Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des croisés anti-Hollande ? De simples moqueries à mille lieues de la haine qu'a subie Nicolas Sarkozy

François Hollande, comme Nicolas Sarkozy avant lui, voit sa présidence transformée en un chemin de croix. Le Nouvel Obs présente ainsi en "une" cette semaine les "croisés anti-Hollande". Mais ceux-ci restent bien sages par rapport à ceux qui partaient à la chasse au Sarko...

Le Nain vs Flamby

Publié le

Ce pelé, ce galeux, d’où nous vient tout le mal… Ce fut, pour de nombreuses âmes en peine, la définition de Sarkozy pendant son quinquennat. Depuis six mois, tout se passe comme si, à son tour, François Hollande était victime d’un syndrome de rejet que la sous- culture anglo-saxonne appelle le « bashing ». Sondages en baisse à la recherche du gaz de schiste, ricanements en tous genres de la droite décomplexée ou pas, grognements à peine retenus de la gauche de gauche persuadée que Hollande trahit la Révolution. Splendeur et misère du pouvoir acquis laborieusement dans les urnes et qui se transforme en chemin de croix au moment de la rencontre avec la réalité et ses échéances.

Hollande écartait la crise et vitupérait la finance pendant sa campagne : il est aujourd’hui condamné à les gérer du mieux qu’il peut. Les nostalgiques de Nicolas lui reprochent de faire du Sarkozy sans le dire, ce qui est excessif ; les partisans du Grand Soir lui en veulent de n’avoir franchi le Rubicon que pour y pêcher à la ligne, au milieu du gué. Cela s’appelle, ici et ailleurs, la social-démocratie ou le social-libéralisme, deux étiquettes très mal vues par les rebelles de conviction. 

Il existe néanmoins une grosse différence entre la chasse au Sarko et la chasse au François. Dans la première, pendant cinq ans, dominait un fond de haine et de rejet qui n’est pas, loin s’en faut, exprimé de la même manière chez les anti-Hollande. Il suffit de rappeler que l’on traita Sarkozy de Voyou de la République, de menteur, de faussaire, de tache sur le drapeau et autres amabilités encore plus pressantes. Pour une partie de la population et surtout des médias, l’on ne pouvait plus respirer en liberté tant que le « nain », le nabot, était à l’Elysée : tout juste si l’on ne comparait pas la France de Sarko à celle de l’Occupation avec l’expulsion des Roms vers Auschwitz, of course, excusez du peu…

Le climat est tout autre en ce qui concerne Hollande : on rigole de Flamby, de sa faiblesse envers ses femmes, de ses hésitations, de ses promesses non tenues, mais on ne le hait pas. Il existe certes un rejet de sa politique, mais chacun voit, pour s’en réjouir ou pour le déplorer, qu’il ne fut socialiste que rue de Solferino et pendant la campagne et qu’il s’essaye aujourd’hui, en bon réformateur, à appliquer le programme que ce pauvre Bayrou fut incapable d’incarner. Les adversaires de Hollande vitupèrent son incompétence, ou sa timidité. Les anti-Sarko en voulaient à la personne même de l’ex-président. C’était vraiment, pour eux : « Voir le petit Sarko à son dernier soupir, seul en être la cause et mourir de plaisir… ». Hollande, lui, pour le moment, fait ricaner l’UMP et le Front National, et indigne les écolos anti-aéroport et la gauche anticapitaliste.

La personne même de Sarko provoquait des réflexes pavloviens. Aujourd’hui, les anti-Hollande n’ont pas encore brandi les couteaux. A suivre…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jerem - 18/11/2012 - 11:28 - Signaler un abus Bercoff c'est bon

    Il est vrai qu'il ne serait pas venu nous voir toutes les semaines sur les ecrans en lieu et place de son chef de gouvernement et de ses ministres qui ne savaient pas une phrase sans repeter "nicolas sarkozy ,le president de la république" (des fois qu'on aurait eu des doutes) , peut etre qu'il aurait eu une autre dose de reaction a ses discours qui n'etaient pas rempli d'amabilité non plus ... les sorties sur les chercheurs, la princeesse de cleves et les corpos intermediaires et les greves qui passe inapercu ne pouvaient qu'attirer des reactions a meme hauteur ..... Alors arretez de vous faire l'avocat de quelqu'un qui sait parfaitement ce qu'il a fait et a su en jouer: il faudrait gober le cavalier de la camargue et reter pantois . A part des permanents de locaux ump , on voit vraiment pas pourquoi .

