Mercredi 23 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Christine Boutin : "Mariage et adoption pour les homosexuels sont une bombe à retardement pour la civilisation."

Dans un entretien accordé vendredi (veille de la Gay Pride) au quotidien Le Parisien, la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, a annoncé que le gouvernement tiendrait ses engagements sur le mariage et l'adoption des couples homosexuels. Pour Christine Boutin, hostile à cette proposition, le mariage gay, plus qu'une question de société, est un enjeu de civilisation...

Le point Gay

Publié le 30 juin 2012
 

Atlantico : Dominique Bertinotti, la ministre déléguée à la famille, a annoncé ce vendredi que les couples homosexuels pourront se marier et adopter d'ici à la fin 2013. Est-ce illégitime que les couples du même sexe souhaitent avoir les mêmes droits que les hétérosexuels ?

Christine Boutin : La question n'est pas là. Il faut entendre et écouter tous les désirs. C'est la responsabilité de l’État. En revanche, contenter tous les désirs peut s'avérer dangereux, et tous n'ont pas à être contentés.Dans le cas contraire, ce serait le règne du plus fort au détriment du plus faible. Lorsqu'il y a des règles pour le code de la route et qu'on vous interdit de rouler à 250km/h, c'est parce qu'il y a des conséquences.

Dans la déclaration de Madame Bertinotti, il y a non seulement le mariage, mais également l'adoption. Elle a raison de lier les deux. Il n'y aura pas de mariage sans adoption. Si le mariage a été repris par la République dans un pays où on fait une telle distinction entre la vie publique et la vie privée, ce n'est pas un hasard. L'engagement d'un homme et d'une femme devant la société est une probabilité d'assurer la pérennité de la nation et de l’État par la naissance des enfants. Le mariage est très lié à l'enfant.

Pourtant, plusieurs études démontrent que le fait d'avoir des parents homosexuels n'a aucun impact sur les enfants... 

Lorsque j'affirme que si tous les désirs étaient satisfaits, on assisterait à la suprématie des plus forts sur les plus faibles, je pense bien sûr à la fragilité de l'enfant. Dans cette affaire là, on touche aux droits fondamentaux de l'enfant, comme celui d'avoir un papa et une maman.

Mais cela va plus loin... Je suis pour ma part persuadée que le mariage et l'adoption pour les homosexuels sont une bombe à retardement. C'est la destruction de la société qui est en cause. C'est une question de civilisation. J'espère qu'il y aura à l'occasion du vote de ce texte un grand débat.

Vous employez des mots forts... N'est-ce pas un peu disproportionné de parler de " destruction de la société " ?

Cela fait 30 ans que je fais de la politique et que je m'intéresse aux sujets de société. Aujourd'hui, après les problèmes de bioéthique, de procréation artificielle, d'euthanasie, de mariage et d'adoption pour les homosexuels, la seule vraie question importante et exaltante qui nous est posée est : " quel est l'homme que nous voulons pour demain ? "Est-ce un homme qui tient compte de la réalité ?

Si l'on revient au mariage et à l'adoption homosexuel, un enfant ne peut être conçu que par une relation féminine et masculine, je dirai même par une cellule féminine et masculine.
On pourra prendre tous les artifices que l'on veut, même dans une éprouvette, même dans un utérus artificiel, la naissance d'un enfant, c'est toujours la rencontre d'une cellule féminine et masculine. On est en train de jouer avec le réel. Ce qu'on est en train de faire, c'est un détournement de l'écologie humaine. Nous sommes tous nés d'un homme et d'une femme. Cette idée d'homoparentalité renonce au premier présupposé de l'écologie humaine.

Mais il s'agit d'un débat sur l'adoption et non sur la procréation...

Les enfants sont toujours le résultat d'un papa et d'une maman : d'un spermatozoïde et d'un ovule. C'est la manipulation du réel qui est en jeu dans cette affaire. Veut-on laisser le cycle naturel de l'évolution de l'homme se faire ou veut-on jouer avec le réel ?

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ヒナゲシ - 07/07/2012 - 00:53 - Signaler un abus ☞ le 3/7 à 9 h 30

    … mais vous aurez rectifié de vous-même.

  • Par ヒナゲシ - 07/07/2012 - 00:47 - Signaler un abus

    P. S. : j'observe que vous m'imputez l'argument selon lequel il faudrait étendre le mariage, *au nom de l'amour* que se portent les contractants.
    Or je n'ai rien écrit de tel, à aucun moment !
    D'ailleurs dans ce fil de discussion vous avez écrit le mot « amour » 12 fois, et moi 1 seule fois (et à un tout autre sujet).
    C'est tout à fait la marque des esprits creux que de prêter à leurs contradicteurs les propos qui les arrangent pour mieux s'y attaquer. Vous seriez donc aimable de cesser de m'imputer cet argument.
     
    Votre précédente intervention (23 h 27) ne peut que faire sauter aux yeux de tous ce que j'écrivais prophétiquement (le 3/7 à ) :
    « Sans parler des linguistes impromptus — risibles perroquets savants — qui décrètent que la réalité doit se conformer au contenu des dictionnaires : “le *mariage* c’est bla-bla-bla”, “une *famille*, par définition, c’est bla-bla-bla…”. »
     
    Vous voyez, je vous connais comme si je vous avais fait…
    C'est triste.

  • Par ヒナゲシ - 07/07/2012 - 00:47 - Signaler un abus

    Dans le cas du mariage, les partenaires sont mis à égalité et, notamment, ne peuvent se marier qu'à un âge où le législateur estime que le consentement est suffisamment formé.
    Le consentement éclairé est quelque chose qui se construit progressivement de la naissance jusqu'à l'âge adulte ; sauf exceptions bien sûr, on peut considérer qu'à 13 ans une fille ou un garçon ne sont pas en pleine mesure d'exercer un jugement complètement éclairé, et sont encore influençables par les adultes ; et c'est pourquoi je suis *radicalement opposé* à la relation pédophile, que j'assimile à un total abus de faiblesse.
    C'est aussi exactement pour la même raison que les enfants devraient être préservés de tout endoctrinement religieux jusqu'à… 18 ans, disons.
    Je considère que la violence qui est faite aux enfants en farcissant leur cervelle malléable de sottises surnaturelles, purement mythologiques, profitant que leur esprit critique n'a pas eu le temps de se former, est l'équivalent psychique de ce que sont les attouchements et les viols au plan sexuel.
     

  • Par ヒナゲシ - 07/07/2012 - 00:46 - Signaler un abus

    Seuls continuent de s'y accrocher (→ à l'exclusion) les idéologues religieux — essentiellement à la solde du Pape, en France du moins — et les esprits sclérosés en général.
    Vous commenceriez à être crédible si vous poussiez — à propos des 8 mariages d'Eddie Barclay par exemple — le dixième des coassements de grenouille que vous éructez contre l'ouverture du mariage, car on ne peut pas dire (euphémisme…) que ce débonnaire producteur de musique se soit marié pour les raisons que vous mettez en avant, mais qui ne convainquent que les convaincus d'avance (le petit quarteron de fachos/cathos/réacs/etc. qui braille ici contre tout et n'importe quoi de vaguement gÔchiste…).
     
     
    ☞ J'avais laissé passer votre malveillante et minable insinuation (6/7 à 2 h 44) amalgamant défenses du mariage homo et de la pédophilie, pour la simple raison que vous débitez un tel nombre de bêtises qu'il devient surhumain de répondre à tout, et qu'il faut bien faire un choix…
    Mais puisque vous en remettez une couche (à 10 h 10), laissez-moi vous dire en quoi il y a *un abime* selon moi entre le mariage d'un couple (hétéro ou homo) et la pédophilie.
     

