Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment reconnaître un pervers narcissique ? Mécanismes de l'emprise

L'ouvrage de Dominique-France Tayebaly permet d’identifier la perversion à l’œuvre, pour la combattre réellement. Extrait de "Pour en finir avec les pervers narcissiques" (1/2).

Bonnes feuilles

Publié le

Dominer l’autre et l’utiliser pour arriver à ses fins

Toutes les formes de perversion se manifestent par des abus. L'emprise est un abus de pouvoir et, avant tout une captation de la pensée de l'autre, une confiscation de son intelligence. Comme un guerrier, le prédateur part à la conquête du territoire de l'autre. Petit à petit, il grignote son espace, l'empiète pour finalement l'envahir totalement. Il est le maître d'un monde fictif, inaccessible à l'échange, à l'écoute, et à la remis en question. Comme le renard des contes populaires, il est un "illusionniste" rusé.

Il use et abuse d'armes subtiles. Il a recours à toutes sortes de ficelle : l'esquive, la séduction ou l'intimidation. Pour ne pas dévoiler ses intentions réelles, il utitilise la manipulation. En public, il virevolte passant d'un masque à un autre.

Il peut être Zorro ou un bon père de famille; un merveilleux docteur ou un brillant chef d'entreprise. Elle peut être la reine des amazones, une épouse modèle, mère irréprochable, une amie. Héros ou antihéros selon son auditoire, le renard (homme ou femme) n'a qu'un bu : captiver et attirer sa proie dans ses filets.

L'illusioniste embobine son entourage, l'endort à coups de bons mots ou d'apparents "bons sentiments". Son charisme favorise les confidences qu'il peut ensuite utiliser pour empiéter sur le territoire de l'autre.

Mais s'il écoute parler les autres; lui-même ne se confie à personne et s'arrange pour ne répondre à aucune question personnelle. Pas question d'enlever son masque ou de risquer de sortir de sa cachette. C'est un excellent acteur, il a plusieurs visages et plusieurs scénarios à sa disposition. Virtuose des tours de passe, on ne sait ni à qui on a à faire, ni où il est, ni ce qu'il veut. S'il se sent approché, il n'a plus qu'à utiliser une de ses pirouettes pour faire une retraite tout en élégance : un trait d'humour désarmant, ou au contraire décapant, qui masque une attaque en règle.

Enfants, Caroline et Julien vivaient les repas familiaux du soir comme un supplice. Ils étaient dans l'attente que l'insupportable tension qui y régnait trouve un exutoire. Si leur père trouvait une cible en dehors de la sphère familiale, sur laquelle il se défoulait avec son prétendu sens de l'humour et des propos corrosifs, la soirée pouvait être "sauvée"!

Dans un couple, bien souvent, lorsque l'un est pervers de façon active, l'autre, en miroir, va l'être de façons passive. L'un est un dominant tyrannique, l'autre un dominé qui prend l'habitude de se soumettre. Ainsi Pauline participe activement à la mise en scène des rituels familiaux chaque soir et y enrôle ses enfants. Son objectif est de détourner l'attention de son mari ; mais, ce faisant, elle ne remet pas en cause ses outrances. A cela s'ajoutent les effets pernicieux de l'emprise à long terme : celui qui est vampirisé est tellement dévitalisé qu'il n'a plus la force de combattre la perversion omniprésente de son conjoint.

Les mécanismes de l’emprise : fascination, séduction, vampirisme

La rencontre avec une personne qui fonctionne dans le registre de la perversion est souvent vécue comme un véritable signe du destin, une évidence. L’évidence est le leurre de l’accroche perverse. Bien évidemment, il s’agit d’évidences trompeuses ! Le prédateur déploie une véritable propagande afin de séduire sa proie. Qu’il s’agisse d’une rencontre amoureuse, d’une relation amicale ou de travail, la démarche sera la même. Le séducteur fabrique une symbiose artificielle et provoquée : l’autre est soi ; l’autre est à soi. Au début de la rencontre, il pare sa proie d’atouts merveilleux : il s’agit de la flatter pour la conquérir. Couverte d’attentions et d’éloges, sa proie se sent portée aux nues, « comme sur un nuage ». À son insu, elle baisse la garde et renonce à toute vigilance : le séducteur devient irrésistible. Sa force de persuasion devient telle qu’il peut construire une mystification autour de leur rencontre jusqu’à faire croire que c’est un signe du destin : « Il n’y a pas de hasard » ! Ainsi sa proie est convaincue que cet être répond comme miraculeusement à toutes ses attentes, à ses manques, à ses blessures, qu’il peut tout entendre, tout comprendre. C’est comme s’ils s’étaient « toujours connus ».

