Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Colonisation : pour une révision scientifique de son histoire

On ne remerciera pas assez Emmanuel Macron d’avoir ouvert un débat sur la nature de la colonisation. Contrairement à toute attente au fond, cette partie de notre histoire demeure à la fois un tabou et un marqueur qui mérite un débat, un peu différent de la polémique à laquelle on assiste, opposant ceux qui seraient “pour” et ceux qui seraient “contre”.

Historique

Publié le
Colonisation : pour une révision scientifique de son histoire
On ne remerciera pas assez Emmanuel Macron d’avoir ouvert un débat sur la nature de la colonisation. Contrairement à toute attente au fond, cette partie de notre histoire demeure à la fois un tabou et un marqueur qui mérite un débat, un peu différent de la polémique à laquelle on assiste, opposant ceux qui seraient “pour” et ceux qui seraient “contre”. Dans la pratique, c’est une véritable révision scientifique des certitudes répandues, qu’il faudrait, pour purger notre histoire de ses différentes points de fixation.
 

Macron et la pensée Google sur la colonisation

Au passage, on notera avec amusement la “pensée Google” d’Emmanuel Macron sur le sujet. Celle-ci consiste à empiler tous les mots-clés sur une question donnée, en considérant que dans ce boire et ce manger chacun y retrouvera ses petits.
 
Ainsi, Emmanuel Macron considère que la colonisation est un crime contre l’humanité qui a permis d’installer les droits de l’Homme dans des pays qui n’y étaient pas prêts. C’est bien le genre de discours Google qui prête à sourire. D’un côté, on donne des gages à ceux qui détestent la colonisation en expliquant qu’elle est un crime dont on doit éternellement se repentir. De l’autre, on en donne à ceux qui la détestent un peu moins en expliquant qu’elle n’es pas si terrible que cela, et qu’elle a produit des bienfaits. Aujourd’hui, on rase gratis et tout le monde aura son content!
 
On n’est pas bien sûr que cet empilement d’évidences contradictoires permettra de sortir du traumatisme colonial.
 

La colonisation, étape inévitable de l’histoire

Il y a quelques semaines, un haut fonctionnaire marocain qui m’avait confié une mission me parlait de Lyautey: selon lui, en respectant les coutumes ancestrales, en cherchant à épargner une colonisation brutale au Maroc, le résident général français avait retardé la modernisation du pays. C’est l’ironie de l’histoire. Ceux qui ont subi le choc de la colonisation s’en plaignent volontiers. Mais ceux qui ont été épargnés se plaignent… d’y avoir échappé.
 
En réalité, la révolution des transports rendait inévitable les contacts entre des civilisations aux niveaux technologiques très différents. La forme de ces contacts suscite aujourd’hui des critiques. N’empêche… le mouvement de l’histoire était à peu près obligé.

 

La faillite de la pensée critique

Oui, bien sûr, la colonisation s’est accompagnée d’un cortège d’événements épouvantables. Mais il y a bien deux façons d’aborder le sujet aujourd’hui.
 
Soit on est dans la pensée critique: le bien, le mal, on est pour ou contre. On soutient la colonisation ou on la rejette.
 
Soit on est dans la pensée réaliste, dans le retour aux choses, et on constate que la colonisation fait partie de notre histoire. Il ne s’agit plus de savoir si on est pour ou contre, mais de savoir quel sort nous réservons à cette histoire pour l’avenir. Faut-il l’arracher comme une branche morte qui nous ferait honte? ou faut-il la saisir comme une formidable opportunité d’influence sur des pays qui nous sont encore proches?

 

Remettre la colonisation à plat

Au demeurant, l’histoire de la colonisation est volontiers sélective. Ses défenseurs (et il y en a encore) aiment oublier les moments douloureux, comme le massacre de Sétif en Algérie ou la répression de l’insurrection malgache. Pourtant, il serait bon que ces pages complexes soient évoquées à froid et mieux comprises aujourd’hui.
 
Inversement, les adversaires de la colonisation feraient bien de contempler la réalité des pays qui ont échappé à ce mouvement. Le sort de la Papouasie, par exemple, à l’écart des grands mouvements de colonisation, est-il plus enviable que celui des pays qui ont absorbé le choc de la colonisation? Posée comme cela, la question ne se pose plus tout à fait de la même façon.