  • Par ヒナゲシ - 07/07/2012 - 00:46 - Signaler un abus

    (Et j'observe au passage que vous rasez les murs quant à la question des couples stériles, ou qui ne veulent pas d'enfants, ou trop vieux, etc. ; autant d'exemples qui illustrent la *vraie nature* du mariage tel qu'il est pratiqué…)
    Ceci est l'héritage d'un obscurantisme judéo-chrétien anachronique, dont des relents continuent de polluer notre droit (on l'a vu avec la contraception, on continue de le déplorer sur l'euthanasie).
    De même qu'on sait aujourd'hui que les gauchers ne sont pas des anormaux, que les Noirs sont dignes d'avoir les mêmes droits que tout le monde et de n'être pas réduits en esclavage, que les femmes ont un cerveau et un jugement qui justifient qu'elles aient autant de droits que les hommes, eh bien il apparaît clairement aujourd'hui — après la dépénalisation de l'homosexualité, après que l'OMS ne la considère plus comme une pathologie mais juste comme une simple variante du comportement humain — que l'exclusion du mariage dont les couples homos ont toujours été l'objet n'a aucun motif rationnel.
     

  • Par ヒナゲシ - 07/07/2012 - 00:45 - Signaler un abus

    C'est curieux, V., comme vous bottez en touche et tentez de faire diversion quand on met la vérité crue sous le nez.
    Je vous parle de l'art. 171 du Code Civil qui permet à deux personnes d'être mariées, l'une étant décédée, et vous me répondez à côté, en évoquant les conditions historiques qui ont permis à cette disposition d'être adoptée.
    Peut-être est-il exact qu'*initialement* elle a permis à une femme enceinte d'être mariée à un homme qui venait de décéder, mais *ce n'est pas la règle*, et d'ailleurs l'art. 171 n'exige nullement que le couple soit dans cette situation particulière.
    Ainsi — entre autres exemples — Jean-Louis Ronzier (68 ans) a-t-il pu épouser en 2004 Martine Cazenave (52 ans) qui avait eu le malheur de décéder avant les noces, prévues deux mois plus tard… (et, pour autant que je sache, ces deux-là n'avaient pas fait d'enfants.)
    Vous venez donc d'essayer de noyer le poisson, c'est raté.
    Et je maintiens que le mariage, tel qu'il existe actuellement, n'a aucunement pour but de favoriser le développement et la sécurisation d'une famille avec enfants, mais uniquement pour fonction symbolique d'institutionnaliser et *valoriser la relation hétérosexuelle*.
     

  • Par VeLiVoS - 07/07/2012 - 00:04 - Signaler un abus goodwibe - 06/07/2012 - 22:32

    "Je ne pense pas que l'homoparentalité soit défavorable à l'enfant."
    ————
    Sur un sujet aussi grave pour l'autre, l'enfant ici, on ne peut pas dire "je ne pense pas …". Il faut être sûr ou alors on s'écrase. D'ailleurs, en cela, vous démontrez que, pour vous, l'homoparentalité (j'ai toujours pas trouvé le mot dans mon dico), l'adoption par des homosexuels dirons-nous alors, n'est pas chose naturelle puisqu'il n'y a pas d'existant pour être CERTAIN de sa nocivité ou pas. Une chose naturelle est censée exister non ?
    Diriez-vous par exemple d'enfants naturels pour un couple (donc hétérosexuel d'après mon dico) :
    "je ne pense pas que …"
    Ce "je ne pense pas …" est chez vous d'autant plus alarmant que :
    • vous avez deux enfants adoptés si je ne m'abuse. Vous êtes un cas pratique en soi.
    • vous connaissez suffisamment ce milieu pour deviner les risques, notamment psychologiques pour l'enfant (d'où sans doute le terme employé).
    → En fait, vous avez adopté 2 enfants avec votre copain, beau cadeau que vous vous êtes faits, félicitations, et vous ne pensez pas que cela sera défavorable à ces deux enfants.
    Bonne fin de soirée.

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 23:48 - Signaler un abus Concernant le "mariage" des homosexuels pour raison d'amour…

    Argument fallacieux sorti par l'asiatique pour occulter la vraie raison, à savoir l'adoption d'enfants pour déprimés de leur état, concernant donc ce mariage,
    • est-ce au gouvernement de légiférer sur le sujet de "l'amour" ? ? ? ? ?
    • Avec de tels raisonnements stupides & dangereux, qd est-ce que l'on demandera la légalisation de la polygamie, une autre minorité discriminée en France & existante dans les faits nous dirait Goodwibe pour qui cela est une démonstration de choc qu'il faut alors derechef et immédiatement légiférer ? ! ! ! ! ?
    → Alain avait une idée très précise du positionnement de l'État et il est regrettable que nos hommes politiques lâches et arrivistes ne suivent pas ce philosophe.
    Il était un farouche opposant à tout pouvoir qui ne serait pas contrôlé et dirigé par la raison. Toute institution politique doit avant tout considérer les moyens d'assurer la maîtrise de la raison afin de ne pas être dirigée par les "viscères et les dérèglements du coeur", c'est-à-dire par les désirs strictement matériels et les passions irréfléchies des individus qui nous dirigent et/ou qui parfois acceptent de se faire diriger, pourvu qu'ils aient les honneurs !

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 23:27 - Signaler un abus Goodwibe

    Dans les faits, il y a plusieurs forme de famille : traditionnelle, recomposée, monoparentale, homoparentale
    —————
    Les faits, je ne sais pas, les mots en revanche, c'est dans le dictionnaire que je les trouve. Et j'y lis pour famille :
    "personnes apparentées, vivant sous le même toit, et spécialement, le père, la mère et les enfants"
    et à couple :
    "Le mari et la femme, un homme et une femme réunis" Désolé, mais vraiment rien vous concernant.
    Alors, vous pourriez changer toutes les lois, et même la définition du dictionnaire, vous pourriez clamer votre désarroi (je note que le mot "suicide" revient fréquemment, hélas, chez les homosexuels et dans les films les concernant), vous pourriez dire que "l'homosexualité est naturelle", de mon côté, je pourrais même, malgré ma grande haine, vous laisser toute une vie avec votre copain, il n'en sortira RIEN, et c'est la vie, peut-être comme vous le dites "question de hasard donc injuste" mais aussi question de choix à assumer … sans obliger les autres à les subir. Il n'en sortira donc rien d'autre que le néant, et à vous lire, beaucoup de frustration.

  • Par goodwibe - 06/07/2012 - 22:46 - Signaler un abus @ VELIVOS & Co suite & fin

    Le mariage civil est un acte public, juridique et solennel par lequel un couple s’engagent l’un envers l’autre dans la durée, devant et envers la société, pour fonder ensemble un foyer. En se mariant, les époux font ensemble une double démarche. Ils acceptent et reconnaissent l’institution du mariage et la loi commune qui la régit, mais en retour, ils demandent à la société de reconnaître l’existence et la valeur de leur engagement mutuel et de leur assurer la protection de la loi. Une société démocratique et libre ne peut pas accepter de discriminations fondée sur qui vous êtes ou qui vous aimez. Hétéro ou Homo, nous devrions avoir les mêmes droits. Chacun a le droit de vivre sa vie comme il le souhaite sans nuire à autrui. Pourquoi détestez-vous autant les homos ? Vos propos sont déshumanisants et malveillants. Chaque fois que vous parlez des homos comme des détraqués, des pervers, d'un danger pour nos enfants, vous détruisez petit à petit l'amour propre des homo et leur dignité. Ce n'est pas la volonté d'un Dieu qui incite les jeunes homos à se suicider. La mort de ces enfants est le résultat direct de votre haine, peur et votre ignorance des homos.

