Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 22 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les entrepreneurs français qui réussissent sont ceux qui partent s'installer à l'étranger

La politique du gouvernement continue d'évoluer en totale contradiction avec le monde des affaires, de l'entreprise et de la production de richesses.

La semaine de Jean-Marc Sylvestre

Publié le

Alors que le président de la République avait manifesté l’intention de se rapprocher du monde de l’entreprise, la semaine qui vient de s’écouler à montré que dans les faits, François Hollande est retombé dans une logique politique de préservation des intérêts immédiats de sa majorité… et cela au détriments de l’avenir et des réalités de l’économie.

Nous avons aujourd’hui un pouvoir politique complètement déconnecté, qui évolue en contradiction de plus en plus fragrante avec le monde des affaires, de l’entreprise et de la production de richesses. Il n'y a pas de climat particulièrement conflictuel, il a désormais une étonnante indifférence réciproque.

A la fin du mois d’août, divine surprise, les chefs d’entreprise croient percevoir une certaine attention bienveillante du président et de ses ministres à l’égard de leur problèmes et de leurs contraintes. Pour la première fois, la majorité des ministres du gouvernement annonçaient comme objectif la nécessite de restaurer la compétitivité. Pour la première fois, un gouvernement socialiste disait implicitement que les modèles Keynésien de relance par la demande n'étaient plus adaptés à la situation, pour essayer d’imaginer un soutien de l’offre productive des entreprises. 

On n’avait pas encore sorti Schumpeter de son placard mais enfin, ou était en train de tuer Keynes. Avec préméditation.

Au lendemain d’une réforme des retraites parfaitement honteuse dans la mesure où elle ne résolvait aucun problème, le Premier ministre annonçait que la hausse de la cotisation vieillesse payée par l’employeur serait entièrement compensée par la baisse de charges sur la famille et la maladie.

Personne n’a été dupe. Parce qu'il faudra bien compenser la baisse des recettes sur la maladie ou la famille. Tout le monde a pensé qu’une fois de plus ce gouvernement cachait la poussière sous les tapis, mais on a fait comme si c’était bien. Quelques jours plus tard, Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg viennent câliner les patrons qui se sont mis au vert sur le campus d’HEC, il annoncent une grande politique industrielle sur le thème "l'Etat doit jouer son rôle mais rien que son rôle" à ce moment-là, on s’en souvient, Denis Kessler a failli s’étouffer en riant… et, cerise sur le gâteau patronal, François Hollande lui-même annonce dans le journal Le Monde, le soir même, une pause fiscale.

Alors à partir de cette seconde, le monde des affaires a sorti les calculettes. Si le gouvernement s’engage à ne pas augmenter la pression fiscale, et s'il veut respecter son engagement budgétaire, c’est qu’il va baisser les dépenses publiques, c’est logique ! les patrons se disent qu'après tout, les politiques ont enfin compris comment marche l’économie.

Eh bien les politiques qui nous gouvernent ne savent faire qu'une seule chose : de la politique à court terme et calmer la grogne, attendre qu'elle passe et demain est un autre jour... Les deux dernières semaines nous ont montré que la gouvernance française n'avait rien changé dans sa logique de fonctionnement.

Le président de la République défend toujours l’idée que la croissance finira bien par revenir (comment, par où, personne ne le sait et pour cause, la croissance ne tombe pas du ciel, elle se fabrique), du coup ses ministres ne sont pas les gérants de l’avenir, ils sont les administrateurs d’intérêts et d’avantages acquis.

La prochaine loi de finance est un pur scandale. Elle n’organise aucune réduction de dépenses publiques ou sociales. Rien sur les retraites, rien sur l’assurance chômage, rien sur le mille-feuille administratif, rien sur les montagnes d’aides et de subventions et de prestations, rien sur les effectifs, rien sur la productivité administrative, rien sur les collectivités locales. Donc si les dépenses publiques ne baissent pas, il faudra encore remonter les impôts. Mais ce n’est pas tout, le gouvernement, la semaine dernière, a laissé voter une loi sur le logement qui est une loi purement politique voulue par Cécile Duflot pour rassurer ses militants verts, les associations de mal logés et les courants d’extrême gauche. C’est une loi catastrophe qui laisse croire qu'en encadrant le prix des loyers, on pourra plus facilement construire des logements, c’est une loi malheureuse qui institue une sorte de sécurité sociale des loyers, censée garantir le paiement des loyers mais ne peut pas marcher. Parce que l’Etat se retrouverait avec des milliers de locataires qui n’auraient plus aucun intérêt à payer leurs loyers.