 

La France a marqué l’histoire du monde, qu’elle le veuille ou non

Incontestablement, et qu’elle veuille ou non, la France a marqué l’histoire du monde notamment par le fait colonial. Il a transformé en francophones plusieurs centaines de millions d’humains, qui ont aujourd’hui une relation privilégiée avec la France. Si vraiment nous devions nous en sentir coupable, raisons de plus pour assumer, partout où nous fumes, une diffusion de nos idéaux les plus positifs.
 
Le bon sens n’est pas de nous repentir d’avoir colonisé, mais de transformer cet héritage en une externalité positive pour tous ceux qui le partagent avec nous.
 

Diffuser nos valeurs fortes

Au demeurant, auprès de ces populations qui nous regardent, qui nous admirent souvent, et qui partagent notre langue la pire des solutions serait le repli sur soi et l’excuse. Au contraire, nous disposons d’un bassin francophone naturel, au sein duquel un travail ancestral de transmission fut fait, et dont il ne faudrait pas perdre intégralement le bénéfice.
 
Rompre les relations avec ces pays, comme les banaliser constituerait une erreur. Le bon sens vaut aujourd’hui qui nous fassions fructifier cet héritage au lieu de le dilapider ou de le refuser. Voyons-y un attribut de notre puissance future.

 

Préparer l’avenir de la décolonisation

Ce retour assumé vers notre histoire se justifie d’autant plus que, nous le savons, la décolonisation est une étape transitoire de l’histoire mondiale. Dans la pratique, et plus que jamais, les peuples sont appelés à se fréquenter, se mélanger, et bâtir entre eux des rapports durables. Avec un peu de détachement, on peut comprendre que la colonisation fut une ruse de la raison pour accélérer les transferts de savoir entre les peuples. Ce transfert est insuffisant. Il est inachevé. Comment l’optimiser ou le pousser jusqu’au bout dans un monde où la conquête militaire a moins de sens?

 

Il reste à inventer la coopération de demain

Sur tous ces points, nous savons que les pays les moins avancés techniquement auront besoin de nouveaux transferts de savoir et de compétences. Ceux-ci ne pourront probablement plus passer par une occupation militaire comme nous le vîmes avant 1960. En outre, les réserves démographiques ont changé de camp, notamment du fait de la réduction de la mortalité en Afrique.
 
Donc… un nouvel équilibre est à trouver, parce que nous avons besoin de main-d’oeuvre étrangère pour assumer les fonctions qui fatiguent trop les Français et pour éviter le dangereux déséquilibre entre des pays riches mais peu peuplés, et des pays pauvres regorgeant de main-d’oeuvre. Cet équilibre passera peut-être demain par une forme intelligente de colonisation renouvelée. Nous ne le savons pas encore.
 
Dans tous les cas, la façon dont les relations entre la métropole et ses anciennes colonies doit se nouer mériterait d’être réfléchie au mieux des intérêts réciproques de toutes les parties…
 
Sans quoi, d’autres prendront notre place, sans aucun des états d’âme qui nous paralysent aujourd’hui. Ceci passe, on le voit bien aujourd’hui, par une remise à plat de l’histoire qui nous unit aux peuples francophones.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par essentimo - 17/02/2017 - 07:54 - Signaler un abus Macron

    ne peut-il être accusé de trahison envers son pays ? Comment élire un président qui par ses propos excuse pour ne pas dire cautionne des actes de terrorisme que l'on va nous présenter comme une revanche légitime. Honte à lui ! Qu'il aille expliquer son point de vue aux victimes et à leurs familles des attentats ! Pour un gamin de 37 ans qui n'a jamais connu les guerres et leurs conséquences, mais a été élevé à l'internet, je le trouve bien présomptueux de se permettre de juger nos aieux. Mais si la repentance lui plait, qu'il aille vivre à Alger. A-t-il aussi l'intention de faire le procès de l'Allemagne pour l'élimination massive des Juifs ?