  • Par goodwibe - 06/07/2012 - 22:32 - Signaler un abus @ VELIVOS & Co suite

    Je ne pense pas que l'homoparentalité soit défavorable à l'enfant. Comme dans les familles hétérosexuelles, l'enfant sera équilibré dans une famille ou règne l'amour et le respect. Un enfant a fondamentalement besoin de savoir qu'il est le fruit d'un désir. Il pourra faire alors son histoire, son parcours et aura plein de facteurs d'influence autour de lui. Le désir de fonder une famille est le même pour tous. Qu'on soit hétéro, Homo, Stérile, divorcé... c'est notre propre désir qui nous pousse et nous motive pour fonder une famille et vivre notre vie.
    L'homosexualité est naturelle. Faire référence à l'ordre naturel des choses est stupide et absurde. La nature est une question de hasard donc injuste. Ca reviendrait à dire qu'on peut limiter les droits en fonction de votre corps. Donc on donnerait des droits différents entre les stériles et les fertiles, les gros et les maigres, les non-voyants et les autres... les blancs et les noirs.
    A une certaine époque au USA, les noirs n'avaient pas les mêmes droits, les noirs et les blancs ne pouvaient pas se marier ensemble. Heureusement que le bon sens a fait bouger les choses, autrement Obama ne serait pas Président....

  • Par goodwibe - 06/07/2012 - 22:27 - Signaler un abus @ VELIVOS & Co

    Pourquoi avez-vous autant de mépris et de peur à l'égard des homosexuels ? En quoi la famille dite traditionnelle doit-elle se sentir menacée ? Vous avez peur de quoi ? Vous voulez nous imposer le dogme de la famille traditionnelle composée d'1 papa, d'1 maman et les enfants. Dans les faits, il y a plusieurs forme de famille : traditionnelle, recomposée, monoparentale, homoparentale. C'est bien dans l'intérêt de l'enfant que notre société doit reconnaitre ces familles, sans distinction et leur accorder l'égalité des droits. Ne pas le faire c'est discriminer ces enfants. Il n'y a pas de bons ou mauvais modèles. Le problème n'est pas la composition des parents, mais plutôt la manière dont les enfants sont élevés ou pas. Pourquoi les homo devraient-ils toujours donner des preuves quand à la légitimité d'être parent alors que beaucoup d'enfants souffrent dans des familles classiques et que beaucoup de parents ont démissionné de leur responsabilité. Au vue des drames et des névroses qu'elle produit, je ne crois pas que la famille traditionnelle soit un modèle.

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 15:33 - Signaler un abus ヒナゲシ - 06/07/2012 - 01:36

    Comprends toujours pas en quoi Madame Boutin n'aurait pas le droit d'avoir un avis pertinent sur le "mariage" des homosexuels et l'adoption par les homos.
    Je vous ai déjà dit ne pas l'apprécier mais je me fous pas mal qu'elle ait couché avec Chirac, Mitterrand et Léon Blum ou brandi une bible, voire les mémoires de Casanova au Parlement.
    → Je confirme qu'il n'y a aucun rapport avec le sujet du lien.
    J'ai d'ailleurs l'exemple en tête de Zorzi-Baffo, homme politique de Venise (encore un ! !) & écrivain de sonnets licencieux. Connu pour sa rigueur morale en terme politique (il était magistrat dans les Quaranties) et … l'amoralité de ces sonnets.
    → Et Alors ? Cela lui ôtait-il toutes compétences sur des sujets juridiques. Quand on connait la rigueur, en termes de gestion morale de la république de Venise vous me faites bien marrer avec Mme Boutin et sa lilliputienne fictive-mission.
    → En plus, quand on pense aux missions fictives qu'offrent à leurs amis ou aux membres de leur famille beaucoup de socialistes, eux qui prônent pourtant l'égalité à qui mieux-mieux, faudrait que la majorité d'entre eux ne prennent plus la parole sur l'égalité pour tous au mariage non ?

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 15:10 - Signaler un abus ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:10

    « des arguments dont la partialité et le caractère artificieux peinent à cacher l’homophobie rampante qui les sous-tend. » (moi-même, prophétiquement, le 3/7 à 9 h 30)."
    ——
    J'aime particulièrement 2 choses dans la bien pensance qui sévit :
    • la 1ère, c'est qd un crétin me traite d'homophobe
    • la 2nde, c'est qd un crétin me traite d'islamophobe
    2 raisons à cela :
    → les arguments un peu perroquet de certains m'amusent,
    → Pour assez bien connaître le sujet, je ne connais pas une religion plus homophobe que l'islam.
    J'ai 1 connaissance proche homosexuelle. Nous nous sommes rencontrés dans une société. Elle m'a fait l'honneur de me faire connaître ses penchants alors qu'elle connaissait mes convictions religieuses fortes. J'ai été le seul de la société à qui elle en a parlé car elle avait peur du regard méchant et médisant d'autres personnes et elle savait que :
    • je ne me moquerais pas d'elle sur le sujet. Je la respecte autant qu'avant car j'ai déjà assez à faire avec mes propres turpitudes.
    • je n'irais pas le dire aux autres du bureau qui n'avaient pourtant que le mot "tolérance" à la bouche.
    → pour info, cette personne est d'accord avec moi sur le sujet de ce lien.

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 14:58 - Signaler un abus ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:10

    Maintenant, je n'ai pas dit, de manière aussi triviale, que le mariage c'était pour procréer. J'ai dit que la raison était de consolider les liens pour les enfants du couple ainsi uni.
    Rien n'interdit en effet, je n'en suis pas surpris, que cette consolidation et cette LÉGITIMITÉ, QUE TANT D'ENFANTS DÉSIRENT, merci de me le prouver ici (d'autant qu'elles seraient plus difficiles à obtenir dans un couple homosexuel), ne se fassent pas après décès. Vous me confirmez par cet exemple, 2 choses :
    • on peut ne pas se marier par amour mais par intérêt (consolidation de lien, héritage, nom à porter, …). N'est-ce pas exactement ce que je disais … et le contraire de ce que vous disiez ? Merci de m'aider à démontrer combien vous aviez … tout faux. C'est vraiment trop sympa !
    • on se marie pour les enfants (besoin de stabilité dès leur naissance, création d'une reconnaissance et de liens familiaux qui dureront … même après le décès d'un conjoint, …). Cela accentue encore une fois mes réticences au "mariage" homo.
    → Merci encore, ヒナゲシ. Finalement, je devrais presque ne pas répondre à vos posts car vous êtes le meilleur défenseur de mes idées.

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 14:45 - Signaler un abus ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:10

    Un conseil : Qd vous rentrez dans le code civil, faudrait aller plus loin et chercher les raisons de l'article même !
    Ainsi, voici la raison du mariage à titre psosthume :
    "Le mariage à titre posthume existe depuis de très longues années. Il peut être soit moral, soit social, avec répercussion pécuniaire. Lors des deux derniers conflits mondiaux, la question DES JEUNES FEMMES ENCEINTES des œuvres de soldats morts au front avait déjà été posée et réglée par des lois de circonstances permettant la légitimation de ces enfants.
    Entorse au droit commun, et uniquement du droit français, le mariage à titre posthume a été modifié en 1959 après la rupture du barrage de Malpasset, accident dans lequel 420 personnes avaient trouvé la mort. Parmi elles, se trouvait un futur époux. L'opinion publique s'était à l'époque émue de la douleur de sa jeune fiancée, ENCEINTE, qui devait se marier quinze jours plus tard. Une dispense exceptionnelle lui avait finalement été accordée, et le Code civil fut modifié pour cause de jurisprudence."
    → Votre démonstration confirme donc la mienne et je vous en remercierais presque si votre but n'avait pas été le contraire du résultat final … une fois encore.

