Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Démographie : ces nations européennes qui rétrécissent comme peau de chagrin (et oui, il y a bien pire que l’Europe de l’Ouest...)

Plusieurs Etats européens voient leur population décliner depuis une vingtaine d'années à cause d'une faible natalité et de l'immigration des jeunes de l'Est vers l'Ouest.

Natalité

Publié le - Mis à jour le 12 Janvier 2018
Démographie : ces nations européennes qui rétrécissent comme peau de chagrin (et oui, il y a bien pire que l’Europe de l’Ouest...)

Atlantico : Selon un article publié par Politico, la Lettonie serait une nation connaissant un  processus de "disparition, suite à chute de 20% de sa population entre 2000 et 2015. Quels sont les autres Etats européens connaissant la même infortune ? Quelles en sont les causes et les mécanismes ? Faut-il parler de "disparition des nations" ? 

Laurent Chalard : Plusieurs Etats européens, principalement situés en Europe orientale, voient leur population diminuer plus ou moins fortement depuis une vingtaine d’années. Deux principaux grands ensembles géographiques sont concernés. Le premier comprend des pays de l’ex-Urss, dont, outre la Lettonie, deux autres d’entre eux connaissent aussi un très fort déclin démographique : la Lituanie, pays voisin, et l’Ukraine, qui a perdu près de 8 millions d’habitants depuis son maximum de 1993 (près de 10 millions en incluant la Crimée devenue russe en 2014).

La population diminue aussi, mais moins fortement, en Estonie et en Moldavie. Le déclin démographique touche un second grand ensemble géographique, les Balkans au sens large, c’est-à-dire la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie (qui n’est pas balkanique), la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, l’Albanie et, plus récemment, la Grèce. Enfin, le Portugal a rejoint récemment le club des Etats se vidant.

La démographie déclinante s’explique, en règle générale, par une évolution défavorable des deux facteurs d’évolution de la population d’un territoire, c’est-à-dire la combinaison d’un déficit naturel et migratoire. Le premier est la conséquence d’une fécondité très abaissée, très largement inférieure au seuil de remplacement des générations, d’où un nombre de naissances moindre que de décès. Par exemple, en Bosnie-Herzégovine, l’indice de fécondité est inférieur à 1,3 enfant par femme, l’un des plus faibles du continent. Le second facteur est le produit d’une émigration massive des jeunes actifs vers l’Europe de l’ouest, où les salaires sont sensiblement plus élevés et les conditions de vie meilleures. Par exemple, environ un tiers des albanais ont quitté le pays depuis 1990.

Le terme de disparition des « nations » est exagéré. Ce n’est pas parce que la population d’un pays diminue qu’elle va disparaître. Pour cela, il faudrait que le niveau de départ soit très bas et que les facteurs défavorables d’évolution démographique le demeurent pendant plus d’un siècle. La question peut éventuellement se poser pour un Etat faiblement peuplé comme la Lettonie, qui a rarement été indépendante au cours de l’histoire, mais pas pour l’Ukraine (sous réserve qu’il existe réellement une « nation » ukrainienne », ce qui est une autre question…) ou la Roumanie ! Par contre, il est indéniable que ces Etats sont affaiblis par leurs mauvaises performances démographiques.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Nargath - 09/01/2018 - 10:18 - Signaler un abus Modèle teuton

    Les Lettons on voulu joué au bon élève de l'union européenne pour intégrer l'Euro au plus vite. Bilan, ce fut au pris d'une quasi liquidation de leur population, notamment des jeunes On en vois les résultats... J'avoue avoir du mal comprendre quel est l'objectif de viser un modèle qui ne garde que les vieux, est bien géré, paye des retraites, mais n'a aucun avenir faute de jeunes (cf modèle allemand)..

  • Par Ganesha - 09/01/2018 - 10:33 - Signaler un abus Aborigènes

    Heureusement qu'en France, nous avons des couples de lesbiennes (et, très accessoirement, quelques gays) pour maintenir la natalité des ''aborigènes'', face au ''Grand Remplacement'' !

  • Par pale rider - 09/01/2018 - 13:42 - Signaler un abus de nombreux jeunes actifs cèdent aux sirènes de la facilité et

    préfèrent émigrer... bon là je m'esclaffe . De deux choses l'une : soit émigrer est un choix difficile soit c'est comme dit ici une "solution de facilité" . Oh mais j'ai mal compris : un émigré qui vient d'Afrique est un pauvre contraint à l'exode et un émigré européen un feignant qui cherche la vie facile , j'ai bon ? Je connais un jeune portugais qui avec sa licence n aurait rien trouvé au pays alors il vécu 6 mois en Pologne payé 800 euros pour se faire une expérience , c 'est sûr partir tout seul à 2000 km de chez soi au lieu de rester au lit est une "solution de facilité " ... on rêve ...

