Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Circulaire sur la remontée de l’information : cette curieuse conception de l’indépendance de la justice de Christiane Taubira

Le 31 Janvier 2014 une circulaire a été transmise aux parquets par la Garde des Sceaux. Il y est fait mention de la nécessité de faire remonter toutes les affaires dites "sensibles" jusqu'à elle. Une exigence qui s'inscrit en contradiction avec le principe de l'indépendance de la Justice.

L'indépendance, pour quoi faire ?

Publié le
Circulaire sur la remontée de l’information : cette curieuse conception de l’indépendance de la justice de Christiane Taubira

La Garde des Sceaux met-elle à mal l'indépendance de la justice ? Crédit Reuters

On se souvient de tous les reproches que la gauche assénait à la droite quand cette dernière était au pouvoir, et de ses vibrants engagements  de campagne : lui, président Hollande, on allait voir ce qu’on allait voir :   "Je ferai fonctionner la justice de manière indépendante », martelait-il dans sa mémorable anaphore télévisuelle...  

D’emblée, on avait cru comprendre, en particulier, que le nouveau gouvernement allait émanciper la hiérarchie du parquet (les procureurs généraux et les procureurs de la République, avec leurs substituts) de la férule de la Chancellerie. N’avait-on pas, en effet, annoncé une réforme constitutionnelle visant à aligner le mode de nomination de ces magistrats sur celui des magistrats du siège, pour obliger le ministère à suivre l’avis du Conseil supérieur de la magistrature - alors qu’aujourd’hui, il n’est pas tenu de le faire, ce qui lui donne la maîtrise des carrières et, par là-même, un puissant moyen de pression ?

Mme Taubira n’avait-elle pas affirmé  qu'elle ne s'immiscerait pas dans les affaires ?

Nous sommes donc tombés de haut, avec le sentiment d’une volte-face et d’un reniement des engagements pris, avec ce qui s’est passé ces derniers jours.

D’abord, la récente convocation, en urgence, de François Falletti, Procureur Général de la cour d’appel de Paris - que la ministre n’a même pas jugé bon de recevoir elle-même, alors qu’il est le chef du plus grand parquet général de France ! -, pour lui faire demander par des membres de son cabinet, tout bonnement de quitter son poste pour attendre sa retraite dans ce qui n’est rien d’autre, pour lui, qu’un « placard » - serait-il garni de dorures -, à la Cour de Cassation. Il est bien évident que ces deux postes n’ont rien de commun quant à la nature et l’étendue des responsabilités : c’est, déjà, un scandale en soi ; mais, quand on apprend, de la plume de ce haut magistrat - professionnel connu et apprécié pour sa compétence en même temps que pour sa discrétion et son refus des coups d’éclat médiatiques -, que les collaborateurs de la ministre ne lui ont pas caché vouloir un titulaire « de leur sensibilité politique », alors on est obligé de faire le constat que les masques tombent !

Un autre signe, éloquent, de cette volonté de reprise en main de l’institution judiciaire, c’est cette circulaire  qui exige désormais des parquets de rendre compte au ministère de la justice dans une multitude de cas, qui, par définition, concernent pratiquement tous des affaires individuelles. Véritable « Argos aux cent yeux », Mme Taubira veut maintenant tout savoir dans les plus brefs délais des dossiers traités sur le terrain - dès lors, du moins, entre autres, qu’ils touchent des personnalités ou sont susceptibles du moindre retentissement médiatique -, et, des décisions que les magistrats concernés ont l’intention de prendre : on aura du mal à penser que ce soit uniquement pour faire des statistiques… Cette masse d’informations, il est bien évident qu’on ne la réclame pas gratuitement : comment, dès lors, ne pas nourrir le soupçon d’arrière-pensées politiques ? Ne s’agit-il pas - avec des chefs de parquets choisis pour leur « sensibilité politique » -, de se donner tout simplement les moyens d’intervenir aussi discrètement qu’efficacement ?   

On comprend, dans ces conditions, le malaise des procureurs – exprimé par leur Conférence dans un texte que la majorité a lu lors des audiences solennelles de rentrée. Certes, il est de leur métier de signaler à la Chancellerie les cas qui le méritent, et, ils le font depuis longtemps sans restriction ; mais, ils ne sauraient accepter d’être les instruments de logiques partisanes étrangères à l’intérêt de la justice et de la société, dont ils sont les avocats auprès des juges. ET, d’autant qu’ils sont confrontés quotidiennement à de lourdes difficultés de fonctionnement.