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 14:34 - Signaler un abus ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:09

    « "le mariage serait là pour sceller un amour". FAUX !! »
    En tout cas toutes les apparences semblent l'indiquer :

    Faux, toutes les apparences ne l'indiquent pas,
    • L'exemple de votre gd-père n'est … qu'un exemple parmi de nombreux mariages (voir ci-dessous).
    • Définissez donc l'amour. Je peux donc, de mon côté, vous citer (vous vous y reconnaitrez peut-être) l'exemple de la majorité des gens qui, avant de se marier, connaissent des aventures auxquelles ils croient parfois dur comme fer comme étant de l'amour. Ils se marient pourtant avec une personne en qui ils ont plus confiance POUR une liaison DURABLE, preuve de ce besoin POUR fonder un foyer.
    → Ainsi, L'amour peut être une des conditions au mariage, la plus fréquente, certainement pas la seule et pas forcément la plus importante. Elle n'est pas en revanche LA RAISON du mariage. Vous effectuez ENCORE (!) un HORS SUJET (volontaire ?) en confondant CAUSE et RAISON. Mon "POUR" indique la raison. Un "PAR AMOUR" aurait indiqué une cause ce que je n'ai pas écrit.
    Vous êtes donc encore une fois hors sujet, (cela devient lassant) tant votre désir de raisonner … souvent au-dessus de vos moyens, est grand ! Faites un effort svp !

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 14:13 - Signaler un abus ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:10

    Vous procédez comme à l'accoutumée par séquencage de ce que j'écris pour dévier sur un autre sujet.
    Ainsi, mon : « le mariage n'est pas une sorte de cadeau qu'on pourrait faire à tous" répond à votre commentaire, où, COMME LES PRO-PÉDOPHILES DES ANNÉES 70, vous vouliez baser la raison de marier les homos sur le fait qu'ils s'aiment. En espérant que vous êtes seulement un peu bourin, mais pas trop, je répète que le but du mariage n'est pas de faire cadeau d'un mariage à n'importe qui parce qu'il aime qq'1 d'autre. Le but du mariage est de fonder un foyer qui accueillera des enfants au mieux pour lui, dans des conditions stables et normales, ne vous en déplaise.
    • Cond. stables : les homosexuels EN GÉNÉRAL sont connus, et c'est une des raisons d'un + fort risque au HIV d'ailleurs d'avoir plus fréquemment des partenaires multiples. L'amour fidèle interviendrait là.
    • Cond. normales, sachant que je ne connais pas encore 2 homos ayant eu d'enfant ensemble, j'en déduis que cela ne définit pas la normalité.
    Il semble que vous foutez de ces deux • comme de vos 1ères chaussures dans votre idéalisation [idéologie (?)] de l'amour ! Les risques pour l'enfant, peu vous importe !

  • Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:10 - Signaler un abus J'le crois pas !

    — il est même possible — quoi que cela soit assez rare — d'*épouser un défunt* (art. 171 du Code Civil). Il faudra m'expliquer comment s'y prend le couple dans ces conditions-là pour procréer…
    SI votre souci était réellement celui de protéger le mariage vu comme « nid » préparant la venue d'enfants, et organisant leur protection, ALORS vous mettriez la même énergie qu'à combattre l'extension du mariage aux couples homos à :
    — interdire aux trop vieux de se marier ;
    — n'accorder les avantages liés au mariage *qu'à partir du moment où il y a présence effective d'enfants* ;
    — interdire les mariages post-mortem.
    Mais je constate que ce n'est pas le cas.
    J'en déduis donc que votre démarche ressortit
    « des arguments dont la partialité et le caractère artificieux peinent à cacher l’homophobie rampante qui les sous-tend. » (moi-même, prophétiquement, le 3/7 à 9 h 30).
    Ce genre d'idiotie que vous balancez, on l'a déjà lu 10 000 fois dans tous les forums et débats sur la question, et j'y ai répondu une 10 001e fois.
    Hélas…

  • Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:10 - Signaler un abus Ben dis donc !

    ☞ Vous écrivez : « le mariage n'est pas une sorte de cadeau qu'on pourrait faire à tous. Ce sont des devoirs aussi, devoir d'un comportement exemplaire avec son conjoint, devoir de gérer au mieux des d'enfants qui sont la raison du mariage, la consolidation d'un foyer. »
    Pourquoi pas ? si ça vous fait plaisir (parce que je ne connais aucun texte officiel qui définisse ainsi le mariage) ; mais en quoi le fait que les homos se marient y changera-t-il quoi que ce soit ?
    À mon humble avis, strictement rien.
     
    ☞ « "le mariage serait là pour sceller un amour". FAUX !! »
    En tout cas toutes les apparences semblent l'indiquer :
    — si mon grand-père, veuf de 95 ans, désire se remarier et épouser une jeunette de 90 ans, aucun problème ! Et pourtant je doute qu'ils fassent des enfants, ou que la Justice leur permette d'adopter des enfants…
    — si je n'ai pas le moindre souhait de faire ni d'adopter des enfants avec mon conjoint (de l'autre sexe), personne ne m'empêchera de contracter mariage ni ne viendra vérifier si j'ai fait des enfants ;
     

  • Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 10:09 - Signaler un abus Oh la la !

    VeLiVoS : « Si je comprends bien, mariage civil serait lié à la religion puisque […] ».
    Non, vous ne comprenez rien à rien ; il s'agissait d'analogie *formelle* entre deux raisonnements.
    J'aurais pu faire la variation sur les misères faites pendant des siècles au gaucher (la main « senestre », main du diable ; lier de force la main gauche des enfants pour les obliger à écrire de la main droite), et auxquels d'affreux jojos objecteraient qu'on ne les opprimait nullement puisqu'ils jouissaient du même droit que les droitiers, à savoir : utiliser la main droite…
    Il s'agissait juste pour moi de souligner la mauvaise foi et l'artifice ad hoc de votre « argument » (ils ont le droit de se marier avec une personne … du sexe opposé).
     
    Cela étant dit, je remarque que j'écrivais — prophétiquement — le 3/7 à 9 h 30 : « 15 ans et plus qu’on se fatigue à démonter les mêmes idioties sentencieuses, et pourtant leur flot ne se tarit point. »
    Et me voilà reparti pour un tour, hélas…
     

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 08:15 - Signaler un abus ヒナゲシ - 06/07/2012 - 02:44

    Votre raisonnement sur le mariage :
    • démontre que vous dévalueriez le mariage en l'autorisant ainsi aux homos. Il est amusant d'ailleurs qu'à l'heure ou plus personne ne se marie ou même bcp se séparent, c'est le cas des parents de @De France … semble-t-il d'ailleurs, il est amusant donc que ces personnes, qui ont subi ou voulu cela, souhaitent que seuls les homos … et les prêtres se marient. Á croire que leur but est vraiment de déstructurer la société (pour certains manipulés par la bien pensance) !
    • et que vous agissez avec malhonnêteté en faisant croire qu'il s'agirait d'une liberté à laquelle tous auraient droit. Beau raisonnement ! on va loin avec ça ! Ainsi pourquoi n'aurais-je pas droit de coucher avec un mineur de moins de treize ans s'il est consentant ?
    Il étrange d'ailleurs de noter que c'est des gens qui raisonnaient exactement comme vous qui, dans Le Monde et dans Libération, ont signé des pétitions afin de soutenir la pédophilie dans les années 70 ! Étrange, on en effet … Ben défendre la pédophilie, c'est défendre l'amour qu'ils disaient.
    Et le tour est bouclé !
    ■ http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9titions_fran%C3%A7aises_contre_la_majorit%C3%A9_sexuelle

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 07:59 - Signaler un abus Correction

    "Quant à vous, en flagrant délit de ne pas raisonner à côté de la plaque !"
    à remplacer évidemment par :
    "Quant à vous, en flagrant délit de raisonner à côté de la plaque !"

