Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Compagnie nationale des mines : l'Etat a-t-il encore les moyens d'être un Etat stratège ?

Cette semaine, l'Etat est entré au capital de PSA Peugeot-Citroën, et Arnaud Montebourg a annoncé la création d'une société minière nationale. De plus en plus de nationalisations qui traduisent une tentative de retour à l'interventionnisme d'Etat.

Essai à transformer

Publié le

Atlantico : L'Etat n'avait pas créé d'entreprise publique depuis 20 ans. Le 21 février, pourtant, Arnaud Montebourg a confirmé la création d'une société minière nationale. Quelques jours plus tôt, l'Etat entrait également au capital de PSA. Assiste-t-on au retour d'un Etat qui pèse sur l'économie ?

Erwan Le Noan : L’Etat ne s’est jamais retiré l’économie. La dépense publique représente 57% du PIB ; et elle est supérieure à 50% du PIB depuis 1980 de manière quasi constante. En outre, pendant la présidence de Nicolas Sarkozy, l’Etat a pris le contrôle de 650 entreprises.

Il n’y a clairement pas eu le moindre désengagement de l’Etat. Ce qui marque dans PSA et l’annonce d’Arnaud Montebourg, c’est le discours politique qui accompagne ces opérations, un peu grandiloquent.

L’État français a été marqué par des années de libéralisme, doctrine qui s'oppose justement à l'intervention de l'Etat en tant qu'acteur économique. A-t-on encore les moyens de s'adonner à ce colbertisme qu'évoque volontiers le ministre du Redressement Productif ? Possédons-nous les infrastructures pour mener à bien ce genre de politique ?

Avec une dépense publique qui représente 57% du PIB, j’ai du mal à voir l’effet des années de libéralisme (et en regardant les politiques menées depuis 30 ans, je les vois encore moins). Bien sûr, l’Etat intervient certainement moins par des opérations de grandes nationalisations que dans les années 1980 (quoique, rappelez-vous les discours autour des banques au cœur de la crise récente), mais il est clairement très présent dans l’économie. L’Etat n’a pas les moyens aujourd’hui d’investir dans des projets "colbertistes". D’abord parce qu’avec le déficit et la dette qui sont les siens, il devrait se préoccuper de faire des économies avant de rechercher des nouvelles dépenses. Ensuite, parce que rien ne prouve que ces dépenses soient "stratégiques" : quand un investisseur privé se lance dans un projet, il y met son argent et en assume les risques ; pas l’Etat.

Quels seraient les risques, si nous devions véritablement nous tourner vers cette politique, sans avoir les ressources ?

Faire un investissement sans en avoir les moyens n’est pas responsable. Rien ne prouve que l’Etat soit un investisseur plus avisé que les acteurs privés. Ceux-ci peuvent se tromper, mais c’est leur argent qui est en jeu. Quand l’Etat se trompe, ici si Monsieur Montebourg se trompe, c’est le contribuable qui paie. L’Etat n’est pas un bon industriel, comme le montrent Augustin Landier et David Thesmar dans leur dernier livre.

Et si nous les avions ? Que ressortirait d'une politique très interventionniste de la part de l'Etat ?

Le premier effet d’un investissement public sera de prendre la place d’un acteur privé (ou alors, c’est que l’investissement est à fonds perdus). Ce n’est pas très bon pour l’économie car cela réduit la concurrence et introduit une entrave dans le fonctionnement normal du marché. La filière minière est peut-être une industrie d’avenir et un formidable investissement. Mais laissons le secteur privé s’en charger et en assumer les risques. L’Etat devrait encourager – voire obliger – les acteurs privés à assumer leurs risques, pas les déresponsabiliser. Le discours "colbertiste" de Monsieur Montebourg fera inévitablement des victimes : les consommateurs qui paieront plus cher, en premier lieu ; l’innovation qui sera contrainte en deuxième lieu ; et avec eux la croissance et l’emploi.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par A.G - 22/02/2014 - 10:38 - Signaler un abus Sans

    Trop stupide, encore quelques centaines de fonctionnaires de plus ne produisant probablement pratiquement rien. Aucune raison de produire, le poste est à vie, le salaire et les avantages garantis... Les syndicats des services publics pour nous protéger et organiser les grèves. C'est la tradition.

