Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Impartialité... La direction de l'Agence France Presse a-t-elle applaudi à la victoire de François Hollande ?

Le soir de la victoire de François Hollande, l'AFP diffusait une vidéo sur laquelle on peut apercevoir plusieurs responsables de l'agence de presse en train d'applaudir. Célébration de l'information ou enthousiasme de cette alternance politique, les journalistes s'interrogent en interne, certains y voyant déjà une grossière erreur professionnelle.

Erreur de débutant

Publié le

Pourquoi la  direction de l'Agence France Presse (AFP) réunie au soir du second tour de la présidentielle a-t-elle applaudi lors de l'envoi du premier flash annonçant la victoire de François Hollande? La question suscite aujourd'hui  un malaise chez certains journalistes de l'agence qui s'interrogent en outre sur les raisons pour lesquelles la vidéo de cet "instant historique" a été mise en ligne sur le site de l'AFP. Cette séquence est visible à la rubrique "Making off" récemment créée à destination du grand public.

On peut y voir le PDG Emmanuel Hoog entouré de son directeur de l'information, du chef du service politique et de la rédactrice en chef centrale, prendre la décision de rompre le sacro-saint embargo de 20 heures et d'annoncer à leurs clients dès 18h53 l'élection du candidat socialiste. Pour justifier cette entorse à la loi, l'AFP explique dans le texte diffusé surson site qu'il n'était guère possible à une agence de dimension internationale de demeurer plus longtemps silencieuse alors que nombre de médias étrangers avaient commencé depuis la fin de l'après midi à annoncer le caractère inéluctable de l'entrée de François Hollande à l'Elysée.  "A 18 h 53, la décision est donc prise de diffuser le flash donnant Hollande président. Sylvie Maligorne prend sa respiration et appuie sur le bouton… Un petit brouhaha s'en suit. Des applaudissements pour fêter l'envoi du flash", raconte le texte du making off avant d'inviter l'internaute à visionner lui-même cet épisode de la vie de l'agence. Emmanuel Hoog, le visage rayonnant, frappe dans ses mains avec le reste du staff pour mieux savourer ce "moment crucial". Selon la direction de l'AFP, les applaudissements ne seraient venus saluer que l'audace d'avoir pris la bonne décision en outrepassant l'embargo de 20h.

Pour visionner la vidéo, cliquez ici. Mais cette explication ne semble pas avoir convaincu tous les journalistes de l'AFP. "Le texte qui accompagne la vidéo prétend que c'est le flash lui-même qui est applaudi et non l'élection, mais c'est une pure hypocrisie, car l'envoi de ce flash ne relève d'aucun exploit particulier de l'AFP, informationnel, technique ou autre", estime un journaliste chevronné de l'agence, contacté par Atlantico et qui préfère conserver l'anonymat. "L'AFP s'est contentée de décider de violer la loi comme elle l'avait déjà fait au premier tour, en diffusant des estimations déjà diffusées par des médias étrangers. Mais le flash ne constitue en lui-même aucun succès remarquable de l'agence qu'il conviendrait d'applaudir à tout rompre. Que reste-t-il à applaudir sinon le contenu?".

D"autres journalistes s'interrogent de surcroit sur la maladresse qui a consisté à diffuser un tel document. "C'est amener le fouet pour se faire battre. Le statut de l'Agence France Presse lui interdit toute prise de position ou ligne éditoriale en faveur d'un camp politique ou d'un autre. On voudrait faire envoyer un signal d'obéissance et de servilité à l'égard du nouveau pouvoir, on ne s'y prendrait pas autrement", relève un autre journaliste. Pourquoi avoir mis en ligne cette séquence grotesque? Pour mieux se démarquer de l'ère Sarkozyste? "Non, c'est absurde", plaide un rédac chef,  qui face à la bronca veut prendre la défense du PDG et de son équipe. "Tout le monde sait bien que Hoog n'est pas un type de droite et qu'il ne traine aucune casserole de l'époque Sarkozy". Il est vrai qu'à cet égard, le passé du PDG de l'AFP plaide en sa faveur. Cet énarque (promotion 1986) a connu une ascension rapide au ministère de la culture où il a débuté au cabinet de Jack Lang. En 1996, lorsque Jack Lang a pris la direction du Piccolo Teatro de Milan, Emanuel Hoog l'a suivi comme directeur délégué. De retour à Paris, Il est devenu conseiller chargé de la culture et des médias auprès de Laurent Fabius, d'abord à l'Assemblée Nationale puis au ministère de l'Economie et des Finances, jusqu'en 2001. Nommé PDG de l'Institut National de l'Audiovisuel en 2001, il a pris la présidence de l'AFP en 2010. 