  • Par Ganesha - 17/02/2017 - 08:44 - Signaler un abus Colonisation

    Jolie discussion historique… La France a pratiqué la colonisation en même temps que l'Angleterre, l'Espagne, le Portugal et la Belgique. L'étape décisive fut dans les années 1960 : l'Angleterre avait montré avec l'Inde, dès 1947, qu'en dessous d'un certain niveau d'occupation, il fallait savoir se retirer. Actuellement, il reste encore le problème de la tentative de colonisation de la Palestine, malheureusement lancée à un moment où cette conception était déjà complètement périmée, rejetée... et désormais considérée comme un ''Crime contre l'Humanité'' ? (note : vous pouvez m'apostropher, mais je ne participe jamais à aucune discussion sur ce point précis)

  • Par MOI MOI MOI - 17/02/2017 - 08:45 - Signaler un abus Colonisation

    Ils se gardent bien de parler de celles réalisées par les Arabes (on pourrait y rajouter la traite négrière / voir Tidiane N'Diaye) et les Ottomans; et de celle réalisée par les Turcs à Chypre (qui fait partie de l'union européenne) depuis 1974 (Turcs qu'ils veulent faire entrer dans l'Europe)

  • Par Ganesha - 17/02/2017 - 08:49 - Signaler un abus Emmanuel le Magnifique

    Mais, en pratique, la vraie question actuelle est plutôt : qu'a donc promis Emmanuel le Magnifique, dans l'espoir que dans les mosquées de France, celles dirigées par des imams algériens, on conseille aux français musulmans de voter Macron ? Qu'ils pourront continuer à faire venir leur cousine du bled pour un bon petit mariage forcé ? Cela suffira-t-il pour gonfler la ''Bulle Macron'' ? Fera-t-il un bon score de premier tour en Seine-St Denis ? Mais, il a perdu le vote des pieds noirs dans le Midi. De toutes façons, depuis son discours (en anglais) à Berlin, nous le savons : cette tantouze n'est qu'une crapule immigrationniste et il n'a aucun avenir !

  • Par Djib - 17/02/2017 - 09:29 - Signaler un abus L'exemple du Vietnam

    Je viens de passer deux mois au Vietnam. Habitués comme nous le sommes à subir en permanence les revendications victimaires des arabo musulmans résidant en France ou n'ayant pas encore quitté le Maghreb pour rejoindre le pays de leurs détestations, on est très surpris de constater que non seulemnt les Vietnamiens n'ont aucun ressentiment pour leurs anciens colonisateurs, mais encore que l'histoire officielle reconnait, dans une analyse d'ailleurs très marxiste, le rôle positif de cette période. Lorsque l'on discute avec des dirigeants, ils revendiquent une divergence idéologique avec la Chine, en se prévalant de l'intégration dans leur mode de pensée des idéaux révolutionnaires français, qui leur fait dire qu'à terme les droits et les libertés individuelles progresseront au Vietnam mais pas chez leurs voisins, car ces concepts ne font pas partie de la culture chinoise..

  • Par vangog - 17/02/2017 - 09:45 - Signaler un abus Toutes les Nations sont issues d'une colonisation!

    Même la France (autrefois...encore aujourd'hui). Condamner la colonisation, c'est condamner toute l'histoire des peuples! Ce que réalise la Russie en Crimée, et ce qu'elle va réaliser au Donbass, cette année, est une forme de colonisation...migration des peuples d'abord, annexion ensuite! les Kurdes sont en train de coloniser le territoire futur de leur Nation...les repentants, comme Macron-piege-à-conserver qui condamnent la colonisation sont des hommes bloqués dans un passé bisounoursique et immobile, incapable d'envisager un futur qui sera la suite logique de cette histoire: une colonisation par le commerce et les accords bilatéraux ou multilatéraux. Les pauvres gauchistes qui ont peur de cette nouvelle réalité de conquête sont définitivement englués dans un passé dont ils ne savent s'extraire...