D’une manière générale, la Justice est aujourd'hui exsangue, et connaît bien des problèmes autrement graves que ce qui semble polariser l’attention de la Chancellerie ; on s’inquiète, en particulier, dans la chasse aux 50 milliards d’économies du « pacte de responsabilité », de savoir la contribution qui pourrait nous être imposée  - alors, que l’on n'a déjà plus les moyens de payer la franchise des timbres pour envoyer les plis les plus officiels. Plutôt que de laïus, c'est de soutien dont la Justice aurait le plus besoin.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par choubidou - 15/02/2014 - 10:07 - Signaler un abus Ump mal placée pour l'indépendance & la république irréprochable

    Les Gardes de Sceaux UMP et RPR nécessairement informés par la remontée des affaires sensibles ont laissé le Csm valider depuis 15 ans la nomination de magistrats en bande organisée dont celle des juges qui ont produit, rendu définitif, enterré un non lieu d’anthologie – 8 lignes 3 erreurs grossières – qui a assuré 15 ans d’impunité à ce milliardaire (retrouvez le dans l’actualité !) directeur de campagne de F. Mitterrand passé avec 30 Mf à travers le parquet de Paris, la direction des affaires criminelles et des grâces et la cour de justice, afin de préserver le rapprochement de deux journaux qu’on lit tous les jours, le juge d’instruction défendant les intérêts de l’un d’eux, et se présentant aux législatives pour le PS. Récupérer ce non-lieu d’anthologie rendu définitif par un magistrat qui a validé les comptes de campagne des dernières élections auprès de Sm Usm et Commissions des lois de l’assemblée et du sénat, tous bien informés depuis Outreau. Ainsi que les Gardes des Sceaux de ces 15 dernières années. L’un deux vient de se voir attribuer la légion d’honneur. Par l’un de ceux qu’il aurait dû renvoyer devant le Csm. La boucle est bouclée.

  • Par zouk - 15/02/2014 - 11:36 - Signaler un abus Christiane Taubira

    L'indépendance de la justice est un idéal toujours réclamé, jamais réalisé. La Fontaine: "selon que vous soyez puissant ou misérable"... et Christiane Taubira est une pasionaria. Où est la bonne solution? Le bon sens.... difficile!

  • Par Ravidelacreche - 15/02/2014 - 12:08 - Signaler un abus faire remonter toutes les affaires "sensibles" jusqu'à elle

    Je te tiens tu me tiens par la barbichette....

  • Par Amadis - 15/02/2014 - 12:37 - Signaler un abus Dépendance financière d'abord

    Tout récemment, pour une plainte avec constitution de partie civile, mon dossier de pièces a disparu entre le greffe et le cabinet du juge d'instruction. Celui-ci m'en a demandé copie que je lui ai adressé par retour. Je n'ai pas cru judicieux de lui signaler qu'au tarif officiel, une deuxième copie de 127 pages coûte 58,42 €. Dois-je en demander paiement au ministère, pour ne pas compromettre le budget du TGI ? La justice est anémiée par volonté politique.

  • Par Inconnu - 15/02/2014 - 14:10 - Signaler un abus Je vous prie de cesser vos manipulations corporatistes ! (1)

    Monsieur Jean-Paul Garraud, vous avez le tort de laisser parler le magistrat sous couvert de votre fonction politique. Car vous citez la réalité fonctionnelle des parquets : - "Certes, il est de leur métier de signaler à la Chancellerie les cas qui le méritent, et, ils le font depuis longtemps sans restriction ; mais … " Dans ce cas, il n'y a pas de mais. Sauf pour ce qui est à cacher ! Car tout le reste de votre verbiage s'oppose à cela. Au motif de ses prétendues considérations partisanes. Vous êtes donc dans le procès d'intention. Cette attitude politique est déjà honteuse par elle-même, d'où qu'elle vienne. Les électeurs trancheront cette question. Maintenant, si c'est bien le magistrat qui parle, c'est bien pire. D'une part, parce que si les justiciables se font enfariner par ce genre d'emberlificotage dans des décisions régaliennes, ils n'ont pas fini de se faire abuser par certains magistrats. Puis, car le vice de votre postulat sur l'immixtion de la Garde des sceaux est patent. Car, en quoi le fait de demander de faire remonter l'information serait intervenir sur les décisions des magistrats ?

