresser".

  • Par Beredan - 13/06/2018 - 09:34 - Signaler un abus La contribution de Branaa

    Conforte l’objectivité et la pertinence de l’article . A l’inverse du snyéguarof de service sur le mainstream , spécialiste de la démolition et du parti pris , Branaa a bien avant les primaires attiré l’attention sur les capacités de Trump , et au rebours de la meute aux ordres , mis en relief les résultats d’un grand Président qui tient ses promesses et applique son programme.... Trump nous change des guignols un passent leur temps à se mettre en scène et à faire la leçon au monde entier .

  • Par vangog - 13/06/2018 - 09:49 - Signaler un abus Donald-un...médias-zéro!

    et pourtant, ils s'étaient mis à plusieurs pour le dézinguer, ce Président trop libéral (au vrai sens français du terme), trop peu soumis à la dictature de la pensée unique, trop peu manipulable aussi...au bout d’un an de mandat et dans tous les domaines, les résultats de Donald sont impressionnants d’efficacité, totalement à l’inverse du gourou islamophile promu par la presse et la grande finance internationalistes...un vrai désastre, en comparaison!

  • Par Phlt1 - 13/06/2018 - 10:36 - Signaler un abus Trump

    Beaucoup ici en France voient Trump sous le prisme français , c’est à dire comme quelqu’un qui aurait des valeurs et une vision accolées à des décisions qui sont aussi économiques . Cette vision de Trump est fausse, mais dicte tous les commentaires en France. Monsieur Trump n’a pas la moindre conscience de ce que peut être l’etre Humain en dehors de sa vision exclusivement matérialiste et conflictuelle. C’est un « Républicain », un homme qui pense que seule la loi du plus fort est la meilleure, mais une loi mise au service de la puissance financière et économique uniquement. Et tous ceux qui pensent qu’il pourrait y avoir autre chose (idees, race blanche, culture, civilisation) se trompent lourdement . La question est: est ce la seule façon pour un Président américain d’affirmer et défendre les U S A - ce qui est légitime - et la réponse est non. Comprendre Trump c’est comprendre ce qui va se passer, et pour comprendre Trump il faut comprendre ces quelques lignes ...mais c’est difficile, voir très difficile avec l’esprit français et sans avoir partagé la vie de « Républicains » américains. nos dirigeants doivent se mettre « dans la tête de Trump » s’ils veulent jouer juste.

  • Par edac44 - 13/06/2018 - 10:46 - Signaler un abus Trump, ce tartufe illusionniste tel un génie des "Carpates" !..

    La guerre commerciale de Trump, c'est d'abord l'aveu de faiblesse de l'Amérique ??? Alors, pour ne pas mourir idiot =======================================================================> http://bit.ly/2JL5HgM Et n'oublions pas que dans le bras de fer commercial l'opposant à Washington, Pékin a un atout de taille dans sa manche : les 1.170 milliards de dollars d'obligations du Trésor américain détenus par la Chine. =====================================================================> http://bit.ly/2sTytWp Mais il est vrai qu'aller faire son cirque en Corée du Nord n'engage à rien d'autre que d'amuser la galerie et de twitter son ego démesuré dans les médias qui n'attendent que cela pur sauver leur audimat !...

  • Par Hilario - 13/06/2018 - 11:19 - Signaler un abus Kim Jong gun

    I have a dream, thought Donald Trump, Impressed no end by Kim Jong-un, Who removes his rivals with Kim Jong gun, Of having myself a barrel of fun Clearing the swamp with a Trump pump gun And giving the works to those G6 jerks, Who’ll soon learn properly how to fawn When next we meet on the White House lawn. Désolé - Ça ne va pas de manière satisfaisante en français J'ai un rêve, pensa Donald Trump, Impressionné sans fin par Kim Jong-un, Qui enlève ses rivaux avec le pistolet Kim Jong, D'avoir moi-même un tonneau de plaisir Dégager le marais avec un pistolet-pompe Trump Et donner les œuvres à ces secousses G6, Qui va bientôt apprendre correctement comment fawn Lorsque nous nous rencontrons sur la pelouse de la Maison Blanche.

  • Par Ganesha - 13/06/2018 - 11:23 - Signaler un abus Carabistouilles !