Cette semaine, le président de la République a protégé sa majorité et notamment le courant écologique. Ce qui ne changera rien dans l’équilibre des forces, il existe une majorité de verts pour ne pas se reconnaître dans la politique conduite par François Hollande, d’où cette sorte d’ultimatum qui lui a été posé pour prouver qu'il est capable de réaliser la transition énergétique. Le président de la République a 6 jours pour promettre l’irréalisable c’est-à-dire prendre des mesures qui risquent d’enfoncer encore plus la compétitivité. Les entreprises françaises n’ont pas besoin de taxes nouvelles, elles demandent des allègements. Elles ont aussi besoin d’une énergie à bas coût… D’une expérimentation sur les gaz de schistes. Bref tout l’inverse de ce que prônent les écologistes.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jerem - 15/09/2013 - 13:28 - Signaler un abus Alors votre creation d'entreprise à l'etranger en est ou ?

    Alors JM S ou en etes vous de VOTRE creation d'entreprise , vous qui avez vecu dans une belle bulle médiatique de la radio et la télé publique puis du monde merveilleux d'une grosse caisse de résonance.... un peu comme Arthur qui se demande a quoi sert France2 oubliant un peu vite que le PDG elkabbach lui a mis ses deux emissions phares à l'antenne en le financant , en le laissant s'installer sur l'antenne avant de partir tranquille sur TF1 . Son intervention sur RMC etait une tres belle illustration de l'amnesie d'un bosseur qui oublie un peu vite dans quelles conditions , il a commencé ... Alors les bons conseils de JMS c'est un peu pareil ..... Et on n'oublie pas le bel aveu chez denisot" je savais mais 'ai rien dit " . bel aveu d'un manipulateur qui n'informe pas mais donne des leçons , ne pose pas des questions mais formule la réponse pour ses invités .... (les clés de l'economie ... c'etait le top abyss)

  • Par jerem - 15/09/2013 - 13:33 - Signaler un abus allegements ? et quels resultats ?

    exonerations sur les charges des bas salaries : 30 milliards supprision de la taxe professionnelle net de la nouvelle contirbution : 20 milliards CISE: 20 milliards .... TVA restauration : 3 milliards TVA travaux 5.5 milliards eh oh ....on fait le point quand sur le cout marginal ? Comme pour les 5 milliards annuels pour faire moins de 15 millions d'heures supp supplementaires soit 333 euros par heure supplementaire effectués en plus du stock de 700 millions qui étiaent deja faites. ALORS ARRETER VOTRE RITOURNELLE que vous chanter depuis que vous etiez à france inter ....

  • Par jerem - 15/09/2013 - 13:44 - Signaler un abus kissinger .... le micro d'ockrent lui manquait

    "Quand les Britanniques sont d’accord avec nous, c’est parce qu’ils trouvent que nos positions sont intelligentes, ... ,quand les Français sont d’accord avec nous c’est parce qu’ils nous trouvent stupides et qu’ils se sentent obligés de nous faire la leçon." voila qui est superbement cohérent .... et donc on suppose qu'en 2003 quand Tony blair a fait preuve de la plus belle intelligence et Chirac de la plus grande stupidité ..... D'ailleurs en irak tout baigne jour apres jour depuis .... dans le sang .... ET jean marc sylvestre pense donc que le propos de Kissinger , aussi frais qu'un VGe interviewe par un elkabbach pour bien faire la rentrée victorieuse d'Europe1, a des propos qui meritent d'etre gravé dans le marbre . henry kissinger : 90 ans on attend le face à face VGE/ Kissinger sous la houlette de Duhamel en HD et 3D .

  • Par Glop Glop - 15/09/2013 - 13:48 - Signaler un abus @ jerem - 15/09/2013 - 13:44

    "on attend le face à face VGE/ Kissinger sous la houlette de Duhamel en HD et 3D" - J'adore...

  • Par jerem - 15/09/2013 - 13:49 - Signaler un abus hollande ? vive Ashton , non ?