  • Par Benvoyons - 22/02/2014 - 11:07 - Signaler un abus Les Syndicats se frottent les mains

    lol

  • Par Ex abrupto - 22/02/2014 - 11:32 - Signaler un abus On est toujours un peu inquiet

    quand l'état se lance à la place du privé. Mais quand le privé roupille, ne fait rien, ne prend pas de risques et pleurniche les subventions, que faire.....

  • Par MauvaiseFoi - 22/02/2014 - 11:35 - Signaler un abus On croît rêver

    Il y a des tas de sociétés privées qui ont les moyens de faire parfaitement bien le travail à la place d'un machin qui va coûter un max, capital + fonctionnaires. Qui sont les cons qui ont soufflé cette énormité marxiste à l'idiot du village ?

  • Par pratclif - 22/02/2014 - 11:37 - Signaler un abus On a déjà donné

    Pierre Ratcliffe On a connu cela avec le brgm et ce fut une catastrophe. Ou avant avec minequip. Une autre cata! 400 millions! Un entrepreneur ça prend des risques ça anticipe des résultats et ça assume le succès comme l'échec résultant de ses erreurs d'anticipation. La recherche minière comme l'exploitation ça se gère comme cela. Voyez comment l'état gère la recherche sur les houilles et gaz de schistes. Il a rejeté les entrepreneurs. Et maintenant il voudrait se mettre a leur place. Ubuesque.

  • Par pratclif - 22/02/2014 - 11:37 - Signaler un abus On a déjà donné

    Pierre Ratcliffe On a connu cela avec le brgm et ce fut une catastrophe. Ou avant avec minequip. Une autre cata! 400 millions! Un entrepreneur ça prend des risques ça anticipe des résultats et ça assume le succès comme l'échec résultant de ses erreurs d'anticipation. La recherche minière comme l'exploitation ça se gère comme cela. Voyez comment l'état gère la recherche sur les houilles et gaz de schistes. Il a rejeté les entrepreneurs. Et maintenant il voudrait se mettre a leur place. Ubuesque.

  • Par fentreti - 22/02/2014 - 11:54 - Signaler un abus Montebourg humilie les nordistes

    En polluant notre région , et voulant que le nord soit un laboratoire pour l'exploitation future du gaz de schiste .

  • Par Papé de La Fare - 22/02/2014 - 12:46 - Signaler un abus La méthode Coué, ça marche, ... mais pas avec les yeux fermés !

    Je ne peux pas m'empêcher, devant de tels propos, de revoir cette publicité qui montre un commandant de navire ( ayant une forte ressemblance avec le "Titanic" ) qui fait le pari de barrer pendant cinq minutes les yeux fermés ….. pour finir par heurter un iceberg, lequel provoque le naufrage dudit navire : et de conclure « ce n'est rien que de la glace !». La méthode Coué, ça marche, ... mais pas avec les yeux fermés !

  • Par un_lecteur - 22/02/2014 - 12:47 - Signaler un abus Que fait-on quand on arrive au fond ?

    On creuse.

  • Par zouk - 22/02/2014 - 12:48 - Signaler un abus Compagnie nationale des mines

    Quelle bonne nouvelle! Nous aurions encore des mines? Lesquelles? Montebourg pense-t-il au gaz de schiste? Voilà qui serait une vraie bonne nouvelle! Mais quid de ses petits camarades socialistes (si cela signifie autre chose qu'appareil) ou écologistes?

  • Par Papé de La Fare - 22/02/2014 - 12:50 - Signaler un abus Une logique difficile à comprendre....

    Il me devient très difficile de comprendre la logique de ce gouvernement: *Monsieur Hollande propose un pacte au patronat français *Monsieur Hollande reçoit les investisseurs étrangers et les invite à placer en france *Monsieur Ayrault donne des leçons au Medef.. *Monsieur Montebourg voue les investisseurs étrangers (Mittal et Titan entre autres) aux gémonies. *Monsieur Montebourg crée une Société Nationale ... sans penser que l'Europe va ouvrir ce domaine à la concurrence (idem EDF, GDF, SNCF), surtout si le gaz de schiste est caché derrière cette manœuvre... *Monsieur Montebourg crée un concurrent (même s'il s'en défend) d'Eramet et d'Areva (dont l'Etat détient quelques parts !!!) alors qu'il eut été simple de prendre des parts dans lesdites qui ont un savoir faire important dans le domaine: il faudra des lustres à CMF pour l'acquérir et devenir opérationnelle. Je crois savoir pourquoi: je ne suis qu'un Scientifique, ni Sciences-Po, ni Enarque !!!