    Une certitude, au sujet de la récente rencontre de Donald et Kim à Singapour : les ''spécialistes'' qui font de ''l'animation'' dans les médias français, nous racontent d'énormes carabistouilles ! Qu'a promis Kim ? De se débarrasser, ''peut-être, un jour'', de son arsenal nucléaire ! Comment ? En le mettant dans la poubelle, le jour des encombrants ? De façon plus réaliste, le fait est, peut-être, qu'il a épuisé le petit arsenal que lui avait gracieusement fourni la Chine, et que celui-ci ne sera pas renouvelé.

  • Par ocean5 - 13/06/2018 - 11:25 - Signaler un abus @edac

    Etes vous sûr que les 1170 MD de bons du trésor US détenus par la chine soient un handicap pour les USA, connaissez vous la maxime " quand vous avez dette raisonnable envers votre banque, VOUS avez un problème, quand vous avez une très grosse dette c'est VOTRE BANQUE qui a un problème !!! "

  • Par Ganesha - 13/06/2018 - 11:27 - Signaler un abus Comparons avec l'Iran

    Comparons avec l'Iran : on nous raconte que dans ce pays, des ''centrifugeuses'' tournent en continu depuis des décennies, mais que l'uranium n'est ''toujours pas suffisamment enrichi''. On avait conclu un accord sur ''l'arrêt des centrifugeuses'', et il était vérifié sur place par des fonctionnaires internationaux. Mais Trump vient récemment de décider que ''cela, il n'y croyait pas'' ! Qu'en est-il des ''centrifugeuses nord-coréennes'' ? La vérité, c'est que tout l'arsenal de Kim lui a été livré ''prêt à l'emploi'' par la Chine ! Dans quel but ? Alors, que se sont réellement dit Donald et Kim à Singapour ? D'autres sujets, secrets, mais bien plus importants ? Ou bien, ce n'était qu'un petit théâtre de marionnettes ?

  • Par F J F - 13/06/2018 - 11:29 - Signaler un abus ben voyons !

    c sûr que s'il s'avère être un bon Président, ça sera bien malgré lui !

  • Par xenophon - 13/06/2018 - 11:37 - Signaler un abus L'art pour l'art.

    Trump joue sans scrupule de l'art du contre-pied. Et il le pratique avec une soudaineté et un ...réalisme qui ne peut que déclencher les commentaires. Pour ou contre?. On verra bien les résultats de cette pratique, évidemment fondée sur le constat de la puissance américaine. En attendant, je vois que Kim Jong Un, "Grand leader" d'un pays de 25 millions d'habitants ( en gros le Bénélux) et très pauvre, devient ,par la grace de la Bombe et l'élaboration de vecteurs apparemment capables d'atteindre le territoire US, un interlocuteur en parité et de premier plan pour ce qui ressemble à du maquignonnage. La parité par la Bombe. Bon, admettons. Que vont en penser les Ayatollahs en Iran? Et si cette affaire monte à la tête de notre KIM? Que ressentirons les Sud-coréens et les Japonais? Trump s'en fout, bien sûr! Il marchandera ou menacera, voire frappera, le moment venu. Et, de plus , ce qui reste de l' Europe continue à se regarder le nombril! Alors, dealons, marvellous chaps.

  • Par Ganesha - 13/06/2018 - 11:44 - Signaler un abus Hiroshima et Nagasaki

    La vérité, c'est que Kim conservera certainement quelques bombes et fusées ''au cas où'' ! Quant aux iraniens, ils ont, bien sûr, déjà, depuis longtemps, l'arme atomique ! La différence, c'est qu'ils ne feront pas d'essais préalables : le jour où ils l'auront décidé, ils feront connaître à Tel Aviv et Haïfa (plutôt que Jérusalem ?) un sort aussi funeste qu'Hiroshima et Nagasaki !