  • Par assougoudrel - 17/02/2017 - 09:45 - Signaler un abus Je me souviens que N. Sarkozy

    avait parlé des bienfaits de la colonisation. Tollé à gauche, les bien-pensants hurlaient leur mécontentement, le traitant de tous les noms. Il aurait dû leur répondre:" Qui a rapporté la pomme de terre, le maïs, la tomate, le café, le cacao etc...en Europe? Les conquistadors. Si l'africain mange à sa faim, c'est grâce au manioc et à la banane plantain et autres originaires des Amériques. L'arbre à pain que l'on trouve sous les tropiques vient de Tahiti. Les plantes, les fleurs qu'on trouve un peu partout. Le cheval est revenu aux Amériques grâce aux conquistadors. Les cochons sauvages (recherchés par les indigènes de tous les continents) sont de cochons marrons, issus des domestiqués emmenés sur les navires des colons. Ce ne sont que quelques exemples. A présent, le monde entier cultive tous ces cadeaux de la nature et on en mange tous les jours. Qui s'en passerait d'un bon chocolat ou d'un café? Si c'est ça un crime contre l'humanité! Il y a eu des atrocités, c'est un fait, mais en contre partie.... Quand à l'Algérie, les habitants seraient encore sous les tentes comme des Bédouins sans les français. Leurs dirigeants ont fait leurs études où? En France. Honte à Macron.

  • Par cloette - 17/02/2017 - 09:47 - Signaler un abus Vietnam

    Plus personne n'y parle Français, après 100 ans de colonisation et de culture française qui y fut enseignée dans des lycées de la République , et dans les universités françaises pour les élites du combat pour l'indépendance .L'échec est là , mais pas du tout dans des crimes surtout "de l'humanité" , bien au contraire, les médecins vietnamiens le savent bien ...

  • Par assougoudrel - 17/02/2017 - 10:04 - Signaler un abus @ cloette

    En France, on ne parle plus le français. par contre dans tous les pays francophone, on parle un français parfait. Ecoute un calédonien, c'est un plaisir de l'entendre. Pareil pour l'africain. Au Québec, toutes les notices et mode d'emploi doivent rédigés en français. Microsoft a dû s'exécuter. Il n'y a qu'en France où la langue n'est pas défendue.

  • Par edac44 - 17/02/2017 - 11:38 - Signaler un abus yabon banania ou les bienfaits de la colonisation, poil au con !

    Une légende tenace : Marco Polo introduisit au sein de sa communauté un nouveau produit alimentaire à savoir les pâtes à Venise en 1296, ce qui est totalement faux !... =====> http://bit.ly/2kFcZ8O mais on s'en fout, hein !... "L’eusses tu cru" était passé déjà par là !... ===================================================================> 1492, Christophe Colomb découvre les tomates, maïs, vanilles, dindes... ==> http://bit.ly/2kZOiaq et on s'en fout aussi ======================================================================> conclusion : les italiens sont restés plus de deux cents ans sans sauce tomate dans leurs spaghettis !... est-ce pour autant que l'Italie en est restée traumatisée ??? ======================================================================> Quand les européens débarquent en masse en Amérique du Nord, il n'y avait que des indiens !... un siècle plus tard, il n'y en avait presque plus !... Les bienfaits de la colonisation sans doute ??? on les a donc mis "en réserve" !... Finalement, la colonisation, c'est surtout le pillage organisé des peuples sous le masque de l'éducation de celles et ceux qui ne vous avait rien demandé sinon qu'on leur foute la paix !..

  • Par edac44 - 17/02/2017 - 11:51 - Signaler un abus Yabon banania (correction)

    Finalement, la colonisation, c'est surtout le pillage organisé des peuples sous le masque de l'éducation de celles et ceux qui ne vous avaient rien demandé sinon qu'on leur foute la paix !..

  • Par cloette - 17/02/2017 - 11:58 - Signaler un abus edac44

    l'Afrique noire est incapable de relever son niveau de vie malgré toutes les richesses de son sous-sol,et grâce à tous leurs potentats locaux. Et ils seront deux milliards bientôt, il serait temps de réviser notre fausse morale, et d'intervenir en "recolonisant" , mais de façon désintéressée naturellement , ou au moins de façon gagnant-gagnant en pariant sur les" bienfaits" de la colonisation que vous semblez nier.

