Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment le peer-to-peer va changer le monde

Pour la plupart des gens, le peer-to-peer évoque des réseaux où les utilisateurs peuvent échanger des documents. Michel Bauwens présente ici une vision bien plus large de ce concept qui est amené à s étendre à tous les aspects de la vie. En effet, pour la première fois dans l histoire, le peer-to-peer permet aux gens du monde entier de créer des choses ensemble une encyclopédie (Wikipédia), tout type d objet (avec les imprimantes 3D) ou bien de financer des projets (avec le crowdfunding). Extrait de "Sauver le monde", de Michel Bauwens, publié aux Editions "Les Liens qui Libèrent"(1/2).

Bonnes feuilles

Publié le
Comment le peer-to-peer va changer le monde

Ma thèse est que l’Internet marque le début d’une troisième révolution de la productivité. Car qu’est-ce que la production entre pairs? Il s’agit d’un système où chaque individu contribue sur une base bénévole à un projet qu’il veut soutenir. Prenez Wikipédia. Personne n’écrit un texte pour Wikipédia sous la contrainte ou pour gagner de l’argent. On le fait de son plein gré et parce qu’on aime ça. Ce modèle est stimulé par la motivation intrinsèque.

Autrement dit: la production entre pairs est une production passionnée et reflète un glissement de la motivation extrinsèque vers la motivation intrinsèque. En effet, la production entre pairs n’a pas besoin d’incitations externes pour fonctionner. C’est un système hyper-productif, parce que chacun collabore à un projet par passion. C’est le rêve de toute entreprise capitaliste. C’est pour cela que les entreprises font de leur mieux pour utiliser autant que possible l’auto-motivation de leurs employés.

Mais elles ne peuvent contourner un certain nombre de contradictions, car, finalement, le personnel continue à travailler pour les actionnaires, et il y a toujours un élément aliénant en jeu, contrairement à la production entre pairs, qui est exclusivement incitée par une motivation pure et intrinsèque.

En résumé, on peut dire que le développement humain, dans le contexte de l’évolution de la motivation, se déroule comme suit: la première révolution de la productivité dépend de la motivation extrinsèque négative, à savoir la peur. La deuxième s’appuie sur la motivation extrinsèque positive – du moins en théorie. La troisième révolution de la productivité, provoquée par le p2p, ne repose plus sur la motivation extrinsèque, mais entièrement sur l’auto-motivation intrinsèque.

Un argument des tenants de l’idéologie du marché est que c’est l’intérêt personnel, et non pas l’altruisme, qui restera toujours le principal moteur des actions humaines.

Il ne faut pas confondre la motivation intrinsèque avec l’altruisme. Les gens sont poussés par beaucoup plus de motivations que le simple intérêt personnel. Il faut dire que la production entre pairs est agnostique sur ce plan: la raison pour laquelle on contribue à un projet de production entre pairs importe peu. La seule condition est de le faire sur une base bénévole. Et quels sont les résultats?

Le modèle open source de Linux est devenu dominant en matière de développement de logiciels: aujourd’hui, il y a davantage d’appareils qui tournent sous le programme open source Android que sous Microsoft. Et Wikipédia a évincé Britannica. Pour la simple raison que la production entre pairs est un système hyper-productif.

Examinons de près un autre aspect. Un système hiérarchique nécessite toujours des mécanismes de contrôle. Il faut une autorisation pour faire quelque chose, ou on le fait sur l’ordre de quelqu’un. Ensuite, la qualité ou la nature du travail doit être contrôlée. Aussi les systèmes hiérarchiques sont-ils généralement des systèmes linéaires qui procèdent par étapes. Les systèmes de production entre pairs fonctionnent de manière totalement différente. Il n’y a pas de hiérarchie qui exerce un contrôle à l’avance. Ce dernier se fait après coup par des experts techniques qui s’occupent de la qualité du travail commun. La production entre pairs est également un système modulaire, où chacun peut contribuer à tout instant à un module de son choix.

Comme le travail peut se dérouler parallèlement autour des différents modules, le développement et la production vont beaucoup plus vite que dans l’ancien système.

Extrait de "Sauver le monde" Michel Bauwens, publié aux Editions Les Liens qui Libèrent, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 26/07/2015 - 13:46 - Signaler un abus Oui, une belle opportunité d'avenir!

    Mais comment lutter contre la subjectivité inhérente au peer-to-peer? Vous me direz, quant on voit la production des "penseurs" français, on s'aperçoit qu'ils ont touché le fond en matière de subjectivité, et que n'importe quelle production collective sera plus objective que celle de ces penseurs biberonnés a la pensée unique...

  • Par Deudeuche - 26/07/2015 - 16:34 - Signaler un abus @vangog Du peer to peer

    au pire, tout pire...tout à fait d'accord!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Bauwens

Michel Bauwens est un auteur belge, spécialiste du peer-to-peer. Il figure sur la liste des 100 personnes les plus influentes pour un avenir durable et est le fondateur de la P2P Foundation.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€