Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 28 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment le changement climatique pèse sur les pays en développement

Copenhague, Cancun, Marseille et bientôt Rio, les sommets contre les dérèglements climatiques se multiplient, mais les solutions apportées restent minimes. D'autant que la forte demande économique des pays en développement les rendent autant acteurs que victimes changements.

Ca chauffe

Publié le

Le Traité de Lisbonne confère, du reste, à l’UE une expérience et un avantage qualitatif non négligeable en la matière : c’est ce que certains ont théorisé à travers le concept de « Soft policy » européenne.

Les enjeux politiques du Sommet de la terre de Rio de Janeiro (juin 2012) 

Dès lors, le prochain sommet de Rio+20 en Juin prochain devra tenir compte des changements géopolitiques :

  • l’anticipation par certains pays (à l’instar de la Lybie - à l’époque de Khadafi - ou l’Arabie Saoudite) des dérèglements climatiques par l’achat de terres moins soumises à ces aléas, hors de leur territoire (en Ukraine par exemple) ;
  •  la nouvelle forme de coopération et de solidarités sud/sud et non plus strictement nord/sud : certains y voient un basculement d’un agenda Nord/Sud aux arrières pensées économiques vers un agenda plus ouvertement Sud/Nord, favorisé par processus démocratiques nés du « Printemps arabe » et de nouvelles exigences commerciales et renégociations politique vis-vis de l’UE ;
  •  l’Esprit de Bandung (= contre le colonialisme, contre le racisme, contre la pauvreté et le sous-développement, et prônant une coexistence pacifique qui éloigne nombre de pays de la zone traditionnelle d’influence euro-atlantique et consacre une certaine forme de « désoccidentalisation » des RI) qui accompagne l’arrivée sur la scène internationale des pays émergents (BRICAS).

 

Le but de Rio+20 sera de stimuler au niveau mondial le développement durable. « Equité et Durabilité » devront en être les principaux moteurs. D’un côté, l’Education et le renforcement du rôle des femmes dans la vie sociale de leur pays (empowering women) devraient en être les composantes principales, avec la promotion de filets de sécurité pour les plus pauvres. De l’autre, la réduction de l’empreinte écologique des pays développés. Toutefois la crise financière risque de rendre les négociations plus difficiles. C’est ainsi que le Forum Mondial de l’Eau à Marseille, au-delà de la seule dimension liée à la gouvernance de l’eau et de sa dimension citoyenne qui le rend accessible, voire même gratuit au plus grand nombre, impliquant ainsi multinationales, ONG et usagers des acteurs aussi importants que les Etats, ne fait que préfigurer un débat éminemment politique, mais pas uniquement entre politiques, qui trouvera son point d’orgue à Rio en juin prochain. 

Il y enverra un message insistant sur l’adoption d’un «  paquet » sur l’eau et l’énergie, c’est-à-dire, l’accès universelle à l’eau et à l’assainissement d’un côté, et à l’énergie de l’autre, la réduction du gaspillage de l’eau et de l’énergie et la nécessité de prendre en compte l’aspect écologique des politiques à mener.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par hercule - 15/03/2012 - 11:18 - Signaler un abus Pitié

    Il n'y a pas de changement climatique anormal. C'est un fait scientifique parfaitement démontré par de très nombreux scientifiques de très haut niveau. Toutes ces informations sont disponibles sur leur site. Pourquoi ces informations n'arrivent-elles pas à pénétrer les médias francophones? Quel est l'intérêt d'ignorer un fait aussi capital? Pour défendre l'industrie nucléaire française? Pour favoriser la fameuse croissance verte? Par paresse intellectuelle? Par peur de sortir du discours dominant ( de moins en moins dominant d'ailleurs)? Pour avoir une bonne raison de surtaxer certaines importations? Pour brimer volontairement la croissance européenne? Quoi qu'il en soit l'ignorance volontaire et parfaitement hypocrite d'une vérité scientifique dûment démontrée au plus haut niveau est une insulte à l'honnêteté et à l'intelligence, une trahison de la confiance que les peuples placent dans leur dirigeants. Je voudrais ajouter que, bien qu'il se fourvoit dans ce domaine, je soutiens ardemment le Président Sarkozy et je ne doute pas qu'un jour, étant homme sincère et lucide, il ait sur ce sujet une opinion plus conforme à la réalité. J'espère au moins vous avoir incité au doute