    "François Hollande explique lui, à qui veut l’entendre, que c’est grâce à la France et à ses positions courageuses que les Américains et les Russes ont pu ébaucher un début de solution." sans blague ? hollande serait d'un naturel un "tireur de couverture a soi" ....il n'y aurait pas confusion ? MAis il est vrai que l'on a bien noté la reaction ESSENTIELLE de katherine Ashton dans cettte fonction tellement bien vendue en 2005 comme un poste essentiel pour la cohérence de l'union européenne face aux evenements du monde ..... on n'a tous en tete ses déclarations et on remercie tous les bons journalistes pour avoir bien relayer le travail d'une structure qui doit bien dépenser l'argent public pour au minimum exsiter ..... rappellons nous comment la fonction devait revolutionner l'europe du traité constitutionnel .... ca ! on est voit la fulgurance !!!

  • Par jerem - 15/09/2013 - 13:55 - Signaler un abus @Glop Glop - 15/09/2013 - 13:48

    ah oui j'adore ces mecs qui pendant 40 ans reclament que cela bouge et font la lecon , facon french bashing mais s"'accrochent a leur fauteuil dans des fonctions que ne sont pas celles (parfaitement et au contraire, légitime) d'un patron proprietaire de sa boite ..... Comme l'autre au figaro ... inaudible mais qui venait encore avec JP faire la grande emission du dimanche d 'europe1 ..... Mais que ne creent ils leur boite....pour etre patron enfin en direct et non par délégation.... Beytout merite au moins cet hommage.

  • Par jean fume - 15/09/2013 - 14:13 - Signaler un abus Technique de gestion bien connue en Socialie !

    Un jour, la courbe va bien finir par s'inverser ! A partir de cette certitude, posée comme loi de physique fondamentale, tout devient possible.

  • Par Salaudepatron - 15/09/2013 - 14:43 - Signaler un abus Fort en calcul le Jerem !

    Perso, je n'ai pas vu les effets des allégements dont vous semblez croire qu'ils sont effectifs : - Allégement sur les bas salaires : je me permets juste de rappeler que ces allégements ne font que COMPENSER une partie de l'énorme surcoût généré par les 35 h, donc bénéfice égal à zéro, puisque la compensation n'a jamais été totale. - Taxe pro : pour ma boîte, entre la CFE et la CVAE, je paye plus qu'avant, donc la aussi bénéfice égal à zéro. -CICE : pour le moment, on en parle beaucoup, mais on en a toujours pas vu la couleur, donc bénéfice égal a zéro. - TVA a taux réduit... Pas concerné, donc bénéfice égal a zéro. Ça vous suffit comme décompte, ou il faut que je développe ? Et je ne vous fais pas la liste de toutes les taxes et autres prélèvements qui ont fait un bond magistral.... Donc avant de hurler sur les "cadeaux" aux entreprises, allez voir sur le terrains chez des gens qui bossent vraiment... Pas dans les journaux !

  • Par fraxcu - 15/09/2013 - 15:06 - Signaler un abus Dépôt de bilan

    @jerem. Les entreprises gagnent tellement d'argent qu'elles n'ont jamais été aussi nombreuses à déposer le bilan et leurs dirigeants à perdre tout ce qu'ils avaient et même plus. Il faut donc croire que vos copains communistes ont repris deux fois d'une main ce qu'ils avaient donné de l'autre. À moins que vous en fassiez partie .....

  • Par DelinfoLibre - 15/09/2013 - 15:23 - Signaler un abus Etonnés ?

    On a confié la France à des petits instituteurs remplis de haine, des types qui sont figés dans leur France collectiviste de 1945, tout grisonnant du cerveau à l'image de leur blouse. Leur idées sont aussi moches et puent la laideur à l'image d'une sinistre résidence des ex pays de l'Est. Là bas, même l'herbe, les bordures de trottoir, la terre, la peinture des jeux d'enfant dans les parcs avaient la couleur terne du communisme. C'est ce que la France est en train de devenir en pire... Honte à l'UMP qui voudrait prendre la place sans rien remettre en question sur cette République Démocratique Française, l'un des derniers pays communiste au monde finalement !!!

  • Par un_lecteur - 15/09/2013 - 16:38 - Signaler un abus masos les patrons ? et les autres ?

    Ben oui, les patrons qui quittent ce pays où on leur fait plein de cadeaux : Ils doivent être masochistes. Aussi maso que les syndicats qui s'indignent à chaque départ d'un "patron exploiteur" : Ils devraient au contraire être ravis . . La France un pays de masos; Il faut l'être pour avoir mis au pouvoir cette bande de nuls !