  • Par assougoudrel - 17/02/2017 - 12:16 - Signaler un abus je n'ai jamais dit qu'il n'y

    avait pas d'atrocités par le colonisateur. Avant les conquistadors, il y avait pire chez les Incas et Aztèques. Lire Aztéca (un aztèque qui a raconté l'histoire de son pays, avant et après l'arrivée des conquistadores, aux espagnols). En une journée, les prêtres sacrifiaient jusqu'à trois milles hommes, femmes, enfants prisonniers. Cela pouvait durer des jours. Ils ouvraient leur poitrine, arrachaient leur cœur et les montraient à la foule. Celui des plus vaillants palpitait dans leurs mains. Les rigoles du coté des pyramides, coulaient à flot comme pour un orage, sauf que c'était du sang humain. Quand il n'y avait pas de prisonniers, c'est la population qui trinquait. Tout était prétexte pour sacrifier, ne serait-ce qu'un enfant qui était né avec un épi. Bien sûr, la noblesse était épargnée. Les prêtres ne se lavaient jamais et sentaient la mort au loin. Il n'y avait pas besoin des envahisseurs pour voir des atrocités. Cet homme, après avoir raconté son histoire a été brûlé par les prêtres espagnol. Deux tomes de près de milles pages. Avant de parler bêtement, il faut regarder les choses sous tous les angles. Depuis la nuit des temps, l'homme a fait des atrocité.

  • Par assougoudrel - 17/02/2017 - 12:38 - Signaler un abus @ cloette

    Je te rejoins là-dessus. Hier, je parlais du Centre Afrique, pays riche qui possède l'or, les quatre pierres précieuses et toutes les semi-précieuses. Les habitant dorment sous des cartons et crèvent de faim. Je parlais des militaires qui sont clients de Bangui Bijoux (entreprise belge qui a le monopole sur ces richesses). Tout le monde achète au moins une belle bague or et diamant à son épouse. BB prend même les aéronefs militaires pour les militaires stationnés au Gabon. Si nos troupes sont là-bas, ce n'est pas pour rien pour tout la haut. Les gens ont faim, n'ont pas un toit et on nous parle de colonisation. Cela fait des lustres que ces pays sont indépendants, mais, dès qu'ils ont un soucis: "au secours, la France". Tape sur Bangui Bijoux et tu verras des choses aberrantes. Un pays si riche et ses habitants qui sont dans une pauvreté extrême. Ce sont les dirigeants de tous ces pays qui méritent d'être sanctionnés pour "crime contre l'humanité". Pour ceux qui parlent pour ne rien dire, je travaillé en RCA. Je préfère ne pas parler des "humanitaires" qui sont là-bas: gros 4X4, débauches dans les boites de nuit et restaurants et on joue au seigneur. Autre forme de colonisation.

  • Par cloette - 17/02/2017 - 12:58 - Signaler un abus @Assougoudrei, oui ;

    et je suis d'accord aussi sur l'excellent Français que parlent les Africains . ( également une élite haïtienne qui donne de savoureux écrivains !

  • Par Leucate - 17/02/2017 - 14:09 - Signaler un abus Colonisation réussie

    J'en ai trois exemples, les USA, l'Australie et la Nouvelle Zélande. Pour l'Algérie, c'est la III° république qui a décidé de la colonisation. Pour les régimes précédents, il s'agissait de contrôler un territoire peu peu^plé, pris entre deux royaumes qui s'y affrontaient, le Maroc et la Tunisie, où il n'y avait pas d'autrorité reconnue sauf quelques beyliks ottomans sur la côte et des tribus nomades à l'intérieur. La côte était un nid de pirates appelés "barbaresques". Le Second Empire avait achevé la pacification mais n'avait pris aucune décision concernant le futur du territoire appelé Algerie du nom de la cité principale; en fait Napoléon III envisageait une espèce de protectorat et gardait donc le chef de tribu Abd el Kader, sous le coude dans cette hypothèse.