  • Par hercule - 15/03/2012 - 12:18 - Signaler un abus Aspect politique du "déréglement climatique"

    Interventionnisme pour cause humanitaire, accueil de réfugiés "climatiques" en masse, appauvrissement et désindustrialisation volontaires de l'occident, transfert massif de capitaux vers les pays émergents en "réparation des dégâts commis" mais en vérité pour créer des nouveaux marchés consuméristes. Je vous invite à bien revoir le fonctionnement du GIEC, en vous rendant directement sur leur site, il n y a pas des centaines de scientifiques qui travaillent au sein du GIEC, il y a des informaticiens mais surtout des économistes dont le seul travail consiste à compiler des études parues dans des revues scientifiques à relecture en ne retenant que les études (subsidiées) qui sont favorables à leurs attentes. Je rappelle que le GIEC a été créé pour étudier l'impact économique du changement climatique anthropique et non pour rechercher s'il y avait réellement un changement et encore moins pour démontrer scientifiquement l'origine anthropique de ce réchauffement. Les recherches sérieuses et de bonne foi ont démontré que le changement climatique est naturel et cyclique et que l'homme n'y est pour rien.Le dernier rapport du GIEC a dû s'alimenter auprès de Greenpeace faute d'autre chose.

  • Par pecqror - 15/03/2012 - 12:25 - Signaler un abus Encore...

    Ils ne sont pas au courant à Atlantico que "Le réchauffement Climatique anthropique" est un immonde bobard.. Pour un nouveau vent sur l'info, on en reparlera.. De plus Lalonde femme de Brice, pour l'impartialité.. bof bof

  • Par Steff - 15/03/2012 - 14:10 - Signaler un abus Quelles inepties !

    On atteint avec cet article des sommets en matière d'ignorance et de lieux communs. Journalistes, renseignez-vous sur les sujets que vous traitez ! Je ne prendrai que quelques exemples parmi toutes les imbécilités de cet article : "l’émergence des réfugiés écologiques, dont le nombre est estimé à près de 50 millions de personnes": d'où tirez-vous ce nombre ? Qui sont ces gens ? De quel pays sont-ils ? Parlez-vous de réfugiés climatiques ? "la hausse régulière de la température (2 à3°C depuis 1990)": depuis 15 ans, il n'y a pas eu de hausse statistiquement significative des températures. Et personne ne parle de 2 à 3°C depuis 1990. "destruction de 80% des récifs corinthiens": ?????? "Anticiper la réponse à la crise, c’est prévenir les catastrophes naturelles": quelles catastrophes naturelles sont liées au réchauffement climatique ? Les tsunamis ? Les tremblements de terre ? "avoir une vue d’ensemble des phénomènes de pandémies et d’épidémies": quelles pandémies ou épidémies sont liées au réchauffement climatique ? On dirait que cet article a été écrit il y a 10 ans, avant qu'on étudie sérieusement ce qu'il en est de ce soit-disant réchauffement "anthropique" !

  • Par cqoiqéqon - 15/03/2012 - 19:23 - Signaler un abus oualala fâchez vous donc

    oualala fâchez vous donc chers lecteurs, comme les incantations ... ça va faire venir la pluie. mais mieux vaut ne rien voir, ça laisse bonne conscience et tranquille.

  • Par Steff - 15/03/2012 - 19:51 - Signaler un abus @ cqoiqéqon

    Ceux qui ont la consience tranquile, ce sont ceux qui prétendent "sauver la planète" avec des solutions impossibles à un problème innexistant. Et qui plaident pour dépenser des milliards sur des bêtises avec effets à 50 ans, alors qu'avec un petit pourcentage de ces sommes gaspillées sur des subventions sur les panneaux solaires ou des voitures électriques, on peut régler les problèmes de gens qui ont un besoin vital d'aide aujourd'hui-même (accès à l'énergie bon marché, à l'eau potable, à des vaccins) !

  • Par cqoiqéqon - 16/03/2012 - 08:39 - Signaler un abus @ Steph

    on est bien d'accord!

