Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Chute des cours de l’Or : comment le métal jaune est en train de perdre son rôle de valeur refuge

Le prix de l'once d'Or est tombée sous le seuil de 1200 $, atteignant ainsi son niveau le plus bas depuis deux ans.

En baisse

Publié le
Chute des cours de l’Or : comment le métal jaune est en train de perdre son rôle de valeur refuge

 Crédit Reuters

Atlantico : En tombant sous le seuil des 1200 $, le prix de l’once d’Or atteint son niveau le plus bas depuis deux ans sur la bourse de New York. Alors que les tensions géopolitiques, la guerre commerciale ou la hausse de l'inflation constatées depuis ces dernières semaines pourraient être considérées comme des moteurs de la hausse de l’Or, comment peut-on expliquer un tel mouvement ?

Michel Ruimy : Le prix de l’once d’Or n’a cessé de baisser depuis le début de l’année. En chutant d’environ 10%, il a touché son plus bas niveau depuis près de 8 mois voire plus, depuis pratiquement 2 ans.

Devant les incertitudes géopolitiques et économiques actuelles, son évolution au cours des derniers mois est une des grandes surprises des marchés financiers.

En effet, jusqu’à présent, l’Or nous avait habitués à jouer son rôle de « valeur refuge ». Or, contrairement à toutes les règles de marché, alors que nous sommes en pleine « guerre » commerciale, en situation de vives tensions avec des pays émergents, comme la Turquie, l’Argentine, le Brésil et l’Ukraine, et en pleine crise politique en Europe, je pense à la crainte d’un Brexit dur et à la situation italienne, l’Or n’en profite pas car, depuis quelques mois, le métal précieux est notamment sous pression de ventes spéculatives.

Les grands fonds spéculatifs sont, en effet, totalement sortis du marché de l’Or car celui-ci est moins rentable du fait de l’atonie des cours. Les dernières statistiques de la Commodity Futures Trading Commission aux Etats-Unis montrent que les investisseurs sont peu nombreux à envisager une remontée du cours de l’Or. Ils délaissent même les fonds indiciels cotés, adossés à l’Or.

Comme d’habitude, on trouvera des explications a posteriori. Mais comme d’habitude aussi, elles ne sont guère convaincantes. La hausse du dollar américain pèse mécaniquement sur l’Or puisque ce métal est libellé dans cette devise. De même, l’élévation des taux d’intérêt américains, dans un environnement macroéconomique où le taux d’inflation rebondit mais reste encore sous contrôle et, même parfois, trop bas dans certaines zones géographiques comme le Japon ou l’Europe, rend l’Or moins attractif. Tout ceci se traduit par un niveau de demande d’Or qui est au plus bas depuis la crise financière de 2008. Seules, les banques centrales restent acheteuses, démontrant la pertinence de l’Or en tant qu’actif stratégique pour les investisseurs institutionnels.

Dans un passé récent et un présent imparfait, nous pourrions avancer une autre raison : le rôle particulier que ce métal joue dans l’économie bancaire turque. La banque centrale turque, un des plus gros acheteurs d’Or dans le monde en 2017, autorise, en effet, les banques commerciales à remplir leurs exigences en matière de seuils de réserves obligatoires à l’aide de métal jaune. Le système bancaire turc dispose ainsi d’importantes quantités d’Or qu’il peut vendre pour soutenir la livre turque, qui a perdu près de 45% depuis le début de l’année. La pression baissière sur l’Or pourrait également s’expliquer par des cessions qu’auraient pu effectuer la banque centrale.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par adroitetoutemaintenant - 14/08/2018 - 16:13 - Signaler un abus Les moutons

    Pour comprendre le marché il faut deux choses 1- Vous devez comprendre la psychologie des moutons car leurs mouvements se font en masse et ils changent de direction sans raison. 2- Vous devez comprendre que les spécialistes des marchés sont comme la météo : ils sont ignares et vous annoncent soit qu’une tempête va vous atteindre quand vous êtes en plein dedans soit ils ont tellement peurs de se faire engueuler qu’ils annoncent plein de tempêtes dans des vents inexistants et calmes. Dans les deux cas je décide moi-même et ça marche. Je fais mes propres évaluations de marché et j’achète à contre-courant et pour la météo, je lis moi-même les isobares.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Ruimy

Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€