Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dette américaine : les agences de notation en embuscade

Le "shutdown" ne résout pas grand-chose tant l'endettement américain atteint des proportions colossales qui pourraient mener à des conséquences dramatiques.

Décod'Eco

Publié le
Dette américaine : les agences de notation en embuscade

Au cours des 25 prochaines années, les dépenses du gouvernement continueront d’augmenter plus vite que ses revenus. Crédit Flickr / Images_of_Money

La dette publique des 18 plus grandes économies du monde a augmenté de 33 000 milliards de dollars depuis 2007 (source : BRI). La dette américaine, qui vient d’atteindre le plafond légal de 16 700 milliards de dollars, représente la moitié de ce chiffre.

Au Congrès américain, la question de la hausse du plafond de la dette a fait l’objet de débats animés. Maintenant que ce débat est terminé, il sera probablement un peu plus facile pour la Fed de faire un premier petit pas en direction de la très critiquée réduction du quantitative easing (“taper”).

Le plus important reste cependant les perspectives à long terme. Selon une étude réalisée par le Congressional Budget Office (CBO), au cours des 25 prochaines années, les dépenses du gouvernement continueront d’augmenter plus vite que ses revenus. Le fossé se creuse et la dette publique totale ne cesse d’augmenter.

Au regard de l’économie du pays la dette augmente trop vite et ce rythme n’est pas supportable à long terme, selon le CBO.

A la fin de la présidence d’Obama, dans trois ans, la dette publique devrait atteindre 22 000 milliards de dollars et 30 000 milliards fin 2020. Le gouvernement fédéral américain paiera cette année 220 milliards d’intérêts et 823 milliards en 2023.

Le service de la dette (intérêts + amortissements) devient une charge économique insupportable. En 2038, les paiements des intérêts représenteront 5% du PIB. Il semble très peu probable que les Etats-Unis puissent y faire face sans le soutien de la Fed via ses QE, et ce alors que la croissance du PIB devrait rester faible. Le ratio taux d’épargne des ménages/revenu disponible n’est que de 4,5%, dans la fourchette basse constatée sur les 60 dernières années.

Les Etats-Unis affichent un déficit chronique de la balance des paiements courants (environ 100 milliards) qui doit être financé par les investissements étrangers. Les investisseurs non-résidents détiennent des obligations américaines pour un montant de 5 590 milliards, chiffre resté stable sur les six derniers mois. A long terme, de nombreuses banques centrales veulent réduire la prépondérance de la devise américaine dans leurs réserves de change afin de réduire leur dépendance vis-à-vis du dollar.

Conclusion : la tragédie du surendettement grotesque aux Etats-Unis atteint un nouveau niveau d’intensité. Standard & Poor’s a déjà dégradé les Etats-Unis à AA+. Les autres agences devraient suivre… et revoir à la baisse la notation américaine.

[Pour retrouver régulièrement le point de vue lucide du Dr. Unger sur le véritable état de l'économie mondiale, continuez votre lecture...]

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sna-hyper - 07/10/2013 - 09:34 - Signaler un abus Once again

    Bof ça fait 30 ans qu'on s'inquiète de cette dette.

  • Par vangog - 07/10/2013 - 13:20 - Signaler un abus Oui, mais on en est au point ou la dette Américaine

    impacte très sévèrement l'économie Européenne! Quand l'Euro sera a 1,5 Dollars, que l'Europe ne pourra plus payer ses importations énergétiques et qu'elle aura atteint le bout du chômage et de sa dette, elle aussi, alors les peuples se réveilleront contre leurs mauvais gestionnaires, qui ont privilégié leurs postes au bien public, par pur électoralisme. La pyramide de Ponzi des dettes américaines et Européennes est proche de s'effondrer, car ils ne trouvent plus preneurs...

  • Par Aristotic - 08/10/2013 - 07:45 - Signaler un abus @les indignés habituels

    Mais que fait le gouvernement socialo français. Encore un coup des énarques, des zayrault et de l'UMPS :-) Non? Vraiment personne pour le discours réchauffé ? Vous m'étonnez...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eberhardt Unger

Dr. Eberhardt Unger est un économiste indépendant, fort de plus de 30 ans d’expérience des marchés et de l’économie. Vous pouvez retrouver ses analyses sur le site www.fairesearch.de

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€