  • Par jipebe29 - 18/03/2012 - 11:27 - Signaler un abus delirium carbonum

    On veut nous faire croire que le fonctionnement du GIEC est irréprochable : c'est faux, car 30% de ses sources sont de la littérature grise, 24 des 48 chapitres ne sont pas crédibles car leurs sources sont douteuses, et les publications retenues vont toutes dans le même sens, à savoir le dogme du RCA (Réchauffement Climatique Anthropique). On veut nous faire croire que le GIEC s'appuie sur de la science solide : c'est faux : ses modèles numériques sont construits sur des hypothèses jamais validées et des rétroactions positives qui n'ont jamais été prouvées. Les modèles sont contredits par les données d'observation. En particulier, T globale est stable depuis 1998, et donc tout événement extrême est dû à des perturbations météo naturelles. Donc tout ce bazar autour du RCA procède du delirium carbonum, généré par l'ONU, le PNUE, l'OMM et le GIEC, qui est leur caution pseudo-scientifique. C'est le plus grand scandale planétaire de notre époque...

  • Par jipebe29 - 18/03/2012 - 11:48 - Signaler un abus Mensonges et manipulation

    Je suis bien d'accord avec Steff : que de mensonges et de manipulations : - La hausse régulière des températures de 2 à 3°C depuis 1990 : c’est complètement faux (en fait, +0,7°C depuis 1850 et stabilisation depuis 1998) - La disparition de 20 à 30% des espèces animales ? Lesquelles ? Quelles sont vos sources pour sortir de telles affirmations ? Oubliez-vous le rôle prédateur de l’homme ? Pensez-vous que la diminution des populations des lézards du Midi ait pour origine un RCA qui n’existe plus depuis 14 ans ? - Une augmentation de la consommation de carbone ? Tiens donc, on le consomme, alors que je croyais naïvement que l’on rejetait du CO2 ? - Le pompon : une nouvelle race de récifs, créée par les auteurs, et aussitôt soumise à 80% de destruction (pour la défendre la CAUSE) - Un manque d’eau ? Alors pourquoi nous dire que le RCA (inexistant) génère des pluies et des inondations ? Pourquoi tout mettre sur le dos d’un RCA inexistant ? Bref, article à mettre à la poubelle et auteurs à mettre au pilori pour mensonges, manipulations, et désinformation. Et bonnet d'âne à Atlantico pour publier de telles carabistouilles....

  • Par jipebe29 - 18/03/2012 - 11:55 - Signaler un abus Graves dysfonctionnements et errances du GIEC

    Pour ceux qui lisent l’anglais, je vous recommande l’ouvrage de Donna Laframboise sur le fonctionnement du GIEC. Décapant ! Quand vous l’aurez lu, vous n’accorderez plus aucun crédit au GIEC (vous verrez que c’est pire que ce vous pouvez imaginer). Lien pour la version PDF https://www.aplusdownload.com/cgi-bin/apluspro/scripts/apluspro.cgi?action=4&item_number=iap0001&iap0001_qty=1&cd=iocmvjwgc

  • Par jipebe29 - 18/03/2012 - 12:02 - Signaler un abus Recommandation à Atlantico

    Nous ne sommes pas des ignorants ou des attardés du bulbe qui ne savent pas réfléchir et qui n'ont pas accès aux informations que l'on veut leur cacher. C'est ce que montre la majorité des commentaires. Donc si vous voulez garder un zeste de crédibilité, ne publiez plus d'articles aussi stupides. Par contre, pour racheter votre "faute", faites-nous un bel article sur la publication dans Nature des résultats de la première phase du projet CLOUD au CERN. OK?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Emmanuel Dupuy et Patricia Lalonde

Emmanuel Dupuy est Président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE) et Membre du Comité pour une France moderne et plus juste avec Nicolas Sarkozy.

Patricia Lalonde est Déléguée Générale de l’ONG Mobilisation for Elected Women Audience (MEWA). Elle l'auteur avec Anne Marie Lizin «  d’Abdullah Abdullah,l’Afghan qui dit non aux taliban ». Elle est également membre du Comité pour une France moderne et plus juste avec Nicolas Sarkozy.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€