  • Par VeLiVoS - 06/07/2012 - 07:59 - Signaler un abus Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 02:44

    Quant à vous, en flagrant délit de ne pas raisonner à côté de la plaque !
    Si je comprends bien, mariage civil serait lié à la religion puisque vous comparer mon raisonnement sur le mariage à la persécution des chrétiens dans le monde !
    Quel rapport avec des crimes réels¹, et que pourtant vous osez minablement mettre en doute par le conditionnel utilisé, de chrétiens à travers le monde et le refus de marier des homosexuels.
    Pour infos, le mariage n'est pas une sorte de cadeau qu'on pourrait faire à tous. Ce sont des devoirs aussi, devoir d'un comportement exemplaire avec son conjoint, devoir de gérer au mieux des d'enfants qui sont la raison du mariage, la consolidation d'un foyer. Rien que votre raisonnement démontre le malentendu ou la malhonnêteré de certains défendeurs du "mariage" homo : "le mariage serait là pour sceller un amour". FAUX ! ! Sinon, pourquoi ne pas dire par exemple qu'on aime 2, 3, 4 … personnes, qu'on aime son chien ?
    Le mariage permet à l'enfant de naître dans les meilleures conditions et c'est bcp déjà !
    Encore une fois hors sujet ヒナゲシ !
    ¹ : "La persécution des chrétiens aujourd'hui dans le monde", du journaliste athée, mais honnête lui, Raphaël Delpard

  • Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 02:44 - Signaler un abus Et dire que j'ai failli rater ça !

    Perlus maximus (ou VeLiVoS pris en flagrant délit de raisonner comme un tambour) :
    « • inégalité parce qu'ils ne peuvent se marier ?
    Mais si ils peuvent se marier, comme moi, avec quelqu'un du sexe opposé ! ».
     
    Ça me rappelle un peu la situation de ces chrétiens qui, de par le monde, se font ~soi-disant~ persécuter, et réclameraient une égalité en droit…
    On les égorgerait ou lapiderait, on brûlerait leurs églises… qui au Nigeria, qui au Soudan, etc.
    Pfff…
     
    À cela, tel un VeLiVoS droit dans ses bottes, on répondra : maaaaaaais, chers amis, vous n'avez *pas moins de droits* que quiconque dans ces pays-là.
    En effet chacun y a le droit de s'adonner à la religion.
    *Pourvu que ce soit l'Islam*.
     
    C'est pourtant pas compliqué…

  • Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 02:13 - Signaler un abus Ls goûts & les couleurs…

    VeLiVoS : « la définition du mot "impudique" est la suivante :
    "qui outrage la pudeur en étalant l'immoralité de ses moeurs, de sa conduite."
    Il n'y a donc aucun rapport avec le fait de porter une croix. »
    Eh bien ce monsieur — non plus que le joyeux carnaval dépoitraillé — n'outrage ma pudeur en aucune façon !
    Quant à ses mœurs et sa conduite, ainsi que je l'expliquai, je ne comprends aucunement comment on saurait les déduire de sa seule tenue.
    Sauf, bien sûr, à avoir des idées préconçues et forcément sottes, du genre : la femme est moins intelligente que l'homme, le Chinois est fourbe, l'Arabe est voleur…
    J'en passe, et des pires.
     
    ⚰ En revanche l'exhibition de crucifix témoigne selon moi d'un rapport plutôt malsain au corps, la mise sous le nez d'autrui que l'on jouit secrètement de la douleur et du malheur.
    On se complaît dans la mortification, l'auto-flagellation (et pourquoi pas, après tout ?) mais en outre *on ne supporte pas* que d'autres connaissent le plaisir, simple, sain et décomplexé. ⚰
     
    Autrement dit : ce qui vous offusque ne me fait, à moi, ni chaud ni froid.
    Et vice-versa.
     
    ♪ Si tu vas à Riooo…




  • Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 01:37 - Signaler un abus C'est plus clair comme ça ?

    L'homme d’État regarde les conséquences de ses décisions pour les générations à venir. Je suis ‶un homme d’État“. »
    En résumé, c'est en vertu d'une très haute idée de soi, de sa moralité, de sa clarté de vue, que ce médiocre personnage s'autorise à donner son avis.
     
    ☞ Je trouve par ailleurs que vous faites preuve de coupable négligence en décrivant ce verbiage comme « apport en termes d'idées » !
    Il n'y a qu'à lire cet incroyable passage (bas de la page 1) où elle touille, sans rime ni raison, parenté, ovules & spermatozoïdes, pour déboucher sur un concept qui vaut son pesant d'hosties, l'« écologie humaine », qui ferait sans doute s'arracher les cheveux au plus médiocre lycéen en classe de philo.
    On nous l'avait encore jamais fait le coup de l'« écologie humaine ». On connaissait la propension et l'habileté des religieux à détourner le sens des mots les plus simples : la Vie, la Vérité, l'Amour, la Nature, mais là elle fait très fort dans le n'importe quoi !
    Personnellement je ne saurais trop lui conseiller de reposer son cerveau fatigué en prenant quelques vacances…

  • Par ヒナゲシ - 06/07/2012 - 01:36 - Signaler un abus Dyslexie ?

    VeLiVoS, le 4 juillet (4 h 13) : « Je répète donc le fond de ma pensée contre laquelle vous ne répondez pas du tout : → En quoi l'appartement de fonction du conseiller de Madame Boutin […] ».
    Je m'en suis pourtant clairement expliqué le 3 à 9 h 27, mais peut-être avez-vous zappé ce sublime passage…
    Sinon je peux broder sur la question, si cela doit vous faciliter la comprenette.
    ☞ Madame Boutin s'autorise à causer sur le mariage et l'adoption du fait qu'elle serait pourvue de capacités & vertus exceptionnelles, découlant notamment de son affiliation vaticane.
    Sa célébrité avait d'ailleurs débuté en pleine Assemblée Nationale par une bible sortie de son sac, et l'injonction faite aux députés médusés qu'ils feraient mieux de lire « ça », indiquant par ce geste qu'elle serait en communication directe avec des instances supérieures dont la sagesse transcende le commun.
    Ici-même sur Atlantico cette déclaration où la suffisance le dispute à l'insignifiance :
    « L'homme politique regarde les conséquences de ses actes en fonction des conséquences immédiates et du résultat des élections.

  • Par VeLiVoS - 05/07/2012 - 15:18 - Signaler un abus Tullius Cumulus - 05/07/2012 - 10:27

    "Avancer une photo prétendument choquante pour déconsidérer les revendications citoyennes des homosexuels est une facilité qui ne vaut pas mieux que de s'opposer à Christine Boutin en évoquant les innombrables viols pédophiles dont sont coupables les prêtres à travers le monde."
    ————
    Double Merci Tullius Cumulus !
    • Les gens qui ont vu les photos et ont pu voir passer la gay pride jugeront de votre terme "prétendument choquante" qui finalement ne fait que décrédibiliser votre avis sur ce point ! Quelle belle tolérance en effet que montrent par exemple les soeurs de la "perpétuelle indulgence" envers l'Église et quel comportement elles ont, ainsi que le garçon mis en photo, quasiment nu dans les rues de Paris, à la vue des enfants venant écouter un concert !!
    • Mon 2nd merci serait pour votre très forte démonstration (et un peu lassante) concernant les prêtres pédophiles :
    plus de 90% de ces prêtres ont commis ces actes sur des petits garçons. Dois-je donc alors accuser les homosexuels d'être + pédophiles que les hétérosexuels, ce qui confirmerait mes craintes à l'adoption par les homosexuels ?
    Merci pour votre remarquable exemple !

