Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 17 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Christophe Caresche : "Il est désolant de voir une gauche suicidaire qui passe son temps à faire le procès de la politique d'un gouvernement socialiste'

Président le plus impopulaire de la Vème République, François Hollande ne lésine pas sur la communication, au point d'agacer au PS. Mais plus que tout, ce qui ennuie Christophe Caresche (député PS de Paris), c'est l'incapacité de la gauche à s'unir et son obsession à s'en prendre à la politique d'un gouvernement de gauche.

Contre-productif

Publié le - Mis à jour le 6 Novembre 2015
Christophe Caresche : "Il est désolant de voir une gauche suicidaire qui passe son temps à faire le procès de la politique d'un gouvernement socialiste'

Christophe Caresche aux côtés du président du parti socialiste.  Crédit Reuters

Atlantico : Vous avez vivement critiqué, dans Le Figaro du lundi 2 novembre 2015, l’hyper communication de François Hollande. Vous l’accusez de mettre en scène son impopularité. Cela vous parait-il dangereux à quelques semaines des régionales ?

Christophe Caresche : Non ça n’est pas le problème. Je considère que cet activisme communicationnel a des aspects contre productifs. Je pense qu’il faut d’abord redonner de la consistance politique, une orientation politique, avant de faire de la com. Je suis de ceux qui pensent que c’est par la politique que l’on pourra retrouver une audience et restaurer la confiance. Je pense que c’est aussi l’avis du Président de la République. Il s’est souvent exprimé sur ces questions, prenant une certaine distance sur ces stratégies de communication. Je crois que le Président de la République essaie, à travers cette stratégie, de retrouver un certain lien avec les Français, qu’il essaie de retrouver une forme de proximité qu’il avait durant la campagne de 2012.

Ses intentions sont louables mais il faut que cette stratégie soit plus consistante sur le plan politique.

Vous dites qu’il faut redonner de la consistance politique, cette stratégie de communication masque-t-elle un certain vide politique ?

Le Président de la République a une grande constance et une grande cohérence sur le plan de l’orientation politique notamment avec le pacte de responsabilité, il n’a jamais vraiment dévié de son orientation, même lorsqu’un certain nombre de ses amis le lui demandaient donc  je lui reconnais une cohérence, une persévérance, et je pense comme lui que c’est ce qui fera la différence. Mais c’est vrai que l’on est à la recherche de résultats car cette stratégie, pour qu’elle soit crédible, a besoin de résultats et c’est ce qui nous manque aujourd’hui. Que faire, je ne sais pas mais je pense qu’une trop grande dispersion ne répond pas au problème même si je comprends la volonté de répondre à un certain nombre d’angoisses et de peurs.

Selon vous, la seconde phase du quinquennat, le temps de la redistribution, théorisée par François Hollande, n’est pas arrivée ?

Cette théorie était plausible mais si la France est sur la bonne voie, elle sort de la crise par à-coup, ça reste peu perceptible et l’on est toujours dans la phase de redressement. Je ne pense donc pas que ce soit par un coup de barre à gauche, en distribuant de l’argent que l’on n’a pas, en satisfaisant un certain nombre de revendications catégorielles, qu’on sortira de la difficulté. Je crois qu’à partir du moment où les résultats s’affirmeront un peu plus, le regard des Français changera. Mais c’est un pari. C’est le pari qu’a pu faire Schroeder en Allemagne et il a perdu les élections. On peut faire ce pari et perdre les élections, il faut l’assumer.

Les élections de 2017 semblent assez compliquées pour François Hollande, qu'en pense votre camp ?

La situation politique en France est de toute façon compliquée. Elle est compliquée puisqu'il y a un climat politique assez délétère avec une forte mise en cause des responsables politiques et une perte de confiance des Français dans la Politique. Les partis politiques comme le Parti Socialiste devraient être poussés en conséquence à s'unir. Or, c'est le contraire qui arrive en ce moment avec une gauche qui se divise et une majorité souvent éclatée avec des tendances d'opposition. Ce contexte est donc très inquiétant. Après les élections régionales, s'il doit y avoir un rassemblement de la gauche et même au-delà. Je pense notamment à tous les démocrates et les républicains en France. Une partie de la gauche, quant à elle, parie sur l'échec du Parti Socialiste il faut être clair là-dessus. François Hollande a peut-être sa part de responsabilité mais elle pèse sur tous les hommes politiques de façon générale. 2017 n'est pas encore joué et les responsables qu'ils soient de gauche ou de droite auront une responsabilité. Pour l'instant il semble plus probable que nous nous dirigions vers une défaite. Il est désolant de voir une gauche suicidaire qui passe son temps à faire le procès de la politique d'un gouvernement de gauche. Même si elle est difficile je ne pense pas qu'il y ait d'autre alternative.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sna-hyper - 03/11/2015 - 08:08 - Signaler un abus pourtant c'est si simple