  • Par Inconnu - 15/02/2014 - 14:11 - Signaler un abus Je vous prie de cesser vos manipulations corporatistes ! (2)

    Car s'ils rendent leurs décisions conformément au droit en vigueur, ils sont inattaquables. Voulez-vous donc insinuer que la ministre serait hors la loi en voulant y déroger ? Êtes-vous alors conscient de votre dérapage et de son incongruité ? Donc, s'il y a un problème de dépendance de la justice, il semblerait qu'il n'ait pas l'origine que vous prétendez. Je vais donc directement démontrer que vos propos ne sont que de l'enfumage ! La question de la dépendance de la justice à des sociétés vouées à l'escroquerie d'une partie des citoyens existe depuis longtemps. Cela fait des années que cela est dénoncé. Malgré certaines obstructions, il semblerait que la Garde des sceaux ait fini par en être informée. Et de quelle justice s'agit-il ? De celle qui a rendu une quantité de jurisprudences outrepassant les lois françaises, Cour de Cassation incluse. Étrangement, ces Décisions sont favorables à ce groupe de sociétés qui reverse une bonne partie de son C.A. mal acquis en avantages indirects à certains notaires (corporation influente qui n'hésite pas à se servir de cette justice contre des dénonciateurs de ses errements !)

  • Par Inconnu - 15/02/2014 - 14:12 - Signaler un abus Je vous prie de cesser vos manipulations corporatistes ! (3)

    Si certains notaires sont impliqués de par l'obtention d'avantages indus, des hauts magistrats les couvrent, puisqu'il n'existe pas de jurisprudence relative à cette question précise. Parmi ces hauts magistrats se trouvent des procureurs (tiens, ceux que Madame Taubira a convoqué !) dont la fonction prévoit le contrôle de la régularité des actes de ces notaires. Encore une fois, aucune révocation de notaire n'a été rendue publique, sur la base de leurs associations avec ces sociétés hors-la-loi. Tout va donc au mieux dans le meilleur des mondes, diriez-vous ? Le gros hic, c'est qu'aucun des procureurs saisis des délits commis par ces sociétés et certains notaires n'y a donné suite. Bien qu'incapables d'en réfuter la moindre part ! Parce cela révèlerait leur couverture de délits pénaux notariaux. Étant leurs fonctions dans l'institution judiciaire, leur implication est donc gravissime ! Je vais alors rappeler un article du code pénal : "Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique, agissant dans l'exercice de ses fonctions, de prendre des mesures destinées à faire échec à l'exécution de la loi…" O.K. ?

  • Par Inconnu - 15/02/2014 - 14:13 - Signaler un abus Je vous prie de cesser vos manipulations corporatistes ! (4)

    Venons-en aux cas concrets. Un procureur de la République, incapable de réfuter sa participation de fait dans la couverture de ces escroqueries, a été muté au C.S.M. Ce Conseil Supérieur, aussi très corporatiste, a clos divers signalements de magistrats ayant œuvré au profit exclusif de ces sociétés fort généreuses avec leurs profits illicites. En violation de l'Ordonnance qui régit son fonctionnement ; mais qu'importe, pour des intouchables ! L'actuel procureur Général, "victime de sa Ministre", porte lui la responsabilité de la couverture de deux experts judiciaires (oui !) attachés à ces sociétés délinquantes (mais présumées innocentes, tant que leurs appuis judiciaires refuseront d'appliquer les lois qu'elles enfreignent !). Bien entendu, je dispose des preuves de mes affirmations, déjà bien diffusées. Même si les médias font silence sur ceci. Comme vous le voyez, la Garde des sceaux, dûment informée, a surement quelques paires de bretelles à remonter ! On ne peut pas tromper tout le monde tout le temps ! "Je ferai fonctionner la justice de manière indépendante" C'est pourtant clair !

  • Par Djib - 15/02/2014 - 14:22 - Signaler un abus Pourquoi avec la gauche, c'est pire qu'avec la droite

    Les tentations d'intervenir sur le cours de la justice sont aussi fortes à droite qu'à gauche, pour protéger son camp ou mettre celui de l'adversaire en difficulté. La différence c'est l'hystérie idéologique qui sévit à gauche, la certitude d'appartenir au camp du bien qui fait de leurs contradicteurs même pas des adversaires, mais toujours des salauds qu'il faut disqualifier par tous les moyens.