  • Par jerem - 18/11/2012 - 11:30 - Signaler un abus quant a bayrou

    quant a bayrou que certains encenseraient aujourd'hui , il a été particulierement nul pour sa campagne. Quant on vient a l'emission principale , celle qui fait les meilleures audiences apres avoir essuyé les platres sur celle de TF1 à l'audience initiale ridicule, on NE VIENT PAS SANS SON PGRAMME POUR DIRE PENDANT 2H: attendez le moment venu ..... Ca va bien , un moment ! etre touche par la grace et louper le coche c'est lamentable.

  • Par Apicius - 18/11/2012 - 12:07 - Signaler un abus à Jerem ...

    Vous avez raison, Sarkozy savait parfaitement ce qu'il faisait ... à la différence de Hollande qui ne sait pas ce qu'il fait.

  • Par De France et de plus loin - 18/11/2012 - 12:45 - Signaler un abus Chouine bercoff, chouine ,

    Chouine bercoff, chouine , c'est bien qu un journaliste perde son temps dans ce genre de comparaisons .

  • Par Cyriades - 18/11/2012 - 13:16 - Signaler un abus Pourquoi?

    Pourquoi tant de haine? Ha non, il en manque un, à Flanby, justement.

  • Par vangog - 18/11/2012 - 13:53 - Signaler un abus Non, cela se nomme "Social-démagogie"!

    Non pas "social-démocratie", car la politique de Flamby n'a rien de comparable avec les politiques scandinaves et nord-Européennes, qui ont su débarrasser leurs syndicats et leur vie publique de la gangrène d'extrême-gauche, acquérant ainsi le pragmatisme nécessaire à une "social-démocratie" intelligente. Non pas "social-libéralisme", car un pays où 56% du PIB et bientôt 57%, constitue de la dépense publique, où les privilèges ne sont accordés qu'en fonction d'une appétence plus ou moins forte pour cette dérive étatique, ce pays n'a plus rien a voir avec le libéralisme! Mais oui, "social-démagogie", symbole d'une politique fluctuante entre pragmatisme mal assumé et alliances malsaines, tel est le caractère de cette politique, dont Flamby est le prototype le plus abouti de toutel'Europe Sudiste, et qui emmènera la France au fond du gouffre...

  • Par pandore - 18/11/2012 - 14:13 - Signaler un abus @ De France et de plus loin

    Ce serait bien si vous pouviez être " de plus loin " encore.... C'est à dire à l'extrémité , plus loin que loin, ailleurs...quoi ! En faisant un effort , je suis certain que vous pourriez même ne pas être......Voguer dans l'invisible et proférer vos commentaires idiots ; sans réelle argumentation ; dans un au-delà inaccessible pour les lecteurs de ce site....Ca ça serait bien ! Et ça nous éviterait des commentaires lapidaires et crétins qui ne veulent rien dire à force de subjectivité et de manque d'imagination dans la critique. Merci et à jamais.!!!!!!!!!!!!

  • Par troiscentsalheure - 18/11/2012 - 14:24 - Signaler un abus Ridicule

    Tous les hommes politiques sont brocardés et Hollande l'est aussi sur sa personne. Les responsables sont les mauvais journalistes et les hommes politiques eux-mêmes en mal d'arguments pertinents.

  • Par carredas - 18/11/2012 - 14:25 - Signaler un abus Liberté surveillée...

    Heureusement, De France et de plus loin est là comme tout bon intervenant de gauche défenseur de la liberté de la presse pour dire ce qu'il est bon de critiquer quand on est journaliste, et ce qu'il est superflu de faire... C'est un peu comme les défenseurs de la liberté de manifestation qui ne supportent pas les manifestations hostiles au mariage pour tous !

  • Par géodith - 18/11/2012 - 15:25 - Signaler un abus Media Paris ment, Media Paris ment

    Media Paris est avec Persiflan..(une adaptation du Général 2 gaulle !) Le pov' cheri-flamby, il a une cote de popularité qui baisse mais même les média ne donnent pas/plus le niveau ! Ce gars est une arnaque, il nous coule, il nous suicide, merci les média et les français assez cons pour suivre ces média ! Delenda est caton. Il y a urgence... A Atlantico : A quand une chaine TV ?

