Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 28 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment les entreprises du Cac40 utilisent Wikipedia pour influer sur les résultats Google les concernant

Wikipédia apparaissant systématiquement sur la première page d'une recherche Google, les entreprises du Cac40 usent de cet exposition garantie pour influer sur leur référencement et les informations les concernant.

Wiki-leader

Publié le

Une récente étude menée par le site Intelligent Positionning a analysé la place de Wikipédia dans les résultats de Google pour un millier de recherches sur des noms communs en anglais :

  • dans 99 % des cas l'encyclopédie est en première page des résultats de Google
  • dans les résultats 1 à 5 pour 96% des requêtes
  • en première position dans 56% des recherches

Sur le même principe, je me suis intéressé à analyser comment les pages Wikipédia sur les marques du CAC40 ressortaient dans Google lorsqu’on effectuait une recherche sur le nom de la marque. Voici les résultats de mon étude :

  • Le site du groupe arrive presque toujours en première position pour une recherche sur son nom.
  • Quelques sites marchands ou commerciaux de la marque se placent parfois devant le site de présentation du groupe (Carrefour, Bouygues). Bref le premier résultat revient toujours à la marque et à sa communication institutionnelle.
  • dans 95 % des cas l'article sur la marque dans l’encyclopédie est en première page des résultats de Google pour une requête sur la marque. Seules deux entreprises du CAC40 voient la page de Wikipédia qui leur est consacrée en deuxième voire en troisième page des résultats de Google : Le Crédit Agricole a réussi l’exploit de référencer toutes ses agences régionales devant "sa" page Wikipédia, la repoussant au 37ème résultat ! Safran bénéficie quant à elle de l’homonomie avec l’épice … Si présentation encyclopédique du safran sort en 4ème position celle dédiée à l’entreprise aéronautique éponyme n’arrive qu’en 19ème position, en bas de la deuxième page de résultats.

 

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François Jeanne-Beylot

François Jeanne-Beylot est le fondateur de la société TROOVER, spécialisée dans la recherche d'information, l'intelligence économique et la veille sur Internet, et de la société InMédiatic en association avec une agence de relation presses (Bach & Partenaires), spécialisée dans les actions d'influence et de notoriété sur Internet.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€