Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Chiffres du chômage : le début d’une vraie décrue

Une multitude de bons indicateurs le montre : on devrait assister à une baisse du chômage dans les mois à venir.

Enfin

Publié le

Comment anticiper la suite concernant la courbe du chômage ? Alors que l'agence Markit indiquait, ce 24 octobre, que, concernant la France, « le taux de création de postes se redresse en outre à son plus haut niveau depuis près de 10 ans et demi », peut on anticiper de bonnes nouvelles pour les prochains mois ?

On constatait avant les chiffres de septembre une contradiction entre les chiffres du chômage et un florilège de bons indicateurs, notamment la croissance 2017 (finalement attendue à 1,8 % par l’INSEE) et les déclarations d’embauche (+7,5 % sur un an en septembre pour l’Acoss).

De là de deux choses l’une : soit la concomitance d’un taux de chômage élevé du fait du caractère structurel du chômage français et de la baisse de la richesse ou emplois de la croissance. Cette option est un peu contredite au regard des statistiques de septembre et de l’hypothèse du déstockage des dispositifs publics évoqués plus haut.

Rappelons ici qu’Emmanuel Macron et l’exécutif ont fixé un objectif d’un taux de chômage à 7 % contre autour de 10% ces dernières années, un objectif rappelé par Muriel Pénicaud hier. Ce reflux de 30 % signifierait 1,1 million de DEFM A et 1,8 millions de DEFM ABC en moins, des chiffres considérables. On parle ici d’une séquence interrompue de 60 mois marquée par une baisse mensuelle moyenne de 20 000 chômeurs de catégorie A et de 30 000 de catégories ABC.

La France n’a pas connu une telle séquence depuis plus de dix ans (2005-2008) et on voit bien l’ampleur du challenge, qui ne peut en outre faire l’impasse sur l’environnement macroéconomique qui peut connaître de son côté des trous d’air. On prend donc ici la mesure de l’ampleur des réformes structurelles – pensons à la seule question du chômage des seniors qui flambe depuis dix ans – qui attendent encore l’exécutif même après les ordonnances travail de septembre.

Il faudrait donc que septembre enclenche une très puissante séquence pour parvenir à un tel résultat, ce qu’on ne peut bien sûr que souhaiter à l’exécutif et au pays.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 25/10/2017 - 12:02 - Signaler un abus Ces science-pipologues sont impayables!

    Le chômage gauchiste n’a fait que rattraper deux mois d’augmentation violente, et reste sur une augmentation certaine et régulière, depuis le début de quinquennat macroniste, comme avant, sous Flamby-le-menteur...mais ces science-pipologues biberonnés au neo-trotskysme manipulateur nous font croire à des lendemains qui chantent...maître-chanteurs gauchistes, va!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre-François Gouiffès

Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire française (Documentation française, 2013). et récemment Le Logement en France (Economica, 2017). Il tient un blog sur pfgouiffes.net.
 

Vous pouvez également suivre Pierre-François Gouiffès sur Twitter

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€