  • Par cbrunet - 18/11/2012 - 15:56 - Signaler un abus Métèque !

    Comment supporter un Président de la République ne sortant ni du sérail ( ces grands corps malades et stériles ) ,ni de la bourgeoisie caviar ? Et fraîchement français en plus ! Un sacrilège pour tous les nains possédant un peu de pouvoir et beaucoup de haine . Heureusement leur héros nouveau est comme eux : nul et vil . Mais bon, les affaires vont pouvoir reprendre entre gens compétant!

  • Par Benvoyons - 18/11/2012 - 16:23 - Signaler un abus La loi fondamentale de la gauche est d'Haïr et bien

    évidemment la gauche aussi haïra Caton1° triple Zayrault mais dans un an1/2 lorsqu’il nous faudra escaladé le Mur du trou où sera /la France. Car dans un an les riches n'étant plus riches où partis la gauche n'aura plus comme loisir que de dire "casse toi pauvre con" à notre Caton1° triple Zayrault.

  • Par laïcité - 18/11/2012 - 16:27 - Signaler un abus Très bien résumé Mr Bercoff !

    mais en vous écartant de la "bien-pensance" qui règne presque sans partage dans le monde journalistique (tout le monde sait que la majorité des journalistes a voté Hollande au 1er tour et plus de 90% au 2ème tour ! ) ceci explique sans doute l'animosité moindre des médias envers Flamby!... que celle affichée auparavant à l'adresse de Sarko. Je n'étais pas un supporter de Sarko et pourtant je trouve que certains "journaleux" se sont totalement décrédibilisé et discrédité en étant vraiment outrancié vis à vis de Sarko, il suffit de se rappeler de certains titres de Marianne, de Libération et Nouvel Obs pour juger du pétage de plomb manifeste de certains de ces "journaleux" tellement ils étaient submergés par la haine de Sako!... leur faisant oublier le minimum de déontologie qui doit normalement prévaloir dans ce métier !!!

  • Par ZOEDUBATO - 18/11/2012 - 16:31 - Signaler un abus Le chef de clan dégrade le respect du à sa fonction de jour en

    jour et ce n'est pas une question d'homme ou de popularité ou de critiques mais de capacité à comprendre la réalité de la vie des français Il confond travailleurs privés et agents du service Public, aide à l'insertion et assistanat à vie, postes de dépenses et emploi économiquement rentables, ouverture et destruction du mode de vie et des repères éthiques, baratin et philosophie de l'action Mais surtout il méprise, enfume, met en place des rideaux de fumée, trompe les citoyens qui n'ont retenu des 18 volumes de son programme qu'une seule chose : il allait relancer l'emploi économiquement rentable et le pouvoir d'achat grâce à des économies structurelle et à des financements extérieurs Il n'a rien fait sur ces sujets et maintenant il invoque son ignorance de la réalité Alors qu'il retourne dans sa tour d'Ivoire avant d'avoir tellement dévalorisé la fonction de Président avant que le sens de l'histoire n'instaure comme durant toutes les crises précédentes un chaos qui refondera un avenir dans lequel ni lui et ni ses amis n'auront leur place (voir la fin des régimes lorsque le roi ou le président perde leur prestige)

  • Par michel_m - 18/11/2012 - 17:15 - Signaler un abus Bercoff a tragiquement raison

    Hollande est un petit faiblard dont on rigole mais à qui on laisse ses jouets, pauvre petit chérubin. Il a l'autorité des faibles, basé sur la puissance de son poste, pas sur sa capacité - le grand truc des sous-chefs de la fonction publique qui l'ont élu. . Sarkozy faisait tout sauf faible, donc facile à détester... .

  • Par Imragen - 18/11/2012 - 17:43 - Signaler un abus J'aime de France et de plus loin

    Il réagit au quart de tour, avant de lire son texte, on sait quel en sera le ton en le lisant plus souvent on doit être capable de lui écrire ses textes. Malheureusement il manque beaucoup d'humour. Peut être n'a t il pas assez vécu ?