La dérisoire séquence des applaudissements ne serait-elle finalement que la manifestation spontanée de l'enthousiasme du PDG de la première agence française et de ses collaborateurs à l'issue d'une campagne électorale particulièrement dense? S'agit-il d'une phase de relâchement comme il peut s'en produire dans n'importe quelle salle de rédaction après une journée de travail, d'une légère baisse de vigilance après un bouclage dans le stress ?  "Cette vidéo débile ne va pas en tous cas aider à rehausser l'image de l'AFP. On nous accuse régulièrement d'être une agence de gauche. Voilà le genre de conneries qui va faire le buzz et accréditer cette thèse ", confie désabusé un cadre de l'agence. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Kalinday - 15/05/2012 - 10:36 - Signaler un abus Les journalistes ont abandonné toute ethique depuis longtemps

    Il sera difficile de faire oublier la consanguinité entre les journalistes et la gauche française qui a été particulièrement visible ces 5 dernières années. Surtout maintenant qu'une journaliste se trouve aux côtés d'Hollande et a commencé à exercer son pouvoir (cf les histoires de Paris Match et de Salviac). Pendant ce dernier quinquennat, l'information a été mise au placard au profit de l'opinion et de la désinformation des journalistes. Cette vidéo n'est que le reflet du journalisme en France.

  • Par laurentso - 15/05/2012 - 10:40 - Signaler un abus Dans ce cas précis, cela peut se comprendre

    Sarkozy avait planifié la privatisation de l'AFP ! D'autre part, les journalistes ont le droit d'exprimer leurs idées entre eux. Ce qui est bizarre, en revanche, c'est la diffusion de cette vidéo.

  • Par heautontimoroumenos - 15/05/2012 - 11:14 - Signaler un abus la pensée inique a de beaux jours devant elle…

    … à l’occasion du premier tour de la présidentielle, des votes ont été organisés au CFJ et à l’ESJ de Lille, les deux plus prestigieuses écoles de journalisme de notre pays. Résultat : 100% pour les candidats de gauche dans la première, et ! Et 87% dans la seconde.

  • Par Mandos - 15/05/2012 - 12:03 - Signaler un abus Bénéfice du doute

    C'est vrai que jusqu'ici, le positionnement politique de l'AFP a toujours été un mystère aussi impénétrable que l'extinction des dinosaures ou l'Atlantide. Accordons à ces remarquables professionnels l'expression fugitive d'une simple sensibilité personnelle qu'on sait d'avance sans aucune influence sur leur travail d'irréprochables serviteurs de l'information, gardiens de la déontologie. Ce scepticisme de mauvais aloi est tout à fait déplacé en ces temps de réjouissances et de réconciliation nationale.

  • Par iznogoud - 15/05/2012 - 12:11 - Signaler un abus Vous découvrez ???

    Il est pourtant de notoriété publique que plus de 80% des journalistes se disent eux-même de gauche......

  • Par Thierry5635 - 15/05/2012 - 12:42 - Signaler un abus Un geste hautement symbolique...

    qui prouve que les électeurs de droite sont en-dessous de la vérité quand ils critiquent la sympathie excessive d'une grande partie de la presse pour la gauche. En vérité, les prétendus journalistes de l'AFP et de la plupart des médias confondent la mission d'information avec celle d'attaché de presse. Ils n'analysent pas honnêtement, ils ne commentent pas normalement, ils sont les attachés de presse de la gauche, pour ne pas dire l'agence chargée de sa communication globale. Les membres de l'AFP ont applaudi le résulltat de leur propagande partisane, anti-sarkozyste et pro-roses, souges et verts. Exactement comme une agence de com se vante d'avoir réussi la campagne de lancement d'une voiture, d'une ligne de vêtements ou d'un nouveau film.

  • Par castrofidel - 15/05/2012 - 13:19 - Signaler un abus Merci Atlantico

    Merci Atlantico d'être le seul site à nous révéler l'information vraie et pointue comme l'a fait hier, David Valence, professeur à Sciences po (mes hommages monsieur le professeur) dans son article intitulé "Que restera-t-il du sarkozysme après Sarkozy ? " en nous informant, je cite que "une majorité des Français n'a PAS voté François Hollande". Bêtement, comme l'Agence France-Presse, on aurait pu croire qu'il avait été élu.