  • Par padam - 17/02/2017 - 14:52 - Signaler un abus @ Cloette: de la disparition du français au Vietnam

    1/ La colonisation de l'actuel Vietnam, qui à l'époque comprenait le Tonkin, l'Annam et la Cochinchine, n'a duré en réalité qu'à peine 75 ans. Et on ne peut manquer d'être surpris par tout ce que la Métropole a pu investir et réaliser en un laps de temps aussi court dans ce qui était, il est vrai, le fleuron de notre empire colonial. 2/ Les élites indochinoises de l'époque, dont l'oncle Ho, ont toutes été fortement imprégnées de la culture française, ce qu'elles ont toujours revendiqué avec une certaine fierté. Après la défaite de DBP, l'indépendance a été suivie au Nord communiste par une interdiction absolue de la pratique et de l'enseignement du français pendant 40 ans, et au Sud par une américanisation massive qui a vite balayé toute présence française, notamment la langue. Toutefois, il suffit aujourd'hui de s'aventurer par ex au centre culturel français d'Hanoï pour constater combien les jeunes Vietnamien(e)s sont avides d'apprendre notre langue qu'ils maîtrisent autrement que les "jeunes" de nos banlieues.,,

  • Par Semper Fi - 17/02/2017 - 15:04 - Signaler un abus @edac44 et Emmanuel Macron

    Je conseille d'écouter la réponse de Kofi Yamgnane, ancien ministre socialiste sous Mitterrand... édifiant... https://www.youtube.com/watch?v=ZAlihgm39gE

  • Par emem - 17/02/2017 - 15:22 - Signaler un abus Remettre la colonisation à plat

    L'Algérie n'a pas toujours été arabo-musulmane. Elle ne l'est devenue qu'après l'invasion arabe à partir de 643 L'Algérie arabo-musulmane n'a été qu'un champ de ruines pendant 12 siècles jusqu'à la colonisation français

  • Par lasenorita - 17/02/2017 - 16:44 - Signaler un abus RAS-LE-BOL de la repentance!

    Pourquoi toujours s'excuser??En 1830:l'Algérie était composée de petits califats.. comme l'a dit Ferras Abbas ''La France n'a pas colonisé l'Algérie, elle l'a créée''. .En 1830:l'Algérie était devenue une zone d'insécurité du transport maritime à cause des pirates barbaresques soutenus par ces petits califats en Algérie. La ''colonisation française'' a assaini les marécages (comme celui de la Mitidja),construit des routes, des barrages, des ports, etc..''La France'' a fait davantage pour ses colonies que pour ses campagnes françaises où, en 1962,il n'y avait pas encore ''l'eau courante'' dans certains de ses villages (dont celui de mon époux)...Les ''Français'' non-musulmans ont laissé, en 1962,une Algérie avec des terres riches en céréales, en vignobles, etc...Les musulmans ont tout laissé ''à l'abandon'': ils préfèrent venir vivre en France où on leur donne, sans qu'ils aient besoin de travailler,les sous des Français travailleurs et honnêtes qu'ils ont chassés de leur pays natal et à qui ils ont VOLE les biens!..

  • Par perceval - 17/02/2017 - 17:27 - Signaler un abus tous ces commentaires sont intéressants

    Mais il manque encore un point fondamental...les arabes en algérie y sont à quel titre? Celui de colonisateurs! Ils n'y sont pas chez eux et autant que j'en sache, lorsqu'ils ont colonisé l'algérie ils ne l'ont pas fait en apportant des bouquets de roses aux populations locales. Et d'un! Par ailleurs ils faisaient quoi en Andalousie? Hein? du shopping? Et s'ils ne sont pas allés plus loin c'est de leur propre gré bien sûr, non non merci on s'arrête là, c'est bon ! M....il y en a marre de ces vichystes qui sévissent dans tous nos partis politiques, presse etc...sans oublier nos bien pensants de tous poils.

  • Par edac44 - 17/02/2017 - 19:00 - Signaler un abus @ Semper Fi @ cloette : comme vous avez cependant raison !...