  • Par jmpbea - 18/11/2012 - 18:30 - Signaler un abus si, si! on le hait!

    il n'a rien à faire là; c'est une terrible erreur de casting! il déjuge la France partout ou il passe...tous les responsables étrangers se foutent de lui, même Kabila qui n'est pas une flêche; alors dehors!

  • Par zozo26 - 18/11/2012 - 20:22 - Signaler un abus rigolez bien!

    Rigolez bien Français, vous rigolerez moins demain. Hollande c'est l'aboutissement du pouvoir technocratique. Vous allez sous peu marcher au pas. Vous allez découvrir la DEMOCRATURE. Votre Nicolas n'existe même pas. L'un ou l'autre ont été placés au pouvoir par des "forces supérieures" ( ARGENT) Le premier a totalement échoué, le second va réussir : satisfaire aux besoins du grand capital, parfaire aux besoins d'une société mortifaire, supprimer la notion d'identité, rendre institutionnelle la DIVERSITE. Vos manifs c'est bien, la dictature de gauche c'est mieux; et vous verrez dans 20 ans les camps de réeducation.

  • Par lorrain - 18/11/2012 - 20:23 - Signaler un abus sacé François

    le Paul Deschanel du 21° siècle, en train de tomber du train de l' histoire, le seul truc, c' est qu' il emmène tout le pays avec lui. mais alors, un truc me hérisse, encore en 2012 entendre parler du "grand soir", franchement, les évènements depuis 1917 ne vous ont pas suffit ?

  • Par arlynet - 18/11/2012 - 21:05 - Signaler un abus Un petit dessin n'a jamais fait de ma l-encore que

    http://christiancombaz.fr/images/holmar.jpg

  • Par antiflambyste18 - 18/11/2012 - 21:18 - Signaler un abus Les armes sont prêtes mais dignes...à droite.

    Pas de couteaux ni de vulgarité, c'est ce qui nous différencie notamment d'une gauche prétentieuse et malpensante. Par contre notre haine de Flamby est intacte et justifiée, car en désir d'en finir avec cette erreur majeure du Yaourt au caramel pour notre pays, ...le plomb de la Corréze en pédalo. S'il est un peu de haine, c'est à cause justement du tapage socialiste ordurier que nous avons subi en tant qu'électeurs de NS. Les socialistes sont déjà morts avant de n'avoir rien réformé utilement car Ils ont insulté 53 % fes français pendant 5 ans. A droite, nous ne sommes pas orduriers, mais rien ne s'oubliera. Et Bercoff oublie un truc fondamental, la gauche manipulée possède 90% des médias...ce qui constitue une inégalité des outils malodorants donc!

  • Par antiflambyste18 - 18/11/2012 - 22:13 - Signaler un abus J'oubliais...

    ...ce que vous ne devez pas oublier, c'est surtout que Flamby, le plomb de la Corrèze, n'est tout de même que le minable résultat d'un défaut de DSKK, et d'une primaire lacunaire pour laquelle il a eu pour une fois une idée lumineuse: Avant tout ne rien dire. C'est maigre comme bilan qualitatif....mais maintenant NOUVLABO et lui il n'est pas maigre, le pédalo va couler!

  • Par langue de pivert - 19/11/2012 - 00:26 - Signaler un abus La haine viendra avec l'addition !

    Pour le moment les Français lisent le menu : carte dégueulasse !☺ Mais ils n'ont pas encore vu (ni payé) l'addition ! Ils ont choisis le restaurant : qu'ils bouffent et qu'il payent ! :-)))

  • Par langue de pivert - 19/11/2012 - 00:32 - Signaler un abus Choisi(s) il(s) et hop ! ☺

    Choisi(s) il(s) et hop ! ☺ bon...il se fait tard !

  • Par BZH - 19/11/2012 - 01:16 - Signaler un abus Tant de vociférations !!

    Comparé au précédent président survitaminé , shooté etc etc je comprends qu'un type "normal " vous inquiète ...Comme noté plus haut je me souviens de cette presse suivant ( entassé sur une plate forme ) le président Sarko faisant du cheval en Camargue c’était ça le journalisme !! On se croyait dans une dictature sud américaine ! Foutez lui la paix au François ou bien apprenez à faire du cheval en Camargue

  • Par Lepongiste - 19/11/2012 - 07:34 - Signaler un abus On ne va pas comparer un cheval de course ( Sarkozy )

    avec un bourricot ( Hollande ) !!! Et pourtant les médias inféodés parviennent à trouver des qualités au bourricot....eux qui pendant cinq ans ont déclaré que le cheval de course était fini....