  • Par Ilmryn - 22/02/2014 - 16:25 - Signaler un abus @Ex abrupto - Le privé roupille !

    Ex abrupto - "Mais quand le privé roupille, ne fait rien" . Le privé ce débat avec les énormes boulets que sont les 3600 pages du code du travail, 120'000 lois et 400'000 décrets qui sont amendés tous les mois sans parler des projets à la con du gouvernement qui chaque semaine peuvent f.. en l'air tout un investissement. Ne reste que la "cerise" sur le gâteau, une fiscalité ubuesque et changeante qui monte jusqu’à 60% pour une PME. . L'état colle un énorme boulet au pied du privé et vous demandez pourquoi il ne bouge plus ?

  • Par Ilmryn - 22/02/2014 - 16:26 - Signaler un abus En directe du 19eme siècle

    Montebourg le retour.

  • Par Hugues001001 - 22/02/2014 - 16:51 - Signaler un abus Malheureusement

    La catastrophe est déjà prévisible. On va créer une société publique, dont on fera des agents des fonctionnaires ou apparentés, à statut, à 35h, avec 9 semaines de congés payés. On y laissera se développer un syndicalisme archaïque. On y placera des énarques aux postes clés, qui vont consciencieusement couler la boite comme eux seuls savent le faire. Au bout de 10 ans, on verra que la société ne fait que des pertes, qu'il faudra renflouer. Sans compter les grèves inévitables des agents, et la distribution incessante de cadeaux par l'État pour acheter la paix sociale. Bref, ce qui devrait, dans la tête du brasseur de vent qui fait office de ministre, signifier un grand succès ne sera encore une fois qu'un gouffre à fric.

  • Par Blablawoops - 22/02/2014 - 22:52 - Signaler un abus On y arrive enfin...

    Un pays oú nous serions tous fonctionnaires, tous dépendants de l'Etat Providence et oú on irait voter bien sagement, régulièrement pour ceux que la télé nous désigne comme les sauveurs du m...dier précédent. Les russes et les chinois ont échoué, mais nous, on va y arriver ! Think different, just think.

  • Par ignace - 23/02/2014 - 00:36 - Signaler un abus @ Hugues001001.....solution , la faire gerer par l'armée

    vous qui êtes aux USA, pouvez vous confirmer ces chiffres issus de la Tribune....je ne cherche pas a défendre Mont de Bourg car il ne le mérite pas...il a le melon Le F-35, grandeur et décadence du programme militaire vedette américain : http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20120504trib000697060/le-f-35-grandeur-et-decadence-du-programme-militaire-vedette-americain-.html Le coût du programme s'établit dorénavant à 385 milliards de dollars. Une dérive financière, qui a fini par réveiller et agacer les pays partenaires du programme ces derniers mois. C?est le cas du Canada, de l?Australie, de l?Italie et des Pays-Bas. Ces deux derniers ont même réduit leur commande. merci d'avance

  • Par Jean-Pierre - 23/02/2014 - 08:37 - Signaler un abus Très habile initiative !

    . Les écolos, puissants faiseurs d'image, s'opposent même aux recherches sur le gaz de schiste au prétexte que les compagnies privées serviraient leurs seuls intérêts sans respect pour le sous-sol, et bien c'est l'Etat qui le fera ! . On ne peut quand même pas taxer un ministre de la République d'être "un lobby", ou de ne veiller qu'à ses intérêts financiers égoïstes... ou de bousiller notre sol... . J'approuve Montebourg sur ce point, car il faut donner à la France toutes ses chances de redressement et le gaz de schiste en est une, majeure ! Ne laissons pas passer nos chances, remuons nous ! .

  • Par nok - 23/02/2014 - 10:15 - Signaler un abus VOUS SAVEZ BIEN QUE L'ETAT EST BON GESTIONNAIRE,

    Nous en avons eu l'exemple avec le Crédit Lyonnais, vous vous rappelez, n'est - ce pas ? Les français ont dû payer la mauvaise gestion du gouvernement du Mitte et des banquiers d'alors ! Et aujourd'hui, cela va recommencer avec l'intervention de l'Etat dans Peugeot : vous allez voir que les chinois vont se montrer moins BETES QUE NOS MINISTRES ET HAUTS FONCTIONNAIRES !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été rapporteur de groupes de travail économiques et collabore à plusieurs think tanks. Il enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Il écrit sur www.toujourspluslibre.com

Twitter : @erwanlenoan

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€