Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment la lutte anti fake-news est déjà en train de sérieusement déraper

L'affaire des faux bots russes met le gouvernement dans l'embarras, suspects qu'ils deviennent d'utiliser la lutte contre les fake news à leur avantage politique.

Border line

Publié le
Comment la lutte anti fake-news est déjà en train de sérieusement déraper

 Crédit LUDOVIC MARIN / AFP

Atlantico : Depuis quelques mois, le gouvernement a annoncé sa volonté de légiférer les fake news. L'ennemi affiché est, comme on l'observe dans de nombreux pays, souvent russe. Cependant, l'affaire des bots russes, qui avaient été accusés d'avoir amplifié l'affaire Benalla ne montre pas que cette lutte anti-fake news outrepasse ses objectifs de départ ?

François Bernard-Huyghe : Il y a plusieurs dimensions dans cette affaire. Il y a tout d'abord la critique faite par l'ONG "EU Desinfolab" qui a publié une analyse d'où il ressortait non pas tellement la présence de fake news dans l'affaire Benalla (même s'il y en a une quelques-unes notamment sur la surface de son appartement ou sur l'utilisation d'un gyrophare) mais dans une intervention potentiellement suspecte du fait de l'hyperactivité de certains comptes sur Twitter qui relayaient extraordinairement les informations relatives à l'affaire Benalla.

Et l'étude de tenter de faire un lien entre ces comptes hyperactifs, de ces gens qui ont le pouce occupé toute la journée, et ce qu'ils appellent "l'environnement russophile". L'idée étant d'affirmer que dans cet "environnement russophile", c'est à dire les personnes qui ont tendance à beaucoup refléter les contenus de Russia Today et Sputnik, il y aurait eu des gens participant de façon délibérer à des opérations de déstabilisation ou des bots. Ces bots sont des algorithmes visant à saturer la plateforme d'opinion de messages allant dans un certain sens. 

Il y a eu plein de critiques méthodologiques de cette étude, notamment celle d'Olivier Berruyer qui le semble particulièrement pertinente et technique, assez longue à résumer. Ce qu'on peut dire, c'est qu'il y a indéniablement des gens qui sont hyperactifs sur Twitter, c'est-à-dire qui sur un sujet précis qui les passionne, peuvent retweeter plusieurs fois par heure. Mais cela ne signifie pas grand-chose. Des études s'étaient penchées sur ce qui s'était passé lors du #meetoo avait montré que les acteurs actifs étaient peu nombreux, ou le fait que sur Wikipedia, c'est environ 1% des contributeurs qui font plus de 90% des contenus. Le fait qu'un phénomène social soit entretenu sur Twitter par un petit nombre de passionné n'a donc rien d'étonnant. Surtout quand on sait que l'affaire Benalla était particulièrement feuilletonnée, avec de nombreuses images comiques diffusées ou de bons articles. Et évidemment plus on est passionné par un sujet, plus on veut faire partager sa passion. 

Deuxièmement, on n'a pas pu prouver ni par le rythme ni par le comportement qu'il s'agissait de robots ou de services d'état. Et ce alors que l'on sait qu'il est possible à n'importe qui de programmer ses tweets pour qu'ils passent à telle ou telle heure. C'est une pratique légale et connue. L'étude en restait une suspicion d'un complot pour déstabiliser Macron. Sans reconnaitre que quand on est dans l'opposition, il est compréhensible de retweeter des informations pour déstabiliser Macron… ce n'est heureusement pas encore illégal en France. Et c'est là qu'est venue la piste russe, celle d'une intention délibérée émanant du Kremlin. Cela soulève beaucoup de questions. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par A M A - 11/08/2018 - 10:33 - Signaler un abus Démêler le vrai et le faux:

    Démêler le vrai et le faux: vaste et éternel problème. Si j'ai le pouvoir de décréter, le plus simple est de régler la question par décret. Sera vrai ce qui me convient, et faux ce qui me contredit. Ce n'est pas nouveau. C'est ainsi que fut brûlée par les musulmans la bibliothèque d'Alexandrie et que plus récemment eurent lieu de fameux "autodafés". Contre les fake-news, seule l'histoire peut les contrer. Mais il lui faut du temps, très longtemps, pour se libérer de la dictée de ceux qui décrètent la vérité.

