Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment peut-on être de gauche ? En Pologne on peut et même on devrait !

Ce qui en France est d'une consternante banalité est là-bas d'une ardente nécessité.

Sainte Vierge…

Publié le
Comment peut-on être de gauche ? En Pologne on peut et même on devrait !

Le soleil illumine Krakowskie Przedmieście une des plus jolies rues de Varsovie. Elle est réservée aux piétons. Une foule heureuse et souriante s'y promène. Les filles portent des shorts très courts, un uniforme obligé en Europe de l'Est. Tout cela est très sympathique et agréable.

Une voiture de police fend lentement la foule. Elle précède deux hommes, gris et tristes, qui portent une banderole avec ces mots : "Croisade mariale pour sauver la Pologne".

Derrière eux un curé âgé et en grande tenue, chasuble etc… Derrière le curé, une quinzaine de personnes mal fagotées aussi sinistres que les porteurs de la banderole.

Ils veulent que Dieu sauve la Pologne. Et de quoi Dieu doit-il sauver la Pologne ? D'après les tracts qu'ils distribuent des homosexuels, des filles indécentes, de l'assassinat des embryons, et des sionistes. Dans l'église d’où ils sont sortis, le curé du lieu a placardé des affiches dénonçant les horreurs de l'avortement.

Ici, l'église est une puissance. A l'époque du communisme, elle avait un rôle bénéfique en empêchant par sa résistance la soviétisation totale du pays. Depuis, elle s'est installée en Pologne comme dans une terre conquise. Elle veut tout. Mais, et c'est heureux, elle ne peut quand même pas tout.

Elle couve de son aile protectrice et inonde d'eau bénite ceux qui sont aujourd'hui au pouvoir en Pologne. Un parti catholico-conservateur et ultra-nationaliste. La Pologne profonde a voté pour eux.

Les dirigeants polonais actuels ont essayé de restreindre le droit à l'avortement. 200 000 femmes dans les rues les ont obligés à renoncer. Ils exaltent la Pologne éternelle qui se doit de refuser les recommandations de la Commission de Bruxelles. Mais ils ne crachent pas sur les milliards qu'ils reçoivent de l'Union Européenne.

Ils tentent de supprimer l'indépendance des juges. Ils sont sujet à des accès compulsifs de propagande antigermanique où Angela Merkel est proclamée héritière d'Adolf Hitler. Ils méprisent leurs voisins ukrainiens, biélorusses et lituaniens, et exaltent le souvenir des temps bénis quand sur ces pays flottait le drapeau avec l'aigle polonais.

Une grande partie –minoritaire certes- de la population polonaise a honte de ceux qui la gouvernent. Nombre de Polonais ne veulent pas passer pour des sauvages arriérés aux yeux de l'opinion européenne. Le gouvernement dit d'eux qu'ils sont de gauche, des rouges. Une insulte dans sa bouche. Mais pour beaucoup, ceux qu'on peut voir dans les rues de Varsovie indifférents à la triste procession des bigots et des bigotes, c'est un honneur. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par padam - 16/08/2017 - 11:01 - Signaler un abus Nul et non avenu

    Caricature grossière et déplacée, teintée d'un vieux relent d'anticlérical. Vous avez le même genre de demeurés obscurantistes qui circulent dans les rues de Jerusalem et de Tel-Aviv, en plus grand nombre et aussi plus agressifs. Et personne, je pense, ne les assimilerait à l'immense majorité du peuple israélien. Vous êtes d'habitude mieux inspiré, monsieur Rayski.

  • Par Anguerrand - 16/08/2017 - 11:08 - Signaler un abus Les polonais ont une haine du communisme

    Ils se sont battus avec l'aide de leur pape pour se défaire du communiste. J'ai bien connu la Pologne a l'époque communiste et les gens souffraient. Des queues de plusieurs heures pour ses achats, l'absence de liberté, le risque de denonciation. Durant tout notre voyage des flics nous suivaient, ce peuple joyeux etait éteint et fliqué. C'est bien pour cela qu'il ont rejoint l'UE par crainte des Russes qui les ont asservi au point de fusiller tous les officiers polonais..c'est aussi pour cela qu'ils ont rejoints l'OTAN afin d'être couvert vis à vis des Russes. Parler de capitalisme est très bien vu, parler de communisme et vous verrez les réactions !...si les français avait connus ça, il n'y aurait plus de Melenchon, PC, PS. Il n'y a en Europe que la France qu'il n'y a des marxistes, meme les partis de droite sont encore imprégnés de cet gauche malfaisante y compris le FN avec Philipippot.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 16/08/2017 - 12:22 - Signaler un abus Un peu plus de tolérance ......SVP. !

    Comme vous le dites en introduction, ces gens là sont peu nombreux, et tous les pays démocratiques ont leur drogués à la nostalgie....Il ne faut pas pour autant jeter l'enfant avec l'eau du bain, car quand on connaît l'histoire de la Pologne, on peut se dire que ce Pays s'en sort bien, gràce à une population instruite et courageuse......De plus, si on veut comparer ces "Traditionalistes" avec nos "Islamistes", je dirais qu' ils n'ont encore tué ni terrorisé personne...........Et c'est pour cela qu' ils ne méritent pas, au même titre que certains juifs fondamentalistes notre rejet !!!

