Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La crise en Ukraine panique les bourses occidentales mais profite à l'économie russe

Ça fait partie de ces paradoxes difficiles à accepter : plus la crise en Ukraine se durcit, plus la situation économique russe peut en profiter malgré l’effondrement des valeurs à Moscou. C’est un phénomène dont on évite de parler, parce qu'il est politiquement incorrect, mais qui pèse dans l’évolution des rapports de force.

L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le - Mis à jour le 5 Mars 2014
La crise en Ukraine panique les bourses occidentales mais profite à l'économie russe

Plus la crise en Ukraine se durcit, plus la situation économique russe peut en profiter malgré l’effondrement des valeurs à Moscou.  Crédit Reuters

Les marchés financiers ont tous sévèrement paniqué. Les bourses européennes craignent une escalade qui aurait des effets systémiques. Paris, Londres, Francfort et New-York ont fortement baissé entre 2% et 3%. Mario  Draghi a mis les marchés monétaires sous surveillance, affirmant dans les couloirs de l’assemblée de Strasbourg où il intervenait,  que les avocats d’une dévaluation de l’euro vont peut-être avoir gain de cause si les événements s’aggravaient. "Pas le moment de jouer avec le feu".

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz
   

Moscou n’a d’ailleurs pas échappé au dérapage.Les valeurs cotées à Moscou ont perdu 13%, et le rouble en chute libre, malgré l’intervention de la banque centrale de Russie.

Sur le terrain purement économique, si on raisonne en matière  d’activité, la France n’est pas la plus menacée. Des pays comme la Pologne, ou  la Turquie, la Hongrie, la Roumanie,  exportent beaucoup en Ukraine et en Russie. Plus prudents, les occidentaux comme l’Allemagne, l’Italie ou la France, sont assez peu dépendants pour leurs ventes en Ukraine et en Russie (entre 3 et 4 % du total des exportations).

Pour la France,  le seul impact, directement et rapidement mesurable va porter sur les produits de luxe. Les Russes sont les deuxièmes clients de LVMH après les chinois. Les Russes achètent beaucoup en Russie mais aussi à l’extérieur de la Russie.  Les Russes (les riches) voyagent beaucoup. Par conséquent, les grands hôtels, les palaces et les restaurants de luxes, les bijoutiers, les marques de champagne, les sommeliers célèbres qui distribuent des grands crus de Bordeaux, tout ce petit monde du luxe va souffrir.

Le ralentissement va aussi affecter l’immobilier de luxe à Paris, l’activité sur la Côte d’Azur à Courchevel ou à Deauville est fortement dépendant des Russes qui viennent mettre à l’abri une partie de leur fortune. Si les Occidentaux fermaient la délivrance des visas, si même les occidentaux en arrivaient à geler les biens et les comptes détenus à l’étranger par les riches de la diaspora russe ou ukrainienne, on verrait des secteurs entiers s’étouffer.

Mais l’impact le plus fort va concerner tout le secteur de l’énergie. L’Europe occidentale importe de la Russie  35 % de son pétrole et la moitié de son gaz. Or ces deux énergies  transitent par l’Ukraine et connaissent compte tenu des risques de guerre des hausses de prix depuis quinze jours. Cette hausse de prix, libellée en dollars est encore majorée par l’effondrement du rouble.

Enfin, derniers risques : les risques financiers. les banques européennes (allemandes, anglaises et françaises) sont engagées pour 40 milliards d’euros en Russie et en Ukraine. Une banque comme la société générale a consenti pour plus de 13 milliards de prêts à la Russie. Les établissements financiers européens sont donc à la merci d’une faillite de l’Ukraine –hypothèse qui n’est pas improbable – mais les banques occidentales sont aussi à la merci d’un gel des comptes par Poutine qui répondrait alors au blocage des comptes et des actifs russes en Occident. Le dialogue n’est donc pas facile et les européennes ne sont pas forcément en position de force. Tout le monde se tient par la barbichette.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par taramis - 04/03/2014 - 09:44 - Signaler un abus Un,la dette de gaz de

    Un,la dette de gaz de l'Ukraine et de 1,3 milliard de dollars et non de 15 ensuite faire la comparaison au niveau des retombées avec Lehman Brothers est plus qu'hardi.Nous en sommes très loin.

  • Par kiki08 - 04/03/2014 - 11:44 - Signaler un abus économie

    pour l'économie réelle les retombées seraient bien plus terribles que la faillite de lehman brothers

  • Par un_lecteur - 04/03/2014 - 13:24 - Signaler un abus Panique, ou ça ?

    Hier, baisse du CAC 40 de 2,66% Ce qui n'est pas une panique, juste une correction. En ce moment, hausse du CAC 40 de 2,45 %. La correction d'hier est rattrapée. Du danger du manque de recul, et de la recherche du sensationnel.

  • Par wolfgangamadp - 04/03/2014 - 13:37 - Signaler un abus Il est évident que l'UE

    Il est évident que l'UE ferait mieux de faire ami avec les russes plutôt que se faire enfler par les USA qui vivent à crédit en faisant payer leur dette au monde entier depuis des décennies. L'avenir de l'UE passe par la Russie, surtout pas par les USA.

  • Par Mathieu40 - 04/03/2014 - 13:47 - Signaler un abus Terrible

    Laissons la Russie annexer la Crimée, c'est pas grave (moins que nos économies), puis peut-être l'Estonie, la Lituanie, l'Estonie, c'est pas grave.

