Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

CIA : la nomination surprise de Gina Haspel entérine le retour des durs à Langley

C’est désormais une femme, Gina Haspel, au profil sulfureux, qui est nommée à la tête de l’emblématique centrale du renseignement américain.

Back

Publié le
CIA : la nomination surprise de Gina Haspel entérine le retour des durs à Langley

Après un précédent Anglais avec Stella Rimington, ancienne directrice du célèbre MI6 de 1992 à 1996, c’est désormais une femme qui est nommée à la tête de l’emblématique centrale du renseignement américain. Stella Rimington avait en outre inspiré le personnage de « M » interprété par Judi Dench dans la franchise cinématographique mondialement connue des James Bond. Comme un clin d’œil de l’histoire, on se souviendra également du personnage de la directrice adjointe de la CIA « Pamela Landy », interprétée avec brio par la comédienne Joan Allen dans la série des Jason Bourne.

Une autre réalité cinématographique qui devient également américaine – à rebours cette fois – avec Gina Haspel, jusqu'ici directrice adjointe, et qui prend aujourd’hui la tête de l'Agence centrale du renseignement de Langley. Faut-il encore que ce choix de Donald Trump soit toutefois entériné par le Sénat américain. Ce qui ne s’annonce pas comme une mince affaire.  Si sa nomination est confirmée, Gina Haspel sera très rapidement confrontée à de nombreux défis. Et notamment celui relatif aux ingérences Russes dans les élections américaines, que Donald Trump rechigne à admettre. Mais avec la nomination de cette femme, le président des Etats-Unis semble d’ores et déjà embrasser le côté obscure de la force et s’en satisfaire par avance.

« You are fired ! »

Donald Trump a longtemps été le deus ex machina du show de téléréalité américain « The Apprentice », où des candidats au succès s’affrontaient impitoyablement dans l’arène télévisée pour décrocher un emploi dans l’une de ses entreprises. Il s’est d’ailleurs rendu célèbre par cette célèbre sentence devenue entre-temps culte, « You are fired ! ». Verdict qu’il lançait aux malheureux perçus comme n’étant pas à la hauteur de ses attentes pour entrer dans le saint des saints « du monde selon Trump ». C’est un peu cette séquence de son « show » télévisé fétiche qui vient de se rejouer aujourd’hui aux dépens cette fois de l’infortuné Rex Tillerson. Le très mesuré secrétaire d'Etat aux affaires étrangères et novice chef de la diplomatie américaine, vient en effet d'être sèchement congédié par un tweet expéditif de Donald Trump en personne. Rex Tillerson, qui peinait grandement à trouver sa place dans un gouvernement où la conduite des affaires étrangères demeure l’apanage du président, aurait d’ailleurs appris son limogeage expresse  en lisant la sentence présidentiel postée mardi sur le site. Comme l’avait anticipé dès la fin du mois de décembre 2017 le New York Times, Donal Trump l'a immédiatement remplacé au pied levé à la tête du département d’Etat, par Mike Pompeo, l'actuel directeur de la CIA, propulsé pour cette occasion au poste de secrétaire d’État. Ce qui ajoute un ancien militaire de plus au sein de son cabinet rapproché, alors même que l’habileté diplomatique de l’actuel chef de la CIA restait encore un mystère pour beaucoup d’observateurs avisés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par patafanari - 14/03/2018 - 12:01 - Signaler un abus La femme est l'avenir de l'homme (torturé)

    Déjà,en maternelle, c’était une petite rapporteuse et elle pinçait ses camarades. Une surdouées!!!

  • Par Beredan - 14/03/2018 - 17:20 - Signaler un abus Une sacrée chipie ...

    Cf sa photo ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Franck DeCloquement

Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre fondateur du Cercle K2 et ancien de l’Ecole de Guerre Economique de Paris (EGE), il est en outre professeur à l'IRIS (Institut de Relations internationales et stratégiques) en "Géo-économie et intelligence stratégique". Il enseigne également la "Géopolitique des médias" en Master 2 recherche "Médias et Mondialisation", à l'IFP (Institut français de presse) de l'université de Paris II Panthéon-Assas. 

Franck DeCloquement est aussi spécialiste sur les menaces Cyber-émergentes liées aux actions d'espionnage économique et les déstabilisations de nature informationnelle et humaine. Il est en outre intervenu pour la SCIA (Swiss Competitive Intelligence Association) à Genève, aux assises de la FNCDS (Fédération Nationale des Cadres Dirigeants et Supérieurs), à la FER (Fédération des Entreprises Romandes à Genève) à l’occasion de débats organisés par le CLUSIS - l'association d’experts helvétiques dédiée à la sécurité de l'information - autour des réalités des actions de contre-ingérence économique et des menaces dans la sphère digitale. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€