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 29/06/2013 - 14:02 - Signaler un abus Bon, un pervers narcissique, c'est un manipulateur, voila tout!

    Le plus intéressant dans une entreprise de manipulation, qui peut être entreprise par un groupe de manipulateurs, agissant pour le compte d'un groupe social plus ou moins large, mais toujours avec un idéal de pouvoir prééminent- possession, carburant=érotisation- c'est de savoir quand reflue leur idéal, sous l'effet de la rébellion des manipulés? Les manipulés passent par deux phases successives, l’hébétude et la révolte (l'émotion et la colère sont les carburants de la Liberté) C'est vrai pour les femmes, plus souvent manipulées que les hommes, car ayant un fond commun de tendresse naïve, et c'est aussi vrai pour les populations socio-sensibles qui se soumettent à la social-démagogie, avant la phase d’hébétude et de silence, qui précède toujours la phase de Libération par la colère...

  • Par Thot7 - 29/06/2013 - 14:53 - Signaler un abus Gourou, religion et politique

    Un manipulateur excelle partout où le pouvoir est en jeu, le couple est pour lui le lieu idéal surtout si c'est un médiocre qui n'a pas réussi ailleurs.

  • Par Nico Attal - 29/06/2013 - 15:35 - Signaler un abus Pédagogie gouvernementale

    Avec Strauss-Kahn et Cahuzac, on a déjà quelques beaux spécimens...

  • Par Jean-Francois Morf - 29/06/2013 - 16:26 - Signaler un abus Ma femme et moi avons eu 14 jobs en Suisse...

    7 jobs en Suisse-Allemande: bon esprit d'équipe, collaboration, respect des lois du travail, nous n'aurions jamais du quitter la Suisse-Allemande. Et 7 jobs en Suisse Romande: 7 patrons pervers narcissiques! Bonne chance à tous ceux qui veulent travailler en Suisse Romande...

  • Par gliocyte - 29/06/2013 - 17:43 - Signaler un abus Plus vous reconnaitrez un pervers narcissique

    Dans celui avec qui vous avez partagé une partie de votre vie, moins vous devrez vous en prévaloir dans votre divorce et la demande de la garde de vos enfants. Cela paraît paradoxal, mais on considère que ces griefs ont tellement explosé que les femmes qui s'en réfèrent sont sujettes à caution, qu'elles ont été influencées par cette "mode", qu'elles prennent le train en marche, qu'elles manipulent leurs enfants en les montant contre leur père. Bref, elles deviennent suspectes! En revanche si cette plainte est portée par un homme, alors l'originalité de son cas plaidera en sa faveur, et il aura toutes les chances d'obtenir gain de cause. Un conseil, divorcez à l'ancienne. Il y a sans doute des femmes perverses et manipulatrices qui se sont emparées de cette option pour jeter l'opprobre sur leur maris cependant en pourcentage, elles sont largement minoritaires mais elles font payer un lourd tribu à toutes les autres.

  • Par PASCONTENT - 29/06/2013 - 18:40 - Signaler un abus Il y en a un

    fort célèbre : Hollandouille !! Il ne croit qu'à son propre génie alors qu'il n'en a pas et ment comme il respire pour se donner raison !!

  • Par glkhist2012 - 29/06/2013 - 19:45 - Signaler un abus Pas de parano non plus!

    On croirait que tout le monde est pervers !Ou alors un peu,ou un minima ,ou juste dans certaines circonstances et pas dans d'autres ...ou alors c'est que l'humain est de nature perverse et comme ça on met tout le monde dans le sac .Sans compter que le pervers n'est pas celui qu'on croit puisqu'il a été peut-être provoqué .Et puis non il n'y a pas de pervers et comme tout le monde est content .Au fait ,je suis peut-être pervers moi-même ,tiens je n'y avais pas pensé .Mais non c'est vous .Ou vous et moi .Ou alors moi et vous ce qui n'est pas pareil .