  • Par Vincennes - 11/08/2018 - 11:04 - Signaler un abus Avec Macron tout n'est que MANIPULATION

    **ABANDON de la réforme constitutionnelle voulue par Macron, réforme qui n'est qu'un "piège à cons" et un "fourre tout macronien' **ABANDON de "SA" loi sur es fack news qui n'est qu'un moyen de plus de VERROUILLER le Presse au moment de l'élection….."ERDOGAN sort de ce corps"

  • Par Anouman - 11/08/2018 - 11:48 - Signaler un abus Fake

    Les pseudo-progressistes sont opposés à la liberté d'expression car ils veulent imposer leur vérité. Tout ce qui pourrait dénoncer leur propagande les dérange et doit être disqualifié ou interdit. Ce n'est pas nouveau mais c'est de plus en plus apparent. Avec en prime le satan Russe qui tire les ficelles de tout ce qui les dérange.

  • Par Loupdessteppes - 11/08/2018 - 12:36 - Signaler un abus Avant d'ajouter des lois...

    Ne serait-il pas plus de sage de faire respecter celles qui existent déjà ? Et de ce coté, il y fort à faire et un quinquennat sera bien insuffisant. La vrai nature de la Fake News c'est le baratin des bateleurs politiques qui ne réalisent jamais leurs promesses électorales... Va-t-on les poursuivre ?

  • Par garcia solange - 11/08/2018 - 13:32 - Signaler un abus orthographe

    Pitié !....Y-a-t-il une relectture des article visant a supprimé les fotes d’ortographe....

  • Par vangog - 11/08/2018 - 13:33 - Signaler un abus Aucun pays libre ne contrôle l’information, avant!

    Seuls, les derniers gouvernements socialistes, et macronistes, estiment que les lois existant dans les pays libre-service et condamnant la calomnie et le mensonge, après, ne leurs suffisent pas à se maintenir au pouvoir...voilà pourquoi les gouvernements sociauds-macronistes veulent controler l’information, avant. Le subventionnement de la presse aux ordres fait partie de ce contrôle des oopposants « avant »!

  • Par ciara - 11/08/2018 - 15:00 - Signaler un abus Controle de l'opinion

    Ca fait partie de l'arsenal des états totalitaires

  • Par ajm - 11/08/2018 - 16:04 - Signaler un abus Tradition révolutionnaire Française.

    Projet de loi liberticide bien dans l'esprit de la gauche Française depuis Saint-Just : pas de liberté pour les "ennemis de la liberté ".

  • Par Vincennes - 11/08/2018 - 16:05 - Signaler un abus OK Clara e tc'est mal parti pour la France classée 47ème/53

    quant à la liberté d’expression.......dictature "EM" avec MACRON, pour qui la vérité n’est NI à la mode NI bonne à dire!!! Le C. enchaîné est revenu sur le coup de téléphone de l’équipe Macron à Fr.2, demandant de cacher les images qui lui étaient défavorables !!!!!! idem sur LCi !!! Par contre BFMTV n'a pas besoin de conseil avec toute cette équipe à sa botte

  • Par Bobby Watson - 11/08/2018 - 16:55 - Signaler un abus Servilité

    L'équipe de communication de l'Elysée est à la manœuvre pour canaliser l'information. Mais les journalistes sont de plus en plus serviles. Le pire: ce "journaliste " d'Europe 1 qui est allé chercher le gamin de Brégançon dans la foule... pour le compte de Macron !

