Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Chômage : derrière le record absolu une nouvelle fois battu, enfin une lueur d'espoir

Bien que le nombre de chômeurs en catégorie A est en baisse de 15 000 personnes, la France vient de battre un nouveau record du chômage toutes catégories confondues ; soit 6,475 millions de chômeurs. Reste une raison d’espérer, car le rythme de reprises d’emplois est en forte progression.

Pas si simple

Publié le - Mis à jour le 25 Décembre 2015
Chômage : derrière le record absolu une nouvelle fois battu, enfin une lueur d'espoir

Ce 24 décembre, la DARES publiait les derniers chiffres du chômage sur le territoire français, et annonçait une baisse de 15 000 chômeurs de catégorie A, c’est-à-dire les personnes n’ayant eu aucune activité au cours du mois de novembre. A l’inverse, le nombre de chômeurs toutes catégories confondues à continuer de progresser pour atteindre un record absolu en France, soit 6,475 millions de personnes. (catégories A,B,C,D,E, sur l’ensemble du territoire).

Si la ministre de l’emploi, Myriam El Khomry, se veut positive au regard de ces derniers chiffres, la soi- disante stabilisation du nombre de chômeurs a encore du mal à convaincre.

En effet, et malgré un tassement réel de la progression, la moyenne mobile (chaque série prend en compte la moyenne du nombre de chômeurs au cours des trois derniers mois, ce qui permet de lisser la volatilité de court terme) a bien continué son inexorable hausse au cours des 3 derniers mois :

Moyenne Mobile 3 mois. Nombre de chômeurs de catégorie A. Source DARES. En milliers

Ainsi, et en comptabilisant la progression du nombre de chômeurs depuis l’arrivée de François Hollande au pouvoir, il apparaît qu’aucune classe d’âge n’a été épargnée. Et la communication relative à une hypothétique baisse du chômage des jeunes est bien contredite par les chiffres.

Evolution du nombre de chômeurs (Cat A,B,C) par classe d’âge depuis mai 2012. En Milliers. Source DARES

Mais la spécificité de la hausse du chômage de ces trois dernières années est la forte progression du nombre de chômeurs de longue durée. Signe que les personnes éloignées de l’emploi subissent les plus grandes difficultés à pouvoir se réinsérer. En effet, et c’est la principale source d’inquiétude de la crise que connaît le pays depuis 2008, plus le temps de chômage subit par une personne est long, plus celle-ci aura du mal à retrouver un emploi. Signe qu’une situation purement conjoncturelle peut progressivement dériver vers un ancrage structurel, en raison de l’incapacité des politiques publiques à répondre aux défis posés par le contexte économique. Et c’est bien l’absence de réponse adaptée qui a produit cet état de fait.

Evolution du nombre de chômeurs par catégorie d’ancienneté depuis mai 2012. En Milliers. Source DARES

Pourtant, et en dépit de ces mauvaises nouvelles, certaines raisons d’espérer qu’une baisse réelle du chômage puisse s’amorcer au cours de l’année 2016 se mettent en place. En effet, si le début du quinquennat Hollande avait été catastrophique sur le front de l’emploi, c’est l’intensité de la progression qui a pu se réduire au cours des années. Ainsi, l’année 2015 a été la moins mauvaise des années depuis 2010. De 300 000 chômeurs supplémentaires en 2012, le rythme de progression s’est réduit à une hausse de 88 000 chômeurs supplémentaires en 2015. En d’autres termes, et pour faire simple, le chômage progresse encore, mais moins qu’avant.

Nombre de chômeurs supplémentaires en cat A. de novembre à novembre. Source DARES. En milliers

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MONEO98 - 24/12/2015 - 19:45 - Signaler un abus hum...

    http://brunobertez.com/2015/12/24/emploi-scandale-et-mauvaise-foi/

  • Par vangog - 25/12/2015 - 02:58 - Signaler un abus L'ignoble jeu de bonneteau gauchiste...

    12500 RSAstes supplémentaires chaque mois, victimes des radiations des demandeurs d'emplois. Il faut donc rajouter ce chiffre aux chômeurs toutes catégories...ah! ces sacrées cases qui permettent à la gauche de se croire victorieuse, lorsqu'elles sont prises séparément...lorsqu'on les additionne, c'est toujours échec sur échec. Quoi d'étonnant? Est-ce arrivé une seule fois que la gauche améliore l'économie et résolve le chômage? Jamais!

  • Par gerint - 25/12/2015 - 13:58 - Signaler un abus L'an prochain

    Il va y avoir un nombre élevé de chômeurs mis en formation les faisant passer de la catégorie A à la catégorie D pour masquer les vrais chiffres selon une martingale connue dont le résultat pourra faire illusion et permettre à Hollande de se présenter sur ces chiffres trafiqués.

  • Par G.L. - 25/12/2015 - 14:54 - Signaler un abus Quel Grand optimiste

    C'est vrai que Vous y croyez au QE de la BCE comme certains croient à la mahie de noël. Pointez un seul bon chiffre parmi tant de mauvais et c'est la fête. Souvenez vous que malgré de bonnes conjonctures, sans réforme structurelle l' économie va pourrir sur place. Ce ralentissement, ce tassement ne s'explique que par le principe qu'il y a une base incompressible d'emplois qui ne peuvent être détruit. De toutes façons il va nous mentir comme un arracher de dents sur sa courbe du chômage.

  • Par Mike Desmots - 26/12/2015 - 09:36 - Signaler un abus Optimisme... pourquoi faire...?

    Quand l'on sait que d'une part les chiffres sont régulièrement bidouillés ...et que d'autre part les plans de licenciements sont gelé ...chez Air France, SNCF, Areva, SNCM, etc.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Goetzmann

Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€