  • Par LouisArmandCremet - 16/08/2017 - 12:34 - Signaler un abus Dommage

    Dommage car d'habitude, j'aime vos articles. Mais bon, on ne peut pas être toujours d'accord en tout avec quelqu'un d'autre, sinon, l'un des deux est de trop. ;-)

  • Par ikaris - 16/08/2017 - 15:13 - Signaler un abus Comparaison n'est pas raison

    M Rayski je vous trouve bien condescendant sur l'état de ce pays. Sans connaître le dossier j'ai l'impression que si vous remplaciez "Pologne" par "'Israël" dans votre description votre article serait éligible pour Libération : couleur politique du gouvernement, influence des ultra-orthodoxe, droit à l'avortement restreint, impérialisme vis à vis des voisins ... Les deux pays sont menacés dans leurs frontières et leurs traditions, on peut comprendre qu'il y ait un sursaut identitaire qui s'exprime.

  • Par Anguerrand - 16/08/2017 - 16:43 - Signaler un abus Non Mr Rayski

    Autant je vous approuve la plupart du temps, autant je ne vous suit pas dans votre raisonnement. Serait-ce vos origines qui vous font réagir de cette façon quasi indécente. Revenez vous à la pensée unique qui est seulement tolérée en France. Les polonais ont la sagesse après tant de souffrances de ne pas accepter l'immigration qui est le problème n° 1 de notre pays. Certe ce peuple n'est pas parfait ( et nous !) mais à fait de son pays communiste une vraie merveille en qq décennies en travaillant tres durement parfois avec 2 emplois. J'ai connu les 2 périodes ( communiste et libérale) , c'est la nuit et le jour. Allez en Pologne vous serez émerveillés par ce pays et pas de quartiers interdits comme en France pas d'attentats des habitants d'une grande gentillesse, non je ne suis pas d'accord avec vous.

  • Par JG - 16/08/2017 - 17:17 - Signaler un abus Et oui, pas d'accord non plus

    Vous ne voudriez pas qu'on assimile quelques illuminés intégristes à l'ensemble des croyants en Israël, ne le faites pas pour les catholiques polonais...La Pologne a le courage de résister avec la Hongrie, la république Tchèque et la Slovaquie, au diktat immigrationniste de l'UE et de Merckel, rien que pour cela, je respecte le gouvernement polonais (légalement élu...et oui le peuple peut être majoritairement réactionnaire, c'est con hein !!??Mais c'est la démocratie, c'est bête...).....il ne faut pas cracher sur le politiquement correct qui méprise le peuple en France, pour se complaire dans la même attitude en ce qui concerne les polonais....

  • Par Atlante13 - 16/08/2017 - 17:33 - Signaler un abus Trop de "spritzs?

    tout çà pour 15 personnes suivant un vieux curé délabré? J'ai l'impression qu'on dérape...

  • Par Liberte5 - 16/08/2017 - 18:45 - Signaler un abus Habitué à plus de discernement de la part de Benoît Rayski !!!

    Je ne vous suit pas sur cet article qui ne me semble pas correspondre à un pays qui pourrait nous donner bien des leçons.Pour le reste d'accord avec JG.

  • Par Borgowrio - 16/08/2017 - 18:54 - Signaler un abus Vive la Pologne , libre ... ( Tiens ça me rappelle qqc)

    Si les " curés" essaient d'empêcher les belles polonaises de sortir en mini short , ils n'y arriveront pas , car ils ne sont pas bien méchants . Par contre en Allemagne , en France , les barbus , eux ils y arrivent bien . Déjà nos plages deviennent pudibondes . Mais soyez tranquilles , l'Europe saura imposer à la Pologne sa part de viols et d'attouchements sexuels , c'est la solidarité

  • Par Phélé - 16/08/2017 - 20:58 - Signaler un abus Bad trip, Mr Rayski ?

    Changez de fournisseur, Benoît ! Ou arrêtez la fumette... L'église est devenue un parti politique comme un autre, oubliant toute spiritualité, confondant charité et asssistanat. Le fabuleux message chrétien, je n'ai pas dit "catholique ", est tristement dégénéré par un pape représentant de commerce gauchisant. Une église politisée et repentante à peu près aussi charismatique que le modem de Bayrou le looser. Donc, rassurez-vous, pas de danger pour l'avenir des mini jupes en Pologne tant que les protestataires seront curés et non imams.

  • Par Yves3531 - 16/08/2017 - 21:58 - Signaler un abus Bon, tout le monde à le droit à l'erreur...

    certains plus que d'autres. Mr Rayski nous ravi si souvent de ses analyses et par son humour qu'il a accumulé pas mal de jokers !

  • Par Deneziere - 17/08/2017 - 09:26 - Signaler un abus Là où Rayski a raison...

    ... c'est que la politique polonaise est d'une bigotterie et d'un atlantisme absolument pathétiques. Cela n'enlève rien aux côtés respectables de ce pays, justement rappelés par les commentaires qui précèdent. Il n'empêche que le point de vue de l'article n'est pas invalide.

  • Par xenophon - 17/08/2017 - 16:24 - Signaler un abus Logique polonaise

    Logique polonaise.Protection contre la Russie donc parapluie américain par l'OTAN. Au plan économique et politique, la diaspora polonaise en Amérique veille et l'UE est un mécène commode. Quant aux mœurs...c'est leur affaire, non? Nous avons bien eu naguère de grands esprits qui faisaient l'éloge de la pédophilie sans perdre de leur aura. Je galèje, bien sûr! Ils étaient de gauche et donc d'avant garde dans le domaine des mœurs. . C'est pas comme la misère de certains de nos prêtres pécheurs, bien sûr. Ceux là sont massacrables à merci. Ils sont catholiques, c'est vous dire. Alors, donnons du temps... au temps et à la Pologne!

  • Par Deudeuche - 19/08/2017 - 21:34 - Signaler un abus Les Polonais enmerdent

    Leurs détracteurs et ils ont raison. Comme toute l'Europe de l'Est le bloc national conservateur se met en place face au social libéralisme de l'Occident.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€