  • Par Imragen - 30/06/2013 - 08:17 - Signaler un abus Faites gaffe

    Pourquoi avez vous ignoré le plus célèbre Pervers Narcissique d'aujourd'hui ? Peut être risquiez vous un procès pour insulte au Président de la République !!!!

  • Par Jean-Pierre - 30/06/2013 - 09:11 - Signaler un abus Faut il dépenser 20 euros pour savoir cela ?

    . Notre bonne psychanalyste ne nous apprend rien d'extraordinaire dans ces quelques lignes, et l'on mesure toute l'inutilité de son baratin ! . Non, franchement, il y a des gens pour claquer 20 euros pour savoir ce qu'est un manipulateur ? . Si au moins cette personne nous écrivait un livre sur les mécanismes intellectuels, moraux, sociaux, et économiques des psychanalystes, je l'achèterais tout de suite... . Michel Onfray devrait nous éclairer, faute de... . ps. La pub avec lien sur l'achat du livre est-elle facturée avec TVA ou est-ce un simple service rendu à un/une ami(e) de la rédaction ?

  • Par Sophile - 30/06/2013 - 09:50 - Signaler un abus En ce moment

    Les vrais pervers narcissiques sont ce gouvernement et les medias qui nous manipulent en nous exploitant avec tous les mensonges y afférant. Heureusement que le peuple commence à se réveiller.

  • Par Newdawn - 30/06/2013 - 10:36 - Signaler un abus Les PN, une aubaine pour la psychanalyse

    C'est curieux... je me demande si les pervers narcissiques ne seraient pas la nouvelle vache à traire de la psychanalyse... un moyen de revenir sur le devant de la scène pour cette discipline vouée à l'échec et la disparition par ailleurs. J'ai remarqué aussi que le féminisme misandre, qui déferle actuellement, voit des pervers narcissiques partout également : et toujours des hommes, comme il se doit... Un bon moyen d'accabler un peu plus la gent masculine. Il est vrai toutefois que nous sommes une société qui produit du narcissisme; c'est un phénomène bien réel qu'il faut analyser et comprendre. Mais je doute pour ma part que les psychanalystes et les féministes soient les mieux placés pour traiter de ce problème. Pour la bonne raison que le narcissisme a explosé depuis que ces derniers ont pris le pouvoir. Ce sont des pompiers pyromanes.

  • Par vangog - 30/06/2013 - 14:34 - Signaler un abus @newdawn "Le narcissisme a explosé"?...

    Vous ne seriez pas un peu parano? Le narcissisme n'est qu'une des facettes de l'âme humaine, naturelle et nécessaire, mais il est une habitude bien Française de mettre dans des cases en caricaturant et stigmatisant, pour faire adhérer à des théories fumeuses, qui, sans cette stigmatisation, ne franchiraient pas la porte du café du commerce! Si les manipulateurs, qui ne sont pas narcissiques, car portés sur le pouvoir, qui est tout sauf l'amour de soi, existent, c'est parcequ'il existe des manipulés! La stigmatisation par les féministes ou les juges en "pervers narcissiques" n'est qu'une façon artificielle de transformer une fin de manipulation naturelle et souhaitable en victoire idéologique, autre forme de manipulation autrement perverse!....

  • Par Serge75 - 02/07/2013 - 10:23 - Signaler un abus Très intéressant

    Je suis moi-même psychanalyste et ai été très intéressé par la lecture de ce livre qui invite à poser un autre regard sur le monde obscur de la perversion. L’auteur émet des réserves quant à cette vague qui déferle à travers les médias laissant supposer qu’un individu nommé « PN » serait responsable de tous nos maux. Les témoignages de ce livre nous touchent car ils sont réels, humains et parlent de la perversion au quotidien. Ils en rendent la lecture participative et suscite le désir de s’engager contre l’horreur de l’emprise et de l’abus sous toutes ses formes. C’est la question de l’intention qui est remise au premier plan comme seule véritable position du sujet face au réel de la perversion. Il est vrai que lire cet ouvrage demande du courage, celui de regarder les autres différemment et de se regarder soi-même sous un nouveau jour avec recul et honnêteté.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique-France Tayebaly

Dominique-France Tayebaly est psychanalyste, membre de l’Association européenne Nicolas Abraham et Maria Torok et du Centre d’études et de recherches en psychanalyse.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€