  • Par kelenborn - 11/08/2018 - 17:42 - Signaler un abus eheh

    et voila ce que je trouve sur la page d'Atlantico en pub:Ich kann mehr, als ich dachte. Mein Geld auch. Ersten Sparplan abschließen & 25 € Prämie sichern. ( je peux plus que je ne le croyais: Mon argent aussi: Conclure le premier plan d'épargne et s'assurer 25 euros de prime) Vous aussi offrez vous un VPN et recevez les offres promotionnelles de la banque Rayski

  • Par Phélé - 11/08/2018 - 17:51 - Signaler un abus Tu feras ton opinion par toi-même !

    « Se faire sa propre opinion, n'est déjà plus un comportement d'esclave ». JJ Rousseau Comment peut-on avoir une idée du fonctionnement du monde via les media de la pensée unique, outils du système ? Ce dernier sait que nous commençons à savoir et souhaite logiquement nous éloigner des autres sources de pensée...

  • Par cloette - 11/08/2018 - 19:07 - Signaler un abus Bravo

    Pour cet article !

  • Par Anguerrand - 11/08/2018 - 20:58 - Signaler un abus L’état sera le premier concerné

    Les politiques et en premier lieu Macron ( Benalla )seront en premier lieu concernés tant ils nous mentent sur tout, donc les journaleux qui sans scrupules rapportent ces fakes news seront condamnés, juste un exemple le ministre annoncent 6 millions de musulmans sur notre territoire devraient annoncer les vrais chiffres c.-à-d. 14 millions de musulmans sans compter ceux qui nous arrivent de partout et en particulier actuellement par L’Espagne . Quand on annonce des morts en moins ils oublient de dire que le 80km/ heures n’y est pour rien puisque que la diminution des accidents étaient plus importantes les mois précédents et que compte tenu de la météo, les vacanciers ont moins roulé, vers la mer de Nord, la Normandie, la Bretagne où la vie est moins cher

  • Par Apollinarius - 12/08/2018 - 08:00 - Signaler un abus Qui a rédigé cet article?

    Est-ce réellement F-B Huygue ou un pigiste stagiaire? L'accumulation de fautes de syntaxe, de phrases mal construites et autres fautes d'orthographe rendent cet article incompréhensible! Un peu de respect pour la langue française serait bienvenu (ce qui se conçoit bien s'énonce clairement...). Merci

  • Par edac44 - 12/08/2018 - 10:02 - Signaler un abus Peut on encore séduire sans mentir ???

    Pour s'en convaincre, essayez le lien ci-dessous ===================================================================== http://bit.ly/2ns5cPk ===================================================================== Mais rajoutez y le filtre "Peut on encore séduire en politique sans mentir" sur GG et vous serez surement convaincu (convaincu en un seul mot, SVP, merci !... quoi que ...) ===================================================================== Il parait même que les filles bien n'avalent pas !... Alors question : est-ce que Brigitte sert encore d'alibi à Emmanuel Macron ???

  • Par zelectron - 12/08/2018 - 16:45 - Signaler un abus De-faquez !

    c'est la dure tâche de nos gauchiards de tous poils ...

  • Par zelectron - 12/08/2018 - 16:46 - Signaler un abus ou bien de-faker

    au choix

  • Par 2bout - 12/08/2018 - 19:27 - Signaler un abus Toujours les mêmes travers

    En vous lisant Kelenborn, je me disais que l'on reconnaissait l'inadapté à son QI fortement éloigné de la moyenne.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François-Bernard Huyghe

François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris.
 
Il enseigne notamment au Celsa-Paris IV à l’Iris Sup, et anime le site http://huyghe.fr
 
Spécialiste des stratégies de l'information, il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont La Soft-idéologie (Robert Laffont ), L'Ennemi à l'ère numérique (Puf), Comprendre le pouvoir stratégique des médias (Eyrolles), Maîtres du faire croire de la propagande à l'influence (Vuibert), Les terroristes disent toujours ce qu'ils vont faire (avc A. Bauer, Puf), et Terrorismes, Violence et Propagande (Gallimard) 
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€