  • Par VeLiVoS - 05/07/2012 - 14:55 - Signaler un abus Tullius Cumulus - 05/07/2012 - 10:27

    Pour votre info, parti de Montparnasse vers 13h45, le défilé n'est arrivé qu'à 15h45 à Port-Royal, cela vous donne une idée du monde qu'il y avait.
    ————
    ■ Franchement non, ça ne me donne pas une idée du monde qu'il y avait. Cela dépendant de la vitesse de marche, fort lente d'ailleurs quand je les ai vus passer à Saint-Germain !
    ■ Comme je l'ai déjà écrit, j'habite dans un quartier où j'ai "l'opportunité", depuis une dizaine d'années, de voir la gay pride. Ben je peux dire que j'ai pas noté de grosses différences quantitatives, n'en déplaise aux organisateurs, d'une année sur l'autre, malgré les grosses ficelles qui font ralentir le défilé et ajoute des personnes qui ne viennent que pour le fun,
    • battage médiatique avant et après
    • chars avec activité,
    • musique durant le défilé,
    • concert à la Bastille.
    Il est vrai qu'avec des groupes comme U2, vous pourriez espérer plus mais serait-ce des pro-homosexualistes qui marcheraient !

  • Par VeLiVoS - 05/07/2012 - 14:46 - Signaler un abus goodwibe - 05/07/2012 - 12:39

    Comme Mme Boutin nous avons désiré nos enfants.
    ————
    • Et l'enfant que vous dites heureux, vous lui avez demandé son avis avant de lui imposer deux pères quand on sait qu'un père et une mère apporte chacun une contribution différente à la croissance d'une personne ? Mais non suis-je bête ! Dans la société de consommation individualiste, on s'en fout pas mal de savoir ce que l'autre souhaiterait et surtout ce qui est le mieux pour lui, du moment que l'on a ce que l'on veut soi-même.
    Cela explique d'ailleurs bien des séparations, et bien des situations comme celles que vous souhaiteriez voir s'imposer.
    • Parce que vos enfants sont heureux, les risques de pb n'existeraient donc pas plus pour l'adoption par des homosexuels que les couples dits hétérosexuels. Drôle de statistique un peu limitée admettez-le dans la quantité !

  • Par VeLiVoS - 05/07/2012 - 14:34 - Signaler un abus Par goodwibe - 05/07/2012 - 12:39 -

    L’homosexualité n’est pas un choix. On n’a pas plus choisi d’être Homo que la couleur de nos yeux. Ca fait partie intégrante de notre identité.
    ————
    • et être un homme ou une femme n'est pas non plus un choix, n'en déplaise au lobby pro-homosexualiste (genre) qui souhaiterait oublier dame nature.
    ça fait partie intégrante de notre identité aussi !

  • Par VeLiVoS - 05/07/2012 - 14:29 - Signaler un abus goodwibe - 05/07/2012 - 12:39

    "Avant 1945, les Femmes n’avaient pas le droit de voter parce qu’elles étaient femmes."
    ———
    Si vous voulez être crédible, commencez par énoncer des vérités :
    "Avant 1945, les Femmes n’avaient pas le droit de voter parce que …" la république avait peur qu'elles ne favorisent le retour à la monarchie. Les femmes étaient très favorables à l'ancien régime, ce qui pouvaient s'expliquait vu ce que la république avait fait subir à leurs enfants, mais aussi parce qu'elles étaient plus influencées par l'Église. Il a fallu que la république les déforme consciencieusement avant de leur donner le droit de vote.
    Pour information par exemple, les femmes votaient à l'époque des rois sur des sujets touchant à leur commune.

  • Par VeLiVoS - 05/07/2012 - 14:23 - Signaler un abus VeLiVoS - 05/07/2012 - 14:20

    Deux précisions à mon précédent texte.
    ■ "timbrés en plus" :
    je précise "ceux qui se font faire des opérations pour changer de sexe"
    ■ "Franchement pas clair ce passage sur la pauvre inégalité des homosexuels … dont une majorité ne se plaint pas d'ailleurs !!" :
    Je précise, "une majorité des homosexuels dont beaucoup sont choqués des outrances de la gay pride qui ne les représente pas !"

  • Par VeLiVoS - 05/07/2012 - 14:20 - Signaler un abus Tullius Cumulus - 05/07/2012 - 10:27

    En effet, la Gay prise est une solution festive à un problème grave d'inégalité, c'est tout à l'honneur des homos d'avoir su organiser une telle manifestation.
    ———
    Quel pb grave d'inégalité s'il vous plait ?
    Merci de préciser.
    • Inégalité parce qu'un homme n'est pas une femme et une femme n'est pas un homme ? Ou là là que c'est grave en effet !
    Je suis désolé, mais sur ce grave pb, je n'y peux rien, et dans les fait, même les opérations chirurgicales de quelques fous furieux ne channgreont pas réellement la donne, dema nature, je l'ai déjà dit les a fait comme les gens du même sexe sont, comme ils sont eux-mêmes, timbrés en plus !
    • inégalité parce qu'ils ne peuvent se marier ?
    Mais si ils peuvent se marier, comme moi, avec quelqu'un du sexe opposé !
    • inégalité parce qu'ils ne peuvent pas adopter ? Et l'enfant adopté, son égalité d'être comme les autres enfants avec un père et une mère, vous en faite quoi ?
    → Franchement pas clair ce passage sur la pauvre inégalité des homosexuels … dont une majorité ne se plaint pas d'ailleurs !!

  • Par goodwibe - 05/07/2012 - 12:39 - Signaler un abus Peur de quoi au juste ?

    Je suis Papa Homo de 2 enfants que j’ai adopté et que j’élève avec mon compagnon. Comme Mme Boutin nous avons désiré nos enfants. Ils sont très heureux et s’épanouissent pleinement. Notre famille n’est ni mieux ni moins bien que les autres. Peut être plus tolérante. Pourtant nos enfants n’ont pas le droit d’avoir 2 parents reconnus par la société. Un jour quelqu’un de bien pensant m’a demandé si j’avais pas peur que mes enfants deviennent PD. Je lui ai répondu que je devais avoir peur de quoi au juste ? Cette hostilité ne relèverait-elle pas de la peur, de la haine, de l'aversion, de l’intolérance ou encore de la désapprobation envers les homos ? Désignée comme le mauvais contraire, inférieur ou anormal. L’homosexualité n’est pas un choix. On n’a pas plus choisi d’être Homo que la couleur de nos yeux. Ca fait partie intégrante de notre identité. En France tout le monde a les mêmes droits…. sauf les homos… sous prétexte qu’ils aiment une personne du même sexe… Il est temps que les choses changent.
    Avant 1945, les Femmes n’avaient pas le droit de voter parce qu’elles étaient femmes. Ca parait tellement délirant et dangereux. Heureusement les choses ont su évoluer.

