Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment les Norvégiens sont venus à bout du téléchargement illégal

Une étude menée par un chercheur norvégien de l’Ipsos révèle que seulement 210 millions de chansons ont été téléchargées illégalement en 2012 en Norvège, tandis qu’en 2008, ces derniers en avaient téléchargés plus de 1,2 milliards. Le téléchargement illégal de films s’est quant à lui réduit de la moitié, passant de 130 millions à 60 millions de téléchargements.

e-révolution

Publié le - Mis à jour le 23 Juillet 2013

Les plateformes comme Deezer mais aussi les stores où l’on peut télécharger des applications et des titres pour les mobiles (smartphones, tablettes) constituent un nouvel eldorado à exploiter. Le fait par exemple de ne pas payer l’ensemble des titres d’un album mais uniquement ceux que l’on souhaite à la carte correspond à un besoin.

D’autre part, la théorie des "1000 vrais fans" de Kevin Kelly se vérifie pour les industries créatives et un artiste peut vivre non essentiellement des ventes de ses albums mais des produits dérivés (concerts, etc.). En outre la maîtrise des médias sociaux est un atout de poids pour les artistes

Ce changement radical du comportement des internautes vis-à-vis du téléchargement peut-il s’exporter ailleurs en Europe ? En France par exemple ?

Oui, c’est possible. Sachant aussi que les nouvelles pratiques d’achat et de consommation avec le smartphone et la tablette sont à intégrer ainsi que la télé connectée s’agissant des supports. En outre les réseaux sociaux pour le partage collaboratif autour de centres d’intérêt sont un profond accélérateur dans la consommation et les usages de la musique et des films.

Au-delà du téléchargement, c’est surtout la pratique légale du streaming qui se répand et qui traduit une mutation profonde dans les usages. Ce n’est pas tant la détention d’un bien qui importe mais son usage quand on en a besoin à l’image du Vélib. Quand mes enfants de la génération Z veulent voir un épisode de Tchoupi par exemple, ils se moquent de savoir si un DVD est mis dans le lecteur ou si celui-ci est visualisé en streaming. Seul le fait de regarder le dessin animé à l’instant l'importe. Les cartes sont à rebattre pour la consommation de biens culturels et c’est plus le terreau fertile pour que de nouvelles offres se créent en France qu’il convient de favoriser.

La France gagnerait à supprimer Hadopi à l’heure du "choc de simplification". Ce serait un signal fort. Avec une offre légale adaptée, à coût modéré et de qualité, on pourrait voir le piratage reculer. Et considérer qu’il a constitué une parenthèse entre deux périodes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 21/07/2013 - 10:57 - Signaler un abus téléchargement illégal

    J'ai pas bien tout compris ? :o( J'écoute la radio sur internet et j'enregistre le disque qui me plait, est ce illégal ?

  • Par calin - 21/07/2013 - 13:09 - Signaler un abus pareil

    en effet je ne comprends pas toute ces diatribes Quand je veux un morceau de musique, surtout du classique (mes excuses merci) je vais le chercher sur Deezer ou sur You tub, je l'écoute, s'il me plait j'enregistre en aiff ou mp3, j'extrais l'audio si c'est une vidéo, ai-je fait une grosse bêtise? Bien entendu je ne le vend à personne, c'est uniquement pour mon plaisir. il est vrai que si je pouvais télécharger TOUS je dis bien Tous les morceaux de musique classique à un prix, vraiment bas, en qualité maxi e non en mP3 qui compresse trop, je n'hésiterai pas, malheureusement on ne trouve que les dernières musiques, toujours chansons toujours mp3 en 128 maxi que j'exècre. Alors ?.

  • Par Mondo Générator - 21/07/2013 - 14:02 - Signaler un abus Voilà la situation

    Le P2P est dépassé dans sa forme classique ... aujourd'hui çà passe par VPN (transfert crypté des donnés) ... Quand au Direct Download (téléchargement direct), il est impossible de le contrôler ou de la combattre ... Megaupload fermé et derrière se sont crées 20 ou 30 fournisseurs du même genre : vu le que le direct download peut se faire sans logiciel ou inscription, les indélicats télé chargeurs ne peuvent être pris par la "patrouille" ... Les hébergeurs de fichiers peuvent migrer leurs serveurs suivant les circonstances et ne jamais être inquiétés par la justice beaucoup trop lente. Megaupload va revivre car son arrêt s'est fait en dehors de tout cadre légal international (voir dernières décision de justice sur le cas) .Alors, oui une réflexion sur la pertinence et les prix de l'offre doit être menée, mais n'empêchera JAMAIS le téléchargement illégal. Les solutions : offres d'abonnement, possibilité de devenir propriétaire du contenu payé en abonnement, dématérialisation généralisée des supports, réduction des marges des fournisseurs de contenus, offre de qualité, offre de bonus réguliers aux abonnés(films ou musique gratuits déjà amortis etc ...) ...

  • Par pecqror - 21/07/2013 - 17:55 - Signaler un abus Perso

    Les films surtout français sont de belles daubes. Les musiques c'est pire (c'est niaiseux et gauchiste), dans se contexte qu'est ce qu'il y a à télécharger?

  • Par Grwfsywash - 22/07/2013 - 00:20 - Signaler un abus @ calin - 21/07/2013 - 13:09

    Je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Amazon pour ne citer que ce site permet d'acheter des CDs d'occasion à des conditions très abordables, tout particulièrement pour la musique classique. Par ailleurs, les éditeurs de musique classique ont de très nombreux coffrets d’intégrales d'enregistrements historiques dont les qualités d'enregistrement (années '50, '60','70) sont tout à fait satisfaisante, même sur un vrai systeme HiFi. Les prix sont étonnant. L’intégrale Bach de chez Brilliant de 160 Cds est disponible pour moins de 100€. Je trouve des CDs de classique que je source presque partout dans le monde à des prix qui me font préférer l'achat plutôt que la digitalisation de mes disques vinyle ce qui prend beaucoup de temps et d'efforts. Je n'ai jamais trouvé d'excuse à la copie illégale, sauf au temps désormais révolu où rien n’était disponible en pré-écoute sur internet.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

David Fayon

David Fayon est consultant Web pour des entreprises et organisations françaises depuis la Silicon Valley, co-fondateur de PuzlIn et membre de l'association Renaissance Numérique. Il est l'auteur de Web 2.0 et au-delà (Economica, 2è éd., 2010), Géopolitique d'Internet : Qui gouverne le monde ? (Economica, 2013). et Facebook, Twitter et les autres... (avec Christine Balagué, Pearson, 3e éd, 2016) ainsi que de Transformation digitale (avec Michaël Tartar, Pearson, 2014). Observateur et acteur de la société numérique, ses recherches portent sur la transformation digitale des banques.

Il anime enfin le site davidfayon.fr, sur l'actualité du Web et du numérique.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€