  • Par Benvoyons - 15/09/2013 - 17:38 - Signaler un abus Alors qu'ils ne devraient représenter que 7% des Français

    les Fonctionnaires sont 9.2%. Pour être que 7% ils ne doivent être que dans le Régalien. « La démocratie est une dictature contrôlée par quelques individus dont les électeurs sont les complices. » de Raymond Proulx (les Fonctionnaires pour la France 65% des députés et Sénateurs alors qu'ils représentent 9.2% des Français) « La démocratie a du bon pour ceux qui savent en profiter. » de Charlotte Savary (les Fonctionnaires pour la France 65% des députés et Sénateurs alors qu'ils représentent 9.2% des Français ) Il faut une loi ( comme toutes les grandes démocratie dont l'UK) pour sauver la démocratie Française, obligeant un Fonctionnaire pour être élu de quitter définitivement la Fonction Public.

  • Par boblecler - 15/09/2013 - 21:44 - Signaler un abus grace à nicolas sarkosy et lecteurs d'atlantico plus d'impots

    Tous les artisans sont des nuls. Le braqueur qui est mort est un appprenti boulanger. Nicolas sarkozy a laissé 640 milliards de dettes, un million de chomeurs et deux millions d'immigrés en plus. La réformede la taxe pro c'est sarkozy. La baisse à 7% de tva augmenté les marges des restaurants à 13 %. ILS ONT VOLE LES FRANCAIS. LES AUTO ENTREPRENEURS ONT SUPPRIME DES EMPLOIS POUR RIEN. Les aallégements de charge TEPA n'ont servi à rien 30 milliards de perdu. Les exportations ont plongé à moins 75 milliards d'euros

  • Par Solognitude - 15/09/2013 - 22:08 - Signaler un abus @Boboeclair

    Mais qu'est-ce que vous pouvez dire comme conneries! Allez donc vous coucher, demain sera un autre jour!

  • Par jerem - 15/09/2013 - 22:45 - Signaler un abus @Catoneo - 15/09/2013 - 17:42

    comme cela est bien dit . je suis tt a fait d'accord avec vous (l'ambiance, l'enthousiasme, l'impulsion) . Pour la lucarne faudra en parler aux squatteurs de la télé radio qui depuis 40 ans usent les memes fiches avec les memes commentaires et les a priori. C'est exactement cela . le continuel concerto sur l'herbe plus verte ailleurs .... Alors entre la vue correcte d'une vue realiste des situations et le calcul continuel de présenter des horizons funestes en pointant du doigt le "ce pays", il ya des marges considerables dans lesquelles heureusement certains trouvent l'ambiance, l'impulsion et l'allant que des stratéges souhaitent etouffer pour mieux reprendre la main ..... et cela vaut autant d'un coté que de l'autre (pour vous mettre tout a fait a l'aise) . Car l'herbe si verte ailleurs .... quand on aura des 5% de croissance en europe et du 0% en france , on pourra en reparler de la couleur rouge ecarlate que des démoralisateurs continuels comme Sylvestre ont passé leur vie a mettre dans leur micro. Jamais rien ne va en france et le marché a toute les faveurs de ce personnage que Ivan Levai toruvait encore a défendre à l'antenne quand les auditeurs dénoncait son parti pris

  • Par jerem - 15/09/2013 - 22:49 - Signaler un abus @ Benvoyons - 15/09/2013 - 17:38

    oui prenons exemple sur ces grandes démocraties .... qui favorisent les metiers de conférenciers a pas de prix pour des interventions de prestige comme le fait la miss france pendant son année .... oui louons les exemples de démocratie integre ou les conflits d'interets n'existent nulle part et ou les notes de frais sur le dos du contribuable n'ont jamais fait de scandales nationaux ... oui louons la modernité de ce parlement avec son arbitre en perruque d'époque ..... Merci pour ce moment de poilade

  • Par jerem - 15/09/2013 - 22:55 - Signaler un abus et la prochaine intégration de Free au cac40

    un veritable mondialisation avec securisation off shore contre le risque francais ..... eh Sylvestre si une entreprise de niveau mondial ne faisait pas 80% de son chiffre d'affaires à l'etranger au regard de la france qui n'est qu'un pays représentant 1% de la popualtion mondiale et seulement 3% du pib mondial, elle ne serait pas mondiale ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il est l'auteur de Tout va bien ! (ou presque), la preuve en 25 leçons aux éditions Fayard

Il est également l'auteur du site http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€