    L'Afrique est constituée non pas de pays dont les frontières ont été taillées par l'homme blanc à coups de serpe, conférence de Berlin de 1884-1885 =====> http://bit.ly/2leXF4u =====> mais de tribus encore très primitives, qui passent leur temps à s'affronter dans des luttes fratricides, la guerre au Rwanda, entre avril et juillet 1994 :1 million de morts entre Hutus etTutsis en est un triste exemple !... Alors, quand l'homme blanc s'impose en imposant la raison par la force, l'Afrique peut peut-être espérer profiter ainsi de ses propres richesses. Mais est-ce vraiment le cas aujourd'hui ??? combien de rois nègres sont maintenus artificiellement en place pour servir les intérêts de nos grandes compagnies nationales ??? et si nous ne le faisions pas, d'autres (américains, russes, chinois, japonnais et j'en passe ...) s'en chargeraient au détriment des intérêts de la France. Le cas de l'Afrique du Nord est un peu différent, probablement à cause de sa proximité géographique et de l'influence française dès le début du XVI siècle mais ceci est une autre histoire !...

  • Par wanda60 - 17/02/2017 - 19:09 - Signaler un abus Par Brennus

    Seule est prise en compte la colonisation par les européens, pour la colonisation de l'Afrique par les arabo-musulmans et le début de leurs raids esclavagistes, un génocide d'après l'auteur Tidiane N'diaye, ça ne compte pas pour ceux qui mènent la campagne de la repentance, parmi lesquels les Soros, Rotschild et Cie, les commanditaires de Macron, pratique pour eux de nier aussi que le pays où ils habitent est basé sur le génocide des amérindiens.

  • Par cloette - 17/02/2017 - 21:30 - Signaler un abus @padam

    il y eu de Français en ces lieux dès 1830, et des Européens bien avant encore . Des gens qui commençaient à à se mêler aux populations à commercer etc .

  • Par vangog - 17/02/2017 - 22:31 - Signaler un abus Aujourd'hui: colonisation de la France par le Maghreb,

    l'Afrique noire, Le Qatar, l'Arabie saoudite...et les émeutes génératrices de massacres commencent dans nos rues...Alors, il fait quoi Macron-piège-à-cons? Il se repend ou il se repent?...

  • Par antidote - 18/02/2017 - 11:56 - Signaler un abus Tout ça est bien trop simpliste !

    Ce dont il oubli de préciser c'est d'une certaine religion dont la CHARIA exclue tout compromis . Tant que la religion musulmane datant du 7ème siècle après Jésus Christ n'aura pas une lecture adaptée avec son temps aucune paie ne sera possible entre sunnites et chiites dispersés dans le monde entier .

  • Par antidote - 18/02/2017 - 12:08 - Signaler un abus Hollande en pire !

    Macron un exaucer de bavures pire que son mentor . Si il.était élu ,s'est certainement un tsunami de millions d’Algériens à n'en pas douter qui se précipiteront sur notre territoire après le décès de Bouthéfica !

  • Par Geodebay - 18/02/2017 - 20:03 - Signaler un abus Encore un péché d'anachronisme

    Si nous nous penchons sur la colonisation de l'Algérie, 1830-1847, alors peuplée de 500 000 habitants environ (si bien que dans les années 1900 nous nous sommes posés la question de savoir s'il nous devions ou ne devions pas éliminer la population autochtone), et que nous la qualifions de "crime contre l'humanité", il n'y aucune raison que nous nous déclarions pas l'invasion arabe quelques siècle plus tôt comme crime contre l'humanité et que nous priions ces criminels de rentrer chez eux pour qu'ils rendent leur pays aux berbères, seuls occupants immémoriaux du territoire. Par contre, en 1962, et nous voilà, bien plus près, comment devons nous qualifier l'épuration ethnique des pieds-noirs nés et vivant en Algérie depuis plusieurs générations? Nous avons agoni d'injures les Serbes faisant la même chose au Kosovo, mais pas bougé le petit doigt pour les arabes. Quand aurons nous le courage de la réciproque pour ceux qui viennent coloniser la France avec leur halal et leurs voiles.

  • Par OLYTTEUS - 18/02/2017 - 22:03 - Signaler un abus Ré ponse à Edac44

    Vous ignorez tout l'apport des colonisateurs français: routes, écoles, dispensaires, vaccinations si bien que les Français sont aimés par les peuples algérien et vietnamien.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€