  • Par biturige - 15/02/2014 - 16:47 - Signaler un abus notons !

    bonjour,sauf évènement dû à un bénéfique incident de parcours ;cette personne sera hors jeu en fin de mandat . Quoi qu'il en soit ,il y a déjà suffisamment de méfaits accumulés envers notre civilisation & notre république pour l'envoyer aux galères si elles existaient encore . D'ici là la note va s'alourdir ;alors enregistrons ...

  • Par Leboulonnais - 15/02/2014 - 18:23 - Signaler un abus J'ai la banane !

    TAUBIRA va bientôt dégager. J'ai la banane.

  • Par yavekapa - 15/02/2014 - 19:35 - Signaler un abus La Taub est pour l'indépendance de la Guyanne

    mais pas pour l'indépendance de la justice dommage qu'on ne puisse pas écrire justice en tout petits caractères dans Atlantico, car elle ne mérite pas plus par contre sur le mur des cons on peut même mettre des grandes photos !

  • Par rbao - 15/02/2014 - 19:42 - Signaler un abus Elle est sensible .. snif !

    Dernièrement, un "présumé" meurtrier a été libéré parce qu'il n'y avait plus d'encre dans le fax. Nonobstant le fait de savoir s'il était coupable ou non, le fait qu'il ait pu être libéré à cause de cela et ce en dépit de la décision juridique, est à l'évidence un sujet sensible. Faudra-t-il informer Taubira qu'il n'y a plus d'encre dans le fax mais qu'il reste du cirage pour la brosse à reluire ?

  • Par biturige - 15/02/2014 - 19:57 - Signaler un abus moi aussi

    bonsoir yavekapa ,je suis ô combien pour l'indépendance de la Guyanne ,de la Réunion ,de Mayotte ,des Antilles ;sans subventions ni indemnités comme nous avons hélas procédé pour les Africains ,sans non plus d'accords quels qu'ils soient sur la coopération ; circulation niveau Zéro de leurs ressortissants ,avec bien entendu retour chez eux de ceux présents intempestivement sur le sol métropolitain .

  • Par issartier - 15/02/2014 - 20:30 - Signaler un abus Taubira? Si elle n’était pas de couleur

    Taubira? Si elle n’était pas de couleur, elle serait déjà sortie sous les sifflets. Les affaires la concernant: la lettre anti casier judiciaire de son fils, le traitement scandaleux du mur des cons inexcusable dans une république non bananière, les maladresses volontairement provocatrices dans le vote du mariage pour tous, les poursuites judiciaires de manifestants paisibles pointées injustes par le Conseil de l’Europe, le guidage foireux de petits juges aux ordres dans de nombreuses affaires politiques anti-opposition inexistantes, sa méthode grossière de « sensibilisation politique! » du procureur Faletti, la perquisition chez Buisson pour y trouver des enregistrements inexistants contre Sarkosy et où sa haine aveugle l’a rendue passible de poursuites correctionnelles avec Anticor, sa folle prétention de vouloir nous changer de civilisation contre le gré de la majorité des Français, son rejet par la grande majorité des magistrats toujours aussi soucieux de l’indépendance constitutionnelle de l’ordre judiciaire qu’elle n’accepte pas de respecter …. Un Président normal peut-il protéger un ministre trainant autant de sales casseroles….

  • Par issartier - 15/02/2014 - 20:34 - Signaler un abus suite et fin

    ….sans compter son refus de la présence française en Guyane, et son élimination électorale de Jospin en 2002 …et sa vraisemblable future élimination de Hollande s’il n’a pas le courage de faire le nécessaire dès maintenant.