  • Par Tullius Cumulus - 05/07/2012 - 10:27 - Signaler un abus à Velivos

    C'est important de vous amuser, puisque je j'ai renoncé à vous ouvrir les yeux. C'est une belle consolation.
    En effet, la Gay prise est une solution festive à un problème grave d'inégalité, c'est tout à l'honneur des homos d'avoir su organiser une telle manifestation.
    Votre comptage des défilants n'a pas de sens, il n'y aurait qu'une personne cela ne changerait rien au fait que l'Etat ne doit pas trier les citoyens en fonction de leur orientation sexuelle. Pour votre info, parti de Montparnasse vers 13h45, le défilé n'est arrivé qu'à 15h45 à Port-Royal, cela vous donne une idée du monde qu'il y avait.
    Avancer une photo prétendument choquante pour déconsidérer les revendications citoyennes des homosexuels est une facilité qui ne vaut pas mieux que de s'opposer à Christine Boutin en évoquant les innombrables viols pédophiles dont sont coupables les prêtres à travers le monde. Un peu de sérieux s'il-vous-plaît.
    Mais je vous l'ai dit, il n'y aurait qu'une personne que la cause n'en serait pas moins noble.
    Je vous annonçais comme une mauvaise nouvelle la popularité et la longue vie, probable, de la Gay prise, je n'entrais pas dans des détails de comptage qui ne valent pas lorsqu'il s

  • Par VeLiVoS - 04/07/2012 - 23:16 - Signaler un abus ヒナゲシ - 04/07/2012 - 04:13

    ■ Sur le point de Ferrand, je ne juge pas la personne, je juge le fait que vous essayez de détruire l'apport en termes d'idées de Mme Boutin sous prétexte que vous lui avez trouvé des défauts du genre "mission bidon donnée par Sarkozy, Conseiller qui aurait eu un appart de fonction (quel scandale en effet !!!), …
    Je répète donc le fond de ma pensée contre laquelle vous ne répondez pas du tout :
    → En quoi l'appartement de fonction du conseiller de Madame Boutin et la mission que Sarkozy aurait donnée à cette dernière, ont un lien avec le sujet abordé dans ce lien ?
    → Dans le même ordre d'idée, est-ce parce que DSK aurait tenté de violer une femme de ménage dans un hôtel que ses idées politiques, mais aussi celles de Ferrand et de nombreux socialistes, seraient mauvaises ?
    Je vous rappelle ce sujet au cas où votre mémoire expliquerait ce hors sujet :
    "Mariage et adoption pour les homosexuels sont une bombe à retardement pour la civilisation."

  • Par VeLiVoS - 04/07/2012 - 22:59 - Signaler un abus ヒナゲシ - 04/07/2012 - 04:11

    ■ pour info la définition du mot "impudique" est la suivante :
    "qui outrage la pudeur en étalant l'immoralité de ses moeurs, de sa conduite."¹
    Il n'y a donc aucun rapport avec le fait de porter une croix. Maintenant en effet, si votre culture est basée sur les chansons des participantes au carnaval de Rio, je comprends que vous n'ayez pas la compréhension exact des mots !
    En revanche et concernant ce garçon dont j'ai mis une photo en lien, je confirme que le mot "impudique" lui va comme un gant.
    D'ailleurs et pour conclure, on peut comprendre que, si vous ne le trouvez pas impudique, alors qu'il se promène quasiment à poil dans les rues de Paris, on peut donc comprendre qu'une croix puisse heurter votre sensibilité … ou plutôt vous mettre mal à l'aise vis-à-vis de vos convictions. Ce n'est pas que le corps du Christ soit impudique, c'est qu'Il vous rappelle surtout ce que vous êtes.
    Mais cela s'appelle "mauvaise conscience, ヒナゲシ, pas impudeur.
    ¹ : Petit Robert 1, édition 1984

  • Par VeLiVoS - 04/07/2012 - 22:39 - Signaler un abus ヒナゲシ - 04/07/2012 - 04:11

    « Je ne répondrai pas à l'ensemble de vos posts car il y en a trop. »
    Comme c’est ballot !
    (Mon petit doigt me dit que ce n’est pas la seule raison…).
    ———
    ■ Vous avez tout-à-fait raison ! L'autre raison est que très franchement, relisez-vous et vous noterez qu'il y a beaucoup de baratin pour rien. Vous avez un ego d'autant plus surdimensionné qu'il est inversement proportionnellement à la réalité de l'apport de vos commentaires. Je laisse les autres pseudos lire et évaluer la profondeur de votre rélfexion.
    → D'ailleurs, pour conclure ce point, je ne suis pas surpris que ce soit avec votre petit doigt que vous pensez !

  • Par ヒナゲシ - 04/07/2012 - 04:13 - Signaler un abus Mais non, je plaisante.

    P. S. 2 : que Ferrand ait sincèrement cru que DSK était incapable du crime dont on l’accusait relève éventuellement de l’erreur de jugement, mais ni de la malhonnêteté ni de la magouille, que je sache. Votre comparaison avec le pedigree de Boutin & Co n’est donc pas pertinente.
    Et j’ajouterai opportunément que l’attitude de Ferrand ne fut pas différente de celle de cette rueuse dans les brancards professionnelle — victime autoproclamée du « politiquement correct » (la bonne blague…) — et brailleuse tous azimuts qu’est É. Lévy…
    http://www.causeur.fr/dsk-le-criminel-etait-presque-parfait,10977

  • Par ヒナゲシ - 04/07/2012 - 04:13 - Signaler un abus …vous me faites beaucoup de peine !

    Et méditez donc là-dessus, si ce n’est pas trop compliqué pour vous :
    Les dessous chics
    C'est ne rien dévoiler du tout
    Se dire que lorsqu'on est à bout
    C'est tabou
    Les dessous chics
    C'est une jarretelle qui claque
    Dans la tête comme une paire de claques
    Les dessous chics
    Ce sont des contrats résiliés
    Qui comme des bas résillés
    Ont filé
    Les dessous chics
    C'est la pudeur des sentiments
    Maquillés outrageusement
    Rouge sang
    Les dessous chics
    C'est se garder au fond de soi
    Fragile comme un bas de soie
    Les dessous chics
    C'est des dentelles et des rubans
    D'amertume sur un paravent
    Désolant
    Les dessous chics
    Ce serait comme un talon aiguille
    Qui transpercerait le coeur des filles
     
    P. S. : au fait, les joyeuses participantes au carnaval de Rio — de l’image desquelles je vous ai fourni un lien — ça vous défriserait qu’elles deviennent mères de famille ?
     

  • Par ヒナゲシ - 04/07/2012 - 04:11 - Signaler un abus VeLiVoS, VeLiVos…

    ☞ « Je ne répondrai pas à l'ensemble de vos posts car il y en a trop. »
    Comme c’est ballot !
    (Mon petit doigt me dit que ce n’est pas la seule raison…).
     
    ☞ « ce garçon impudique ».
    Vous savez, on est toujours l’impudique de quelqu’un. La vision d’un corps ± dénudé ne suscite chez moi nulle réprobation entachée de cette détestable haine du corps très judéo-islamo-chrétienne.
    En revanche, je suis toujours horrifié de voir que l’on peut arborer un crucifix, ou parsemer notre territoire de calvaires (rien que le nom, déjà…), c’est-à-dire la représentation réaliste d’un homme supplicié à mort ! (Qui plus est : aussi *dénudé* que le sympathique manifestant qui vous hérisse tant le poil.)
    Comme le fit remarquer fort justement le regretté professeur Choron : c’est aussi atroce que de se balader avec un lapin écorché accroché au cou.
    Ainsi, voyez-vous, les motifs d’indignation et les attributions d’impudeur varient largement d’une personne à l’autre et vous devriez éviter de faire de vos convictions & sentiments des règles d’airain.
     

  • Par VeLiVoS - 03/07/2012 - 22:01 - Signaler un abus ヒナゲシ - 03/07/2012 - 09:27

    Je ne répondrai pas à l'ensemble de vos posts car il y en a trop.
    En revanche, je confirme que critiquer la vie de Boutin ou de ses amis pour casser les idées qu'ils soutiennent est nul, sans intérêt :
    • ainsi, madame Boutin donne un avis qui est sans rapport avec le logement de fonction de son conseiller si je ne me trompe et cela même si ce conseiller est un "fervent catholique".
    • c'est l'avis de Mme Boutin et surtout ses idées, ce qu'elle pourra apporter sur le sujet qui intéressent les pseudos, pas, contrairement à vous de savoir si elle a un comportement incorrect ainsi que ses conseillers. Je vous le dis avec d'autant plus de conviction que Mme Boutin m'insupporte. Elle n'a jamais vraiment correctement soutenu les causes qu'elle dit défendre. En revanche, faire l'amalgame entre ce qu'elle est et la cause qu'elle défend uniquement pour casser cette cause me paraît digne d'un esprit médiocre et sans intérêt pour le débat qui nous occupe.
    Avec votre belle analyse, digne d'un élève du primaire, on pourrait par exemple casser les idées d'Olivier Ferrand, et donc des socialistes actuellement au pouvoir qu'il a conseillés, parce Ferrand a notamment soutenu très fortement DSK.