  • Par castrofidel - 15/05/2012 - 13:27 - Signaler un abus Normal, quel gros mot !

    Et si c’était tout simplement l’émotion, l’émotion pour des journalistes d’une agence mondiale d’annoncer le nom du prochain président de la République française, aboutissement de plusieurs mois de travail sans relâche, dans un contexte de concurrence acharnée avec Reuters et d’autres médias ? Quand des journalistes ont passé des mois et des mois, à suivre minutes par minutes un épisode politique majeur, et qu’ils en arrivent au stade suprême, comme le franchissement de la ligne blanche à la fin d’un 100 mètres, n’est-il pas « normal » (« normal » sans doute un mot qui choque sur Atlantico) qu’ils expriment leur satisfaction professionnelle ?

  • Par bobocleaner - 15/05/2012 - 13:35 - Signaler un abus quand un journalistre découvre que 85 % des journalistes

    sont de gôôôôche le plus drole est qu'ils continuent a s la jouer "indépendance" et objectivité. La différence entre le Figaro et les autres journaux est que parfois les journalistes du Figaro sont bypassés par la rédaction en chef sur incitation politique alors que dans les autres journaux c'est un consensus entre gens partageant la même opinion et les mêmes intérêts. les gens de droite sont structurellement en forte minorité dans tous les médias, et encore plus les médias publics; lorsque vous allez à un meeting de droite allez écouter les journalistes, entre eux le plus souvent ils insultent militants et spectateurs. le petit journal de yann arthez est de ce point de vue trés représentatif de ce milieu

  • Par ISABLEUE - 15/05/2012 - 13:42 - Signaler un abus Je rassure ce journaliste qui pousse des cris d'orfraie

    au bout de 5 années d'insultes : il ne nous prend pas pour des jambons ??????

  • Par clbm - 15/05/2012 - 13:51 - Signaler un abus Hélas il n'y a pas de doute

    Hélas il n'y a pas de doute possible,toute l'AFP était heureuse du résultat des élections et , on peut le supposer d'après ce que l'on entend et voit dans les médias ,y avait contribué .Sur ce point il faudra q'une enquête soit effectuée avant que l'on puisse prouver cette contribution supposée.Pour ma part j'en suis certaine . J'avais déjà vu lors d'une élection où la gauche gagnait une caméra se promener dans les locaux de la télévision ,filmant tous les employés un à un en train d'applaudir .On a le droit d'avoir des opinions politiques mais il faut être irréprochable quand à l'objectivité dans son travail .Cette joyeuse connivence suggère qu'après un bel effort "on" a gagné.Ce "on" signe la collusion avec le parti en question.

  • Par cloberval - 15/05/2012 - 14:57 - Signaler un abus ce n'est pas une erreur

    c'est professionnel puisque c'est le président voulu, par la presse qui a été élu.

  • Par vangog - 15/05/2012 - 16:28 - Signaler un abus Amalgame, caricature et mensonge par omission sont les 3

    mamelles des propagandes idéologiques. Sous Sarko, la presse n'y avait pas échappé, mais l'organe directeur de la propagande était le PS. Maintenant que flamby est élu, la propagande devrait logiquement venir de l'UMP! On peut rêver, non?...

  • Par vinz26 - 15/05/2012 - 17:24 - Signaler un abus Un peu de sérieux

    Je commençais à franchement adhérer à l'article quand j'ai pris l'idée d'aller voir la vidéo par moi même. ... Mais de qui se moque t'on ?! Deux trois sourires timides et des applaudissements légers... Cela ne mérite pas un mot de plus.

  • Par Brunoest - 15/05/2012 - 17:25 - Signaler un abus Pourquoi les 85% journalistes sont de gauche...? Part 1

    Au cours de la dernière présidentielle ils ont fait une propagande pro-Hollande et une propagande Anti -Sarkozyste. Et ils continuent pour les législatives. Voici la raison : En France, tous les salariés sont exonérés de 10% de leur revenu au nom de frais professionnels. Les journalistes eux bénéficiaient depuis 1934 d"une déduction supplémentaire de 30%. En 1996 le gouvernement Juppé tire un trait sur toutes ces niches fiscales, «devenues sans rapport avec la réalité des frais professionnels supportés par les intéressés et qui ont donc perdu toute justification». Une profession va particulièrement se plaindre, les journalistes. On découvre à cette occasion que les journalistes ont nettement plus de moyens de pression que les autres. «Le souvenir que j"en conserve est moins la hargne des journalistes que la trouille des politiques», raconte Alain Lambert, ex-rapporteur du budget au Sénat.