  • Par siegfred71 - 16/02/2014 - 03:03 - Signaler un abus ils etaient debouts!!!

    a l'applaudir dans ses declarations a l'assemble national,celle qui doit sa notoriete a sa couleur de peau"c'est pas nouveau"celle qui fait augmenter le racisme,par ces paroles tonitruante sur la tolerance.elle represente ce que la majorite des francais appele l'irresponsabilite,beaucoup de paroles fortes pour...le mariage gay,une superbe reforme penale,OH...on en est ou?avec nos recidiviste pseudo prisonniers et pourtant,il y a sujets a scandale mais on ettoufe avant un prisonniers multi-recidiviste pour de multiple faits de violence en liberte (SURVEILLE)collier a la cheville,pauvre petit,victime de notre societe,il a assassine son gosse malgre que sa compagne apres de multiple plainte aurait souhaite le voir incarcerer,a ma connaissance ce n'est pas passer a TF1 seulement sur BFMtv et meme pas en boucle,j'ai ete au bon moment et voulant en savoir plus e bien NIET.magnifique censure,taubira devrai rendre visite a cette femme.je me tairai pour la suite..BRAVO TAUBIRA!.

  • Par siegfred71 - 16/02/2014 - 03:41 - Signaler un abus Hallucinant!!!!

    il est vrai que je hait cette femme depuis sa fameuse "reforme"penale et je suis degoute du choix de l'ovation par le pouvoir en place dediee a sa personne.comment notre societe en parlant d'economie peut soutenir,il faut le dire le sort de detenues,certe on ne doit pa les mettre tous dans le meme panier mais KAN MEME,ce gouvernement pille notre gagne pain et se soucis + de leur qualite de vie,aujourd'ui kan on est en prison,c'est pas pour avoir voler des bonbons,frikement parlant combien coute un multi recidiviste a la societe:multi enquetes polices,analyse laborantine,autant d'avocats,et de proces qui necessite procureur,huissiers,juges...PAR affaires il faut ajouter la prise en charge(prison ou pas)la fameuse allocation mensuelle malgre que celui ci ne remboursera pas les degats materiels et encore moins ceux moraux pour les victimes.ENSUITE on multiplie par le nombre de multi recidiviste en france,COMBIEN ca coute??? alors sans en venir a la peine de mort(ca se dicute pour certains)ne faudrait t-il pas en venir a plus de severite car la reinsertion avec ses pietres resultats coutent chers financierement et en souffrances humaines,alors +deprisons avec+de mesures internes.

  • Par François Homeland - 16/02/2014 - 06:20 - Signaler un abus Elle a bénéficié de la discrimination positive

    comme ses consoeurs plus ou moins exotiques nommées au gouvernement. En remerciement, elle met toute sa hargne dans la disparition de la nation française et de ses valeurs car elle sait que le compte à rebours a commencé pour elle comme pour les autres membres de ce gouvernement pléthorique et incompétent... Il ne faut donc pas s'étonner qu'elle prenne toutes dispositions pour ménager ses petits copains gauchos en cas de nécessité...

  • Par gdv - 16/02/2014 - 07:52 - Signaler un abus Indépendance de la justice !

    Rien que de poser la question, c'est ridicule

  • Par jacques. - 16/02/2014 - 11:43 - Signaler un abus M. Garraud,"tardive attention à l'indépendance de la Justice"

    A m'en tenir à l'intitulé de votre texte, M. Garraud, je pourrais ( comme tout en chacun) penser que "l'indépendance de la justice" est votre "nouveau combat". Cela dit, votre passé politique vous retire beaucoup de crédibilité sur ce terrain. Pr de l'AMP, certes, mais homme politique , à savoir notamment ,de 2002 à 2012, député UMP et rapporteur du budget de la Justice. vous avez donc soutenu et cautionné les Pr. J Chirac et N Sarkozy .Or outre son mépris affiché ( petits poix) des magistrats ,N. Sarkozy a transformé les parquets en simples instruments de son Pouvoir politique( procureurs nommés , indépendants de l'avis du CSM, soumis très régulièrement à instructions du ministre en cours d'affaires , enfin relations personnelles entretenues avec certains - voir le procureur Courroye , reçu à l'Elysée en cours d'affaires).