  • Par VeLiVoS - 03/07/2012 - 21:42 - Signaler un abus Tullius Cumulus - 03/07/2012 - 11:27

    Vous m'amusez car vous indiquez de vous-même que les jeunes ne viennent pas par conviction à la gay pride mais pour la musique !!
    Ensuite, cela m'attriste en effet de voir les gens qui vont à la gay pride par pour moi mais plus pour ceux qui y vont, croyez-le bien !!
    Les jeunes notamment qui n'y vont que pour la musique et parfois parce qu'un prof leur en a parlé, qui sont manipulés (musique notamment), ce dont vous vous flattez ce qui est quand même assez incroyable, très peu pour moi.
    Enfin parler de succés quand la police dénombre 60000 personnes cette année, là où le dossier¹ des organisateurs mentionnait un demi million depuis 2001, et cela malgré les moyens, les manoeuvres publicitaires (concert à la Bastille, médias, …) et le soutien des politiques je trouve ce succés bien relatif ! Si cela vous convainc en revanche que vous avez raison, je vous conseille de lire quelques livres de René Girard, les mouvements de foules surtout d'une foule manipulée n'ont jamais donné la vérité et font plutôt penser à ceux qui criaient "vive Pétain", quelques jours avant de crier "Vive De Gaulle !" sans intérêt donc …
    • http://www.inter-lgbt.org/IMG/pdf_Dossier_de_presse_2012.pdf

  • Par VeLiVoS - 03/07/2012 - 21:26 - Signaler un abus ヒナゲシ - 03/07/2012 - 10:17

    Vous confirmez ce que je pensais en ne vous offusquant pas de ce garçon impudique. Par cela, vous vous opposez à ce que disait Tullius Cumulus (2/07/2012 - 15:11) qui parlait de cas particulier là où
    • il ne s'agit pas d'un cas particulier,
    • il s'agit de comportement qui montre ce à quoi on peut s'attendre en termes d'adoption par les homosexuels (les soeurs de la perpetuelle indulgence en sont le symbole même). Plus de frein, plus de limites.
    • si se promener ainsi, en plein Paris, en tenue de cuir quasi-nue, si cela ne vous choque pas, ヒナゲシ, je vous remercie de confirmer ainsi que votre point de vue en termes d'adoption homosexuelles n'est pas rassurant mais pas rassurant du tout envers les enfants qui seraient adoptés !!

  • Par Tullius Cumulus - 03/07/2012 - 11:27 - Signaler un abus Cher Velivos

    "En revanche, aucune manifestation hétéros n'a une telle permissivité qu'elle donne à penser que les comportement sado-masochistes sont choses normales. Je ne dirais pas la même chose de la gay pride." ... mais mon cher ami, si l'état n'avait pas l'impudeur d'entrer dans les lits pour regarder ce qui s'y passe et accorder plus ou moins de droits en fonction de cela, certains homos n'auraient pas le réflexe de sur-jouer ce dont nous ne devrions même pas nous mêler. C'est facile de jouer les vierges effarouchées alors que vous soutenez un système qui fout son nez là il ne devrait pas.
    Au risque de vous causer un gros chagrin, cette Gay-pride aux allures de carnaval gay a de beaux jours devant elle, c'est une fête courue de beaucoup de jeunes, hétéros très souvent, pour la musique notamment. Et les homos ont en mémoire le fait que leur orientation sexuelle est ce qui pose problème et en ajouter une couche est une façon amusante de se moquer de nos indiscrétions. Enfin, les vôtres plus que les miennes, puisque je ne me donne pas le mal d'aller fouiller sur le net pour trouver des photos de garçons fesses à l'air. Allez, vous avez un an pour vous préparer.

  • Par ヒナゲシ - 03/07/2012 - 10:17 - Signaler un abus Je vous le mets quand même ?

    VeLiVoS dans ses œuvres : « → jeune homme bien sous tout rapport (voir photo ci-jointe) : • http://twitpic.com/a28ueq »
    Bof, il faut être bien coincé des sphincters pour s’offusquer de ça. On en voit mille fois plus à la télés ou sur la plupart des plages…
    C’est exactement de la même teneur que ceci : http://mode.glamourparis.com/les-nus-du-carnaval-de-rio-2011
    Personnellement je trouve tout cela plutôt sympathique et vivant que cette saine célébration des corps, toute à l’opposé de la mortification anxiogène et scrongneugneu des processions religieuses à la Civitas.

  • Par ヒナゲシ - 03/07/2012 - 10:16 - Signaler un abus Y en a un peu plus…

    Alex de M. : « Voir sur atlantico le très beau texte de Koz : […] ».
    Oui, courez-y !
    Et surtout lisez les quelques commentaires au-dessous qui vous montreront qu’on peut être *beau et con à la fois*.
     
    VeLiVoS : « http://www.paperblog.fr/1317849/… ».
    Article qui ne confirme rien du tout, rédigé par le tenancier ultra-militant d’un blog coloré de la fachosphère qui — durant les campagnes politiques récentes — trouvait Marine Le Pen trop à gauche sur les ¾ des sujets !
    Et aussi co-auteur d’un prétendu « bulletin de la réinformation » sur radio-facho.
    Quant au recours par ce catho intégriste au psychanalyste Winter, c’est assez risible quand on songe que Freud ne s’est pas privé de souligner le profond parallèle de la religion avec une névrose…
    Curieusement, ne manquera-t-on pas de s’étonner, le militant homophobe invoque une intervention de la socilogue S. Cadolle au Sénat, mais s’abstient de mentionner, lors de la même discussion, celle de la psychanalyste G. Delaisi de Parseval ( http://www.senat.fr/rap/r05-392/r05-392_mono.html#toc10 ).
    On n’ose imaginer qu’un tel oubli, chez quelqu’un autant épris de vérité, procède de la malhonnêteté intellectuelle…

  • Par ヒナゲシ - 03/07/2012 - 09:30 - Signaler un abus Amabilité (fin provisoire)

    Bref, des arguments dont la partialité et le caractère artificieux peinent à cacher l’homophobie rampante qui les sous-tend.
    Il y a aussi les limités du bulbe à la vision biologisante, qui subordonnent soudain à la procréation le fait d’être parent ; on se demande bien au nom de quoi… D’un coup d’un seul, la notion même de « parent adoptif » cesse d’exister !
    (Et puis c’est pas très cool pour les couples hétéros stériles par exemple.)
    Sans parler des linguistes impromptus — risibles perroquets savants — qui décrètent que la réalité doit se conformer au contenu des dictionnaires : « le *mariage* c’est bla-bla-bla », « une *famille*, par définition, c’est bla-bla-bla… ».
     
    15 ans et plus qu’on se fatigue à démonter les mêmes idioties sentencieuses, et pourtant leur flot ne se tarit point.

Christine Boutin

Christine Boutin est la présidente du Parti chrétien-démocrate.

Elle a été ministre du Logement et de la Ville puis uniquement du Logement, de mai 2007 à juin 2009.

Elle est l'une des instigatrices du droit au logement opposable.

 

Voir la bio en entier

Fermer