  • Par Brunoest - 15/05/2012 - 17:26 - Signaler un abus Pourquoi les 85% journalistes sont de gauche...? Part 2

    Juppé tient bon face à la fronde, mais offre une première concession à la profession, la création d"un fonds budgétaire pour compenser la hausse d"impôt que subiront les journalistes. Parallèlement, des négociations sont engagées avec les syndicats. Elles aboutiront sous Jospin. Il est décidé de rétablir l"avantage fiscal, mais sous une forme un peu plus juste. Au lieu des 30%, les journalistes pourront dorénavant retirer 50000F (soit 7.650 EUR) de leurs revenus. Il n"empêche que les journalistes sont les seuls à bénéficier de la mesure. Avant les primaires les syndicats de journalistes notamment de l'humanité ont demandé à Mr Hollande de rétablir l'abattement de 30% pour les journalistes, de plus, chose étrange une certaine Valérie Massonneau (plus connue sous le nom de Valérie Trierweiler) fut la porte-parole des journalistes accompagnée bien sûr d'Audrey Pulvar. (en 2008 cette demande de rétablir les 30% fut demandée par les journalistes à Nicolas Sarkozy qui refusa, ce qui lui attira les foudres du monde journalistique, depuis ce jour la campagne anti-sarkozy commença).

  • Par Brunoest - 15/05/2012 - 17:27 - Signaler un abus Pourquoi les 85% journalistes sont de gauche...? Part 3

    42500 journalistes bénéficieront de cet avantage, mais on peut aussi se déclarer journaliste fiscalement sans carte de presse. Et des proches de journalistes, qui ne sont pas journalistes se déclarent journalistes sans carte de presse, sport très prisé chez les amis de l'Humanité et du Canard Enchaîné. De plus les journalistes de l'audiovisuel ont demandé à Hollande un abattement supplémentaire de 10% pour les frais dit: « frais esthétique » du fait qu'ils doivent en permanence faire des soins esthétiques pour être présentables devant les caméras. Hollande leur a promis qu'il leur rétablirai ce droit dès septembre 2012 si il est élu. N'en doutons pas, cette loi sera votée, et vous pouvez être sûr, que cela ne fera pas la une du journal de 20h00 ni la première page du journal l'Humanité, ni du Canard Enchaîné."

  • Par Imragen - 15/05/2012 - 17:47 - Signaler un abus Agence ou outil ?

    Il va falloir choisir. Mais tiens il y a un organisme d'Etat qui n'était pas colonisé par Sarko ? Mais alors notre nouveau Président n'était pas au courant ? Il va surement nommer un nouveau directeur de l'autre bord, dans un souci d'équilibre et pour respecter l'alternance !!!! On est bien parti pour le bourrage de crâne ; et vous journalistes de droite égarés dans la presse française, changez vite de job ou bien soyez assez astucieux pour devenir les "témoins" obligés dans toutes les controverses qui font vivre les médias. Mais achetez des armures et de gilets de sauvetage car cela va être périlleux...

  • Par Lepongiste - 15/05/2012 - 18:08 - Signaler un abus C'est une honte ....

    Ce ne sont pas des journalistes mais des militants de gauche !! 94 % des journalistes avaient voté contre Sarkozy en 2007 !! Je suppose que pour celle là d'élection ils ont battu le record....

  • Par quenottes - 15/05/2012 - 18:13 - Signaler un abus inquiétant

    lamentable... Une de nos libertés est d'avoir un système d'information juste et libre.. On peut se poser des questions.. De nombreux pays peu démocratiques ont utilisé ce moyen pour manipuler les masses. Lamentable et inquiétant En plus ces grands donneurs de leçon n'ont aucune dignité . Et il y a encore quelques naïfs de gauche pour justifier cela sur le forum... Que n'entendrait-on pas si 85 % de la presse était à droite !!! Mais si il n'y avait qu'eux... La France libre qui disaient .... Le PS est infiltré partout......

  • Par Imragen - 15/05/2012 - 18:53 - Signaler un abus @brunoest

    Merci pour votre contribution. Avez vous les références des textes législatifs ou décrets correspondant.

