Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment 50 ans de marketing ont façonné la couleur du contenu de nos assiettes (et déterminé ce qui nous paraît naturel ou pas)

Les entreprises agroalimentaire utilisent des colorants dans les aliments pour les rendre les plus attractifs pour les consommateurs. Les techniques de commercialisation ayant évolué, le recours à ces colorants a été justifiée. Cinquante ans à voir des produits avec un certain aspect esthétique ont forgé l'idée que l'on s'en fait.

Bon appetit

Publié le
Comment 50 ans de marketing ont façonné la couleur du contenu de nos assiettes (et déterminé ce qui nous paraît naturel ou pas)

Atlantico : Les gens sont habitués à associer certaines aliments avec certaines couleurs. En près de 150 ans, les entreprises agroalimentaires et les commerciaux ont utilisé des colorants à la nourriture agro industrielle pour les rendre plus naturels. Comment expliquer que des aliments bien colorés nous paraissent meilleurs et plus appétissants que des aliments plus ternes ? 

Christophe Benavent : Il y a plusieurs questions. La première est celle de l'usage des colorants par l'industrie alimentaire. On remarquera de suite que cet usage est bien antérieur, il date au moins de l'antiquité. Ajouter des adjuvants pour mieux conserver, donner une meilleure apparence, exciter l'appétit est une constante anthropologique. L'industrie l'a systématisée en s'appuyant aussi bien sur des colorants naturels qu'artificiels et ces actions s'inscrivent dans un cadre plus général : l'apparence visuelle et la couleur ne sont qu'un des facteurs.

La texture, les saveurs sont certainement un enjeu plus central. Ce sont elles qui déterminent la fidélité des consommateurs. Mais la couleur joue un rôle particulier au moment du choix, elle permet de se faire un jugement de qualité. On comprend qu'en jouant avec les couleurs, ce qui est visé est simplement de produire une préférence.

Et là on retrouve la seconde question : pourquoi les couleurs, et leur vivacité, suscite une préférence ? Il y a au moins deux grandes explications, psychologique et culturelle, elles sont étroitement liées, mais commençons par une observation écologique : les fleurs, les fruits dans la nature signalent par l'intensité des couleurs leur présence aux insectes qui les polonisent et aux animaux qui s'en nourrissent et en conséquence en dispersent les graines. Nous avons, comme de nombreuses espèces, développé des adaptations aux signaux visuels que les aliments nous adressent. Ils permettent d'évaluer la fraicheur, la toxicité, et peut-être même le goût des fruits de la nature. C'est cet héritage qui conduit à la psychologie des couleurs, c'est à dire à la manière dont on insère des informations générales à partir d'un signal visuel. Le point intéressant, c'est que si nous possédons cette faculté, elle est en quelque sorte réinvestie dans l'interprétation de signaux artificiels (les couleurs de l'industrie). Le consommateur apprend à les interpréter dans un cadre normatif et culturel contingent. Si on insère la bonne santé et le caractère appétissant d'une pomme au brillant de sa rougeur, c'est aussi parce que notre imaginaire social est riche en pommes bien rouges. C'est à l'intersection de processus biologiques, psychologiques et culturels que se construisent nos aptitudes à utiliser les couleurs des aliments comme source d'informations sur les produits. Les industriels exploitent cette aptitude en envoyant des signaux qui ont des effets favorables sur nos comportements d'achat. Ils contribuent à façonner notre environnement culturel et les normes associées aux couleurs.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par john mac lane - 29/05/2017 - 12:04 - Signaler un abus Les oranges sont vertes et jaune..

    Peut être pas bleues, mais à part dans les pays occidentaux, les oranges dans la majorité des pays d’Afrique sont vertes ou jaune.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Benavent

Professeur à Paris Ouest, Christophe Benavent enseigne la stratégie et le marketing. Il dirige le Master Marketing opérationnel international.

Il est directeur du pôle digital de l'ObSoCo.

Il dirige l'Ecole doctorale Economie, Organisation et Société de Nanterre, ainsi que le Master Management des organisations et des politiques publiques.

 

Le dernier ouvrage de Christophe Benavent, Plateformes - Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux : comment ils influencent nos Choix, est paru en mai  2016 (FYP editions). 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€