  • Par kelenborn - 09/01/2018 - 14:17 - Signaler un abus Mr Chalard

    Juste un détail! une bonne partie des ces gens sont partis dans les pays du groupe de Visegrad. La natalité s'y était aussi effondrée mais , devenus le Lebensraum de l'Allemagne , les salaires y ont augmenté et l'un dans l'autre il y a pénurie de main d'oeuvre: ce sont les serbes qui, en Slovaquie travaillent dans le bâtiment! Mais voyez vous c'est la différence: on a fait venir des gens pauvres mais... civilisés quand Merkel a fait venir des sauvages faute de trouver les aborigènes chers à Ganesha, lequel a sans doute trop lu X Video ( c'est lui qui nous l'a dit) et pense que cela marche aussi par le petit trou !

  • Par Ganesha - 09/01/2018 - 14:41 - Signaler un abus Définition

    L'acception commune du mot aborigène renvoie à celui dont les ancêtres sont les premiers habitants connus de sa terre natale.

  • Par Ganesha - 09/01/2018 - 14:44 - Signaler un abus Élégant

    Je trouve ce mot infiniment plus élégant que ''souchien'' !

  • Par MIMINE 95 - 09/01/2018 - 14:55 - Signaler un abus CROISSONS ET MULTIPLIONS, à qui profite le crime !

    Nombre d'habitants au KM² par pays. Le premier chiffe indique, le nombre d'habitants au Km² en 1961 et le second, le nombre d'habitants au km² en 2016. CROATIE : 74, 51hab/km² / 2016 -74,53 hab/km² // ROUMANIE: 80,56 et 80,65-// BULGARIE: 71,8 et 65, 66 -// HONGRIE : 111, 39 et 108, 45 - SERBIE :86,74 et 80 69 - // ALBANIE : 60,58 et 104 97 -GRECE : 65,15 et 83 37 PORTUGAL -97,59 et 112,71-// LETTONIE: 02 (non c'est pas une erreur ) et 325 (pas poin du Japon à 348,35 habitants au Km²) - // FRANCE: 86, 65 et 122,17. Au vu de ces chiffres, il n'y a quand même pas le feu au lac et cette obsession de multiplier les consommateurs comme Jésus les pains et les poissons serait elle bien raisonnable et n'aurait elle pas pour but, plutôt que le bonheur du monde, le bonheur du chiffre d'affaire exponentielle ????

  • Par Deudeuche - 09/01/2018 - 15:09 - Signaler un abus @Ganesha

    lol!

  • Par cloette - 09/01/2018 - 16:31 - Signaler un abus aborigènes

    non c'est inexact, le mot qui convient est indigènes. Car aborigènes est spécifique à l'Australie

  • Par cloette - 09/01/2018 - 16:31 - Signaler un abus aborigènes

    non c'est inexact, le mot qui convient est indigènes. Car aborigènes est spécifique à l'Australie

  • Par MIMINE 95 - 09/01/2018 - 17:32 - Signaler un abus MERCI A PALE RIDER

    d'évoquer la schizophrénie ambiante .

  • Par Ganesha - 09/01/2018 - 17:40 - Signaler un abus Cloette

    Après une recherche internet, ces mots sont synonymes. Indigène indique l'on est né dans le pays. Autochtone, que vos ancêtres y sont nés. Aborigène, que vos ancêtres très éloignés ont vécu dans ce pays... depuis la nuit des temps ! === http://www.correction24.com/2016/07/indigene-autochtone-aborigene-etc.html

  • Par kelenborn - 09/01/2018 - 18:11 - Signaler un abus Et...

    Est-ce que Vangode et Ah2bouh sont synonymes parce que ...ils sont aussi cons l'un que l'autre!

  • Par philippe de commynes - 10/01/2018 - 10:31 - Signaler un abus Deux exceptions

    ou la natalité remonte, la hongrie, avec un dispositif d'accession à la propriété pour les couples ayant au moins trois enfants (amis avec participation financière minimale des familles, de telle sorte que dans les faits on évite de subventionner la natalité rom), et la pologne, allocation de 200 zlotys/120 euros à partir du 2ème enfant. Le tout avec des dirigeants populistes qui font aussi avoir à leurs pays les finances les plus saines.

  • Par philippe de commynes - 10/01/2018 - 10:33 - Signaler un abus correction

    avec participation financière

  • Par vangog - 10/01/2018 - 11:04 - Signaler un abus « L’Europe périphérique »!

    Decidemment, chaque demi-siècle, l’Allemagne a le don de foutre le bordel en Europe...avant de réaliser le marché unique, a-t-on mesuré la perte humaine qu’il signifirait pour des pays introduits aux forceps dans un « espace économique non optimal »?...ben, non! Car les socialos de l’époque croyaient bêtement que tout ça s’uniformiserait, après...ces inconscients n’avaient pas prévu ces diffusions mortelles de peuples dues à la plus faible osmolarité de l’Allemagne...encore raté!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Chalard

Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€