Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grève des RER A et B : Coluche, reviens, la CGT est devenue folle !

Et cette fois-ci, le syndicat s’est surpassé. Dans le domaine de la bêtise crasse.

Ça va pas la tête ?

Publié le
Grève des RER A et B : Coluche, reviens, la CGT est devenue folle !

"Syndicat caca, Krasucki kiki !" C’est du Coluche. Et du meilleur. Il y a plus de 30 ans, la CGT était encore quelque chose. Son patron s’appelait Henri Krasucki, qui avait été un très jeune héros de la Résistance. Le temps est passé. Krasucki a disparu. Et la CGT est restée (dans une version ectoplasmique, il est vrai). J’eusse préféré l’inverse. On se contentera donc de "syndicat caca".

La CGT est un syndicat maniaco-dépressif. Dans ses phases dépressives, elle geint et gémit : "pourquoi le pouvoir socialiste ne pense-t-il pas à nous, pauvres salariés ?". Dans ses périodes maniaques, elle fait preuve d’animosité, d’agressivité : "si vous continuez à coucher avec le Medef, on va casser la baraque !". De surcroît, elle est également sujette à des TOC (troubles obsessionnels compulsifs). Alors elle pousse des bruits étranges : "mort aux requins de la finance", "à bas les hyènes du CAC 40", "honte aux vautours capitalistes".

Donc venant d’elle, rien n’est supposé vraiment surprendre. C’est une apparence trompeuse. La CGT, qui fait de louables efforts pour se qualifier aux Olympiades du tordu, du très tordu, vient de créer la surprise. Elle s’est indignée qu’un tribunal ait osé – tous les juges ne sont pas membres du Syndicat de la magistrature – condamner huit syndicalistes cégétistes de l’usine Goodyear d’Amiens à de la prison ferme pour avoir séquestré des dirigeants de l’entreprise. La lutte des classes a des exigences que la justice française ne veut pas connaître. "C’est un scandale", comme disait le regretté Georges Marchais.

La CGT mobilise donc en faveur de la liberté de séquestrer, une liberté très précieuse, bien que méconnue. Elle pourrait envisager d’envahir le siège de Goodyear France à Rueil-Malmaison. Mais ce serait d’une banalité affligeante… Pénétrer dans l’Elysée pour obliger François Hollande à amnistier les huit martyrs d’Amiens. Mais ce serait quelconque, très quelconque… Manifester place Vendôme devant le ministère de la Justice. Mais ce serait d’un commun…

Mue par une pulsion innovante, elle a trouvé beaucoup mieux. Elle bloque aujourd’hui les lignes A et B du RER ! Cela ne va pas la rendre sympathique aux yeux de centaines de milliers d’usagers. Mais qu’est-ce qu’un usager pour la CGT ? Même pas un citoyen. Et encore moins un camarade. Comme disaient les Grecs : "Zeus rend fous ceux qu’il veut perdre". Et comme dirait Coluche : "syndicat caca".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Borgowrio - 04/02/2016 - 09:29 - Signaler un abus Cancer Généralisé du Travail ( Coluche)

    C'est vrai , ignoble moyen d'action , s'en prendre aux " prolétaires " besogneux qui rament déjà avec le métro-boulot-dodo ( slogan époque de Coluche) Pour défendre des voyous profiteurs , les permanents syndicaux , ne représentant plus grand chose .. France, taux de syndicalisation le plus faible de l'OCDE et permanents syndicaux les plus nombreux et les plus couteux 4 milliards

  • Par vangog - 04/02/2016 - 09:58 - Signaler un abus Qui a donné aux syndicats d'ultra-gauche ce pouvoir de chantage?

    Les UMPSECOLOCOCOS! Qu'ils ne s'en prennent qu'à eux-mêmes, car lorsqu'on donne du pouvoir à un enfant pervers, on doit s'attendre au saccage de sa maisonnée...

  • Par zouk - 04/02/2016 - 10:09 - Signaler un abus C G T

    Cela vous surprend? Vous avez la mémoire courte, la CGT a tué plus d'une entreprise et surtout la possibilité de sauver maints emplois contrairement à sa rhétorique mais conformément à sa bêtise crasse.

  • Par clint - 04/02/2016 - 10:52 - Signaler un abus La CGT est tout sauf ultra gauche !

    C'est au contraire un syndicat de cette gauche proche de Chevènement et dans laquelle est entrain de se fourvoyer le FN : pourvu qu'il continue dans cette voie, au moins il n'est pas prêt d'être au pouvoir !

  • Par Camtom - 04/02/2016 - 11:24 - Signaler un abus Mr Rayski

    Nous vous avons connu plus caustique, vous auriez pu être beaucoup plus méchant! (pour notre plaisir!!!)