  • Par From Russia - 04/03/2014 - 14:34 - Signaler un abus De la Russie (désolé pour google translator)

    Cet effondrement a été Prévue pour Moscou. Ou plutôt, le moment a été déterminé par les plans du Kremlin à l'ukrainien de la crise. Lors de la suppression inattendue de la" chute des cotations, la Russie a racheté pour "l'argent américain" une quantité considérable (parfois jusqu'à 30%) d'actions Propres Monopoles! En les achetant, en premier lieu, сраженных panique détenteurs étrangers. À la suite de quoi sérieusement renforcé leur soutien financier et indépendance économique sur le marché. Selon les informations disponibles, cette bourse спец.операция est attribuée à l'accomplissement de Medvedev. Nos spécialistes mettent "5 " et expriment leur admiration pour" la conception et la réalisation. Tout est joué comme sur des roulettes. Ne soyez pas surpris si et réplique Merkel, à propos de " fou " de Poutine a été conçu pour en finir avec l'inflation des prix de panique chez les spéculateurs.

  • Par Ex abrupto - 04/03/2014 - 17:30 - Signaler un abus wolfgangamadp - 04/03/2014 - 13:37

    Tout à fait d'accord.

  • Par Adi Perdu - 04/03/2014 - 17:34 - Signaler un abus L'article me procure un goût très agréable dans la bouche !

    ° Voilà... "transitent par l'Ukraine" (sic) Peut-être que certaines personnes de ce forum vont enfin comprendre... (à force de répéter ;-D) "L’Europe occidentale importe de la Russie 35 % de son pétrole et la moitié de son gaz. Or ces deux énergies transitent par l’Ukraine et connaissent compte tenu des risques de guerre des hausses de prix depuis quinze jours. Cette hausse de prix, libellée en dollars est encore majorée par l’effondrement du rouble."

  • Par François Homeland - 04/03/2014 - 18:49 - Signaler un abus @ Tata ramis

    Vous êtes sans doute un "expert" ..?

  • Par Anemone - 04/03/2014 - 21:38 - Signaler un abus Tout à fait exact!

    C'est pourquoi j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi l'Ue est maso au point de soutenir une équipe de violents agressifs minoritaires qui va la plomber encore un peu plus!

  • Par prevan - 05/03/2014 - 08:33 - Signaler un abus D'abord, le lundi à

    D'abord, le lundi à l'ouverture du marché des actions et le rouble a chuté de panique sur les marchés en raison des messages à samedi. Maintenant panique поутихла et actions sont allés vers le haut et le rouble russe est devenu renforcée après l'intervention de la banque centrale. Dans l'article inexactitudes.

  • Par prevan - 05/03/2014 - 08:40 - Signaler un abus "Laissons la Russie annexer

    "Laissons la Russie annexer la Crimée, c'est pas grave (à moins que nos économies), puis peut-être l'Estonie, la Lituanie, l'Estonie, c'est pas grave." Laissez le mieux le fil de la place de station thermale поюжнее, et puis, nous avons ici, dans la Russie tout à fait froid, vous comprenez:)))

  • Par mich2pains - 05/03/2014 - 08:40 - Signaler un abus Désolé cher " FROM RUSSIA " !

    Mais vos commentaires et analyses de 14:34 , tels que traduits par l'automate " Google Translator " est complètement incompréhensible !

  • Par mich2pains - 05/03/2014 - 09:27 - Signaler un abus Mais à quoi sert l' UNION EUROPEENNE ?

    Les faits : --- " l' U.E achète 35% du pétrole à la Russie et 50% de son gaz , mais les factures sont toujours libellées en......$ " (sic) ! --- " Mario DRAGHI affirme que si la crise Ukrainienne perdure ( pays qui n'est pas dans l'U.E) , cela pourrait entrainer une ....DEVALUATION DE L'EURO " (sic) ! Et dire qu'on nous a fait croire que l' EURO viendrait concurrencer le $ tout puissant ...... Et dire que l' U.E était censée être plus forte mais elle est toujours tributaire d'une crise dans un pays extérieur à l'U.E ..... Et dire que Mario DRAGHI ( himself) évoque une DEVALUATION de la devise EURO sans être condamné pour de tels propos , contrairement au FN qui n'a pas le droit d'évoquer cette hypothèse ... Les prochaines élections Européennes vont être la parfaite occasion donnée à tous les électeurs Français de dire tout le mal qu'ils pensent de Bruxelles et de ce carcan Européen ! En la matière , seul le FN propose de s'en extraire au plus vite !

  • Par Adi Perdu - 05/03/2014 - 21:45 - Signaler un abus La crise en Ukraine PANIQUE les BOURSES occidentales (sic)

    DSK vient de lever un sourcil ! CCHHHHUUUUTTTTT !

  • Par titine - 06/03/2014 - 00:12 - Signaler un abus Logique

    et Poutine (même s'il vit "dans un autre monde") en est parfaitement conscient. Raison pour laquelle, il laisse les toutous aboyés. Du reste, ils n'aboient même plus, ils s'égosillent. Bientôt ils n'auront plus de voix...

  • Par Justinien10 - 08/03/2014 - 23:21 - Signaler un abus Raisonnement faux : baisse du rouble = hausse du dollar

    Etonnant de faire un raisonnement aussi faux : le pétrole est payé en dollar, certes, mais pour acheter des dollars, il faudra... plus de roubles ! Inversement, la valeur du dollar augmentant par rapport au rouble, il faudra moins de dollar pour acheter la même quantité de pétrole ! La chute du rouble ne va donc pas avantager la Russie, au contraire, car toutes ses importations (les deux tiers de sa consommation) vont terriblement augmenter ! L'effondrement de la bourse de Moscou est aussi une catastrophe pour la Russie, enfin la fuite des investisseurs (qui va investir dans un pays qui attaque un voisin ?) occidentaux va achever la ruine de la Russie. Poutine va ruiner son pays

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€