    le socialisme ou la redistribution permanente aux copains et électeurs de gauche. le reste n'est que magouillage verbiage et enfumage.

  • Par vangog - 03/11/2015 - 10:16 - Signaler un abus La colère monte en flèche chez les Français!

    Les socialos sont encore en retard d'un train...ou deux! Si Caresche vivait en France et non sur la planète bobo-socialiste, il entendrait cette colère qui monte, et ne se préoccuperait plus de sauver une gauche exsangue, qui, de tout façon ne réussira pas à négocier le virage en épingle à cheveu qui suit, mais il se préoccuperait d'éviter une révolte à la France... Selon moi, le mieux est d'avouer son échec et partir dans la dignité, deux attitudes qui sont antinomiques au gauchisme.

  • Par Gilly - 03/11/2015 - 10:49 - Signaler un abus une grande cohérence sur le plan de l’orientation politique

    Mouarf ! Il faut être socialiste pour croire à ce genre de balivernes... ou journaleux du Monde, de L'Obs, de Libération.... Pas de L'Humanité, bien sûr, sauf quand on voit ses ardoises effacées par la grande générosité des députés..

  • Par Deneziere - 03/11/2015 - 13:56 - Signaler un abus Cohérence, on peut le dire

    Il y a eu incohérence entre le discours et les actes, c'est vrai. Et puis, à présent, entre Valls et Taubira. Mais pour le reste, depuis le remaniement, la politique gouvernementale est très cohérente. En particulier, vis à vis des piliers d'une politique de centre-gauche conservatrice et technocratique: clientélisme, ultra-protection des fonctionnaires, interventionnisme intempestif, usines à gaz fiscalo-sociales... Et cohérence avec les résultats attendus: l'échec.

  • Par von straffenberg - 03/11/2015 - 17:18 - Signaler un abus le problème de fond Mr Caresche

    C'est votre véritable légitimité .Mr Hollande a été élu démocratiquement certes ,mais que représentez vous réellement dans le cœur des Français .....Peanuts 15% tous sympathisant confondus (je parle des électeurs vraiment de gauche ) .La est votre problème redonnez la parole aux Français pour les questions cruciales....réintroduisez la démocratie dans le débat public et vous serez très surpris du résultat

  • Par Mike Desmots - 03/11/2015 - 17:33 - Signaler un abus le socialisme a fait faillite avec la chute du mur de Berlin.

    et les fonctionnaires du socialisme en France en fin de cycle ...26 ans après ...n'ont pas encore compris ...que Game is over....

  • Par Mike Desmots - 03/11/2015 - 17:39 - Signaler un abus J'ajouteais en toute modestie...

    Que le socialisme se vend ..., par la propagande mensongère, animée de contre- vérités et de vrais mensonges...pour en finalité, être expliquée aux récalcitrants ... par le sophisme ou un mixte des trois...voilà ....

  • Par jurgio - 03/11/2015 - 23:17 - Signaler un abus Dans une curée au profit

    à se jeter sur la bête, on arrive à se mordre dans la mêlée.

  • Par winnie - 04/11/2015 - 06:35 - Signaler un abus Gouvernement de coalition ?

    Bien sur, pour participer a la destructuration de notre société et ses valeurs LR-PS peuvent très bien s' entendrent, et d'ailleurs la fausse droite claironne qu'elle ne remettra pas en cause le mariage gay ,ni l'euro,ni l'UE! Pour ce qui est de comparer Hollande a Schroeder, c'est abuser.Bref, les socialo sont mort et Hollande est le fossoyeur de la gauche .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Caresche

Christophe Caresche est député de Paris du 18e arrondissement, membre du Parti socialiste.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€