Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Corbyn, Mélenchon : mais comment expliquer la fascination des gauches européennes bourgeoises pour le régime autoritaire vénézuélien ?

Le leader du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn ou encore Jean-Luc Mélenchon leader de la France insoumise ne semblent toujours pas vouloir condamner le régime de Nicolás Maduro. Une fascination qui, à termes, pourrait coûter cher.

Nicolás Maduro

Publié le
Corbyn, Mélenchon : mais comment expliquer la fascination des gauches européennes bourgeoises pour le régime autoritaire vénézuélien ?

Atlantico : Corbyn et Mélenchon ne condamnent toujours pas le régime vénézuélien : mais comment expliquer (surtout au regard de cette actualité) cette fascination contre vents et marées de certaines gauches européennes pour ce régime autoritaire sud-américain ? Cela vous semble-t-il raisonnable ?

Bruno Bernard : La gauche européenne a toujours eu besoin qu’il existe un ailleurs mythifié. Ce fut l’URSS, la Chine maoïste, Cuba, le Vietnam, le Chili d’Allende etc.

Ce besoin de mythes permet d’entretenir les mythes fondateurs qu’un autre système que le système capitaliste est possible, même si, dans les faits, l’accumulation du capital se fait toujours d’une manière ou d’une autre.

Les pays d’Amérique du Sud ont une place à part dans l’imaginaire de la gauche du fait de leur situation « d’arrière-cour » de la puissance américaine où celle-ci n’a pas hésité à soutenir les pires dictatures et à renverser des gouvernements au nom de la lutte contre le communisme. Cette mystique d’un front de lutte contre l’impérialisme et le capitalisme, totalement idéalisé par les gauches européennes, a connu un renouveau avec l’avènement d’Hugo Chavez et de sa « révolution bolivarienne » qui est en train de dégénérer sous la direction de Nicolas Maduro.

Il est important de distinguer les approches de Jeremy Corbyn et de Jean-Luc Mélenchon vis-à-vis du Venezuela. Si le premier, qui n’aime pas revenir sur les soutiens qu’il accordé, y compris les plus anciens celui à l’IRA et au Sinn Fein, n’a pas pris la parole pour dénoncer la situation dans le pays. Il faut reconnaître à Jean-Luc Mélenchon, malgré une tendresse originelle pour le « chavisme » des débuts, comme de nombreuses personnalités de gauche en France, une prise de distance réelle avec la dérive du régime actuel.

Jacobo Machover : Le leader du Parti travailliste britannique, le Labour, Jeremy Corbyn, et Jean-Luc Mélenchon ne sont pas les seuls à appuyer le castro-chavisme, actuellement personnifié par ce sinistre personnage qu’est le président Nicolás Maduro, arrivé au pouvoir par désignation de son prédécesseur Hugo Chávez, mort en 2013, et grâce à des élections qu’il n’a remportées qu’en recourant à la fraude : il faudrait également citer en Europe les Grecs de Syriza, actuellement au pouvoir, et tous ceux qui gravitent autour de la formation Podemos, héritière des « indignés » espagnols, qui a été financée par les pétrodollars vénézuéliens. Les « insoumis » et autres « indignés » ne peuvent se prévaloir d’aucune autorité morale : pour eux, les gens, particulièrement les jeunes, qui luttent pour la chute du régime de Maduro n’ont pas droit à la moindre compassion, alors qu’il y a déjà eu plus d’une centaine de morts, que près de quatre cents prisonniers politiques croupissent dans les geôles, militaires pour la plupart, du régime, que les tortures sont quotidiennes, que la population doit faire face à une misère noire, que des millions de Vénézuéliens doivent abandonner leur pays et que ce pouvoir, désormais illégitime, s’attaque violemment aux députés de l’Assemblée Nationale, démocratiquement élus en 2015. Comment justifient-ils tout cela ? Comme tous les militants communistes et d’extrême-gauche depuis toujours : ils disqualifient leurs adversaires en les traitant de « fascistes » et d’agents au service de l’ « impérialisme », et élèvent leur  ignorance au rang de propagande pour jeunes naïfs prêts à se laisser embrigader. Il y a quelques jours, le porte-parole de La France insoumise pour les questions internationales, qui dispose d’un blog sur Mediapart, Djorje Kuzmanovic (encore peu connu, mais ça viendra), tentait de répondre à deux activistes vénézuéliennes pour la démocratie, au cours d’un débat sur France 24, en se référant à… Salvador Allende et au Chili de l’Unité Populaire de 1973 ou encore au « coup d’État » (en réalité, une simple destitution) du président Zelaya au… Honduras en 2009. J’ai parlé d’ignorance, je devrais dire aussi dogmatisme et mauvaise foi. Bien évidemment, c’est tout le contraire de la raison. Mais cela ne m’étonne guère : j’ai tellement entendu comparer la situation à Cuba à celle d’Haïti ou de la Bolivie… C’est le propre des militants qui se cramponnent à leurs certitudes idéologiques, au risque d’appuyer des dirigeants comme Chávez, Maduro ou les frères Castro, qui ne sont que les bourreaux de leur propre peuple.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 27/07/2017 - 15:10 - Signaler un abus on ne pense pas monsieur... on ne pense pas !!!!!!