  • Par MIMINE 95 - 13/06/2018 - 12:37 - Signaler un abus HERMET

    " pseudo experts Français médiatique inlassablement se trompent par aveuglement idéologique même quand les faits sont évidents ils continuent...." Déja Proust décrivait les conséquences d'idées devenues religion : ....."il ne s’ensuit pas que son culte pour elle en eût été diminué. Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils n’ont pas fait naître celles-ci, ils ne les détruisent pas ; ils peuvent leur infliger les plus constants démentis sans les affaiblir"..... (du coté de chez Swann Marcel Proust)

  • Par Lazydoc - 13/06/2018 - 12:44 - Signaler un abus Houla Ganesha

    La capacité nucléaire d’Israel peut vitrifier l’iran en totalité. Par contre, vu la proximité des territoires, une bombe envoyée par l’iran, irradiera le liban, la cisjordanie, la syrie, gaza,... La capacité anti-missile grâce au « dôme de fer » et les satellites permettant le guidage précis (que l’iran n’a pas), empêche la précision iranienne (ou turque, ou russe). La guerre technologique de brouillage des communications et les hackers provoquant des pannes informatiques font partie de l’arsenal militaire. L’armée israélienne a et aura toujours un avantage.

  • Par Ganesha - 13/06/2018 - 13:00 - Signaler un abus Lazydoc

    Vous vous considérez manifestement comme un ''grand expert militaire'', et je laisse la responsabilité de vos prédictions. Je constate simplement que les bombes atomiques ne laissent pas des dégâts aussi permanents que l'explosion d'une centrale. On a reconstruit les deux villes japonaises au même emplacement, alors que les régions de Tchernobyl et de Fukushima restent inhabitables.

  • Par Orchidee31 - 13/06/2018 - 13:34 - Signaler un abus Très bon article

    Pour une fois, empreint d'objectivité, cela mérite d'être souligné - merci

  • Par Orchidee31 - 13/06/2018 - 13:37 - Signaler un abus Assougoudrel

    Très pertinent comme d'habitude :-))))

  • Par OLYTTEUS - 13/06/2018 - 13:43 - Signaler un abus Reagan, Trump même combat des médias

    Je me souviens des tomberaux de mépris,d'attaques ignobles contre Reagan; ce fut un très grand président. Cet unanimisme des médias est déplorable et les déconsidèrent. Grand merci M. Husson: oui, vous nous apportez beaucoup.

  • Par tunemar - 13/06/2018 - 15:00 - Signaler un abus Simplicité et pertinence

    Merci Messieurs, pour cette analyse particulièrement intéressante, détaillée et non moins explicite.

  • Par kelenborn - 13/06/2018 - 15:27 - Signaler un abus Je pense

    en lisant cet article à ce cul pincé de Nicole Bacharan , cette pimbeche évaporée qui avait son rond de serviette chaque fois qu'il y avait un débat sur les USA ( car elle était la spécialiste des USA alors que tout ce qu'elle doit en connaitre ce sont les méchancetés que l'on raconte sur Woody Allen) qui prenait un air dégouté à l'idée qu'il devait péter et roter à table, et bien , celle la comme tout ce que Merdialand compte de politiquement correct doit avoir épuisé le stock de couches-culottes de Lidl !!! Y en a un autre aussi, qui traitait Trump de "gros con "; peut être parce que Trump n'avait jamais braillé "vive Mao" ...tu connais Ben, un certain Frankencroute de la Gagadémie française!

  • Par kelenborn - 13/06/2018 - 15:33 - Signaler un abus edac44

    en 44 , y avait Pierre DAC ...mais lui...avait de l'humour!!!

  • Par A M A - 13/06/2018 - 15:35 - Signaler un abus Un grand Président ...malgré

    Un grand Président ...malgré lui? Question stupide. Compte tenu du comportement des médias à son sujet, celle-là ne surprend pas.

  • Par melanie ghislain - 13/06/2018 - 16:37 - Signaler un abus les europeens et surtout les

    les europeens et surtout les medias se moquent en permanence du president Trump, or, c'est un tres grand president l'economie americaine est au zenith grace a lui, le taux de chomage au plus bas, des personnes autour de lui tres intelligentes, c'est un homme d'affaire qui ae beaucoup de reussites, et maintenant il est au sommet, il sera reelu en 2020 , car le pays se trouve en meilleure forme qu'en 2016 avant son election, les europeens feraient mieux de critiquer tout ce qui se passe en Europe, avec tous ces differents clowns , on ne sait pas qui fait quoi, ce que l'on sait c'est qu'ils savent tres bien grace aux fonctionnaires plethoriques, depenser l'argent des contribuables euro[peens, quand Mr Trump baisse les impots ailleurs on les augmente, tout cela est pathetique, pendant ce temps les USA avancent, les europeens stagnent, comme quoi un bon dirigeant est capital pour relancer un pays, helas ce n'est pas le cas en france

