Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 19 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Charles Gonzalès devient Camille Claudel" : Camille Claudel, plus vraie que jamais: on est scotché

Jamais, peut-être, la personnalité de Camille Claudel n'a été évoquée avec autant d'empathie. Charles Gonzalès est bouleversant.

Atlanti-culture

Publié le
"Charles Gonzalès devient Camille Claudel" : Camille Claudel, plus vraie que jamais: on est scotché

THEATRE

Charles Gonzalès devient Camille Claudel

Conception, mise en scène et interprétation : Charles Gonzalès 

INFOURMATIONS

Théâtre de Poche Montparnasse 

75 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Réservations : 01.45.44.50.21 

                       www.theatredepoche-montparnasse.com

Tous les lundis à 19h.

Jusqu'au 30 avril.

RECOMMANDATION

            EXCELLENT

THEME

Seul en scène, Charles Gonzalès incarne Camille Claudel et à travers les mots des lettres qu’elle écrivait à ses proches, c'est sa vie dans tout ce qu’elle a de plus fort qu’il offre au spectateur.

Nous découvrons ainsi Camille artiste et amoureuse passionnée de Rodin, nous la suivons dans cette passion destructrice et dans ses tourments d’artiste avant de souffrir avec elle de son enfermement dans une maison d’aliénés où elle restera enfermée plus de trente ans, jusqu’à la fin de sa vie.   

POINTS FORTS

-        La performance de comédien de Charles Gonzalès est incroyable !  En effet, si au début, le spectateur peut être gêné par ses intonations masculines, par cet homme qui incarne une femme, très vite il parvient à nous faire oublier ces points de détail tant il habite et incarne Camille Claudel. On en arrive à oublier qu’elle est jouée par un homme et à ne plus voir que cette femme, cette artiste que l’internement brutal a peu à peu détruite.

Au fil de la pièce, et dans les jours qui suivent la pièce, j’ai réalisé à quel point Camille Claudel était presque plus artiste que femme ce qui justifie pleinement le choix de Charles Gonzalès de l’incarner. Jusque dans ses dernières lettres, elle nous parle de ses projets en cours ou à venir, de ses œuvres, qui l’habitent et la préoccupent plus que tout. Il semble véritablement qu’elle a tout donné pour son art, vivant dans la misère pour acheter ses matériaux, et c'est aussi dans son art que, pendant son internement, elle semble trouver sa raison de vivre.

-        La compilation des lettres qu’écrivait Camille Claudel à sa mère, à son frère Paul, à son médecin, à Rodin ou encore à quelques autres proches nous donne, en filigrane, un portrait très intéressant de l’époque et de la société dans laquelle elle vivait. On devine dans ses lettres les faits marquants qui agitent la société : l’affaire Dreyfus, les deux guerres mondiales, l’antisémitisme etc. C'est aussi, et surtout, la position de la place de la femme en tant qu’artiste qui est présentée à travers la lutte malheureuse de Camille pour être considérée en tant que telle.

On découvre également le traitement réservé aux personnes sortant de la norme et considérés comme « fous », et je dois bien dire que c'est assez terrifiant…

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Camille Dubernet pour Culture-Tops

Camille Dubernet est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€