    Il suffit de préciser que ce qui fédère les mouvements d'extrême gauche cryptocommuniste.........est avant tout une double HAINE..... Celle des américains et celle des juifs, qu'aujourd'hui la "bien-bienpensance" de gauche appelle pudiquement la haine de la finance. ..(c'est plus présentable). Leur "amour" irraisonné pour les régimes cités dans l'article tient plus au fait que ces régimes s'opposent à ce qu'ils exècrent, qu'a une réelle adhésion politique. Ils savent pertinement que ces modèles sont foireux tant sur le plan économique que sur le plan des libertés individuelles, mais la haine qui est leur moteur annihile tout esprit critique. Même chose pour le choix qu'ils ont fait de soutenir inconditionnellement les arabes contre les juifs...En conclusion, pour paraphraser BREL :"..chez ces gens là...on ne pense pas monsieur... on ne pense pas !!!!!!

  • Par Ganesha - 27/07/2017 - 16:36 - Signaler un abus Politicaillerie

    Petit article de politicaillerie franco-française minable. Impossible en France d'obtenir des informations crédibles et documentées sur ce qui se passe réellement au Venezuela. Une indication : il y a quelques mois, un documentaire très instructif sur Arte, au sujet du Brésil. Dans ce pays, comme partout dans le monde, l'intégralité de la classe politique est corrompue. Mais le mouvement actuel de destitutions successives de dirigeants n'est qu'un prétexte permettant de mener une politique de libéralisation, avec accroissement de la pauvreté et des inégalités. ''La revanche des riches''. Qui est vraiment Maduro ? On dit que c'est un narcotrafiquant. Un dictateur fou ou une victime ? Cet homme devrait demander conseil auprès des Saoudiens : ce pays nourrit 31 millions de citoyens avec ses revenus pétroliers. Remarque : en tout cas, considérer comme ''Socialistes'' ce genre de pays, qui vit exclusivement de ses ressources naturelles, est de la crétinerie, des aboiements de chiens pavloviens !

  • Par kelenborn - 27/07/2017 - 16:38 - Signaler un abus Oui très bien

    Mais une fois de plus on ne voit pas très bien le rapport entre le contenu de l'article et ce qui est annoncé dans le titre!!!! En dehors d'un blaireau qui défend Meluche mais ne doit jamais avoir bossé de sa vie, on se demande en quoi tout ça va coûter cher à Melenchon!!! Le Canada Dry habituel! Pourvu qué ça doure !

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 27/07/2017 - 16:55 - Signaler un abus Une ganeshânerie de plus.....

    Une ganeshânerie de plus..... C'est du lourd ! Ça mérite bien 4****, comme sur le Kiravi.

  • Par Stargate53 - 27/07/2017 - 19:11 - Signaler un abus Ce serait avouer que leurs idées sont nocives !

    Ils se cherchent un pays qui a mis en oeuvre positivement leurs utopies irréalistes et comme les uns après les autres toutes les tentatives ont échoués, ils s'accrochent à ceux qui restent encore sur la planète comme à un radeau de la méduse ! C'est pathétique mais le pire c'est qu'une partie de la jeunesse se laisse encore convaincre de penser communiste, gauche radicale alors que c'est l'échec garanti ! la réalité ne leur convient pas alors ils continuent de s'inventer un monde anti capitaliste de rêve ! C'est du délire, du déni de la réalité pratico-pratique ! Renoncer à ce qui marche économiquement plutôt que de renoncer à ses fantasmes de gauche incarnée !

  • Par vangog - 27/07/2017 - 20:37 - Signaler un abus Le combat d'arrière-garde du communisme...