  • Par Anguerrand - 04/02/2016 - 11:53 - Signaler un abus La CGT tueur d'entreprises

    Née communiste la CGT est née pour casser du patronat. Elle réussit plutôt bien, peu importe les chômeurs qu'elle a à créée. Du bateau " France " aux "Conti", en passant par la SNCM, ou sea France, la dette de 44 milliards de la SNCF et de réseau Ferré de France, elle est responsable de la mort de centaines de sociétés ce qui lui permet apres de traiter " patrons voyous ". Les malversations de la CGT sont toujours classées sans suite pour obtenir la paix sociale. Comme les 20 Mobiles Homes disparues suite à une commande de 100 mobiles hommes passées par le CE EDF. Mobiles homes payés avec notre facture EDF ( regardez les 3 lignes incompréhensibles et pour. Cause, à la fin de votre facture)

  • Par Alain Briens - 04/02/2016 - 14:54 - Signaler un abus Ah Krasucki !

    Véritable humaniste et stalinien de pure obédience, patriote incontestable mais plus à l'est qu'à gauche, authentique prolétaire et fin lettré, accent faubourien et grand amateur d'opéras, une personnalité complexe et passionnante, un ennemi qu'on pouvait se flatter de combattre. Alors qu’aujourd’hui, il faudrait que je regarde dans Wikipédia pour me rappeler du nom des deux secrétaires généraux qui ont succédé à Thibault (qui n'a eu lui-même que le mérite de durer longtemps). L'époque a les nuisibles qu'elle mérite.

  • Par Clodo31 - 04/02/2016 - 15:03 - Signaler un abus CGT

    Coluche avait dit : Cancer Généralisé du Travail, ce à quoi, le secrétaire du syndicat a répondu: "C'est faux, le cancer évolue, la CGT non "; Cela se vérifie encore aujourd'hui.

  • Par pandore - 04/02/2016 - 17:31 - Signaler un abus Pervers ????

    @ vangog pervers vous avez dit prevers mais combien de Cégétistes ont rejoint le FN ces derniers temps ????? En matière de perversité rien ni personne n'égalera le FN

  • Par vangog - 04/02/2016 - 18:14 - Signaler un abus @pandore "Perverse", c'est l'idéologie de ce syndicat,

    pas les hommes... La meilleure preuve, c'est qu'ils le quittent, ce syndicat perverti par le communautarisme et l'idéologie gauchiste. Bienvenue aux hommes!

  • Par Anguerrand - 04/02/2016 - 18:29 - Signaler un abus À Pandore

    Ce que dit Vangog est totalement faux. A Hayange le CGTiste qui s'était présenté avec l'étiquette FN à ete viré de la CGT après que ce syndicat ait su qu'il s'était présenté en tant que tête de liste FN. Il n'avait absolument pas démissionné de la CGT. Il s'est donc fait viré de la CGT et le FN savait qu'il était communiste et CGTiste, ça n'a pas géné le tres socialiste Philipippot. Le FN drague à gauche et chez les musulmans de banlieues. Àlors le FN parti irréprochable, ça me fait bien rigoler.

  • Par vangog - 04/02/2016 - 23:28 - Signaler un abus @Anguerrand cela prouve simplement notre absence de sectarisme!

    Vous faites partie de ceux qui adorent mettre les Francais dans des cases, sur lesquelles sont appliquées des étiquettes qui les suivent toute la vie...vieille méthode trotskyste! Nous considérons que le monde évolue très vite et que chacun doit réagir vite et anticiper rapidement ses mutations. Pour nous, pas d'étiquettes! Je m'ambitionne patriote, et affirme que le patriotisme peut être partagé par tous les Francais, quelle que soit l'étiquette que vous leur apposez! Nous ne demandons pas à ce communiste de renier ce qu'il croit, s'il pense que le patriotisme peut lui permettre d'accéder à la Liberté, à l'Egalite et à la Fraternité, dont il rêve et qu'il a compris que jamais le communisme ne l'y mènera! Voilà pourquoi Marine Le Pen rallie des hommes et des femmes de tous les partis, qui n'ont pas jetés leurs convictions mais leurs étiquettes, car ils pensent que le patriotisme fédéralise toutes les valeurs françaises...ça vous dérange? Nous pas!

  • Par essentimo - 05/02/2016 - 07:52 - Signaler un abus Après tous

    ces commentaires : n'y-a-t-il pas moyen de changer la constitution pour supprimer les syndicats et toutes les retenues (patronales et salariales) et les subventions gouvernementales (mais payées par les contribuables) pour que ces gens cessent de pourrir la vie de ceux qui travaillent ?

  • Par pandore - 05/02/2016 - 08:40 - Signaler un abus E D F ???

    @ vangog c'est quoi le FN ??? E D F ???? des hommes qui relient des hommes. Une voiture balai, un grand fourre-tout . On ne fait pas une politique avec de l'acrimonie, de la rancoeur,

  • Par Joly Maurice - 05/02/2016 - 21:00 - Signaler un abus Revues militantes d'extrême gôche.

    Anciennement, la revue hebdomadaire féminine "Femmes d’aujourd’hui" proposait à ses lectrices des modèles de robes à faire sois même. Il y avait donc chaque fois dans ses pages "un patron à découper" ! Heureusement que les syndicalistes d’alors ne lisaient pas ces publications, par extrapolation métaphorique ils auraient pu y glaner des idées d'actions.

  • Par Joly Maurice - 05/02/2016 - 21:25 - Signaler un abus Un autre avis.

    http://www.bvoltaire.fr/alaindebenoist/cette-droite-veut-defendre-nation-ne-se-soucie-peuple,236422?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€