  • Par jacques. - 16/02/2014 - 12:38 - Signaler un abus M. Garraud,"tardive attention à l'indépendance de la Justice", 2

    (Avec toutes mes excuses,M Garraud, Pr de l'APM et non de l'AMP). En obligeant les parquets à lui transmettre "les informations sur les affaires sensibles" Madame Taubira vise à une bonne application de la justice,laquelle justice au regard de la loi est et doit être la même pour tous. Or pour ce faire, il y a le jugement, mais il y a aussi en l'amont l'engagement ou non des poursuites, ouvrant plusieurs possibilité. Le parquet, jouant le rôle majeur, peut soit décider qu'il y a lieu à poursuite, mais aussi encore écarter, enterrer, ou placardiser. Ce n'est pas avoir que je vais expliquer comment il peut être tenté d'étouffer des affaires. L'affaire des listings bancaires , portants des noms de français susceptibles d'avoir par leurs dépôts en Suisse cherché à frauder le fisc, en est une excellente illustration. L'affaire confiée initialement au procureur de Nice , de Montgolfier , qui a lancé les investigations , lui a par la suite été retirée, et transmise au procureur de Paris. comme par hasard, les investigations ont été stoppées. Qui a voulu enterrer le dossier,soit le procureur de façon unilatérale, soit le procureur sous la session de son ministre.

  • Par jacques. - 16/02/2014 - 15:24 - Signaler un abus M. Garraud,"tardive attention " 3

    "Sur la convocation du Pr Général de la CA". Que dire? "Vouloir un titulaire de sa sensibilité politique: qui ne l'a pas souhaité ?et même bien pratiqué sous N. Sarkozy". Les deux coll. de la Ministre ont fait preuve en l'affaire d'une stupidité inégalable , et la Ministre d'une incroyable naïveté. "La justice exsangue" "aujourd'hui " écrivez vous. Oui et non, car elle est exsangue depuis des années., donc bien avant l'arrivée de Madame Taubira. Deux ou trois données de chiffres , que vous connaissez, puisque rapporteur du budget de la justice pendant 10 ans , mais destinées aux néophytes.Depuis 2009, pas de postes de magistrats créés en 2010 et 2011, et 84 créés en 2012, (toutes années sous N. Sarkozy), 150 en 2013 et 63 en 2014 ( sous . F.Hollande). La Justice fonctionne en déficit de magistrats et autres ( greffiers etc). Les gv. successifs l'ont voulu ainsi ( de droite et de gauche). La situation actuelle n'est malheureusement ni pire ni meilleure, même si, en principe, la Justice est sanctuarisée ( pas de réduction des effectifs.)par le Pr. Hollande. Quant au "laïus", c'est chez vous le politique qui prend le dessus sur le magistrat.

  • Par vangog - 16/02/2014 - 18:44 - Signaler un abus Avec 80% de magistrats et procureurs gauchistes,

    une véritable ministre de la Justice aurait dû rééquilibrer ce compte en faveur d'une Justice plus libre... C'est l'inverse que fait Taubira, en éliminant progressivement les magistrats non gauchistes! Mais...en doutions-nous?

  • Par siegfred71 - 16/02/2014 - 21:08 - Signaler un abus politique,politique....

    je lit et c'est gauchiste et des raisonnement 100% politicar...restez sur la logique direct,j'insiste sur des constructions de prisons,d'une reforme inverse a celle de "maman"plus de securite pour les gardiens,leur quotidien est la crainte sauf si vous pactisez (copinage) evidemment c'est le cas mais ca ouvre la porte aux derives pas seulement par interet(rare bien sur)mais surtout par crainte.ces lois et regle interne des prisons est illogique a notre mission qui pousse (il y a des cas) qu'un gardien se mefie autant du detenu que son collegue,nom,adresse...etc.nos elus le savent,et surtout on en parle pas a la tele,tout est fait pour une pseudo-anarchie avec les hierarchie ,probleme de responsabilites,qu'on arrete de se soucier des detenues il n'est nullement questions de politique,certains detenus et de plus en plus font leur pseudo greve de la faim et il mange en secret...eh oui les visites,c'est pratique,toujour des problemes de sous effectif,et personne ne dit rien et tout le monde s'en fout.alors les probleme sont des detenues incontrolable qu'on doit (controler),drogue dur et douce,arme,medicament qui permettent une ballade et OH...surprise des explosifs,j'etais SURPRIS!!!..

  • Par DavidDomTom - 17/02/2014 - 13:57 - Signaler un abus volte-face et reniement

    Ce sont les caractéristiques de ce gouvernement, brillant par son incompétence et sa malhonnêteté. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Paul Garraud

Jean-Paul Garraud est un magistrat et homme politique. Il est secrétaire national à la justice de l'UMP.

Il a été le rapporteur du projet de loi "interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public", dirigé contre le port du voile intégral.

Il s'exprime ici en sa qualité de Président de la nouvelle association professionnelle des des magistrats (APM).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€