  • Par melanie ghislain - 13/06/2018 - 16:37 - Signaler un abus les europeens et surtout les

    les europeens et surtout les medias se moquent en permanence du president Trump, or, c'est un tres grand president l'economie americaine est au zenith grace a lui, le taux de chomage au plus bas, des personnes autour de lui tres intelligentes, c'est un homme d'affaire qui ae beaucoup de reussites, et maintenant il est au sommet, il sera reelu en 2020 , car le pays se trouve en meilleure forme qu'en 2016 avant son election, les europeens feraient mieux de critiquer tout ce qui se passe en Europe, avec tous ces differents clowns , on ne sait pas qui fait quoi, ce que l'on sait c'est qu'ils savent tres bien grace aux fonctionnaires plethoriques, depenser l'argent des contribuables euro[peens, quand Mr Trump baisse les impots ailleurs on les augmente, tout cela est pathetique, pendant ce temps les USA avancent, les europeens stagnent, comme quoi un bon dirigeant est capital pour relancer un pays, helas ce n'est pas le cas en france

  • Par aristide41 - 13/06/2018 - 19:09 - Signaler un abus L'"economie américaine au zénith"

    Grâce à Trump. Il faut dire que c'est Obama qui s'est tapé le gros de la crise de 2008. Souvenez vous comme il a restructuré l'industrie automobile, par exemple. Le Q.E de la Fed a aussi été décisif. Trump a hérité d'une économie redressée. Et si vous pensez que les chiffres du chômage étaient faux du temps d'Obama, ils le sont tout autant aujourd'hui. Et une dernière chose, c'est sur notre dos que votre génie compte se refaire la cerise.

  • Par assougoudrel - 13/06/2018 - 19:43 - Signaler un abus @aristide41

    Votre Obama était aussi mauvais que VOS Hollande et Macron. Vous êtes de mauvaise fois. Huit ans de Obama et on a vu les dégâts. C'est lui qui a armé les terroristes en Syrie, avec le gros nain Hollande. Obama a été le plus mauvais de présidents américains et il n'est pas prêt d'être battu.

  • Par vangog - 13/06/2018 - 19:43 - Signaler un abus @aristide41 ça a l’air de vous faire mal aux fesses...

    que l’economie américaine soit au zénith?...pourquoi ne conseillez-vous pas à votre minet-à-cougars de prendre exemple sur Donald, s’il en est capable?...mais le génie ne se décrète pas à Terra nova, sinon ça se saurait...

  • Par JeanBart - 14/06/2018 - 12:55 - Signaler un abus Sa forme de génie

    C'est de se faire passer pour plus bête qu'il n'est. Et comme tous les autres politiques font le contraire, il se retrouve de fait en position de force.

  • Par kelenborn - 15/06/2018 - 16:01 - Signaler un abus On notera

    que selon un sondage aperçu dans le Figaro, 80% des français continuent à considérer Trump comme un imbécile! . A moins que ce ne soit un fake et que les enquêteurs n'aient fait qu'interroger les illettrés type edac, ( ce qui est quand même peu probable à moins d'être coprophile) cela en dit long à la fois sur la capacité d'intoxication du système médiatique et sur la bêtise de nos chers compatriotes!!! désespérant mais ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Eric Branaa

Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il fait partie de l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis (Eyrolles, 2015), Qui veut la peau du Parti républicain ? L’incroyable Donald Trump (Passy, 2016), et d'American Touch (Parlez-moi de vous), aux éditions de Passy (2016). Il vient de sortir "Trumpland, portrait d'une Amérique divisée" aux éditions Privat (2017).

Son prochain livre, 1968: Quand l'Amérique gronde, Privat (mai 2018).

Voir la bio en entier

Edouard Husson

Edouard Husson est spécialiste d’histoire politique contemporaine, en particulier de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne. Il est professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (Université de Cergy-Pontoise). Il a été membre du cabinet de Valérie Pécresse, avant d’être vice-chancelier des universités de Paris puis directeur général d’ESCP Europe et, enfin, vice-président de l’université Paris Sciences et Lettres. Il est membre du conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€