  • Par Imragen - 15/05/2012 - 19:01 - Signaler un abus @castrofidel

    Petit correctif, on dit "mes hommages" à une femme. Si on est de culture militaire, "mes respects" à un homme. A mon avis pour votre post, "bonjour, monsieur le professeur" eut été suffisant. Portez vous bien.

  • Par Tuffgong - 15/05/2012 - 19:28 - Signaler un abus Normal quand on sait que 174

    Normal quand on sait que 174 % des journalistes sont de gauche. Ou 175 %. J'ai un doute.

  • Par vangog - 15/05/2012 - 20:51 - Signaler un abus Vous avez raison Tuffgong: Le résultat est 175% si l'on compte

    les profiteurs, familles et parasites qui gravitent autour des cartes de presse magiques qui font des journalistes et de leurs proches une corporation de privilégiés d'un système de faveurs élaboré par la gauche au temps ou elle prévoyait que la propagande devait compenser sa perte d'influence électorale. Mais heureusement, "Flamby la morale" arrive sur son beau cheval blanc et va balayer tous ces privilèges indus!...

  • Par Diego - 15/05/2012 - 21:53 - Signaler un abus Si ça continue comme ça la

    Si ça continue comme ça la France va ressembler à Cuba ou à la Corée du Nord !!!!!

  • Par gabriel92600 - 15/05/2012 - 22:26 - Signaler un abus pour info

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-niche-fiscale-des-journalistes-est-elle-justifiee_237623.html

  • Par mumus - 15/05/2012 - 22:51 - Signaler un abus AFP

    L'agence France presse ne peut qu'avoir été impliquée dans la campagne de dénigrement de la gauche envers Nicolas Sarkozy puisque c'est elle qui fourni les articles à la totalité des journaux Français, ce qui donne une information uniforme et dirigée reprise sans analyse ni correction par les "journalistes" qui ne sont en définitive que des champions du copier-coller; vous allez voir que ce n'est pas fini et que la machine de destruction massive va redémarrer pour les législatives avec toujours l'anti- Sarkozysme comme poison.

  • Par le Gône - 15/05/2012 - 23:23 - Signaler un abus Ben c'est normal!!

    AFP est un des derniers bastion du PCF...que croyez vous!! ils sont tous communsites dans cette boite..et CGTiste ca va de soit

  • Par castrofidel - 16/05/2012 - 10:07 - Signaler un abus @Diego "la France va ressembler à Cuba" ?

    Alors pour le "cuba libre", citron et rhum sur glaçons, le tout arrosé de coca cola à discrétion. Remuer lentement. Servir dans un verre de type "tumbler". Décorer avec une tranche de citron vert. A savourer sans modération.

  • Par castrofidel - 16/05/2012 - 10:35 - Signaler un abus @Le Gône "AFP est un des derniers bastion du PCF"

    Votre information ("AFP est un des derniers bastion du PCF"), démontre que vous avez une excellente connaissance du monde des médias et plus particulièrement de celui des agences de presse. Toutes mes félicitations. Pour être plus précis, sachez que chaque journaliste de l'AFP devait dans le passé faire un stage à l'Agence TASS. Mais TASS n'étant plus ce que c'était du temps de l'URSS, les journalistes de l'AFP doivent maintenant faire un stage au quotidien cubain Granma. Et c'est là qu'on leur apprend à déceler les différents niveaux du crétinisme qui vont de 1 à 5 sur l'échelle d'Atlantico. Encore un effort, et vous gravirez l'échelon 4.

  • Par Brunoest - 16/05/2012 - 14:26 - Signaler un abus @ Imragen pour info du texte de loi

    Article 81 Modifié par Décret n°2012-653 du 4 mai 2012 - art. 1 Sont affranchis de l'impôt : 1° Les allocations spéciales destinées à couvrir les frais inhérents à la fonction ou à l'emploi et effectivement utilisées conformément à leur objet. Les rémunérations des journalistes, rédacteurs, photographes, directeurs de journaux et critiques dramatiques et musicaux perçues ès qualités constituent de telles allocations à concurrence de 7 650 euros. Toutefois, lorsque leur montant est fixé par voie législative, ces allocations sont toujours réputées utilisées conformément à leur objet et ne peuvent donner lieu à aucune vérification de la part de l'administration ;

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Karl Wilner

Karl Wilner est journaliste.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€