  • Par Lepongiste - 19/11/2012 - 07:38 - Signaler un abus Bercoff est trés mal placé pour parler de ce sujet

    lui qui comme la majorité des journalistes ont dézingué Sarkozy pendant 5 ans !! Je rêve d'un média spécialisé qui ridiculiserait tous ces politilogues, ces sondagiers, ces journalistes inféodés à la gauche...et .tous encartés à gauche et à gauche gauche !!!

  • Par Lepongiste - 19/11/2012 - 07:41 - Signaler un abus Le petit sportif d'hier était grand par le talent

    le nain repu d'aujourd'hui est un amateur et un incompétent !!!

  • Par Allergico ps - 19/11/2012 - 12:36 - Signaler un abus Parlez pour vous Monsieur !

    On rigole de flamby mais on ne le hait pas !!!!! Parlez pour vous monsieur! Moi, il ne me fait pas rire du tout! Il est train de nous plumer et d'emmener notre pauvre pays au 5ème sous-sol !!!!! Quoi de marrant !!!!!

  • Par Babeux - 19/11/2012 - 13:07 - Signaler un abus Larmes

    j'en ai la larme à l'oeil de savoir comme on a été méchant avec Sarko!!!

  • Par jerem - 19/11/2012 - 19:15 - Signaler un abus @Apicius

    vous avez raison c'est meme pour cela que cela ne supporte aucune excuse comme "c'est la crise" . 2009:"si yen a que ca leur demange d'augmenter les impots" . 2011 deux plans pour un total de 20 milliards et un Fillon qui nous la sort bien bonne "nous sommes ceux qui avons augmenter le plus les impots sur le capital" .... C'est dire a quel point il savait ce qu'il faisait ... comme la vente de GDF a suez , gdf qui ne devait pas etre privatiser car c'etait "clair et net" comme foncia , la precision en moins .... Et dire cela , que c'est primaire en effet !!! on parle pas de la tva sociale dont en 2012 il repetait a cahzal qu'il n'avait jamais prononcé son nom ..... non effectivement juste en 2007 avec Borloo en rpereneur pour une perte estimée a 50 députes ump ... je dis ce que je fais, je fais ce que je dis .... tout a fait !!!! Allez c'est un souvenir maintenant , on va pas faire du gaullisme nouveau genre.

  • Par jerem - 19/11/2012 - 19:18 - Signaler un abus @lepongiste

    en effet on va pas confondre un elu au classement du top10 des homems les mieux habillés du monde qui se présentait en blazer et jean dans la propriété des bush qui lui etait en flanelle . la grande classe en effet !!! http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f8/Sarkozy_with_both_bush_presidents.jpg C'est on peut se fouttre de hollande avec sa chemise chez obama ....

  • Par vigil - 20/11/2012 - 21:16 - Signaler un abus Juste retour des choses

    Juste retour des choses Hollande est au plus bas dans les sondages et Sarkozi au plus haut .... L'écart doit être sacrément important car si l'information nous est donnée, parfois du bout des lèvres par les journaleux, ils se gardent bien de nous dirent exactement les niveaux. Dans ce monde où tout est tronqué, biaisé, faussé par la gauche aux manettes, la résistance s'organise et l'on apprend à lire entre les lignes. Quand les médias pensent manipuler le peuple, ils n'agissent en définitif que sur les faibles et les sots. Nous en avions quelques spécimens sur Atlantico qu'ils nous faut conserver, comme une espèce en voie de disparition.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

André Bercoff - Claude Askolovitch

André Bercoff est journaliste et écrivain.

Il est notamment connu pour ses ouvrages publiés sous les pseudonymes Philippe de Commines et Caton.

Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), de Qui choisir (First editions, 2012) et plus récemment de Moi, Président (First editions, 2013). Son dernier essai  Je suis venu te dire que je m’en vais est paru chez Michalon en novembre 2013.

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€