    C'est la fin de la lutte, et les quelques éclopés survivants du communisme s'en retournent dans leurs foyers, avec des histoires à raconter, dont ils se croient les héros...le Venezuela communiste n'est déjà plus que l'ombre de lui-même, et s'en ira rejoindre très prochainement l'enfer communiste. La Grèce est exsangue du socialisme européiste et du communisme en fin de vie. Paix à son âme damnée...

  • Par ajm - 27/07/2017 - 22:04 - Signaler un abus Scénario parfaitement prévisible.

    Contrairement à ce qu'affirme Mr Ganesha la situation économique et autre du Venezuela est parfaitement documentée, suivie et analysée par un grand nombre d'observateurs et d'analystes spécialisés.Ce qui se passe actuellement dans ce pays était déjà largement anticipé et prévu par de nombreux groupes d'analystes ( dont je faisais partie il y a une dizaine d'années) et des mesures préventives de retraits et d'annulations d'opérations étaient engagées massivement à l'époque. Aucune surprise donc sur la situation actuelle de ce pays sauf pour les fumistes habituels gaucho-ecolo-crypto-communistes et autres idiots apparentés.

  • Par Ganesha - 28/07/2017 - 07:58 - Signaler un abus Ah, les gentils toutous de leur mémére !

    Spectacle pathétique et ridicule d'êtres humains réduits à l'état d'animaux domestiques ! De vieux clébards qu'on fait réagir d'un mot (Socialisme !) et d'un autre (Libéralisme), vous vous aplatissez et vous agitez les minuscules moignons qui vous servent de queue ! Vous avez totalement perdu toute capacité de reflexion indépendante, toute autonomie ou dignité ! Votre légitime épouse vous graritifie tous les soirs d'une écuelle de Canigou ?

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 28/07/2017 - 11:47 - Signaler un abus Ganeshânebâté.........ou petit Ganeshavez de salon ?

    Les deux mon général,......surtout quand on veut expliquer à ceux qui connaissent le pays que la politique économique mise en place par Chavez, amplifiée par Maduro et admirée par Mélanchouille est un modèle à suivre...RECETTE : 1/-vous faites fuir les riches entrepreneurs. 2/-comme il n'y a plus de travail, il ne reste que des pauvres, alors vous nationalisez l'industrie pétrolière et vous vendez les bijoux de famille (pétrole). 3/-Vous utilisez tout cet argent pendant 15 ans sans investir dans l'outil de production. 4/- vous importez du pétrole parce-que le votre côute du fait de vos installations obsolète 2 fois plus cher que sur le marché international. 5/- Les 80% de chômeurs ne pouvant plus être aidés du fait de la faillite des finances publiques , se retrouvent dans une ville comme Cuidad Bolivar tous au bord de l'Orénoque pour pécher de quoi se nourrir........C'est ce genre de République Bolivarienne que prône Mélanchouille,.................... et Ganeshânebâté fait chorus en accusant les Américains et pourquoi pas les juifs d'être à l'origine de ce désastre.

  • Par Ganesha - 28/07/2017 - 12:39 - Signaler un abus Frolic, Peedigree et Royal Canin

    La bonne règle lorsqu'on cite des marques, c'est d'en donner au moins trois : par exemple : Frolic, Peedigree et Royal Canin. Ou : Figaro, Valeurs Actuelles, BFM-TV. 1/ https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/01/05/les-10-victoires-du-president-nicolas-maduro-en-2016-par-ignacio-ramonet/ 2/ http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/du-bresil-au-venezuela-les-195406 3/ http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/nouveaux-sondages-surprises-au-195380

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 28/07/2017 - 18:50 - Signaler un abus Ganeshânbâté est bête à manger du foin !

    Ce qui est le propre des ânes, comme d'être têtu d'ailleurs........Il s'entête à vouloir nous convaincre qu'il connaît les sujets dont on parle en nous gavant de liens foireux et de citations à la con ! Il est pas le seul il est vrai ....l'Amère Michèle fait la même chose....mais elle arrive malgré tout à nous faire rire la "Brigitte Fontaine" de la Grand-place .....ce qui n'est pas le cas du bidet qu'est bête à bouffer du foin !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bruno Bernard

Anciennement Arthur Young.
Ancien conseiller politique à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, Bruno Bernard est aujourd'hui directeur-adjoint de cabinet à la mairie du IXème arrondissement de Paris.

Voir la bio en entier

Jacobo Machover

Jacobo Machover est un écrivain cubain exilé en France. Ses derniers livres sont : La face cachée du Che (Armand Colin) et Castro est mort ! Cuba libre !? (Éditions François Bourin).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€